12.09.2014

À Barcelone, la rue a déjà voté

De 500 000 à 1,8 million de Catalans, selon les sources, ont dit leur désir d’indépendance hier à Barcelone. Dans le calme et avec Lluis Llach. Mais, Madrid refuse toujours le vote du 9 novembre.

millas, Barcelone, Catalogne, Indépendance, Lluis LlachDu jaune, du rouge et énormément d’enthousiasme pour les milliers de Catalans déterminés à prendre leur indépendance.

Aujourd’hui, nous remplissons les avenues de Barcelone, le 9 novembre nous remplirons les urnes de Catalogne. Nous écrivons l’histoire. Visca Catalunya lliure !» Carme Forcadell exulte. 18h sonnée place de les Glories, l’émotion étreint la présidente de l’Assemblea Naciona de Catalunya.

En ce jour de Diada, 300 ans après la perte de Barcelone, 1800000 personnes selon la guardia urbana de Barcelone (catalaniste), entre 470000 et 520000 selon la délégation du gouvernement espagnol forment le plus grand V humain jamais dessiné. Elles affichent en majuscule leur volonté d’autodétermination. Et au-delà, leur désir d’indépendance, sans cesse revendiquée hier.

L’avenue Diagonal et la Gran Via de les Corts ne sont plus qu’une immense senyera sang et or. Sur plus de 11 kilomètres et 200000 m2, toutes les régions de Catalogne et toutes les générations «veulent décider leur futur et construire un état solidaire, plus juste et plus libre », assure l’acteur Sergi Lopez.

«Ara es l’hora»

Même Lluis Llach est sorti de son silence pour accompagner au piano mille chanteurs scandant «ara es l’hora» (maintenant, c’est l’heure).

Entre les tours humaines des castellers, les esteladas (drapeaux indépendantistes) et quelques dragons de carton-pâte, Carles, la trentaine empâtée, est venu en famille. «Nous sommes trois couples et six enfants », dont deux tentent de siester couchés sur un bout d’herbe. « C’est très important d’être là en famille. On veut montrer au monde entier notre détermination pacifique et démocratique », s’agite l’architecte
barcelonais.

Un peu plus bas sur la Diagonal, non loin du tram 28 des 400 Catalans du nord, Jordi, un fonctionnaire de Sant-Fost de Capcentilles brandit un drapeau catalan et un drapeau écossais. «Nous menons la même lutte. Et si le 18 septembre, l’Ecosse dit oui à l’indépendance, cela donnera encore plus de force au combat de la Catalogne», prie le quinqua rigolard. En maître de cérémonie, Quim Masferrer, présentateur vedette à TV3, fait un tabac quand il lance, sur l’écran géant, Perret et sa rumba posthume “Catalunya tens poder “*. Une ola géante frissonne le long du V, qui entonne “Els Segadors “, l’hymne catalan.

Emma a voté

Il y a peu de risque que Madrid s’émeuve de cette démonstration de force. Mercredi encore, Soraya Sàenz de Santamaria, vice-présidente du gouvernement espagnol, assurait que « respecter la Constitution est plus démocratique que voter ». Le Premier ministre Mariano Rajoy ne cèdera pas face au calendrier d’Artur Mas qui veut, dès le 19 septembre, promulguer la loi de consultation et le 22, signer le décret de convocation du référendum du 9-N. Le gouvernement espagnol prépare déjà un double recours devant le Tribunal constitutionnel. Si ce dernier, comme c’est très probable, recale l’initiative du président de la Generalitat, le mouvement pourrait se radicaliser et fragiliser Mas qui, sous pression, serait condamné à convoquer de nouvelles élections.

Emma Soler, jeune lycéenne de 16 ans à Rubi, restera-t-elle longtemps la seule Catalane à avoir voté symboliquement hier pour ou contre l’indépendance? «Une immense émotion, un moment, un jour unique dans ma vie ».
A Barcelone, Thierry Bouldoire
*La Catalogne a le pouvoir

millas,barcelone,catalogne,indépendance,lluis llach

Démonstration de force dans les rues de Barcelone.

10.09.2014

MILLAS : Le ballon ovale millassois a de beaux jours devant lui

En cette période de retour sur les stades, le président de l’US Millas, David Giner, fait le point sur ce club qui repart sur de bonnes bases et compte bien devenir plus fort que jamais.

millas,us millas,david giner,club,rugb

Sous la houlette de David-Giner, l’USM est en ordre de marche.

L’US Millas a réalisé la saison dernière de bons résultats : finaliste malheureux du championnat du Roussillon Honneur et Réserve ; deux autres beaux succès en école de rugby, les cadets en Entente avec Thuir ont fini champions du Languedoc-Roussillon et les minimes champions départementaux UFOLEP 2.

Comment se passe cette reprise de l’école de rugby ?
Les résultats démontrent la qualité de l’école de rugby avec des éducateurs et des parents bénévoles et dévoués au développement social, physique, rugbystique des enfants. Les entraînements se passeront sur deux jours, le mardi et le mercredi, pour les catégories babys, poussins, benjamins, minimes. Et bien sûr les compétitions, le samedi. Nous sommes prêts à accueillir autant de garçons et de filles qui veulent venir pratiquer le rugby. Cette année, on remonte une équipe cadets, dont les entraînements se dérouleront, les mercredis, de 18 h à 19 h 30. Elle sera coachée par des joueurs de l’équipe 1re et entourée d’anciens du club. Les adolescents auront un suivi médical sur toute la saison, cela afin de protéger les joueurs. Cet investissement des joueurs de l’équipe 1re montre l’implication de tous dans la vie de l’USM.

Justement, comment se porte cette équipe ?
Elle a toujours essayé de montrer force, conviction et beau jeu sur le terrain. Les résultats des dernières années ont permis de voir éclore des talents issus du club. Nous avons dominé sans concrétiser durant trois ans de suite, ses trois banderilles nous ont fait mettre un genou sur le gazon cette année.

Pourquoi ?
Des joueurs courtisés par la quasi-totalité des clubs de F2 et F3 ont fini par céder aux chants des sirènes. Nous ne boxons pas dans la même catégorie voilà tout (argent, défraiements, primes de match et on en passe). Nous le concevons et l’acceptons, mais nous essayons de résister. D’ailleurs, nous sommes un peu exaspérés, Il est normal que tout club veuille accéder à la fédérale, à condition que les règles soient respectées (réserve, juniors, cadets, école de rugby, licences blanches) qu’il n’y ait plus d’entente en déraison avec + de 50 km hors territoire pour une équipe juniors ou cadets. Malheureusement, c’est en acceptant cela que l’on détruit notre sport. C’est pour cela que l’USM met en valeur la formation et continuera dans les années futures.

Comment voyez-vous l’avenir ?
Pour l’USM ce n’est pas facile, c’est un club, une entité, une âme difficile à dompter. Après avoir reçu et vu plusieurs entraîneurs, le projet était beau, mais la tâche difficile, nous avons essuyé quelques échecs. Nous avons tout repris jusqu’aux fondations, et nous partons sur des bases saines et claires pour tous, avec des ambitions raisonnables avec comme entraîneur Cédric Campa issu du club en tant que joueur et éducateur. Nous ne mourrons pas, ce qui aurait fait plaisir à plusieurs clubs, nous jouerons la saison prochaine, certes pas en « groupe A», mais nous jouerons. Les entraînements ont repris, le mercredi et le vendredi, depuis une semaine.

Un souhait ?
Nous profitons de cette tribune pour appeler les Millassois de cœur, les aficionados de l’USM en âge de jouer ou pas, dans toutes catégories babys, poussins, benjamins, minimes, cadets, juniors, et bien sûr l’équipe 1re seniors, vétérans et anciens de l’USM, à venir nous rejoindre. Pour remplir et resserrer les rangs car ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort à Millas.

07.09.2014

A la paroisse

Catéchisme. Les inscriptions pour les CE2, CM1, CM2, auront lieu, le 10 et 17 septembre, à 17 h, à la salle
Saint-Jean.

La messe
en l’honneur de la vierge Marie sera dite, le lundi 8 septembre, à 10 h 30 à Força Real.

06.09.2014

Du côté de Força Réal

Nouveau bureau au yoga. Le 7 septembre, le Club yoga millassois vous invite à venir découvrir leur stand au parc Bombe. Vous serez accueillis par les membres du nouveau bureau, qui sera ravi de vous faire partager leur plaisir et les bienfaits procurés par la pratique du yoga. Les cours seront maintenus par Corinne Chauveau, 2 fois par semaines, à la salle de la mairie. Mardi (changement) de 14h à 15h30, et vendredi de 18h30 à 20h.
Informations : 04 6857 30 84 ou 06 15 88 55 09 ou 06 82 13 30 75 ou yoga.millas@yahoo.fr

millas, força réal, yoga, judo, marie-josé vieillevigne, carmen juve, nadine suné, isabelle forcadell, nicole ayats, martine loupetisLe nouveau bureau du club de yoga, de gauche à droite : Marie-José Vieillevigne, Carmen Juve, Nadine Suné, Isabelle Forcadell, Nicole Ayats. Absente Martine Loupetis.

Reprise au Judo club. Le Judo club Millas reprend ses activités le lundi 8 septembre à 17h30 et le jeudi 11 septembre à 17h30. Les cours ont lieu au gymnase municipal. Venez (enfants, ados, adultes) découvrir la discipline en participant aux séances d’initiations gratuites qui se dérouleront durant le mois de septembre.
Tél. 04 68 80 53 42 ou 06 51 87 52 87.

Un jour vraiment spécial

millas, rentrée scolaire, école maternelle, école primairePour les enfants, c’est évidemment un jour spécial. Mais pour les parents, la rentrée scolaire est également un événement important, aussi nombre de parents ont fait le déplacement pour accompagner les enfants prendre leurs marques, reprenant ainsi le chemin des écoles maternelle et primaire avec le sourire et sous un ciel de bel augure.millas, rentrée scolaire, école maternelle, école primaire