29.04.2010

Millas confirme le FLHV s'invite

Millas est en finale Honneur. La JOP-Vernet devra battre le FLHV pour le rejoindre. Il y a moins de suspense dans les autres poules.

GMT_7614.jpgAllègre et les Millassois ont été à la hauteur à Prades.

Marc Juan, co entraîneur de Millas, ne boudait pas son plaisir au moment d'évoquer la victoire de son équipe sur Prades : "On est en finale, c'est le plus important, mais c'est vrai que c'est agréable de battre Prades chez eux. C'est notre seul vrai derby, on l'a gagné et en plus on y a mis la manière." Difficile d'en demander plus à une équipe qui semble imbattable cette saison : "On ne se gargarise pas de cette victoire, elle nous donne un peu de confort mais si on perd dans 15 jours ça n'aura servi à rien. On travaille bien, le groupe est sain et je sais que les joueurs sont déjà tournés vers la finale." Quand on lui demande son favori pour la demi-finale, Juan a ce commentaire : "Prades est la grosse équipe, avec le plus d'ambition et un recrutement impressionnant mais le FLHV a un jeu aéré qui peut les gêner. Bon Prades est favori mais gare au FLHV."

Le Foyer trouble-fête

C'est l'autre nouvelle de la journée, le FLHV a arraché de justesse une place en demi-finale Honneur en disposant de Rivesaltes à Alcover (21-8). Pour la première fois depuis le début de la deuxième phase, le FLHV a déployé face au SCAR ce jeu si séduisant qui lui a permis d'accéder à la poule Honneur et a obtenu sa première victoire : "C'est une belle récompense pour les joueurs. Avec ces 5 défaites, on avait un peu oublié qu'on avait fait un super parcours jusque-là avec seulement 3 défaites en saison régulière. Cette demi-finale, ce n'est que du bonus pour nous, notre saison est réussie." Ce qui n'empêchera pas le Foyer de défendre ses chances contre Prades à Thuir. Une JOP-Vernet qui l'a certes battu deux fois mais sans le surclasser non plus (6-9 à Alcover, 36-26 à Prades) : "On va jouer pour gagner, reconnaît Carrère, ce n'est que du bonus mais c'est toujours bon à prendre. On jouera pour se faire plaisir." En Promotion Honneur, Pollestres-Ponteilla a confirmé sa suprématie sur la poule (45-7) face à Bages Villeneuve, alors que Canohès s'imposait face aux Albères. Canohès – Les Albères, c'est justement l'affiche du barrage qui aura lieu dimanche à Villelongue de la Salanque. En Première série, ce sont les futurs finalistes qui se rencontraient dimanche : Saint Cyprien Latour a battu Pia de justesse (22-20) et la finale promet d'être aussi serrée. Les Baby Nyn's et Villelongue s'affrontaient pour du beurre en 2 e série et c'est Villelongue, qui jouera contre le Haut Vallespir en finale sur le terrain du Boulou et non celui d'Elne comme indiqué dans notre édition d'hier. L'EscBacAsp n'a pas fait de détail contre Collioure (32-0) et est déjà assuré d'aller en Championnat de France puisque le RACC, finaliste également, est déjà sorti en troisième série l'an dernier. Enfin, en quatrième série, Bompas a battu Tautavel Vingrau à domicile (22-10). Les deux adversaires se retrouveront en finale.

11:12 Publié dans Sport | Tags : millas, rugby, usm | Lien permanent | Commentaires (0)

27.04.2010

Club Loisirs Seniors

Le loto du club du 3e âge aura lieu aujourd'hui à 14 h 00 à la Maision du Parc. La présidente Mme Bolorinos en profitera pour prendre les inscriptions pour le repas intercantons des clubs de loisirs du 3e âge du canton de Millas qui se deroulera le 14 mai à la salle des fêtes de saint-feliu-d'Avall. Une occasion de se retrouvée pour une journée, pleine de joie et de gaitée, chacun se retrouvant entre amis par commune bénéficiant de l'animation pour terminer sur quelques pas de danses. Prix du repas : 20 € - inscription avant le 30 avril. tél : 04 68 57 13 34.

26.04.2010

Força Millas !

26 matches, 26 victoires (!) pour l'USM vainqueur à Prades qui oblige la JOP-Vernet à disputer un match de barrage contre le FLHV.

Billes-Aouissi.jpgThomas Aouissi sert Billes qui va marquer le premier essai d'un derby sans carton.

Millas a pris rendez-vous. Et sans doute aussi marqué les esprits des joueurs du Conflent. Si la JOP était partie dans l'idée de gagner sans laisser Millas marquer le point de bonus, les "rouge et noir" se sont présentés à Clément-Padrixe "pour gagner" et non pas dans l'optique de prendre ce petit point qui lui aurait permis de valider son billet pour la finale.

GMT_7547.jpgMillas a gagné. Et il n'y a rien à redire. Ou plutôt si. Cette équipe, nourrie et élevée à la mamelle de l'USM, a de la gueule. Solide devant, elle a montré qu'elle savait aussi envoyer du jeu. Pour preuve, les deux essais dans les vingt premières minutes marqués par les trois-quarts avec deux joueurs à l'origine, Thomas Aouissi à la passe, Billes à la conclusion. Sur le premier essai millassois, le coup est parti de Ribes. Un coup de pied de déplacement bien utilisé par Aouissi qui fixait la défense de la JOP pour servir son arrière venue à la hauteur. Re-belote quatre minutes plus tard. Les avants millassois avancent groupés, créent des points de fixation avant de jouer au large. Felipe Alvès alerte sa ligne de 3/4, Thomas Aouissi s'intercale, Billes suit et marque : 3-12. La JOP-Vernet attendait Millas devant et c'est derrière que la différence s'opère. Un exploit individuel de Salies, qui double avec Bekeihra, permet aux Pradéens de revenir très vite dans la partie (8-12).

ribes.jpgSi Ribes fait baisser son pourcentage de réussite au pied, avec deux tentatives de drop ratés, l'USM fait le jeu. Ses ballons portés mettent la défense de la JOP sur le reculoir. Techniquement, l'USM s'impose et pousse son adversaire à la faute. Ribes, 25m face aux perches, se régale : 11-18 au repos. Millas a mis le doute à la JOP-Vernet qui décide, à la reprise, de confisquer le ballon< Une pénalité de Dufrenne contre une de Ribes, le score évolue peu jusqu'à l'heure de jeu (14-21). Et le match bascule définitivement  à la 66' minute : Billes trouve une touche à 5 m de l'en-but adverse. Metlaine, d'une claquette, dévie le ballon pour son seconde ligne Borras qui marque l'essai qui tue (14-26). Millas tient sa finale, la JOP-Vernet ses mouchoirs. Pour pleurer, se remettre en question, contrainte de passer par les barrages ' et donc laisser physiquement de la gomme) pour espérer retrouver l'USM qui a gagné sa 26e victoire en 26 rencontres. "Mais tout cela ne sert à rien si on n'est pas champion dans 15 jours", analysait avec lucidité le 3e ligne centre Vieillevigne.

L'USM est de retour !

25.04.2010

Parce que Millas !

(avec l'aimable autorisation d'Alain Bonneriez - Midi Olympique)

IMG_4537.jpgMais qui arrêtera donc les rouges et noirs ? Armé à tous les étages l’USM version 2010 reste encore la seule équipe invaincue en séries régionales, et pense légitimement à son avenir un cran plus haut. Mais avant de se plonger vers une fin de saison qui s’annonce palpitante, les Millassois savourent match après match leur statut de patron. Conquérants, surs de leurs forces, les résidents du stade Roger Roquefort cultivent le rugby de leurs ainés dans la plus pure tradition, fidèles à une réputation de durs à cuire. En effet, parangons de vertus, les Vieillevigne, Grando, Lampe, Tamisier ou Allègre (dont Yvan le père porta fièrement les couleurs de l’USM après avoir ferraillé de longues années à l’USAP), n’ont surtout rien à envier à leurs ainés en termes de combattivité, de générosité. Un comportement « made in USM » que beaucoup de supporters qualifient même de génétique. « C’est vrai qu’ici il règne une ambiance familiale et ça se ressent obligatoirement sur le terrain". concède le président Alain Le Dosseur. "Nombreux sont les joueurs dont les pères ont défendu les couleurs du club, et d’ailleurs il faut savoir que le 90 % de l’effectif sénior ce sont des gars du village. Ça explique en grosse partie cette amalgame anciens-jeunes qui fait que l’équipe première mais aussi la réserve tournent à plein régime. Et ici, à ce niveau, une priorité : Pas un euro versé aux joueurs ! » Un club, sain avec un esprit sain, voilà le leitmotiv de la maison Millassoise.

Les 7 familles

Avec son effectif étoffé de soixante joueurs, tout laisse à penser qu’il fait effectivement bon vivre à Millas. Autre curiosité du groupe, pas moins de sept fois deux frangins partagent des émotions communes le dimanche. Paul et Nicolas Ribes, (dont Paul le père ancien joueur et entraineur suit avec attention les prouesses des fistons), David et Thomas Boucebci, Nicolas et Lucien Hernandez, Thomas et Jeremy Aouissi, Felipe et Daniel Alvez, Remi et Philippe Pujol, Cedric et Alex Campa (dont Annie la maman est secrétaire) soit quatorze joueurs qui ont pour habitude de se trouver sur le terrain les yeux fermés. Fort de ses 255 licenciés, soit le cinquième club du département derrière l’USAP, Elne, Argeles et Thuir, toute la famille pousse derrière l’équipe le dimanche. Pour preuve, dernièrement à l’occasion du choc au sommet face à la JO Prades (victoire 14 à 11) pas moins de 600 spectateurs se sont agglutinés le long de la main courante de « Roquefort ». Mais le meilleur reste sans doute à venir avec cet objectif avoué de remporter le titre de champion du Roussillon Honneur, la montée en fédérale 3, et un brillant parcours en phases finales. Et à Millas on y croit ! Foi de Millassois !

24.04.2010

Un nouveau visage à la charte intercommunale

Caroline Bernard est nommée à la tête de la structure chargée de mener à bien les divers projets de la charte intercommunale du canton de Millas.

caroline.jpgCaroline Bernard, une Perpignanaise qui connaît bien le canton de Millas, succède à David Cazenoves.

Créée en décembre 1997, la charte intercommunale de développement et d’aménagement du canton de Millas, présidée par M. Christian Bouquin, s’est fixée pour mission de développer les potentialités économiques et culturelles des communes adhérentes. Fédératrice d’informations, aidant à la constitution des dossiers pour les demandes de subventions, véritable creuset de projets, la Charte impulse des actions dans divers domaines.

La Charte Intercommunale du canton de Millas est composée de huit communes (Corbère, Corbère les Cabanes, Corneilla de la Rivière, Millas,  Néfiach, Saint-Féliu-d’Amont et Saint-Féliu-d’Aval, Pezilla-la-Rivière) et réunit 14 300 habitants. Aussi, suite au départ de David Cazenoves, appelé vers d’autres horizons professionnels, un nouveau visage est apparue à la tête de cette structure : Caroline Bernard, cette perpignanaise d’origine, connaissant bien le canton de Millas mettra ses solides bagages (formation juridique, touristique et relations transfrontalières), a mener à bien les nombreux projets communaux ou intercommunaux.

Outre la recherche de fonds publics pour financer les projets communaux de revitalisation du territoire des 8 communes regroupées au sein de la Charte Intercommunale, tels la rénovation de l'habitat, des centres anciens, du patrimoine culturel et naturel, de la voirie, du soutien aux associations locales, etc., cette « touche-à-tout »  aura à cœur d’organiser diverses manifestations comme le marché floral, la fête de l'huile d'olive, etc.

Aussi mettant en avant sa grande disponibilité, soyons sûrs qu’elle trouvera écoute et compréhension auprès des habitants de la Charte Intercommunale pour réaliser ses nombreuses missions.

21.04.2010

Un week-end décisif

Prades-Millas sera l'affiche de la prochaine journée. La JOP doit gagner et priver l'USM du bonus défensif pour être en finale.

USM-JOP (6).jpgSans surprise, Millas et Prades se sont imposés le week-end dernier, respectivement contre le FLHV (37-14) et à Rivesaltes (0-26). Ces résultats font que la dernière journée sera décisive, à la fois pour l'attribution de la place en finale que se disputeront l'USM et la JOP-Vernet et pour le deuxième ticket pour la demi-finale convoité par Rivesaltes et le FLHV. Prades, qui s'apprête à recevoir Millas, a une occasion unique de griller la politesse à la formation de Juan, Adroguer et Rodriguez qui a pourtant dominé la poule depuis la première journée. Une victoire par plus de 7 points d'écart, privant ainsi Millas du bonus défensif, ramènerait la JOP à égalité de points de son adversaire et propulserait la formation pradéenne en finale à la faveur d'une meilleure différence particulière (14-11 pour Millas à l'aller). Dans les deux camps, la volonté d'accéder directement à la finale est forte, non seulement pour s'éviter une demi-finale risquée face à un concurrent hyper motivé, mais aussi de façon à compter un week-end de repos qui ferait beaucoup de bien à des effectifs soumis à des cadences infernales (déjà 25 matchs cette saison).

La lutte pour la troisième, dernier strapontin pour la demi-finale, concerne Rivesaltes et le FLHV. Si on se fie au classement actuel, une victoire du FLHV quel que soit le score suffirait aux hommes d'Anthony Carrère pour se qualifier puisque deux petits points les séparent de Rivesaltes, mais en réalité, la situation est bien plus complexe. Durement sanctionné depuis le début de la deuxième phase, le FLHV devrait se voir retirer un point (point malus) pour avoir atteint les 140 jours de suspension cumulés, le FLHV tomberait alors à 1 point et l'écart avec Rivesaltes gonflerait à 3 points. Mais ce n'est pas tout, dans la deuxième phase, les points arbitres entrent également en ligne de compte et si le FLHV marquera un point, le SCAR, lui pourrait en marquer 2, même si la décision de l'attribution des points arbitres pour chaque club doit se tenir ce soir (mercredi). L'écart monterait alors à 4 points et le FLHV devrait alors s'imposer tout en veillant à priver Rivesaltes du bonus défensif pour se qualifier, là aussi, grâce à une meilleure différence particulière (9-5 pour Rivesaltes à l'aller)

19:52 Publié dans Sport | Tags : millas, rugby, us millas, prades | Lien permanent | Commentaires (0)

19.04.2010

Réunion du Conseil Municipal

Le conseil municipal se réunira ce jeudi à 20 h 30 en mairie.