11.05.2010

Millas bouscule la JOP et revient en F3

La 27e victoire de la saison est la bonne pour Millas, qui évoluera en Fédérale 3 l'an prochain grâce à sa victoire sur la JOP-Vernet (28-10).

joueurspremierereservereuni.jpgMillas a confirmé sa suprématie sur le championnat du Roussillon cette saison en disposant aisément de Prades, hier, à Rivesaltes (28-10). L'objectif du club cette saison est atteint puisque l'USM évoluera en Fédérale 3 dès la saison prochaine. En revanche, cette défaite est un sérieux coup d'arrêt aux ambitions pradéennes. L'impressionnant recrutement effectué l'été dernier n'a pas eu les effets escomptés et la JOP-Vernet devra à nouveau batailler en séries dès le mois de septembre. La finale disputée hier est un résumé de la saison en Honneur : un long cavalier seul des hommes du trio Juan-Adroguer-Rodriguez.

Dès la première minute de jeu, Duffrene, aligné à l'aile, plaque Daniel Alves à retardement et offre une pénalité à Ribes. Le buteur millassois ne se fait pas prier pour ouvrir le score (3-0). Le premier quart d'heure est totalement dominé par Millas, qui bénéficie du soutien du vent, Ribes passe deux nouvelles pénalités (7e , 11e ) et porte le score à 9-0 en faveur de son équipe. Devant l'apathie de ses coéquipiers, Nicolas March prend les choses en main et place une terrible accélération côté droit, résiste à deux plaquages, mais se fait rattraper à 5 mètres de l'enbut millassois. Pas grave, l'arrière pradéen claque un drop dans la continuité de l'action (19e , 9-3). Ce sursaut d'orgueil pradéen sera de courte durée puisque quelques minutes à peine après ce drop, Allègre profite d'une mauvaise relance de Duffrene pour servir Billes, l'arrière de Millas déploie ses longues équerres et donne à Olive qui conclue. Ribes transforme (23e , 16-3). Le numéro 10 de Millas ajoute deux nouvelles pénalités à sa collection personnelle (28e , 40e ) alors que le pauvre Dufrenne manque à chaque fois la cible (24e , 36e ). Score à la pause : 22-3. A la reprise, Prades jette toutes ses forces dans la bataille mais Millas résiste (41e , 45e , 67e ) et Ribes inscrit même deux nouvelles pénalités (51e , 73e , 28-3). Prades finit par inscrire un essai par Faliu (80+1e, 28-10) mais le planxot avait choisi son camp depuis longtemps.

PREMIERE-Bouclier.jpg" C'est trop bon " Marc Juan, co-entraineur de Millas : " C'est la consécration au terme d'une saison aboutie. Notre victoire est logique même si on n'a pas fait de jeu, mais bon c'est une finale. Je pense qu'on n'a pas vu un grand Prades. Cette victoire est aussi celle du rugby des villages. Maintenant, on est en Championnat de France et on va le prendre très au sérieux."

Olivier Allègre, 3e ligne de Millas :
" On avait 5 objectifs cette saison : finir premiers de notre poule, on l'a fait, finir premiers de la poule Honneur, on l'a fait, aller directement en finale on l'a fait, gagner la finale on l'a fait et aller en Championnat de France, c'est fait aussi. C'est énorme, on a eu que des victoires cette saison, on mérite cette victoire. On savait que le premier quart d'heure, ça allait chambrer et piquer mais on est restés concentrés. Maintenant, j'espère qu'on sera champions de France."

Nicolas Ribes, demi d'ouverture de Millas :
" C'est trop bon ! Tout le monde est là avec nous, la famille. Je tiens à dédier cette victoire à Viellevigne qui a des problèmes personnels mais qui a tenu à être avec nous aujourd'hui. Ce titre est pour lui. Maintenant, on espère aller le plus loin possible en championnat de France. La saison n'est pas finie."

Marc Adroguer, co-entraîneur de Millas :
" On est soulagé, c'est la suite logique de notre championnat. Tout n'a pas été parfait mais on a été discipliné et notre stratégie de match a fonctionné. Bravo aux joueurs."

Les commentaires sont fermés.