04.02.2011

Cadavres de Millas : les victimes d'un tueur en série allemand ?

millas,tueur en série,enquête,bka,interpol,europol,gendarmerieL’enquête sur les deux inconnus, un père et son fils, découverts enroulés dans des tapis orientaux du côté de Millas en novembre 2010 semble avancer. Après la piste italienne, c’est désormais vers l’Allemagne que les investigations se concentrent. Là, même où huit Turcs ont été exécutés entre 2005 et 2008.

L'appel a témoin lancé lundi par la gendarmerie, accompagné des portraits reconstitués des deux inconnus, père et fils, assassinés et retrouvés en novembre dans le secteur de Millas (reproductions ci-contre), commencerait-il à porter ses fruits ? Après la piste sicilienne, et les recoupements effectués avec la disparition de deux entrepreneurs, père et fils, de Palerme depuis 2007, les enquêteurs orienteraient désormais leurs recherches vers l'Allemagne.

Selon les premiers éléments, la totalité des vêtements et sous-vêtements portés par les deux hommes ont été achetés en Allemagne, ainsi que les serviettes et draps trouvés avec leurs corps. De plus, les tapis dans lesquels leurs cadavres avaient été emballés, liés à des sacs de gravats à l'aide de ruban adhésif, auraient vraisemblablement la même provenance. 95 % de ces tapis étant vendus en Allemagne.

Si les victimes ne sont pas nécessairement de cette nationalité, elles ont au moins vécu Outre-Rhin, estime-t-on du côté des enquêteurs, qui misent beaucoup sur l'appel lancé dans les pays de l'Est et la Turquie.

Huit Turcs assassinés

Le BKA (police fédérale allemande) collabore d'ailleurs déjà étroitement avec les gendarmes de la section de recherches de Montpellier et du groupement des P.-O, sur cette enquête.

Et ce, en vue d'éventuels rapprochements avec l'affaire d'un tueur en série qui, en Allemagne, a tué huit ressortissants turcs entre 2005 et 2008 avec des pistolets 7,65. Le même calibre que celui utilisé pour exécuter les deux hommes découverts à Millas.

Néanmoins, à partir de la reconstruction de leur visage, les deux inconnus ne semblent pas présenter un profil de type turc. Ont-ils été quand même la cible du tueur en série ? Cette piste apportera-t-elle un début de réponse ? Pour l'heure, il demeure impossible de faire le lien avec un cas de double disparition, où qu   e ce soit dans le monde. Rien qui puisse correspondre avec ces hommes, respectivement âgés de 50 à 60 ans et de 35 à 40 ans, de 80-85 kg, mesurant 1,71 m pour le premier et 1,79 m pour le second, tous deux roux et vêtus dans un style sport,   Selon nos sources, les enquêteurs ont déjà reçu de nombreux appels suite à la diffusion des portraits. Autant d'hypothèses, aussi fantaisistes soit-elles, à vérifier.  

Toute personne susceptible de fournir des renseignements est priée de contacter le +33 4 68 66 44 33 ou, par internet, Hompo66@gmail.com. Les photos sont disponibles sur le site : http://www.gendarmerie.defense.gouv.fr/judiciaire

Laure Moysset

Les commentaires sont fermés.