31.10.2011

Millas tient le choc

millas,usm,le boulou,rugby,paul ribesNicolas Ribes a parfois tenu l'US Millas à bout de bras ces dernières saisons. Hier, son frère Paul a pris le relais. Face au Boulou, le demi d'ouverture a été rayonnant. Intelligent dans ses choix, précis dans l'orientation du jeu, il a surtout permis à son équipe de prendre confiance grâce à son efficacité aux tirs au but. Ses trois pénalités (100 %) en 1re mi-temps ont donné une avance confortable à Millas alors que les deux équipes faisaient jeu égal jusque-là.
Parce que sur les 40 premières minutes, Le Boulou a autant d'occasions de scorer que son hôte. Mais manque de réalisme. Pierre Cortes, qui supplée en tant que buteur Florent Roigt, blessé et absent, manque une pénalité (7e) puis un drop (16e). Surtout, les Boulounencs bénéficient de deux pénaltouches à cinq mètres de l'enbut de l'USM (13e, 40+4e)... mais n'assurent pas les lancers. "On fait des annonces mais on n'écoute pas", pestait le deuxième ligne Patrice Busquets après la rencontre. A l'issue de cette première mi-temps, heurtée, durant laquelle Monsieur Zitouni a distribué quatre cartons jaunes, dont deux pour Jérémie Aouissi (11e, 31e), finalement exclu, Millas mène 9 à 0.
A la reprise, Le Boulou passe le premier à l'attaque. Baylet, lancé par Cortes (47e), puis Guerrero (49e), sont proches de trouver la faille mais laissent tomber le ballon. Pire, en jouant dans leur camp, les partenaires de Cyril Nègre perdent un ballon aussitôt récupéré par Moles, qui lance Alves à l'essai (55e) ! Ribes transforme, avant d'aggraver la marque sur pénalité (63e, 19-0). Millas s'échappe au tableau d'affichage.

millas, USM, le Boulou, rugby, paul ribesLa réaction du Boulou

Mais Le Boulou ne lâche pas. Sur une nouvelle pénaltouche dans le camp millassois, le lancer est assuré, une cocotte se forme, progresse jusque dans l'enbut et s'écroule. Essai. Cortes transforme et le Boulou reprend espoir (67e, 19-7). D'autant plus que quelques minutes plus tard, sur une action similaire, Luyckfassel double la mise (74e, 19-14). Millas doute et l'atmosphère devient irrespirable. Les Boulounencs jettent leurs dernières forces dans la bataille. Sur une mêlée au milieu du terrain, Froger s'échappe petit côté et sert Luyckfassel. Le 3e ligne s'échappe, parvient dans les 22 mètres de Millas, mais laisse échapper le ballon... et la dernière chance du Boulou. Millas a tenu le choc, et voit la poule Honneur se rapprocher.

Les commentaires sont fermés.