08.03.2012

Les PIJ communautaires font peau neuve

OBJ2921699_1.jpgNicolas Rubira est responsable du PIJ d'Ille-sur- Têt et du PIJ Itinérant.

Redynamiser le PIJ (Point information jeunesse), gratuit et accessible à tous mais uniquement sur les villages d'Ille-sur-Têt, Millas et Corneilla-la-Rivière, est devenu une évidence pour Roussillon-Conflent. L'objectif est de proposer aux jeunes à partir de douze ans, des animations et forums sur l'emploi, la formation, le logement, la santé, le multimédia, par la mise en place d'un animateur itinérant, sur tout le territoire.

Recruté en janvier dernier, Nicolas Rugira va à la rencontre des jeunes dans les communes, leur fait connaître le dispositif, crée du lien et répond à leurs interrogations. "Fort de dix ans d'expérience avec et pour les jeunes, intégrer la CdC est un tournant dans ma carrière avec des missions, des objectifs et des projets nouveaux, souligne le responsable du PIJ communautaire sis à Ille-sur-Têt mais aussi responsable du PIJ Itinérant, projet pilote sur le département. Le 'PIJ' n'est pas un lieu de loisirs mais un véritable lieu d'accompagnement".

La structure travaille donc en partenariat avec différents organismes : MLJ (Mission locale jeunes), TEST (Travail emploi solidaire de la Têt), entreprises du territoire accompagnant les jeunes dans leurs recherches d'emploi ou de stages. Ainsi, en janvier, vingt jeunes ont été accompagnés à travers les ateliers CV, mis en contact avec les entreprises et partenaires. Et un suivi au quotidien s'opère.

Auprès des collégiens 
Des projets de sécurité routière sont élaborés avec une aide de 300 € pour passer le permis de conduire pour tous les participants au stage de formation. "Nous allons également à la rencontre des collégiens dans les établissements avec des permanences d'informations. Les trois 'PIJ' communautaires (Corneilla-la-Rivière, Ille-sur-Têt ou Millas) seront aussi des lieux d'accueil pour les collégiens exclus pour fautes. Le temps de leur période d'exclusion, ils travailleront leurs cours et bénéficieront d'heures de prévention sur le thème correspondant à la cause de leur renvoi", souligne le responsable.

Enfin, le PIJ Itinérant permet l'aide au montage de "projets-jeunes" comme des projets environnementaux ou des "Juniors associations". "Les idées et les projets bouillonnent et doivent être adaptés aux besoins de la jeunesse, insiste Nicolas Rubira. Aussi, les collégiens et lycéens rempliront prochainement un questionnaire que je leur donnerai personnellement durant leur trajet en bus".

Les commentaires sont fermés.