12.03.2012

La Salanque CR punit Millas

millas, Eric Billes, Thomas Aouissi, Ortiz, Sebastien Orell, Mach, Paul Ribes, Olivier Allègre, Marc Juan, CR la Salanque, US millasBret et les Salanquais ont maîtrisé les débats.  © Photo G.M.

La tête entre les mains, assis à côté du banc de touche de Millas, Eric Billes ne peut retenir ses larmes. On joue à peine la 25e minute de jeu et ses entraîneurs viennent de remplacer l'arrière "rouge et noir" par Thomas Aouissi. Le talentueux 3/4, dans un jour sans, est passé à côté de son match. Son erreur, un ballon mal négocié dans ses 22 sur un coup de pied à suivre d'Ortiz (SCR), a permis à la Salanque Côte Radieuse de récupérer le ballon et d'amorcer une attaque au large conclue par Casas en bout de ligne (10-0, 23e). Mais il serait franchement injuste d'attribuer à Billes la responsabilité de la défaite de Millas à Torreilles (15-3). Archi-dominés, les Millasois ont traversé la première mi-temps comme des ombres, encaissant deux autres essais par Sébastien Orell (2e) derrière un groupé pénétrant, puis sur une inspiration géniale de March, qui laissait la défense visiteuse sur place après une touche vite jouée (35e).

Mis sous pression, il est vrai, par la Salanque Côte Radieuse, les partenaires d'un Paul Ribes lui aussi peu inspiré avaient déjà abandonné à peu près tous leurs espoirs de ramener quelque chose de Torreilles à la pause (15-0). "Sans envie, sans engagement, ce n'est pas évident de jouer au rugby", lâchait, dépité, Olivier Allègre, le flanker millasois, à l'issue de la rencontre. "On s'est peut-être vus trop beaux". La pénalité réussie par Ribes en début de deuxième période (48e, 15-3) adoucit à peine la mauvaise opération : Millas voit la Salanque Côte Radieuse s'envoler au classement : "Ils prennent cinq points et nous zéro", soupirait Marc Juan, coentraîneur de Millas avec Marc Adroguer. "Même si je pense que Le Boulou peut gagner ici (NDLR à la Salanque), ça va être très dur pour la première place".

Les commentaires sont fermés.