31.03.2012

Sculpture sur bois d'olivier

millas, sculpture

De son métier, Michel dit qu'il est passionnant.

A l'occasion de la fête au vieux moulin à huile, la structure avait convié Martine et Michel de l'atelier Grain d'Olive à montrer leurs sculptures sur bois d'olivier.

Ils y travaillent le bois d'olivier avec passion, qu'il s'agisse d'objets usuels en bois tourné ou de productions plus personnelles : sculptures sur mortier ou travail d'après la souche.

Nettoyée, creusée, poncée, polie puis cirée, la souche devient ainsi une véritable oeuvre d'art.

Il en aime tous les aspects, le côté créatif et les contacts avec le public, en particulier lors des expositions et autres foires artisanales ou comme ici, la fête au vieux moulin.

Une occasion pour le nombreux public de découvrir les formes généreuses et leur couleur aboutie au travers des sculptures et objets sortis de ses mains, gage de savoir-faire sous les yeux d'un Pinocchio plus vrai que nature.

30.03.2012

Les cadets en demi-finale

millas,us millas,cadets,demi-finale,championnat,languedoc-roussillon,entente salanque-côte radieuse,espira de l'aglyAprès leur brillante prestation contre Sigean à Rivesaltes la semaine dernière, les cadets de l'US Millas affronteront en demi-finale du championnat du Languedoc-Roussillon, l'Entente Salanque-Côte Radieuse demain dès 15 h sur le terrain d'Espira-de-l'Agly.

29.03.2012

Deux Millassois se lancent dans l'aventure Pékin-Londres à vélo

Sans titre 1.jpgLes deux millassois fin prêts pour l'expédition.

Ça roule à l'Amicale cyclo millassoise. En 2011, deux de ses membres, Michèle Besson et Gaëtan Bruni n'ont guère eu le temps de faire de la dentelle ou de jouer au bridge : ils ont parcouru respectivement 10 000 et 11 000 km à vélo. Mais ils auront l'occasion de faire mieux cette année entre Pékin et Londres, l'aventure dans laquelle ils se sont lancés, une expédition mise sur pied par la Fédération française de cyclotourisme (FFCT). Après l'expérience réussie du Paris-Pékin 2008, la FFCT remet en effet le couvert en reliant cette année Pékin à Londres, les villes olympiques 2008 et 2012.

Avec quatre vingt autres affamés de kilomètres et d'aventures, Michèle et Gaëtan se sont inscrits pour réaliser ce rêve et sans doute l'Aventure (avec un grand A, bien sûr !) de leur vie.

Deux carnets de route impressionnants

Michèle a fait ses armes à l'AC Millas et ses coéquipiers ont très vite compris qu'une passion venait de naître. Traversées, semaines fédérales ou de club, brevets et séjours en France et ailleurs, on perd le compte de ses participations.

Gaëtan a, lui, une hérédité de baroudeur puisqu'en 1932 déjà, son père avait traversé Italie et Afrique à vélo pour gravir le Kilimandjaro (5 963 m) en solitaire. Une expédition à l'époque, vu les moyens et conditions ! Bon sang ne saurait mentir. Son carnet de route en fait preuve.

6 à 10 heures par jour

Pékin-Paris-Londres, c'est 14 090 km en cinq mois à vélo, certains cols à 4 000 m, températures extrêmes, pistes embourbées ou neigeuses, déserts. Certains penseront qu'il faut être un peu "dérangé" pour souscrire à un tel défi, même pour des "fesses" endurcies. Mais on sait que le cyclotourisme est une école d'endurance et d'abnégation. Certes, il ne s'agit pas de compétition, mais plus qu'un voyage touristique, c'est une expédition au plein sens du terme. Il faudra tenir la distance jour après jour, quelles que soient les conditions du moment (relief, température, revêtements…), affronter tous types de terrain et de pistes, des variations climatiques extrêmes, supporter l'altitude, s'astreindre à six à dix heures quotidiennes de selle, accepter parfois des conditions matérielles spartiates à l'arrivée. A tout cela, on peut ajouter les aléas et les caprices de la vie collective qui, malgré toutes les précautions prises, peuvent naître dans les moments de fatigue, de découragement ou même d'insécurité. De plus, chacun sera sollicité pour participer à des tâches matérielles immédiates malgré la fatigue : au contraire d'un consommateur, il faudra devenir acteur au service de la collectivité.

Les deux regroupements préparatoires ont précisé l'éthique collective et la déontologie de l'expédition, le rôle pour chacun d'ambassadeur de la France et l'esprit de cette aventure en ce qu'elle revêt de sportif, de touristique, de socioculturel et de fusionnel pour le groupe.

L'aventure est lancée. Michèle et Gaëtan savent très bien qu'il faudra savoir s'adapter, parfois serrer les dents car les événements et les éléments rencontrés ne seront pas toujours ceux imaginés ou projetés. Le mental sera souvent primordial et plus exigeant que les qualités sportives.

"L'objectif n'est pas la performance", souligne Gaëtan. "Nous ne sommes pas des gens exceptionnels, nous avons aussi mal aux jambes parfois", renchérit Michèle. "Ce sera avant tout une question de volonté", affirment-ils d'un commun accord. Souhaitons "bon vent" à ces deux aventuriers et à ce groupe "de gens ordinaires qui vont vivre des choses extraordinaires" selon l'expression consacrée à la FFCT.

L'expédition en bref :

93 engagés : 80 cyclos de 42 à 75 ans, dont 19 femmes; 13 membres pour la logistique dont 4 à vélo ; médecin, mécano ; 3 récidivistes de Paris-Pékin ; 2 belges ; 4 canadiens ; 4 chinois ; 7 régionaux dont 2 catalans (les 2 millassois).
14 090 km à vélo en 5 mois (Avril à Août) ;127 étapes de 60 à 170 km ; 24 journées de repos et visites.
Randonneuses identiques pour tous ; saccoches av et ar ; cadre acier ; fourche carbone ; pneus VTT ; développements : 50 x 39 x 24 par 12 à 27.
14 pays traversés : Chine (2 mois) ; Kirghizistan ; Oubékistan ; Kazakstan ; Russie ; Ukraine ; Moldavie ; Bulgarie ; Roumanie ; Hongrie ; Autriche ; Allemagne ; France ; Angleterre.
Renseignements et compléments , suivez l'expédition sur www.ffct.org.
FFCT : Fédération Française de Cyclotourisme ; 120 000 adhérents.


Le road book

Départ du stade olympique de Pékin le 1er avril puis 54 étapes pour rallier la frontière Kirghizie entre Noura et Sary-Tash le 2 juin.
23 étapes au Kirghizstan et au Kazakhstan dont une liaison ferrovière de 1096 km.
Passage de la frontière russe le 29 juin entre Ganyushkino et Astrakan, au nord de la mer Caspienne. Puis neuf étapes pour rallier la mer Noire à Krasnodar.
Passage en Ukraine en ferry le 9 juillet à Kerch puis direction Odessa pour rallier la Roumanie via la Moldavie le 19 juillet (10350 km parcourus).
Attaque du dernier tiers le long de la frontière entre la Roumanie et la Bulgarie puis remontée vers la Hongrie (arrivée à Szeged le 2 août). Sont ensuite au menu Vienne (Autriche), Passau, Ulm (Allemagne), Kingersheim, Vesoul Troyes, Paris, Dieppe, le ferry jusqu'à Newhaven et enfin, Londres le 28 août. 

Quatre lycéens millassois en championnat de France à XV

millas, maxime barboteu, marc Forcadell, Hugo Maincent, Benjamin PelissierDebout de gauche à droite : Xavier Guerrero, Marc Forcadell, Rémi Majoral, Joseph Molcard, Julien Bousquet, Tony Bachelier, Loïc Ciattoni. Assis de gauche à droite : Rémi Cribeillet, Hugo Maincent, Oriol Sola, Benjamin Pelissier, Florian Teulet.

Cadets de l’option rugby du lycée agricole de theza, Maxime Barboteu, Marc Forcadell, Hugo Maincent, Benjamin Pelissier ont su s'imposer face à trois grosses équipes suite aux qualifications qui s'étaient déroulés à Tarbes, avec leurs coéquipiers. Ils participeront donc à la Finale du championnat de France de rugby des Lycées Agricole qui se déroulera du 3 avril au 5 avril à Nevers. Les « agriculteurs » comme on les surnomme affectueusement iront défendre les couleurs catalanes.

La rando de "Millas Montagne Evasion"

Sortie du dimanche 1er avril, l'association Millas Montagne Evasion organise une sortie : Laroque-des-Albères, pic d'Aureille, col de l'Ouillat, sentier du ruisseau du col de l'Ouillat.

Rendez-vous à 8 h, au magasin de Meubles à Théza. Renseignement Alain au 09 50 02 84 85 

28.03.2012

La Tradition à l'honneur

Le cadre enchanteur de la Maison du parc a accueilli la VIe fête de la "Bunyette" et de l'huile d'olive. Le public a largement adhéré.

millas,huile d'olive,bunyetteLes "Bunyettes" et l'huile d'olive ont été appréciées du public.


Malgré un temps gris, les deux produits phares de la ville ont trouvé ici leurs lettres de noblesse pour cette 6e fête de la "bunyette" et de l'huile d'olive.
Des visiteurs, de plus en plus nombreux, firent le déplacement pour ce rendez-vous incontournable de la culture catalane.

millas, huile d'olive, bunyette, Grâce à une organisation bien « huilée »," la Millassoise" a réussi sa journée.

Les « aficionados » d'arts culinaires, gourmets ou promeneurs du dimanche ne furent pas déçus, entre la fabrication de la plus grosse bunyette, avec dextérité et surtout patience et volonté, et  les dégustations d'huile d'olive satisfaisant les palais des plus exigeants. 

Pour promouvoir et valoriser l'huile d'olive et la « bunyette », cette fête, organisée par l'association "La Millassoise" remporte un succès grandissant d’années en années.

27.03.2012

La Maison de la pêche au bout de la ligne

Hier, Damienne Beffara, maire, et de nombreux officiels posaient la première pierre de la Maison de la Pêche. Les 12113 pêcheurs des P.-O. attendent l'inauguration prévue en mars 2012.

millas, maison de la peche, christian bourquin, hermeline malherbe, damienne beffara, ferdinand jaoul, ségolène neuville, robert oliver, rené patau, gilbert & aurélie garrabéDamienne Beffara, Hermeline Malherbe et Christian Bourquin ont déposé ensemble la première pierre.

Après l'inauguration de la gendarmerie la semaine dernière, Damienne Beffara se retrouvait hier en fin d'après-midi sur le terrain voisin pour poser la première pierre de la Maison de la pêche.

Située à l'entrée ouest de la ville, entre un centre médical et la nouvelle gendarmerie, le futur siège de la Fédération de pêche occupera un lieu stratégique à mi-chemin entre mer et montagne. Il permettra d'offrir tout à la fois un espace d'accueil et d'information, un espace découverte lié à la pédagogie autour des milieux aquatiques et un espace pêche autour des quatre plans d'eaux de la commune.

Présent hier sur place, Christian Bourquin, président de la région, s'est dit "fier d'arborer ma carte de pêche valable dans toute la région" et heureux que ce projet initié lorsqu'il était président du conseil général voit enfin le jour. "C'est un événement important pour la communauté des 12 113 pêcheurs des P.-O.", rappelant le rôle essentiel des nombreux bénévoles "premiers écologistes du système". Résumant en une seule phrase le rôle essentiel de cette future maison de la pêche. "Ce n'est pas qu'une implantation, ce n'est pas qu'un bâtiment, ce n'est pas qu'un apprentissage, c'est tout l'espace qui est autour, bien situé départementalement et avec cette eau qui arrive du Canigou".

René Patau, président départemental de la pêche, a rendu hommage à "Damienne Beffara qui était la première à croire à notre projet".

Cette structure, d'une valeur de 995 000 euros TTC est le résultat d'un partenariat financier entre le conseil général (16 %), le conseil régional (20 %), le FNPF (21 %), la FD 66 (26 %), la FEADER.

Rendez-vous est donné pour l'inauguration officielle lors de l'ouverture de la pêche en mars 2013.millas, maison de la peche, christian bourquin, hermeline malherbe, damienne beffara, ferdinand jaoul, ségolène neuville, robert oliver, rené patau, gilbert & aurélie garrabé

Parmi les officiels : On pouvait noter la présence de Christian Bourquin, président de la Région, Sénateur ; Mme Hermeline Malherbe, présidente du Conseil Général, Mme Damienne Beffara, maire ; Mr Ferdinand Jaoul, conseiller régional, délégué « Chasse – Pêche – Traditions Taurines » ; Mme Ségolène Neuville, conseillère générale, Robert Olive, président de la communauté de communes Roussillon Conflent. Mr René Patau, président de la Fédération de pêche des PO et les membres du Conseil d’administration de la Fédération.

Le projet a été dessiné par le cabinet d'architectes Gilbert et Aurélie Garrabé.