15.04.2012

Un barrage à forcer

millas,us millas,le boulou,barrage,thuirLa qualification pour le championnat de France ou la porte. Voilà l'enjeu du barrage Honneur qui mettra aux prises Millas et Le Boulou cet après-midi. Comment jouer toute une saison en 80 minutes. "C'est le match de l'année pour nous", explique Marc Juan, coentraîneur de Millas. "Si on gagne, on se qualifie pour le championnat de France et c'est ce qu'un joueur de rugby attend toute la saison. Par contre, si on perd, c'est terminé et ça serait le dernier match de Marc (Adroguer) et moi. On y pense forcément".

Une donnée importante pour les joueurs de Millas mais qui ne devrait pas attendrir ceux du Boulou, bien décidés à rejoindre la Salanque Côte Radieuse en finale.

"On aborde ce match avec confiance", souligne Olivier Toure, qui entraîne Le Boulou avec Xavier Clara et Stéphane Magne. "On a réussi à battre Millas une fois en y mettant la manière (NDLR : 17 à 11 le 25 mars, les trois autres confrontations entre les deux équipes cette saison ont tourné à l'avantage de l'USM). On se dit qu'on a nos chances".

Quoi qu'il en soit, la rencontre promet d'être "serrée et tendue" dixit Toure, entre les deux formations et il est objectivement difficile de dégager un favori pour ce barrage. Si Millas partait avec les faveurs d'à peu près tous les pronostiqueurs au début de la deuxième phase, son parcours, irrégulier, a révélé des failles dans le collectif de l'USM, qui paraissait pourtant si bien huilé ces dernières saisons : "On n'a pas retrouvé sur ces play-off les joueurs conquérants qu'on voit depuis trois ans", admet Juan. "On espère retrouver notre état d'esprit sur ce match qu'on aborde au complet".

De son côté, Le Boulou a surtout souffert de n'avoir que rarement pu aligner son équipe type à cause des nombreuses blessures endurées cette saison (Cortes, Camps, Roitg, Froger...) : "On récupère David Coll et Laurent Froger pour ce match, reprend Toure. Mais on a Lionel Texido suspendu après avoir reçu un rouge contre Pollestres". Une donnée qui pourrait avoir son importance vu l'impact que peut avoir le troisième ligne quand il évolue avec Le Boulou cette saison. "C'est dommage, peste Olivier Toure avant de poursuivre. J'espère qu'on verra un beau match et que le vainqueur gagnera ensuite la finale parce que, que ce soit nous ou Millas, nous méritons plus d'être champions que la Salanque".

"Je l'ai dit aux joueurs, je pense que le vainqueur du barrage gagnera la finale", estime aussi Marc Juan. Mais avant de penser à la finale, les deux équipes ont un barrage à forcer.

Les commentaires sont fermés.