30.07.2012

Une belle nuit de chansons et de contes

La "Rondalla à Força Réal", en nocturne, a fait voyager le public entre belles chansons et vieilles histoires françaises et catalanes.millas,gerard jacquet,koldo amestoy,rodalla,forca real,harriola marriola

millas,gerard jacquet,koldo amestoy,rodalla,forca real,harriola marriolaKoldo Amestoy et Gérard Jacquet ont fait voyager sous les voûtes de l'ermitage.


Imaginez un ermitage, juché sur un promontoire dominant tous les villages du département, illuminé seulement par la lumière ambiante de la lune. Avec comme tandem de choc : le très médiatique Gérard Jacquet et ses chansons suivi du conteur Koldo Amestoy et son spectacle : « Harriola Marriola ».

En première partie, Gérard Jacquet n’est plus à présenter : chanteur, auteur, musicien, peintre, animateur radio, formidable conteur… On ne compte plus les talents de Gérard Jacquet, finalement classables en deux grandes catégories : l’amuseur public, jamais en reste d’une imitation ou d’un bon mot et l’artiste à l’inspiration tourmentée, follement exigeant. Une dualité que l’on retrouve au niveau linguistique, l’homme écrivant aussi bien en français qu’en catalan, des chansons françaises et catalanes.

Quant à la seconde partie, puissant, lyrique, magnétique, on ne présente plus  le “jongleur de mots”, Koldo Amestoy, c’est un de ses magiciens du verbe à l’œil pétillant et à l’imagination alerte. Reprenant les trames des vieilles histoires de son pays, il les fait basculer dans notre monde d’aujourd’hui pour en dénoncer, avec verve et finesse, les travers. ...la voix le geste, et puis son tambourin qui scande, annonce, tantôt en sourdine, accompagnant doucement  les mots, tantôt “explosant”, soulignant l'action... une maîtrise absolue, une savante mise en scène, un régal ! Pour Koldo, raconter est un jeu multiple : jeu avec les mots, avec la voix, avec le public qu’il aime surprendre. Pendant plus d’une heure, sans interruption, ce conteur hors pair nous a emporté  dans un tourbillon puissant, magnétique. 

Les commentaires sont fermés.