25.09.2013

Rugby à XV : Les champions de France 1993 à la Fête

Les rouges et noirs de l'us millas, champion de france de troisième division il y a 20 ans, n'ont rien oubliés, séquence émotion.

millas, US Millas, champion de France 1993En partant du 3ième rang  et de gauche à droite en regardant la photo : Pellissier A /Gendre M(dirigeant) /Delonca A /Duchant J  /Campredon JF  /Duchant H  /Ribes JP  /Avino G / Berneaud JL  /Canet J /Noguera P /Noguera F  /Beffara D (représentant le Président Beffara F) /Ferreres F  /Roigt L  /Forcadell D  /Forcadell O / Motto B  /Cordoba P  /Juan M  /Camps G /Motard G  /Guillemat PH / Noguera  A. Plus les absents : Camps O /Parent JM  /Bosch A /Allegre Y  /Deprade ST  /Labau JC  /Ribas F.millas, US Millas, champion de France 1993

Une bande de copains qui ne se prenaient pas au sérieux encadrés par quelques anciens sur le retour,venait de prouver à la planète rugby que si ils étaient des experts de la troisième mi temps ils savaient aussi jouer au rugby.

Pendant ce temps l'équipe première balbutiait encore son rugby. 7 matchs et autant de défaites... Rendez vous compte, l'équipe était classée à l'avant dernière place de la poule à Noel ; 6 mois plus tard elle fêté le titre !

En effet, très vite, aidé par le fidèle Bernard Pelras, le tandem Avino Campredon aux commandes a su faire comprendre aux joueurs que si ils ajoutaient à leur talent naturel un peu de sérieux et de technique, ils pourraient jouer les premiers rôles dans ce nouveau championnat. Les résultats ne se firent pas attendre.

Certaines équipes catalanes de la poule pourraient encore témoigner de la rudesse de ce pack dont la réputation n'était pas usurpée et dont le savoir faire ne se limitait pas à la simple conquête.

Comme Deprade,  le buteur ouvreur,n'était pas du tout manchot des pieds et que ses copains des lignes arrières n'étaient pas des faire valoir les supporters de l'époque et les parents des joueurs ont pris beaucoup de plaisir à suivre cette équipe qui donnait parfois l'impression de réciter son rugby.

Depuis le temps est passé et ses hommes qui avaient été si solidaires sur tous les terrains n'ont plus trop eu l'occasion de se fréquenter.

Aussi en dehors des rares absents excusés, tous ont souhaité répondre présent à l'appel avec leurs épouses et compagnes méritantes.

Damienne Beffara avait accepté de partager ce rare moment, ravie de représenter son papa,  l'ancien Président Maire si charismatique qui s'appuyait alors sur un groupe de dirigeants plus que dévoués.

c'est au Racou au restaurant « le Menje Ecaille »de l'ami Renaud qu'ils ont décidé de se retrouver pour déguster entre autres de magnifiques dorades, vraiment royales !

Avant ils avaient tenu à se rassembler pour l'apéritif à Collioure au café Sola  chez Laurent Puigsarbe, le Millassois de l'étape, qui les a accueillis,  comme il en a le secret.

Pendant ces agapes,qui se sont terminées, comme il se doit, pour certains, tard dans la nuit,  les langues se sont naturellement déliées et au milieu des éclats de rire, des chansons, les larmes étaient parfois à deux doigts de couler durant les séquences nostalgies ou à l'évocation de certains souvenirs.

Ce titre de champion,au delà de la reconnaissance de la valeur des joueurs qui l'ont gagné de haut lutte, a aussi l'immense mérite, de les unir pour toujours.

« À dans dix ans  » se sont ils promis, au moment de se séparer, mais il y a fort à parier, qu'ils ne devraient pas attendre aussi longtemps pour se retrouver une nouvelle fois et se remémorer ces temps pas si anciens, où ce ballon ovale les rassemblait.

Les commentaires sont fermés.