09.04.2014

La "cathédrale" les attend

Le comité du Pays Catalan organise le 20 avril la finale des championnats Honneur et 1re série au stade Aimé-Giral.

millas, cathédrale, aimé giral, comité pays catalan, finale championnat, honneur, 1ère série► Une partie des membres du comité entoure Paul Foussat à l’issue de la conférence de presse. L.M.

Les joueurs de Millas, l’EscBacAsp ou Rivesaltes, Bompas et Latour-Saint-Cyprien, vont réaliser le rêve d’un grand nombre de rugbymen amateurs. Le 20 avril, ils vont disputer les finales des championnats Honneur ou 1re série à Aimé-Giral, la « cathédrale» du rugby catalan ! L’info circulait depuis plusieurs semaines, elle a été confirmée par Paul Foussat, président du comité Pays Catalan, à l’occasion d’une conférence de presse organisée hier au siège du comité. « Jusqu’à maintenant, les finales des séries se disputaient sur cinq ou six sites, explique Paul Foussat. Et le nombre de spectateurs qui assistaient à ces rencontres n’était pas exceptionnel. Environ 1200 spectateurs payants. A Aimé-Giral, stade mythique, on espère augmenter ce nombre».

Du côté du comité, on table sur «1500 personnes. Mais s’il y en a plus, on ne les mettra pas dehors, poursuit Paul Foussat, qui n’oublie pas de saluer la mairie de Perpignan, propriétaire du stade. Qui a répondu très favorablement à notre requête, comme l’USAP ». Laquelle mettra ses quatre vestiaires à disposition des finalistes.

« Impressionnés et fiers »

A part pour « quelques invités », le prix d’entrée pour assister aux deux matches sera de six euros (gratuit pour les -16 ans). Une banda sera chargée de l’animation alors qu’un déjeuner officiel devrait réunir 180 personnes à 400 euros la table dans la salle prestige d’Aimé-Giral. La boutique de l’USAP sera même ouverte pour cette grande fête du rugby catalan. « Les quatre clubs concernés sont très contents d’aller à Aimé-Giral, assure le président du comité qui attend de ces derniers un comportement exemplaire. Et les autres râlent de ne pas y aller ». Si la tenue de la finale Honneur y est logique, dans le sens où c’est le meilleur niveau en Séries, celle de première série est le résultat d’un tirage au sort. Et ce n’est pas Léo Guiter, président de Bompas finaliste de 1re série (15h), qui s’en plaindra. « C’est une belle récompense pour nos joueurs de pouvoir combattre dans la cathédrale du rugby catalan », lance le dirigeant, rejoint par son adversaire François Bonneau, président de Saint-Cyprien Latour. Du côté de Millas, qui connaîtra à l’issue du barrage de dimanche entre l’Esc- BacAsp et Rivesaltes son adversaire en finale (17 h), le président David Gener souligne que « tous les joueurs sont impressionnés et fiers de pouvoir jouera Aimé-Giral ». Comme dans un rêve. L.M.

 80% de la recette du match sera reversée aux quatre clubs qui participeront aux finales. Les 20% restants serviront à rembourses les frais de l’organisation. Enfin, les bénéfices réalisés à la buvette seront reversés par le Comité aux quatre clubs perpignanais : le Moulin à Vent, les Baby Nyn’s, l’USAP féminin et le FLHV.

Les commentaires sont fermés.