23.04.2014

Ils ont aimé Giral

L’EscBacAsp, Millas, St-Cyprien/Latour et Bompas ont vécu un moment inoubliable.

millas,aimé giral,anthony durand,liondel rodriguez,usm,st cyprien-latour,bompas,escbacasp,usap,riviere,besson►  Lionel Rodriguez (USM).

millas,aimé giral,anthony durand,liondel rodriguez,usm,st cyprien-latour,bompas,escbacasp,usap,riviere,besson►  La salle prestige de l’USAP avait fait le plein avant les finales. 205 personnes, dont 14 tables de partenaires, avaient répondu présents.

millas,aimé giral,anthony durand,liondel rodriguez,usm,st cyprien-latour,bompas,escbacasp,usap,riviere,bessonmillas,aimé giral,anthony durand,liondel rodriguez,usm,st cyprien-latour,bompas,escbacasp,usap,riviere,besson►  Supporters contents et tristes.

millas,aimé giral,anthony durand,liondel rodriguez,usm,st cyprien-latour,bompas,escbacasp,usap,riviere,besson►  St-Cyprien-Latour a contenu Bompas .

millas,aimé giral,anthony durand,liondel rodriguez,usm,st cyprien-latour,bompas,escbacasp,usap,riviere,besson►  Le buteur Anthony Durand (Escbacasp).

millas,aimé giral,anthony durand,liondel rodriguez,usm,st cyprien-latour,bompas,escbacasp,usap,riviere,besson►  Plus de 2500 spectateurs ont assisté aux deux finales dans la cathédrale de l’USAP. Un moment fort de la saison du rugby catalan.

« On veut pérenniser l’événement »

millas,aimé giral,anthony durand,liondel rodriguez,usm,st cyprien-latour,bompas,escbacasp,usap,riviere,besson►  Paul Foussat, un président du Comité Pays Catalan ravi.

Vous vous attendiez à un tel succès populaire ?
Non, on comptait sur 1500 spectateurs et il y en a eu près de 2700, dont 2000 entrées payantes. Le reste, c’était des invitations et surtout des enfants car les moins de 16 ans ne payaient pas. Pour vous donner une idée de la réussite de ces finales à Aimé-Giral, l’an dernier, pour l’ensemble des finales du Comité dans les villages, il y avait eu 2200 entrées.

L’événement n’a pas été simple à « monter »
Le maire de Perpignan s’est vite montré favorable à notre projet mais le résultat des élections pouvait tout changer. Comme il a fallu obtenir l’accord de M. Rivière (président de l’USAP) alors qu’on avait négocié avec M.Besson (ex-président de l’USAP). Comme nous n’étions pas à l’abri, qu’à un moment donné, l’USAP décide de recevoir Toulon à Aimé-Giral et non plus à Barcelone.

Vous souhaitez pérenniser l’événement ?
Oui. C’était la première année qui était le plus dur. L’idée pour 2015, c’est de faire jouer une finale le samedi en fin de journée et deux le dimanche. Il y aura un tirage au sort pour deux finales, la troisième étant réservée à l’Honneur. E.D.

Les commentaires sont fermés.