09.08.2014

La feria sur les bons rails

Débutées jeudi soir, les festivités se poursuivent aujourd’hui.

millas, feria, novillada, abrivado, feria du livre, paellaDes bodegas, de la musique, de la bonne humeur et un peu de sport, le cocktail gagnant depuis l’ouverture de la fête jeudi.

Aujourd’hui, mise en bouche par un lâcher de taureaux dans les rues de Millas par la «manade de Bilhau» à 11h. Dès 15h, ouverture de la feria du livre avec la remise du prix feria 2012 à Alain Montcouquiol. Dès 16 h, le toro sera à l’honneur avec un lâcher de toros (abrivado) dans les rues de la ville par la «manade Bilhau». A 17h, vous serez admiratifs devant les participants qui construiront devant vous des tours humaines. Après l’apéritif concert, vous pourrez le soir vous restaurer dans la cour de l’école maternelle avec la gigantesque paella préparée par les Noïs de Força Réal (rugby) et animée par les bandas suivis du concert des Al Chemist au podium central à 22h.

Ensuite vous aurez le choix entre déambuler de bodega en bodega ou assister, dès 22h, au grand concert du groupe Al Chemist ou un peu plus tard à 22h30, à l’un des meilleurs shows dansants de France avec l’orchestre Les Méditérranées, et ses 22 artistes sur scène.

Demain en famille

Le dimanche 10 août, est réservé à toute la famille, avec la grande messe en catalan à 10h30, animé par le Fanal Sant Vicens, défilé de six «colles de Geganters» avec toutes les bandas, les gardians de la "manade Bilhau" et les diables infantiles du Riberal, apéritif monstre à la font del rei, paquito géant, repas champêtre: gardiane de toro à l’école maternelle, et surtout dans cette ville taurine le coup d’envoi avec dès 16 h, «abrivado» et dès 18 h, la «Grandiose Novillada intégrale»: 6 novillos toros de la ganaderia Moreno de Silva pour les vaillants novilleros Tomás Angulo, Antonio Linares et Clémente. Et avant le final musical dans
les bodégas, grand spectacle pyrotechnique avec le «Ball des diables i correfoc», un déluge de feux et le
bruit assourdissant des percussions dans les rues du centre-ville.

Les commentaires sont fermés.