27.08.2014

REACTIONS

René Patau, président de la Fédération départementale de pêche des P.-O. Les pêcheurs catalans lui doivent beaucoup. Il nous a toujours soutenus, que ce soit sur le plan moral ou sur le plan financier. Il a toujours été proche du monde rural que ce soit en tant que député, président du conseil général ou à la tête de la région. Sur le plan départemental, nous lui devons la maison de la pêche à Millas qui nous a changé la vie et nous travaillions ensemble sur un projet de maison régionale de la chasse et de la pêche. Quand j’ai rencontré des difficultés, c’est un des seuls qui m’a soutenu et je lui en suis extrêmement reconnaissant. C’est triste de le voir partir.

Robert Olive, maire de Saint-Feliu-d’Amont et député. C’était un ami d’enfance, nous avons grandi ensemble à Saint-Feliu-d’Amont. Lui, c’était un peu l’intellectuel et il ne faisait pas vraiment l’imbécile avec nous, même s’il lui arrivait de venir au bal en mobylette avec nous... Il s’est d’abord construit professionnellement et est parti à Montpellier. Quand il est revenu, on s’est retrouvé sur le chemin de la politique où il m’a toujours accompagné. C’était quelqu’un de fidèle en amitié, de loyal et de bosseur. Notre territoire perd quelqu’un de convaincu, un vrai homme politique et moi, je perds un ami, un vrai.

Les commentaires sont fermés.