12.12.2014

Périscolaire: bons débuts pour les Ateliers 3D

La communauté de communes Roussillon Conflent a dressé un premier bilan des activités périscolaires mises en place à la rentrée.

millas, roussillon-conflent, atelier 3D, germain fragas, Sabine Brest, caroline Pagès► Contrat rempli pour des Ateliers 3D qui plaisent même si des améliorations sont possibles.

Avec un taux de participation supérieur aux prévisions et des retours de parents très positifs, le premier bilan des Ateliers 3D mis en place par Roussillon Conflent dans le cadre des Nouvelles activités périscolaires (NAP) est prometteur. Trois mois après leur déploiement sur les communes du territoire, les Ateliers 3D ont passé un premier examen de passage à l’occasion des conseils d’école du premier trimestre. Et les retours sont bons, comme l’explique Sabine Brest, en charge de ces ateliers : « Grâce à l’implication de chacun, nous sommes en mesure de proposer des contenus de qualité aux enfants et de donner du sens à nos ateliers ». Même son de cloche chez les enseignants, à Millas par exemple, où Germain Fraguas, directeur de l’école maternelle, se réjouit de cette démarche : « Il était important pour nous que les activités proposées soient en lien avec le projet d’école ».

La qualité et la diversité des Ateliers 3D constituent l’autre principal motif de satisfaction relevé par les parents d’élèves. « Le bien-être des enfants est au coeur de la démarche 3D », affirme Chantal Bienaimé, responsable des Ateliers 3D de Rodès. Respecter le rythme de l’enfant mais aussi éveiller leur curiosité et leur faire découvrir de nouveaux univers. Par ailleurs, Roussillon Conflent a investi plus de 15 000 euros en « mallettes pédagogiques » pour accompagner la mise en place des Ateliers 3D. Chaque accueil du territoire propose ainsi un panel d’activités variées allant de la couture à la musique en passant par la découverte de nouveaux sports, la danse hip-hop, le théâtre, l’informatique ou encore la motricité pour les tout-petits. « Nous proposons, mais ce sont les enfants qui décident », précise Chantal Bienaimé.

Si les objectifs de plaisirs et d’ouverture semblent atteints, qu’en est-il de l’allègement des semaines des enfants, autre priorité de ces nouvelles activités périscolaires ? « Les retours des enseignants sont très positifs, estime Caroline Pagès, adjointe au maire d’Ille sur Tet en charge des affaires scolaires. Les enfants sont plus attentifs le matin, plus réceptifs ». Contrat rempli donc pour les Ateliers 3D même si des améliorations sont encore possibles. Certains parents souhaitent être mieux informés sur les activités proposées. L’autre axe de travail sera d’ouvrir les Ateliers 3D à des intervenants extérieurs. Aujourd’hui, ce sont plus 820 enfants qui participent quotidiennement aux NAP. Une fréquentation en hausse qui devrait se confirmer sur le second trimestre. Pour les derniers sceptiques, des portes ouvertes seront organisées très prochainement sur les communes du territoire.

Les commentaires sont fermés.