14.08.2014

Bilan d’une feria exceptionnelle

Avec une fréquentation en hausse, l'édition 2014 de la feria a été une véritable réussite.

millas, feria, abrivado, casteller, correfoc, sardanes, concert, bandas, font del rey, noïs de força réalmillas, feria, abrivado, casteller, correfoc, sardanes, concert, bandas, font del rey, noïs de força réal► 
Que de monde autour des bodegas.

Bernard Lopez et les membres du comité des fêtes ont de quoi se réjouir pour l’édition 2014 de la feria de Millas. Les festivités prévues et annoncées ont pu se dérouler dans une belle ambiance, sous un ciel parfois menaçant mais qui n’a jamais vraiment perturbé le programme. Plus de 50 heures de spectacles avec abrivado, casteller, correfoc, sardanes, concert, bandas et apéritif anisé à la font del rey ou encore la messe en catalan.

Fête foraine

La course La Panoramique et le concours de pétanque ont été aussi l’occasion pour les gens de la commune de se rencontrer à travers leur passion. La soirée gourmande des Noïs de Força Réal a rassemblé quelque 300 personnes à l’école maternelle, de même que pour la gardiane de toros. De
l’ambiance aussi autour des bodegas tenues par les plus fidèles bénévoles du comité d’animation sans qui la fête ne serait pas possible. Sans oublier les diverses attractions foraines qui ont réjoui les enfants. Un temps presque idéal, beaucoup de monde, de l’ambiance pour une belle fête 2014. La fréquentation des arènes a été importante cette année, les trois quarts de billets ayant été vendus, ce qui prouve la qualité des spectacles proposés.

13.08.2014

Le Prix de la Feria de Millas au torero Nimeño

Une 16e édition riche en émotions pour cet événement culturel devenu incontournable de l’été catalan.

millas, feria du livre, alain montcouquiol, yves charnet, christian bourquin, ségolène neuville damienne beffaraLe prix Feria a été remis à Alain Montcouquiol, par Yves Charnet, président du jury et Christian Bourquin, à Millas.

Un vrai public, attentif, qui reste à l’écoute pendant trois heures, dans la salle de la mairie. Une ambiance de campagne, simple, chaleureuse, sans chichis. Les élus sont là. Madame le maire de Millas, Daminenne Beffara, le sénateur et président de Région, Christian Bourquin, la secrétaire d’État Ségolène Neuville. Ils soutiennent, interviennent. Dans un lieu, une région, une terre, ils savent, ils transmettent. Un patrimoine, des traditions, des valeurs. Ce sont des mots pour demain. Des mots pour tous. Des mots «populaires» pour reprendre le mot de Christian Bourquin dans son discours lors de l’émouvante remise du prix feria 2014 à Alain Montcouquiol.

Mots et toros

Dans les années soixante, Alain Montcouquiol devient, sous le nom de Nimeño, un des rares toreros français de l’après-guerre. En 1974, il met fin à sa carrière pour s’occuper de celle de son jeune frère, Christian, qui, sous le nom de Nimeño II, deviendra le premier grand torero français de l’histoire. Les années d’apprentissage et de misère en Espagne, les triomphes dans toutes les arènes de France, d’Espagne, du Mexique, et de Colombie, l’accident et la fin tragique de son frère, c’est cette aventure extraordinaire qu’Alain Montcouquiol a évoquée lors d’un entretien bouleversant qu’il a eu lors de la remise de son prix avec l’écrivain Yves Charnet, président de la Féria du livre.

Les moments d’échange avec Alain Montcouquiol, où il fut parlé si justement, si simplement, des grands mystères de la vie : le deuil, la mémoire et l’amour, furent des moments rares, qui durent longtemps après que les voix se sont tues.

On finira par la novillada du dimanche soir. Toutes et tous en rond dans le cercle des arènes, dans la douce lumière du Roussillon et l’on se dira, plein de nostalgie, déjà : à l’an prochain, pour la prochaine Féria, à Millas, la fête des mots et des taureaux.

12.08.2014

Veillée mariale à Notre-Dame de Força Réal

millas,veillée maritale,notre-dame de força réalL’association Notre-Dame de Força Réal vous invite à la veillée mariale, jeudi 14 août en la chapelle, avec un rassemblement à 20h30.

Se munir d’une lampe de poche.

Feria de Millas : 23 alcoolémies

A l’occasion de la feria de Millas, l’EDSR 66 (escadron départemental de sécurité routière) a mis en place un dispositif de contrôle sur tous les axes routiers alentours. Sur l’ensemble du week-end, 68 infractions ont été constatées dont 23 conduites en état d’alcoolémie. Six d’entre elles ont donné lieu à une retrait du permis de conduire (17 alcoolémies dont 4 retraits de permis pour la seule nuit de samedi à dimanche). Ont également été relevés 9 franchissements de ligne continue, 8 défauts de port de ceinture, 6 usages de téléphone au volant, 5 excès la vitesse dont un retrait de permis et 2 non-respects de “Stop”. En parallèle, 75 infractions à la vitesse ont été enregistrées par les véhicules équipés du radar embarqué. La.M.

11.08.2014

Concert de Ricao : réservez vos places

millas,ricao,manitas de plata,concertL’artiste se produira le mardi 19 août.

Membre de la famille de Manitas de Plata, Ricao et son groupe musical, se produiront à la halle des sports, mardi 19 août à 21 h.

En raison du nombre de places limitées (sécurité), une billetterie est ouverte depuis le samedi 9 août, place des arènes, 16 h à 17 h30, tarif unique 10 €€.

Les anti-corrida à la feria de Millas

millas, anti-corrida, flac, manifestationHier, de 15h30 à 18h30, une trentaine de militants anticorrida se sont rassemblés autour du rond-point situé à l’entrée de Millas. Histoire de manifester et de distribuer des tracts à l’occasion de la feria (Photo G.M.).
« Nous demandons un référendum pour l’abolition de la corrida dans toutes les régions taurines », rappelle, entre autres, l’une des membres de la Fédération des luttes pour l’abolition des corridas (FLAC), qui était à l’initiative du rassemblement.

De nombreux manifestants auraient préféré se réunir au cœur du village pour avoir plus d’impact. Mais cela s’est une nouvelle fois révélé impossible: un arrêté leur interdisait de s’approcher à moins de 500 mètres des arènes. G.M et A.A.millas, anti-corrida, flac, manifestation

10.08.2014

La feria dans la dernière ligne droite

Les Millassois sont maintenant rompus à cet exercice difficile qui consiste à faire coexister tradition catalane, culture taurine et fête dans toute leur splendeur.

millas, messe en catalan, gegants, apéritif, pawstis, font del rey, abrivado, ,novillos,ganaderias de Paco Galache, Valdefresno, Flor de Jara, Aurelio Hernando, Le Laget, La Interrogación, novilleros, Tomás Angulo, Antonio Linares, ClementeL’abrivado hier matin dans les rues du village.

millas, messe en catalan, gegants, apéritif, pawstis, font del rey, abrivado, ,novillos,ganaderias de Paco Galache, Valdefresno, Flor de Jara, Aurelio Hernando, Le Laget, La Interrogación, novilleros, Tomás Angulo, Antonio Linares, ClementeLe baptême du pastis a lieu aujourd’hui après la messe.

Si la feria est un grand moment de débordement festif, il faut aussi qu’elle laisse place au recueillement religieux. C’est pourquoi, en ce dernier jour de fête, la messe en l’église Sainte-Eulalie est une authentique messe catalane, dite et chantée dans la langue du pays. La partie musicale sera assurée avec talent et entrain par le Fanal de Sant-Vicens. Suivi par le défilé des « Gegants ». Royaux ou grotesques, ils se livreront à leurs habiles pas de danse, drainant avec eux un public enthousiaste sur le lieu de rendez-vous incontournable de midi : la Font del Rey. Tous à la fontaine, tel sera le mot d’ordre, car après avoir assisté à la messe et déambulé dans les rues de Millas, on procédera au baptême du pastis avec l’eau de la Font del Rey où nombre de timbales remplies de ce divin breuvage circuleront de main en main, apéritif monstre animé par plusieurs «bandas», avant le traditionnel «paquito » géant.

Place aux toros

Après la collation, la ville redevient taurine avec l’abrivado, alliant amour des chevaux et passion des taureaux, une course folle dans les rues de Millas où les « attrapaïres » tenteront par tous les moyens d’endiguer la course du ou des toros, encadrés de main de maître par la manade Bilhau. Et surtout à 18h, la novillada aux arènes avec le concours de Ganaderias. Six novillos des ganaderias de Paco Galache, Valdefresno, Flor de Jara, Aurelio Hernando, Le Laget, La Interrogación seront combattus par les novilleros Tomás Angulo, Antonio Linares et Clemente. Les animations ne seront pas en reste au podium central, dès 17 h, un spectacle folklorique catalan : la danse de l’ours par le groupe Alegria d’Arles-sur-Tech et à 18h30, un bal rétro avec l’orchestre Domino. Dès 21h45, le ball del diables i correfoc, un déluge de feux et de bruit assourdissant des percussions dans les rues du centre-ville par Aire Nou de Baho lancera le final musical dans les bodégas.

Bien sûr, en fin de soirée, quelques fêtards auront parfois du mal à se coucher, ce sera l’occasion d’un esmorzar entre amis avec le traditionnel pa amb tomaquet.millas, messe en catalan, gegants, apéritif, pawstis, font del rey, abrivado, ,novillos,ganaderias de Paco Galache, Valdefresno, Flor de Jara, Aurelio Hernando, Le Laget, La Interrogación, novilleros, Tomás Angulo, Antonio Linares, Clementemillas, messe en catalan, gegants, apéritif, pawstis, font del rey, abrivado, ,novillos,ganaderias de Paco Galache, Valdefresno, Flor de Jara, Aurelio Hernando, Le Laget, La Interrogación, novilleros, Tomás Angulo, Antonio Linares, Clemente