11.11.2014

Des ateliers d’initiation aux métiers du patrimoine

L’union des associations « L’outil en main » initie les enfants et les adolescents tous les mercredis.

millas, atelier, outil en main, maison des compagnons, jean ferrermillas, atelier, outil en main, maison des compagnons, jean ferrermillas, atelier, outil en main, maison des compagnons, jean ferrerLes ateliers ont lieu tous les mercredis.

L’outil en main a pour but l’initiation des jeunes aux métiers du patrimoine par des hommes et des femmes de métiers, bénévoles dans un cadre d’atelier. Pour Millas, cet échange entre les anciens et les jeunes, se déroule à la Maison des Compagnon (ancienne gendarmerie). Ces ateliers d’initiation de métiers fonctionnent le mercredi après-midi en période scolaire et concerne les enfants de 8 à 14 ans.

Pour tous renseignements complémentaires, contact J. Ferrer au 06 84 53 11 66.

02.11.2014

Développement de la pêche à Millas

millas, pêche 66, lacs de MillasSi la préoccupation de la Fédération pour les milieux et les populations piscicoles reste forte, elle a convenu de concentrer ses efforts sur des sites majeurs, plans d’eau et rivières, afin d’innover, de développer l’halieutisme et de satisfaire les pêcheurs.

C’est ainsi que les quatre plans d’eau de Millas sont destinés à devenir un véritable pôle halieutique. Le plan d’eau n°4, (situé le plus à l’ouest) devient un réservoir exclusivement pêché à la mouche fouettée, où toutes les prises seront remises à l’eau.

Afin que les hameçons ne blessent pas les poissons et puissent être retirés rapidement et sans manipulations inutiles, ils sont sans ardillon ou l’ardillon est écrasé. Pêche ou loisir, cette pratique est, en quelque sorte, un état d’esprit qui a l’avantage d’être sans impact sur la ressource.

Pour s’adapter à ce plan d’eau de Millas, trois pontons ont été installés. Le plan d’eau innove aussi dans le but de restaurer la qualité des eaux par un dispositif de brassage de l’eau.

Deux modules destinés à augmenter la concentration de l’oxygène dissous et à limiter la prolifération des algues sont en action depuis quelques jours. La réalisation de ces aménagements a été rendue possible grâce au financement et à la participation de nombreux partenaires : conseil général, conseil régional,
Fédération nationale pour la pêche en France, commune de Millas et Fédération de pêche.

La poursuite des aménagements, et en particulier du panneautage, est toujours programmée pour 2015. Reste que le grand défi, c’est aussi l’installation des poissons. Le peuplement en grosses truites et en black-bass correspondant à ce type de pêche a été privilégié.

Les blacks-bass bénéficieront d’une gestion patrimoniale, avec interruption de la pêche, tandis que les salmonidés seront renouvelés.Sans perdre de temps, après la signature des droits de pêche consentis par la commune de Millas, le coup d’envoi sera donné samedi 8 novembre. La pêche y sera ouverte quatre jours par semaine: samedi, dimanche, lundi, mercredi et les jours fériés.

Mais la pêche sur les plans d’eau permettra aussi d’assurer au mieux l’animation de l’apprentissage de la pêche recentrée autour de la Maison de la pêche et de la nature.

01.11.2014

R. Patau: « La pêche catalane est une vitrine dynamique »

La dernière réunion a rassemblé les présidents des Associations agréées de pêche et de protection du milieu aquatique (AAPPMA).

millas, l Indépendant, rené Patau, AAPPMA, réunionLes représentants des associations agréées de pêche des Pyrénées-Orientales.

Après quatre réunions de secteur, celle de la semaine dernière a été l’occasion pour le président, René Patau, de rappeler les responsabilités dévolues par la loi. En particulier la nécessité d’agir en faveur de la protection des milieux aquatiques et de soutenir la gestion piscicole, à travers différents objectifs et orientations. « Avec la construction de la Maison de la pêche et de la nature, avec les sites internet, avec le dispositif informatique de vente de cartes, la pêche catalane s’est modernisée pour offrir une vitrine dynamique ». Le travail de l’année 2015 devrait prolonger cette mobilisation, notamment en direction de la promotion et du développement de la pêche de loisir.

L’année 2015 sera aussi celle du renouvellement des mandats. L’enregistrement des cartes de membres actifs est indispensable pour assurer la représentativité de chacune des 29 AAPPMA.

Réglementation 2015

Le projet de réglementation 2015 nécessite quelques ajustements liés aux périodes d’ouverture de la pêche: du 14 mars au 20 septembre 2015 pour les cours d’eau de première catégorie piscicole et du 31 mai au 27 septembre ou 4 octobre 2015 pour les lacs de montagne. Pour le parcours touristique de Balcère, cela devrait être du 20 avril au 27 septembre 2015.

Sur les parcours no-kill, six lacs seront renouvelés pour deux ans: le Long d’en Haut et le Casteilla, du groupe Carlit ; des deux Boutassous, du groupe Aude; les trois Prigues, du groupe Péric, ainsi que dans les lacs des deux Bassettes Aval, du Petit Rond et du Long, du groupe Camporells.

La réglementation devrait autoriser trois parcours de pêche en float tube : du 9 mai au 31 octobre sur le plan d’eau du barrage sur l’Agly (bande limitée à la rive droite jusqu’au milieu plan d’eau) et sur l’ensemble du plan d’eau, de Rivesaltes. Sur la partie ouest du réservoir no kill, plan d’eau n° 4 de Millas, du 1er janvier au 11 mai et du 11 juillet au 31 décembre.

Pêche loisir

Les responsables de la pêche attendent avec impatience la plus-value que devrait apporter, pour le loisir, la pêche sur les quatre plans d’eau de Millas. Le coup d’envoi sur le réservoir étant programmé, par anticipation, pour le 8 novembre prochain.

Questions diverses

Il a été question du comportement de certains carpistes, déposant leurs lignes souvent de manière irrégulière, qui bloquent de nombreux postes de pêche et finissent par excéder les autres pêcheurs. Il semble également que la gestion des parcours pêche de loisirs connaît quelques difficultés regrettables, liées à des interprétations plus locales que portant sur une harmonisation collective. Puis, les représentants
des pêcheurs de lac de montagne ont dénoncé les nouvelles contraintes conditionnant l’accès au site des Bouillouses, jugées peu satisfaisantes.

Concernant la régulation des cormorans, l’arrêté préfectoral est attendu le plus tôt possible. Enfin, la forte présence de visons d’Amérique, avec la progression rapide de ces carnivores sur les cours d’eau à truites, inquiète les pêcheurs.

La réunion s’est terminée autour du verre de l’amitié et une excellente sardinade préparée par l’ami Jacques.

Bilans et chiffres

Pour la saison 2014, l’activité sur les rivières a été satisfaisante. Les pluies successives ont contribué à maintenir des débits soutenus dans les cours d’eau. De bons résultats et des captures de beaux spécimens ont été enregistrés. En lacs de montagne, l’ouverture a été perturbée par la neige, puis la fréquentation a été modeste, voire faible. Pour les effectifs, en comparant 2014 et 2013, le résultat provisoire affiche + 2,22% (+248 cartes) toutes cartes confondues. Ce bilan présente des nuances selon les secteurs (Conflent : +3,36%, Vallespir : -1,03%, plaine-Fenouillèdes : + 9,53%), Cerdagne: - 6,29%.
A noter l’augmentation des cartes personnes majeures +3,70% (+141 cartes), des cartes personnes mineures + 19% (+168 cartes), des cartes hebdomadaires + 5% (+50 cartes) et des cartes journalières +3% (+26 cartes).

25.10.2014

Du patchwork et des couleurs

millas, patchwork,expositionLe club de patchwork a présenté les travaux de ses adhérentes. Pendant une semaine, la salle de la Maison du parc a été investie par des patchworks, des broderies, des créations diverses ! Une exposition riche et colorée a accueilli les visiteurs. Un grand bravo à ses « patcheuses » pour la qualité de leur travail et la présentation de leurs oeuvres.

23.10.2014

« Vivre et sourire » se réunit

L’assemblée générale de l’association Vivre et sourire se tiendra le lundi 27 octobre, à 19 h, à la mairie.

20.10.2014

Un réservoir pêche à Millas

millas,pêche 66,lac,fdppma,rené patauLa Fédération départementale de pêche et de protection du milieu aquatique que préside René Patau, vient d’obtenir les droits de pêche sur l’ensemble des 4 plans d’eau situés sur la commune de Millas. Anciennement propriétés de la SATP, les parcelles composant les plans d’eau de Millas ont été récemment transférées à la commune de Millas.

Magnifiquement implanté dans la proche banlieue du village, en bordure de la voie rapide, la commune de Millas et la Fédération départementale de pêche ont convenu de s’employer à valoriser le site, aussi bien sur le pan halieutique que comme lieu de promenade et de détente sportive. Sur le plan réglementaire, la pêche sera autorisée aux titulaires d’une carte de pêche, quatre jours par semaine: samedi, dimanche, lundi, mercredi et jours fériés. Dans un premier temps, le lac n° 1 restera soumis à la réglementation des

Parcours pêche de loisirs avec des déversements réguliers de truites. Mais aussi le lac n° 4, situé le plus à l’ouest recevra des équipements destinés à améliorer la qualité des eaux, avec plusieurs dispositifs de brassage et faciliter la pêche avec l’installation de trois pontons en forme de T. Un empoissonnement important va y être mené notamment en grosses truites et black-bass. Il sera complété par la mise en place de frayères artificielles, implantées au sud ouest, dans une petite zone en réserve de pêche. Ce plan d’eau n° 4, qualifié de réservoir, sera pêché exclusivement à la mouche fouettée et toutes les captures devront être obligatoirement remises à l’eau. Dans le secteur ouest la réglementation autorise la pêche en float tube. Les pratiquants devront se déclarer à la Maison de la Pêche et de la Nature pour prendre connaissance des règles de sécurité et s’équiper d’un brassard. La Fédération départementale de pêche s’active à “mettre le paquet” pour que le coup d’envoi tant attendu, ait lieu le samedi 8 novembre. Progressivement c’est l’ensemble du domaine halieutique qui sera équipé et mis en service, pour une gestion raisonnée et à l’écoute de tous. Pêche 66

15.10.2014

Les supporters « madridistas » au pied de Força Real

La « Peña Madridista Força Real » vient d’être officialisée par le Real Madrid. C’est la quatrième en France, la deuxième de la région et la seule dans les Pyrénées-Orientales.

millas, Peña Madridista Força Real, ntoine Cortes. Raphaël Medina, Antoine et Anthony Cortes, Jean-Charles Lopez,Lionel Rodriguez► C’est autour du président Antoine Cortes (à gauche) que la peña s’est constituée. Photo Philippe Rouah

C’est après la « decima », la dixième victoire en Ligue des Champions du Real Madrid en mai contre l’Atlético, qu’une bande de copains a décidé de se lancer. La Peña madridista Força Real était née. Déclarée officiellement en août auprès de la préfecture de Perpignan. Et officialisée le mercredi 1er octobre par le club merengue. « On regardait déjà les matches ensemble depuis quelques années. Ça faisait un moment qu’on en parlait et on a fini par se lancer », expliquent-ils, carte de socios et courrier officiel du Real à l’appui. C’est la quatrième en France, les trois autres étant à Bordeaux, Tarbes et Caune-Minervois. Vingt supporteurs à la création, ils sont désormais 68. La peña grandit vite et bien, ce qui a accéléré la reconnaissance du Real. « Pour l’officialisation, il faut faire une demande auprès du club après avoir déposé les statuts en France. On doit compter cinq socios, avec la carte madridista, et cinquante membres majeurs minimum pour faire la demande. On remplit un dossier et ces cinq socios sont comme les garants de la peña », explique le président Antoine Cortes. Raphaël Medina, Antoine et Anthony Cortes, Jean-Charles Lopez et Lionel Rodriguez assurent ce rôle.

■ De père en fils

Mais comment devient-on supporter du Real Madrid en terre catalane ? « On est tous catalans mais le virus du Real Madrid nous est transmis de père en fils. On baigne dedans dans nos familles. Chez nous, c’est football et corrida. Et puis on est supporter du Real parce qu’on aime le jeu, et le beau jeu », avancent d’une même voix les fans madrilènes. Loin de faire de l’anti-Barça agressif. Ils avouent même avoir visité le Camp Nou et aller à l’occasion voir des matches de leur équipe à Barcelone. A l’Espanyol. « C’est trop compliqué maintenant pour avoir des places au Barça », concèdent-ils alors qu’un déplacement à Santiago Bernabéu est prévu en mai. « C’est un stade fermé, différent du Camp Nou qui est ouvert. A Madrid, ça fait plus caisse de résonnance. Et puis il y a le chauffage ».

■ « Le Real va mieux »

Mais alors, quid du Real Madrid 2014-2015 ? « On a eu des débuts difficiles mais ça va mieux. Ils ont dû bien fêter la decima ! Et puis Cristiano Ronaldo marque deux ou trois buts à chaque match... On a perdu un crack avec Di Maria mais il a été bien remplacé par Toni Kroos. Zidane ? C’est le roi, un grand monsieur. Respect. Il fait ses armes avec l’équipe réserve, il travaille dans l’ombre, il faut le laisser tranquille »Xavier Hamond

La peña madridista en bref

● Bureau. Voici la composition du bureau de la peña. Président Antoine Cortes; vice-président Simon Garcia; secrétaire Anthony Cortes; vice-secrétaire Marie Medina; trésorier Lionel Rodriguez; comptable Guillaume Galiay. Les 4 « voces » référentes : Laurent Sanchez, Juan Garcia, Antoine et Gabriel Galeto.

● Local. Les membres de l’association se réunissent une fois par mois pour les grandes affiches à Millas, dans une salle prêtée par la mairie.

● Clásico. Pour le match aller contre le Barça, le dimanche 25 octobre, la Peña madridista a prévu de louer une salle à Perpignan pour regarder le match sur grand écran.

● Pratique. L’adhésion à l’association est de 35 euros à l’année puis 15 euros pour les soirées repas.
Courriel : penamadridista66@gmail.com
Site internet : penamadridista66.com