23.04.2012

Millas (B) champion !

Sans gagner, Millas (B) remporte le planxot !

millas, USM, réserve, planxot, champion du roussillon, 2012Les Millassois ont puisé dans leurs ressources pour ramener le planxot.  © G.M.

Pour avoir inscrit un essai de plus que la Salanque CR (B), Millas (B) a été sacré champion du Pays Catalan des réserves Honneur alors que les deux équipes ont été incapables de se départager, même après deux prolongations de dix minutes (26-26).

Le buteur salanquais, Sylvain Duret, a eu par deux fois l'occasion de donner la victoire à son équipe. Sur une transformation à la fin du temps réglementaire, mais sa tentative échoua de peu, comme sa pénalité dans les arrêts de jeu de la deuxième prolongation. Ce sont finalement les Millasois qui ont été récompensés de leur abnégation face à une Salanque CR (B) qui regrettait après le match le carton rouge dont a écopé Puig dès la 5e minute de jeu.

22.04.2012

La Réserve est toujours en course...

millas, réserve, usm, finale, la salanque, championnat du roussillonL'équipe réserve de l'USM XV rencontre, en phase finale du championnat du Roussillon, La Salanque, aujourd'hui à Elne dès 14 h. L'équipe a montré tout au long de la saison une motivation hors pair : ces joueurs ont été assidus aux entraînements et ont fait preuve de beaucoup de sérieux. Ce sera l'occasion de tirer les dernières cartouches dans le département avant, peut-être, d'attaquer le championnat de France.

Finale réserves : SCR-Millas

millas,usm,réserve,finale,marc adroguer,la salanque,christophe perezLes pronostics penchent en faveur de la Salanque cet après-midi (14 h) à Elne contre Millas. En effet, les ententistes se sont imposés à trois reprises lors des quatre dernières rencontres et n'ont perdu que deux matches au cours de la saison. Mais c'est une finale et les deux équipes voudront d'autant plus remporter que seul le vainqueur sera qualifié pour le championnat de France. Et si Marc Adroguer, l'entraîneur de Millas avoue que ses joueurs "rendent 30 kg à chacun de la Salanque devant", Christophe Pérez, entraîneur intérimaire de la B Salanquaise, prétend craindre "le mélange entre expérience et jeunesse des Millassois".

18.04.2012

Une page se tourne à Millas

millas, marc adroguer, marc juan, paul ribes, usm, Clap de fin pour Juan (à gauche) et Adroguer.  © Photo G.M.

En trois saisons aux commandes de l'USM, Marc Juan et Marc Adroguer ont marqué le club de leur empreinte : un titre de champion du Roussillon Honneur et la montée en Fédérale 3 dès leur première année au club puis une prometteuse septième place en troisième division l'an dernier. Pas suffisant pour assurer le maintien puisque la réforme fédérale a entraîné la relégation des... sept derniers de F3 sur douze.

Cette saison devait donc être celle de la relance pour Millas de retour en Honneur. Mais après une première phase prometteuse (1ers, une seule défaite concédée), les coéquipiers de Paul Ribes sont passés à côté de la deuxième avant de se faire sortir par Le Boulou en barrages dimanche dernier : "C'est une grosse déception", lance Marc Adroguer, encore marqué par l'élimination. "On a plutôt fait un bon match mais on manque de réalisme. Ça se joue sur des détails, on se met en difficulté tout seuls".

"Un autre discours"

Les regrets pointent dans la voix du technicien, qui n'a cependant aucun reproche à adresser à ses joueurs. "Cette année le groupe n'a pas progressé comme il devait et c'est surtout notre faute, nous les entraîneurs. Ça fait trois ans qu'on est là et je pense qu'il faut un autre discours". La question n'a pas besoin d'être posée et la suite vient naturellement : "J'arrête et Marc (Juan) aussi. Sur les trois saisons, le groupe de cette année est le meilleur qu'on ait eu. On a connu de supers moments ici mais il est temps de changer, on est tombés dans une routine". L'avenir de Sébastien Lopez, entraîneur des lignes arrières depuis le début de saison, n'est pas arrêté. Marc Juan, qui suit le même groupe depuis six ans (en cadets, juniors puis seniors), ne souhaite pas entraîner à Millas l'an prochain.

Quant à Marc Adroguer, s'il n'occupera plus sur le banc millassois en 2012-2013, il n'en sera pas bien loin non plus : "Je coupe, j'en ai besoin. Mais je prendrai ma carte de spectateur à l'USM». En attendant, la réserve millassoise a encore besoin de ses entraîneurs pour sa finale contre la Salanque dimanche (14 h à Elne).

Les regrets de Juan

"Je m'en veux par rapport aux deux points de suspension dont j'ai écopé... Je suis sûr que si on ne les avait pas perdus, on aurait fini premiers de poule. Je m'en veux pas rapport aux joueurs". Marc Juan, suspendu suite à un accrochage avec un arbitre lors de la première phase et sanctionné de 190 jours de suspension, a tenu à exprimer ses regrets pour ce qui a coûté, selon lui, la place de finaliste direct à Millas.

16.04.2012

Stage d'Arts Plastiques

L’Association « Le Hang’Art » propose des stage d’Arts Plastiques pour enfants Pâques 2012 de 14h à 16h30 : 10€ par atelier à la Maison du Parc, 2ème étage, au dessus de la Médiathèque, à Millas, du lundi 16 avril au Vendredi 20 avril  2012 :

Lundi 16 avril - Lapin Pschitt ; Mardi 17 avril - Initiation au fusain ; Mercredi 18 avril - Cocottes ; Jeudi 19 avril - Modelage ; Vendredi 20 avril  - Expériences picturales.

Les enfants partent avec leurs travaux. Places limitées, à partir de 5 ans, enseignements et inscription, Tél. : 06.11.64.57.73.

15.04.2012

"Talents en actions" un concept qui séduit

Douze personnes vont bénéficier du projet novateur "Talents en actions", qui doit permettre d'accéder à l'emploi.

millas,talents,action,mario leme,joseph cargol,damienne beffara,segolene neuvile j cazals,caroline bernard,joseph vendrell,jeanne pous reine gestors,caf greta,dde hana,f guilbot,jc gary,collège,carayon,chav anne,j massonet,ravitsky,fond solidaire européenJoseph Cargol et Mario Lème ont mené à bien ce projet. 

Depuis trois ans déjà, la réalisation du projet baptisé "Talents en actions" tenait à coeur à Mario Lème et Joseph Cargol, tous deux impliqués dans la réinsertion. Fort de leur conviction, ils ont frappé à plusieurs portes : du GRETA, au conseil régional en passant par le FSE (Fonds solidaire européen) pour trouver les moyens et le financement de cette belle opération. Le chemin a été long pour y parvenir, mais le résultat est là.

Ainsi, douze personnes de 18 à 60 ans, réunissant à la fois des membres de la communauté gitane, des demandeurs du Pôle emploi, des bénéficiaires du RSA avec une parité homme femme totale. "Ils pourront bénéficier d'une remise à niveau auprès du 'GRETA', soulignent les deux porteurs de projet, et d'une formation au sein d'une entreprise, cette dernière formant le stagiaire dans le but d'apprendre un métier (sur dix mois) choisi en fonction de la motivation des principaux intéressés. Le but final est de déboucher sur un emploi tout en apprenant un métier et valoriser la mobilité. Le financement est bouclé avec la participation du CG, de la région et le FSE".

Aussi pour remercier de leur aide précieuse, tous les participants (voir notre encadré), Mario et Joseph ont organisé un petit repas pour savourer le plaisir d'avoir participé à un projet et un concept qui commence à faire des émules comme à Montpellier avec l'association APAGE.

millas,talents,action,mario leme,joseph cargol,damienne beffara,segolene neuvile j cazals,caroline bernard,joseph vendrell,jeanne pous reine gestors,caf greta,dde hana,f guilbot,jc gary,collège,carayon,chav anne,j massonet,ravitsky,fond solidaire européenDe nombreux partenaires

De nombreuses personnes ont participé à ce projet, en apportant leurs compétences et leur soutien : Damienne Beffara, maire, Ségolène Neuville, conseillère générale, J Cazals, directeur du GRETA Perpignan, Caroline Bernard de la Charte Intercommunale du canton de Millas, Joseph Vendrell de la DDE, Jeanne Pous, directrice des services de la mairie, Reine Gestors de la CAF, Françoise Guilbot HANA (réahabilitation), JC Gary du collège d'Ille sur Têt, Isabelle Chavanne, responsable de la Maison Sociale de Proximité de Thuir. Mme Carayon du GRETA Montpellier, J. Massonet, conseiller d'insertion à Millas et M. Ravitsky directeur du GRETA Montpellier.

Un barrage à forcer

millas,us millas,le boulou,barrage,thuirLa qualification pour le championnat de France ou la porte. Voilà l'enjeu du barrage Honneur qui mettra aux prises Millas et Le Boulou cet après-midi. Comment jouer toute une saison en 80 minutes. "C'est le match de l'année pour nous", explique Marc Juan, coentraîneur de Millas. "Si on gagne, on se qualifie pour le championnat de France et c'est ce qu'un joueur de rugby attend toute la saison. Par contre, si on perd, c'est terminé et ça serait le dernier match de Marc (Adroguer) et moi. On y pense forcément".

Une donnée importante pour les joueurs de Millas mais qui ne devrait pas attendrir ceux du Boulou, bien décidés à rejoindre la Salanque Côte Radieuse en finale.

"On aborde ce match avec confiance", souligne Olivier Toure, qui entraîne Le Boulou avec Xavier Clara et Stéphane Magne. "On a réussi à battre Millas une fois en y mettant la manière (NDLR : 17 à 11 le 25 mars, les trois autres confrontations entre les deux équipes cette saison ont tourné à l'avantage de l'USM). On se dit qu'on a nos chances".

Quoi qu'il en soit, la rencontre promet d'être "serrée et tendue" dixit Toure, entre les deux formations et il est objectivement difficile de dégager un favori pour ce barrage. Si Millas partait avec les faveurs d'à peu près tous les pronostiqueurs au début de la deuxième phase, son parcours, irrégulier, a révélé des failles dans le collectif de l'USM, qui paraissait pourtant si bien huilé ces dernières saisons : "On n'a pas retrouvé sur ces play-off les joueurs conquérants qu'on voit depuis trois ans", admet Juan. "On espère retrouver notre état d'esprit sur ce match qu'on aborde au complet".

De son côté, Le Boulou a surtout souffert de n'avoir que rarement pu aligner son équipe type à cause des nombreuses blessures endurées cette saison (Cortes, Camps, Roitg, Froger...) : "On récupère David Coll et Laurent Froger pour ce match, reprend Toure. Mais on a Lionel Texido suspendu après avoir reçu un rouge contre Pollestres". Une donnée qui pourrait avoir son importance vu l'impact que peut avoir le troisième ligne quand il évolue avec Le Boulou cette saison. "C'est dommage, peste Olivier Toure avant de poursuivre. J'espère qu'on verra un beau match et que le vainqueur gagnera ensuite la finale parce que, que ce soit nous ou Millas, nous méritons plus d'être champions que la Salanque".

"Je l'ai dit aux joueurs, je pense que le vainqueur du barrage gagnera la finale", estime aussi Marc Juan. Mais avant de penser à la finale, les deux équipes ont un barrage à forcer.