17.09.2012

Des cours de Théâtre dès demain

L'association Art i cult propose des cours de théâtre, dès le mardi 18 septembre. Les cours adultes ont lieu le mardi de 20 h à 22 h au centre socio-culturel et les cours enfants le mardi de 18 h à 19 h 30 à l'école primaire et/ou le mercredi de 14 h à 15 h 30 à la halle au sport.

Pour tous renseignements, appeler le 06.13.82.51.26

29.08.2012

Francis Wolff « La corrida, une philosophie, un art »

millas,francis wolff,cml,philosophie de la corrida,l'appel de sévilleC'était déjà la saison 14 de la Feria du livre organisée par le comité d'organisation de la Feria de Millas et le CML (Centre Méditerranéen de Littérature). Et pour cet événement, c'était l'occasion de découvrir Francis Wolff.

Pour ceux qui ne le connaissent pas, Francis Wolff est professeur de philosophie, normalien, agrégé, docteur d'Etat, et qui plus est, aficionado homologué. Il est aussi l'auteur de plusieurs ouvrages de référence, et notamment de l'incontournable "Philosophie de la corrida" (Fayard, 2007), qui a fait date pour tous les aficionados. Best-seller ce qui a valu l'honneur à Francis Wolff d'être invité à prononcer le discours inaugural (pregón) de la feria de Séville 2010 : l'Appel de Séville (Au diable vauvert 2011). Ainsi que d'autres ouvrages reconnus aux PUF (Socrate, Dire le monde, Aristote et la politique). L'occasion pour cet aficionado de livrer un bref et lyrique hommage philosophique à la tauromachie. "La corrida est moins qu'un art parce qu'elle semble échouer à produire une vraie représentation, vouée qu'elle est à la présentation du vrai : un vrai danger, une blessure béante, la mort".

Mais, pour la même raison, la corrida est plus qu'un art

"C'est la culture humaine même. Ce n'est pas, comme l'opéra, un art total, c'est une culture totale, parce qu'en elle fusionnent toutes les autres pratiques culturelles".

La corrida a inspiré les plus grands artistes et nombre de théoriciens. Mais nul, à ce jour, ne s'était aventuré à philosopher sur elle. C'est le défi qu'a relevé Francis Wolff. A le lire, on comprend que la corrida est un magnifique objet de pensée.

Sous la plume jubilatoire de Francis Wolff, on découvre ce que Socrate pensait de la tauromachie, que Belmonte peut être comparé à Stravinsky, comment Paco Ojeda et José Tomàs fondent une éthique de la liberté et pourquoi Sébastien Castella est un virtuose de l'impassible.millas,francis wolff,cml,philosophie de la corrida,l'appel de séville

24.08.2012

Philippe Cornier en concert ce soir

millas, philippe cormier, concerto d'arnajuez, joaquim rodrigo, falla, albveniz, turina, église de millasQui n'a pas fredonné les premières mesures du très célèbre Concerto d'Aranjuez ? Guitariste classique, Philippe Cornier interprétera la mélodie la plus marquante de toute l'histoire de la guitare, le très célèbre concerto d'Aranjuez de Joaquin Rodrigo, ainsi que ainsi que des œuvres de Falla, Albeniz, Turina, vendredi 24 août à 21 heures, en l'église de Millas.

C'est à l’occasion de la sortie de son nouveau CD Por caminos de Santiago que le guitariste Philippe Cornier invite le public dans un voyage musical à travers l'Espagne. Ce CD est coproduit par France Bleu et le peintre Claude Viallat, (lauréat du prix Feria du livre 2009 et fondateur du mouvement Supports surfaces) qui a réalisé la pochette.

Né à Nîmes, ce Languedocien vit à Saint-Privat au pied du Larzac dans le village de ses ancêtres. Initié à la guitare par Nate Price, ancien musicien de Louis Armstrong, il découvre la musique classique et rejoint la classe du maître Javier Quevedo à l'école normale de musique de Paris.

Philippe Cornier s'est produit dans des lieux et festivals prestigieux : cathédrale de Canterbury, Obcni Dum de Prague, museo de la Ciudad de Mexico, centre culturel de Damas, cathédrale d'Aix-en-Provence, Printemps de Prague, abbaye de Saint-Guilhem-le-désert, abbaye Saint-Victor de Marseille, cloître de Moissac, opéra-comédie de Montpellier, festivals de la guitare de Bellegarde et du Tricastin.

Philippe Cornier est un guitariste habité que le spirituel inspire au plus haut point. Héritier de la grande école espagnole, il se produit au sein de nombreux orchestres en France et à l'étranger.

12€   Gratuit moins de12 ans

Lectures taurines en présence de julien lescarret

millas, julien lescarret, lettres taurines, feria du livrePour sa dixième saison de matador de toros, qui sera aussi sa despedida, le torero landais Julien Lescarret retrace son parcours, en photos, images et mots dans un livre qu'il a présenté et dédicacé : Au risque de soi ( (Editions Au diable vauvert ) lors des lectures taurines de la Feria de Millas. Julien Lescarret retrace son itinéraire par le texte et l'image au rythme des rencontres personnelles et artistiques qui ont jalonné son apprentissage et sa carrière, traçant le portrait d'un jeune homme étonnant, et celui d'une culture. Un ouvrage remarquable à l'image de la personnalité originale d'un torero dont les capes arborent la devise Carpe diem, porté par l'aficion du Sud-Ouest, et qui a croisé et inspiré nombre d'artistes. Il a ainsi invité ses amis photographes, plasticiens, écrivains à accompagner de leur regard ce chemin. Mais le maestro livre ici réflexions, pensées, correspondances, poèmes ou nouvelles, morceaux d'un texte plus intime écrit au fil des temporadas jusqu'à la veille de la dernière saison qui va s'ouvrir. Et petit à petit, torée la plume.

22.08.2012

Claude de Toro croqueur d'instantanés

millas, feria, claude de toro, josé castell, gérard corenti, nathalie serre, atelier médiane, véronique et rémi deslauriers, afficheParmi la foule, Claude saisit l'instant avec ses croquis.
 
Lauréat de l'affiche 2004 de la Feria de Millas, Claude de Toro, en est devenu l'un des personnages incontournable. Qui ne le connaît pas arpentant les ruelles et les places avec son carnet de croquis, la vitesse et la précision de son geste. Pour lui, c'est un moyen de vivre certains évènements, de saisir l'instant présent, unique, qui se grave dans la mémoire par l'effort de concentration. Des croquis de voyages, il en réalise lors de ses séjours au Maghreb ou ailleurs. Mais la féria de Millas reste un terrain d'expérimentation extraordinaire avec ses bandas, musiciens, danseurs, taureaux et matadors, chevaux, public, tout est pour lui une source d'inspiration.

Dessinant depuis toujours, dès l'école primaire, il a été l'élève de José Castell, de Gérard Corenti et de Nathalie Serre, mais c'est surtout l'Atelier Mediane avec Véronique et Rémi Deslauriers qu'il perfectionne, depuis vingt ans, inlassablement, sur modèles vivants, cette technique. Le dessin est pour lui un mode d'expression, une discipline car « le dessin n'est jamais acquis ».

Son exposition "temporaire" pendant la Feria, a permis à un nombreux public de retracer une partie de ces instants privilégiés de la Feria de Millas "griffonnés" en quelques traits.

Avec une vingtaine d'expos à son actif, de nombreux concours de peinture gagnés, tel l'affiche de la feria de Millas en 2004, il organise en outre le concours de peinture de Cases-de-Pène et sélectionne les artistes qui proposent l'affiche de la Feria de Millas depuis 2004.

18.08.2012

Caroline Cavalier une croqueuse de vie

millas, feria, exposition, caroline cavalierCaroline Cavalier expose au domaine de l'Héritier.

Croqueuse de la vie quotidienne, Caroline Cavalier est une peintre dont l'univers n'est pas sans rappeler la bande dessinée avec des personnages hauts en couleur. Sa peinture ludique, dont elle s'amuse, croque la vie à pleines dents, le tout avec une grande dose d'humour et de bonne humeur.

Pour apprécier pleinement ses créations, prenez le temps de vous plonger au coeur de ses tableaux, vous y découvrirez avec surprise qu'ils sont truffés de détails drôles, un peu comme des instantanés détournés pour mieux nous faire rire de nos paradoxes.

Sous des apparences naïves, la peinture de Caroline Cavalier nous régale avec son coup de pinceau joyeux et léger mais fouillé et méticuleux. Chaque moment de vie est revisité par l'oeil scrutateur et mutin de l'artiste. Une telle légèreté est une vraie bouffée d'air frais, un vent de folie douce qui nous réconcilie avec la vie et la joie de pouvoir encore s'émerveiller devant une toile.

Ses tableaux rafraîchissants, malicieux, sortent souvent des sentiers battus, mais si prenez le temps de les observer, vous y découvrirez avec surprise la joie de vivre et l'âme de l'artiste.

Francis Wolff, lauréat du prix Feria 2012

 Christian Bourquin a remis le prix Feria à Francis Wolff .

Christian Bourquin a remis le prix Feria à Francis Wolff .

Le prix Feria, organisé par le Comité d'organisation de la Feria de Millas et le CML (Centre Méditerranéen de Littérature), a été remis au philosophe Francis Wolff, à l'occasion de la 14e édition de la Feria du livre, par Christian Bourquin, président de la Région, et en présence d'André Bonet, président du CML et des membres du jury du prix présidé par Robert Berard.

Philosophe, directeur du département philosophie de l'Ecole Normale Supérieure de Paris, Francis Wolff est aussi un aficionado averti. Dans "Philosophie de la corrida" (Ed. Fayard), à grands coups de concepts, et d'arguments, Francis Wolff raisonne. La corrida touche aux valeurs éthiques et esthétiques. Elle se prête donc à l'analyse conceptuelle. Or il se trouve que personne avant Wolff ne s'y était attaqué. En plus d'être un penseur lisible, compréhensible, sur un sujet qui ne l'est pas, il est un pionner. Le premier philosophe de la corrida, laquelle, rappelons-le, vient d'entrer au patrimoine immatériel de la France.