01.01.2012

Happy new year !



N'oubliez pas de mettre le son pour l'ambiance...

20.12.2011

Double assassinat de Millas : les vrais visages des victimes

Le 20/12/2011 à 09h33 par Laure Moysset | Mis à jour à 09h47

millas,appel à témoinsHeinz-Dieter Mundo et son fils, Heiko, les victimes et Markus Mundo, le suspect.  © D.R

Si leur mort renferme toujours le plus grand mystère plus d’un an après, les deux hommes assassinés, un père et son fils dont les corps ont été retrouvés le 25 novembre 2010 à 3 km de distance à Millas et à Corneilla-la-Rivière, ont désormais un « vrai » visage.
Après avoir diffusé à l’échelle mondiale leurs portraits reconstitués à l’aide d’un logiciel, les gendarmes de la section de recherches de Montpellier et de la compagnie de Perpignan lancent cette fois un nouvel appel à témoin, appuyé de photos prises de leur vivant, afin de recueillir tout élément pouvant les aider dans leur enquête.

Enroulés dans des tapis


Pour mémoire, les cadavres des deux Allemands, Heinz-Dieter Mundo et son fils Heiko, non-voyant, alors âgés respectivement de 67 et 41 ans, ont été découverts dans des endroits isolés à 3 km de distance. Morts depuis plusieurs jours et abattus d’une balle de 7.65 tirés dans la tête. Leurs dépouilles ayant été abandonnées, enroulées dans des tapis orientaux et des sacs plastique liés par du ruban adhésif.
Après rien... Aucun document en leur possession, aucun signe particulier et impossible de mettre un nom sur ces inconnus. Jusqu’à ce que plusieurs mois après, un autre fils de la famille, Markus Mundo, 40 ans, domicilié à Kelkheim, près de Francfort, signale finalement leur disparition.
De là, l’affaire semblait alors trouver son dénouement Outre-Rhin. Markus Mundo passait en effet rapidement de témoin à suspect principal.
Et, dans le cadre d’un mandat d’arrêt international, il avait finalement été interpellé le 25 octobre dernier à son retour en Allemagne après un voyage à Chypre. Depuis lors, le fils cadet est placé en détention provisoire car « fortement soupçonné d’avoir tué » selon le parquet de Francfort, son père et son frère et de s’être débarrassé des deux corps en novembre sur sa route alors qu’il regagnait Barcelone pour prendre un avion à destination des Canaries. Markus Mundo, “el mundo” ou “le chef” comme il se fait surnommer sur internet, est en effet organisateur de tours à vélo (tous terrains, cross, enduro...) notamment à La Palma, Gran Canaria, Teneriffe où il se rend régulièrement.
Les victimes ont-elles été tuées en Allemagne et transportées sur plus d’un millier de kilomètres ? En France ? Ou bien encore en Espagne, puis ramenées dans les P.-O. ?
Autant de questions en suspens. Et la première : quelles sont les charges qui pèsent sur Markus Mundo ? Lequel nierait toutes accusations. Quel serait son mobile ? L’argent ? Et qui des enquêteurs français ou allemands seront chargés de poursuivre l’instruction ?
En attendant, les gendarmes recherchent donc toutes personnes qui auraient vu les deux victimes ou leur meurtrier présumé, notamment dans le sud de la France.

Tous renseignements pouvant aider les enquêteurs doivent être transmis par téléphone de l’étranger 00 33 4 68 66 44 33, pour la France 04 68 66 44 33 ou par mail Hompo66@gmail.com

04.12.2011

Un sentier de découverte pour d'agréables balades

millas,sentier de découverte,christian bourquin,hermeline malherbe,françoise bigotte,claude moret,robert oliveCouper le ruban : un vrai plaisir pour Christian Bourquin, Claude Moret et Hermeline Malherbe.  © Photos G. M.

C'était jour de fête dans la garrigue de Néfiach dernièrement. Le sentier de randonnée et de découverte était inauguré. Même les oiseaux n'en revenaient pas de voir autant de monde rassemblé sous un chapiteau dressé pour l'occasion sur l'aire de pique-nique, juste après le passage à gué, au cas où le beau temps n'aurait pas été au rendez-vous. Mais il y était, tout comme étaient présents le nouveau sénateur, président de la région Languedoc-Roussillon, Christian Bourquin, avec la présidente du conseil général Hermeline Malherbe, la conseillère régionale et générale du canton de Millas Françoise Bigotte, ainsi bien sûr que Claude Moret, maire, Robert Olive, président de la communauté de communes Roussillon-Conflent et de nombreux maires du territoire. Sans oublier tous les partenaires qui sont intervenus pour le bon aboutissement de ce dossier. Un dossier qui tenait en particulier au coeur de quelques conseillers municipaux qui, depuis trois ans, étaient fortement impliqués et qui avaient hâte de voir ce grand jour.

Pour une activité simple et bon marché

Il y eut bien sûr une partie officielle et protocolaire, avec des interventions rappelant la genèse de ce dossier, son intérêt, puisqu'il s'agit, entre autre, de permettre à tous les promeneurs et randonneurs de pratiquer une activité simple et bon marché, dans un cadre naturel entretenu.

Certes, ce sentier n'est ni le premier, ni le dernier. Mais il existe maintenant et vient compléter un dispositif qui permet de se déplacer en campagne en ayant la possibilité de mieux connaître l'environnement, la faune, la flore, grâce à l'implication par exemple de l'ONF (Office national des forêts), la Fédération française de randonnée et également la Charte intercommunale de Millas.

Puisqu'il était question de déplacement, qualifié de doux dans le cas présent, Christian Bourquin a saisi l'occasion pour étendre le propos et rappeler tout le travail fait par le conseil général avec le bus à 1, opération qui a permis une augmentation de fréquentation de plus de 300 %. Il confirmait aussi le travail entrepris par la région avec la SNCF et qui doit déboucher très rapidement sur la ligne de train à 1 aussi entre Perpignan et Prades-Villefranche. Occasion pour lui, en clin d'oeil, de dire qu'il faudrait peut-être rouvrir la gare de Néfiach. Et la boucle était ainsi bouclée.

Randonnée de 8 km

millas,sentier de découverte,christian bourquin,hermeline malherbe,françoise bigotte,claude moret,robert oliveLes officiels, qui n'avaient pas revêtu le costume cravate mais la tenue décontractée et les chaussures de marches, passèrent à la coupe des rubans tricolore et catalan. Après quoi, un long cortège joyeux s'engagea dans la garrigue pour une belle randonnée de 8 km, avec quelques belles pentes à gravir. Et comme il se doit, en tête de ce long ruban humain, on trouvait encore Christian Bourquin, au mieux de sa forme et très à l'aise dans l'exercice pédestre. Nul doute que vous le reverrez passer certainement à la saison des figues. Mais ce ne sont la que quelques-unes des nombreuses richesses de cette garrigue qui a le grand mérite d'être surtout belle quand on la traverse et que l'on s'intéresse à elle.

08.08.2011

Inauguration d'un sentier

millas,christian bourquin,charte,canton de millas,sentier,randonnéesLes randonneurs lors de l'inauguration.

Samedi 23 juillet, une assemblée nombreuse s'est réunie autour de Christian Bourquin : Hermeline Malherbe, Présidente du Conseil Général, Émile Vendrell, Maire de Corbère, Henri Pujol, Maire de Corbère-les-Cabanes, les maires membres de la Charte du canton de Millas, l'Association de Sauvegarde du Patrimoine des deux Corbère, les représentant de l'ONF, du Comité Départemental de

Randonnée Pédestre, mais aussi de nombreux anonymes, amoureux de la marche et de leur patrimoine.

Les élus ont exprimé leur plaisir d'inaugurer ce sentier, créé par la Charte du canton de Millas, et l'importance qu'ils attachent à la préservation et la mise en valeur de ce patrimoine naturel, culturel, historique et architectural si riche.

Christian Bourquin a officiellement confié à la Charte le projet d'aménager des sentiers de randonnée sur l'ensemble du territoire de la Charte, qui relieront entre elles les communes qui en sont membres.

Ces chemins balisés mettront en valeur leur patrimoine commun : l'histoire, les clochers, la garrigue, les vergers, les canaux, les celleres, les vignobles, les casots, les terrasses, les fontaines…

Les discours ont été clos par la cérémonie du découpage des rubans, symbolisant l'ouverture de ce sentier au public.

Puis, l'assemblée, chaussée pour l'occasion, a accompagné Christian Bourquin et les élus le long du sentier, et a découvert les pupitres, plaques et tables panoramiques retraçant l'histoire des deux Corbère.

L'inauguration s'est terminée par un buffet bien mérité à la chapelle Sant-Julia de Vall Ventosa, au cours duquel Christian Bourquin a donné rendez-vous pour les prochaines inaugurations des sentiers, notamment celui de Néfiach, qui aura lieu dans le courant du mois d'octobre.

Le guide du sentier de découverte et d'histoire des deux Corbère est à la disposition du public au Syndicat d'Initiative de Millas ainsi que dans les mairies de Corbère et Corbère-les-Cabanes.

24.07.2011

La commune a inauguré dix jardins familiaux

millas,commune,jardins familiaux,hermeline malherbe,pierre estève,damienne beffara,les jardins de millasInauguration et visite des jardins familiaux.

En 2011, la commune a décidé de mettre à disposition des Millassois des lots pour y pratiquer le jardinage.

Cette tradition est héritée du XIXe siècle et de la révolution industrielle durant laquelle les jardins ouvriers sont apparus.

"En 1952, les jardins ouvriers se sont transformés en jardins familiaux et se sont regroupés dans une fédération", indique Pierre Estève, conseiller général.

À l'origine, il s'agissait de procurer un complément de ressources aux familles modestes. Aujourd'hui, les jardins familiaux favorisent le lien social et permettent de se réapproprier la nature et de se réinsérer socialement autour d'une activité tout en mettant en pratique une certaine approche environnementale. La municipalité a ainsi mis à disposition une première parcelle, divisée en 10 lots de 200 m². Pour l'instant, dix jardiniers occupent cet espace. D'autres attendront l'année prochaine. "Nous disposons d'une réserve de terre pour une extension future", ajoute Damienne Beffara.

C'est l'association "les jardins de Millas" qui gère l'ensemble des parcelles. Les premiers lots ont été attribués par tirage au sort aux premières familles millassoises.

L'inauguration des jardins familiaux s'est tenue le lundi 4 juillet sur le site, en présence de Mme le maire Damienne Beffara, de Pierre Estève, vice-président du conseil général, de Mme Françoise Bigotte (suppléante du conseiller général Christian Bourquin), ainsi qu'une bonne partie des jardiniers. Après de brèves allocutions, les personnalités ont effectué la traditionnelle coupure du ruban, et réalisé une visite guidée des jardins. Les convives ont ensuite été invités à rejoindre préau pour porter un toast aux futures récoltes, l'occasion de remercier les acteurs officiels et associatifs sans qui cette réalisation n'aurait pu aboutir.

27.06.2011

Découverte de la pêche

millas, pêche, fédération départementale de pêche, secours populaireEn partie mis à la disposition de ces nouveaux pratiquants, le site a accueilli diverses animations gratuites avec deux temps forts, la promenade à dos d'âne et l'initiation pêche. Grâce à la Fédération départementale de pêche et de protection du milieu aquatique et avec la collaboration de l'AAPPMA d'Ille-sur-Têt, de l'Amicale de pêche et de bénévoles venus de Villeneuve-de-la-Raho, les enfants ont pu en profiter et découvrir un loisir de pleine nature. Un grand merci aux accompagnateurs du Secours populaire et aux animateurs qui ont donné de leur temps et fourni de nombreuses explications.

Bien sûr bravo à tous ces enfants, récompensés comme il se doit par un baptême de pêche, le produit de la pêche et quelques souvenirs.

09.06.2011

La "Mission locale jeunes" parie sur la proximité

millas,thuir,mission locale jeune,parrainageParrains et jeunes à la recherche d'emplois, une démarche efficace.

La Mission locale jeunes accueillait récemment une rencontre d'un genre inédit, particulièrement utile par les temps qui courent. L'idée était de faire échanger quelques chefs d'entreprises (une quinzaine) avec les jeunes venus s'informer de métiers et, surtout, leur positionnement sur le marché du travail. La démarche était initiée par la Mission locale jeunes de Millas et de Thuir dont l'efficacité concernant le parrainage vers l'emploi n'est plus à démontrer depuis 10 ans.

Rassemblés dans un moment avant tout convivial, les décideurs, venus essentiellement du canton de Millas et de Thuir, se sont ainsi mobilisés pour répondre aux questions touchant le marché local de l'emploi, et en particulier les exigences modernes du monde de l'entreprise.

Même si la conjoncture peut paraître morose, la matinée aura été l'occasion d'une approche du monde du travail éloignée des circuits traditionnels, ceci en proposant des pistes de réflexion guidées par le seul souci de la proximité. Et de l'avis même des participants réunis lors de ce petit-déjeuner (cela faisait partie intégrante de la rencontre), ce type d'initiative est à renouveler, avec, on l'espère, des signatures de contrats à la clé.