10.11.2014

Seb et Josep dévoilent l’Histoire secrète des Catalans

millas, les catalans, Galdric et le secret des comtes, Josep Tolza, Seb, bande dessinéeLe tome II de la bande dessinée “Les Catalans”, intitulé “Galdric et le secret des comtes”, vient de sortir. Révélations sur l’Histoire oubliée de la Catalogne médiévale.

millas, les catalans, Galdric et le secret des comtes, Josep Tolza, Seb, bande dessinéeSeb et Josep viennent de publier le tome II des aventures du jeune Galdric, qui fait découvrir au lecteur l’Histoire catalane.

Glorieuse épopée que celle du peuple catalan. « Au XIe siècle, la Catalogne était le pays le plus riche d’Europe chrétienne. Il a été le premier à avoir une monnaie d’or », assure l’homme de lettres millassois Josep Tolzà, dont les recherches ont servi de base à la BD Les Catalans. Selon le dessinateur de la série, Seb, l’opulence de la Catalogne ne devait rien au hasard: « A l’époque, à Barcelone, juifs, chrétiens et musulmans avaient droit de cité. Le système féodal a mis plus de temps à s’imposer qu’ailleurs. Tout homme possédait sa terre. Et les femmes aussi, puisque la dot n’était pas dissoute dans le mariage ». La thèse développée, en images, par Josep et Seb s’appuie sur les actes notariés catalans, qui constituent selon eux le plus grand fonds du genre au monde.

Des hommes libres
« Tout a commencé quand j’ai découvert dans un ouvrage d’Histoire un acte de 825, signé par un notaire du Conflent et concernant la vente d’un terrain entre deux paysans, se souvient Josep. Le fait que des paysans puissent vendre leurs terres prouve bien qu’il n’y avait pas de seigneur ! ». Suite à cette prise de conscience, Josep commence à s’intéresser à la législation catalane d’alors. Et reconstitue la Llei Vella, « la coutume des hommes de la montagne », une loi orale qui aurait posé les bases d’un état quasiment démocratique avant l’an mil.
« J’avais une culture historique issue de ma formation à l’école de la République française, indique Seb. Josep met en porte-à-faux certaines choses qu’on m’a apprises. L’Histoire des Catalans est une histoire qui n’a pas pu s’écrire. Pour se construire, les états français et espagnols ont été obligés de la passer sous silence ». Les thèses de Josep n’ont pas manqué de séduire le jeune dessinateur . « Il raconte l’histoire d’hommes libres qui savent réfléchir par eux-mêmes. C’est ça que j’ai trouvé chouette », s’enthousiasme
Seb.

millas,les catalans,galdric et le secret des comtes,josep tolza,seb,bande dessinée Innovations locales
Sorti en 2012, le tome I des Catalans s’est d’ores et déjà écoulé à plus de 10000 exemplaires. Le tome II, intitulé Galdric et le secret des comtes, en est la suite logique. Il débute avec l’arrivée au pouvoir, en 947, de Borrell II, le petit-fils du premier comte de Catalogne, Guifred le poilu. Et se termine à la mort de Ramon Berenguer III, le dernier comte de Barcelone à ne pas être en parallèle souverain d’Aragon. Si dans l’ouvrage, l’indépendance d’esprit des Catalans médiévaux est portée au pinacle, il n’en va pas de même de l’intégrité des comtes de Barcelone. Ces derniers dissimulent en effet un lourd secret... La BD évoque également diverses innovations artisanales et culturelles que Josep et Seb attribuent aux Catalans. Comme la mise en place de systèmes d’irrigation complexes ou l’invention de l’acier. Sans oublier la première révolte populaire sans effusion de sang qui aurait permis, en 1027, aux paysans catalans de mettre fin aux razzias des féodalistes cherchant à confisquer leurs terres. Selon Josep et Seb, c’est ce mouvement qui aurait poussé l’église acculée à instaurer la Trêve de Dieu. Une BD à la fois drôle et riche en révélations fracassantes. Arnaud Andreu

► Les Catalans Tome II paru le 6 novembre aux éditions Au Diable Vauvert. 12 euros. Dédicaces : le 12 novembre, à partir de 18 h 30, dans le hall Guy-Malé du conseil général (présentation de la BD), le 15 novembre au Leclerc Nord et le 22 novembre à la librairie Cajélice.

07.11.2014

Invitation à l'ouverture du réservoir mouche

Le président de la Fédération de Pêche et de Protection du Milieu Aquatique, René Patau, et Damienne Beffara, maire de Millas, ont le plaisir de vous inviter au coup d’envoi symbolique de la pêche à la mouche, sur le réservoir de Millas, le samedi 8 novembre, en fin de matinée, à 11 h 30, une cérémonie aura lieu sur les berges du plan d’eau.

06.11.2014

Une belle exposition de patchwork

millas, quilteuse, patchwork, couture, quilt► Les quilteuses font des merveilles.

Le Club de patchwork couture a exposé ses travaux. Les visiteurs nombreux ont pu admirer des quilts tous différents, des objets divers (sacs, pique épingles, coussins, etc.).

Les commentaires très positifs ou étonnés ont encouragé les quilteuses à se remettre à tirer l’aiguille, de la débutante à la confirmée... Au travail !

Le jeu mystère du sapin a captivé les visiteurs, seules deux personnes ont trouvé le nombre exact de « yoyos » !

 Le club est ouvert, le lundi à 14 h et le jeudi à 17 h, à la Maison du parc.

05.11.2014

Le talent n’a pas d’âge surtout pour les gourmets

Après le succès remporté par la « journée cuisine » en 2013, les petits chefs ont remis la main à la pâte.

millas, école maternelle, journée cuisine, gourmetsmillas, école maternelle, journée cuisine, gourmets► Quel plaisir pour les enfants de mettre la main à la pâte, puis de déguster.

Quel régal de confectionner gâteaux, flans, pizzas et autres tartes. Un moment bien agréable qui s’est déroulé avec parents et grands-parents, apportant tout au long de la matinée, une touche de savoir-faire saupoudrée du plaisir de transmettre. Une brigade de cuisine avec des commis de qualité qui se sont particulièrement appliqués. Les petits cuistots en ont profité pour mettre en éveil tous leurs sens, allant de l’observation à la manipulation sans oublier de développer l’odorat et le goût. Si l’on ajoute à cela l’acquisition de vocabulaire et l’apprentissage du travail en groupe, on ne peut qu’être satisfait d’une journée aussi riche et joyeuse. Préparer c’est bien, mais goûter c’est mieux… Et c’est avec grand plaisir qu’en milieu d’après-midi, les enfants ont troqué leur toque de chef contre la casquette de critique gastronomique, en partageant un goûter collectif dans la cour de l’école.

Au vu de l’enthousiasme général, nul doute qu’après la première étoile décernée l’an dernier, les chefs en devenir obtiendront la deuxième incessamment sous peu !

02.11.2014

Développement de la pêche à Millas

millas, pêche 66, lacs de MillasSi la préoccupation de la Fédération pour les milieux et les populations piscicoles reste forte, elle a convenu de concentrer ses efforts sur des sites majeurs, plans d’eau et rivières, afin d’innover, de développer l’halieutisme et de satisfaire les pêcheurs.

C’est ainsi que les quatre plans d’eau de Millas sont destinés à devenir un véritable pôle halieutique. Le plan d’eau n°4, (situé le plus à l’ouest) devient un réservoir exclusivement pêché à la mouche fouettée, où toutes les prises seront remises à l’eau.

Afin que les hameçons ne blessent pas les poissons et puissent être retirés rapidement et sans manipulations inutiles, ils sont sans ardillon ou l’ardillon est écrasé. Pêche ou loisir, cette pratique est, en quelque sorte, un état d’esprit qui a l’avantage d’être sans impact sur la ressource.

Pour s’adapter à ce plan d’eau de Millas, trois pontons ont été installés. Le plan d’eau innove aussi dans le but de restaurer la qualité des eaux par un dispositif de brassage de l’eau.

Deux modules destinés à augmenter la concentration de l’oxygène dissous et à limiter la prolifération des algues sont en action depuis quelques jours. La réalisation de ces aménagements a été rendue possible grâce au financement et à la participation de nombreux partenaires : conseil général, conseil régional,
Fédération nationale pour la pêche en France, commune de Millas et Fédération de pêche.

La poursuite des aménagements, et en particulier du panneautage, est toujours programmée pour 2015. Reste que le grand défi, c’est aussi l’installation des poissons. Le peuplement en grosses truites et en black-bass correspondant à ce type de pêche a été privilégié.

Les blacks-bass bénéficieront d’une gestion patrimoniale, avec interruption de la pêche, tandis que les salmonidés seront renouvelés.Sans perdre de temps, après la signature des droits de pêche consentis par la commune de Millas, le coup d’envoi sera donné samedi 8 novembre. La pêche y sera ouverte quatre jours par semaine: samedi, dimanche, lundi, mercredi et les jours fériés.

Mais la pêche sur les plans d’eau permettra aussi d’assurer au mieux l’animation de l’apprentissage de la pêche recentrée autour de la Maison de la pêche et de la nature.

27.10.2014

Les pompiers étaient à la Spartan Race

millas, pompiers, rebok spartan race, Virginie Hurault, Bruno Legrand, Frédéric Benavent, Nicolas Charriot et Jérémy EdmondLes pompiers lors de l’épreuve sur le circuit du Castellet (Var).

Reebok Spartan Race est une série de courses à obstacles selon le code des spartiates depuis 409 avant Jésus Christ. Avec une prévision d’un million de participants et 60 dates à travers le monde, Reebok Spartan Race est l’une des marques d’événements outdoor, se développant le plus dans le monde. Dix pays sont déjà sur la carte : États-Unis, Canada, Mexique, Royaume-Uni, Slovaquie, République Tchèque, Allemagne, France, Australie et Corée du sud. La première édition en 2010 a eu lieu dans le Vermont des États-Unis.

L’équipe des sapeurs-pompiers de Millas, composée de Virginie Hurault, Bruno Legrand, Frédéric Benavent, Nicolas Charriot et Jérémy Edmond, a relevé le défi dernièrement sur le circuit Paul-Ricard. Ils sont déjà dans les starters pour les prochaines éditions.

19.10.2014

Exposition sur 14-18: dernière ligne droite!

 millas,poilus,grande guerre,souvenirs
Photo d'un poilu.

Le 11 novembre prochain sera inaugurée une exposition où l’on mettra à l’honneur nos « Poilus » millassois. Tous ceux qui ont déjà prêté de très nombreux documents personnels ayant une grande valeur sentimentale : livret militaire du papa ou du grand-père, correspondances émouvantes entre les Poilus et leur famille restée « au pays », photos en uniforme, cartes postales anciennes... sont remerciés. Ont été apportés aussi des casques, médailles militaires, obus, etc. Mais les organisateurs souhaiteraient mettre en scène d’autres objets évocateurs de cette période de la Grande guerre. Ils lancent donc un appel aux Millassois qui peuvent contacter dès maintenant le Syndicat d’Initiative au 04 68 57 16 68.