23.04.2012

Grande lessive sous le soleil

millas, école élémentaire, grande lessiveLes élèves de l’école élémentaire de Millas ont profité d’une belle journée de printemps, le jeudi 29 mars, pour exposer leurs productions plastiques à l’aide de pinces à linge sur des fils traversant l’ensemble de la cour de l’école.

Lors de cette 2ème édition de la Grande Lessive pour l’année scolaire 2011/2012,  les parents et les familles étaient invités à venir admirer les diverses œuvres plastiques aux inspirations variées de tous les élèves de l’école. Le beau - temps ayant été au rendez-vous, c’est dans la joie et la bonne humeur que s’est déroulée cette exposition éphémère.millas, école élémentaire, grande lessive

22.04.2012

Élections

Conformément à l’article R 60 du Code Électoral, dans les communes de plus de 3 500 habitants, dont Millas fait partie, la présentation, au moment du vote, d’un titre d’identité est obligatoire.

Peuvent être présentés, entre autre, la carte nationale d’identité, le passeport, le permis de conduire.

18.04.2012

Sacrée huile d'olive !

millas,offrande,huile,pâques,beffara,mgr marceau,christian bourquin,évêqueDepuis 1995, la tradition est bien ancrée à Millas, relancée et « portée par le papa de Damienne ». Mgr Marceau, évêque du diocèse de Perpignan-Elne a reçu des mains de Damienne Beffara, maire de Millas et Christian Bourquin, président du conseil régional, sénateur et président de la Charte, cette huile d'olive, bénite le Jeudi Saint, qui sera réservée pour les onctions de consécration : le baptême, la confirmation, l'ordination. C’est lors de la Messe Chrismale qui aura lieu à Canet le lundi de Pâques, que l’huile d’olive de Millas sera consacrée  Saint-Chrême. Cette célébration apportera une aura départementale pour l'huile d'olive de notre terroir.millas, offrande, huile, pâques, beffara, mgr marceau, christian bourquin, évêque

Une page se tourne à Millas

millas, marc adroguer, marc juan, paul ribes, usm, Clap de fin pour Juan (à gauche) et Adroguer.  © Photo G.M.

En trois saisons aux commandes de l'USM, Marc Juan et Marc Adroguer ont marqué le club de leur empreinte : un titre de champion du Roussillon Honneur et la montée en Fédérale 3 dès leur première année au club puis une prometteuse septième place en troisième division l'an dernier. Pas suffisant pour assurer le maintien puisque la réforme fédérale a entraîné la relégation des... sept derniers de F3 sur douze.

Cette saison devait donc être celle de la relance pour Millas de retour en Honneur. Mais après une première phase prometteuse (1ers, une seule défaite concédée), les coéquipiers de Paul Ribes sont passés à côté de la deuxième avant de se faire sortir par Le Boulou en barrages dimanche dernier : "C'est une grosse déception", lance Marc Adroguer, encore marqué par l'élimination. "On a plutôt fait un bon match mais on manque de réalisme. Ça se joue sur des détails, on se met en difficulté tout seuls".

"Un autre discours"

Les regrets pointent dans la voix du technicien, qui n'a cependant aucun reproche à adresser à ses joueurs. "Cette année le groupe n'a pas progressé comme il devait et c'est surtout notre faute, nous les entraîneurs. Ça fait trois ans qu'on est là et je pense qu'il faut un autre discours". La question n'a pas besoin d'être posée et la suite vient naturellement : "J'arrête et Marc (Juan) aussi. Sur les trois saisons, le groupe de cette année est le meilleur qu'on ait eu. On a connu de supers moments ici mais il est temps de changer, on est tombés dans une routine". L'avenir de Sébastien Lopez, entraîneur des lignes arrières depuis le début de saison, n'est pas arrêté. Marc Juan, qui suit le même groupe depuis six ans (en cadets, juniors puis seniors), ne souhaite pas entraîner à Millas l'an prochain.

Quant à Marc Adroguer, s'il n'occupera plus sur le banc millassois en 2012-2013, il n'en sera pas bien loin non plus : "Je coupe, j'en ai besoin. Mais je prendrai ma carte de spectateur à l'USM». En attendant, la réserve millassoise a encore besoin de ses entraîneurs pour sa finale contre la Salanque dimanche (14 h à Elne).

Les regrets de Juan

"Je m'en veux par rapport aux deux points de suspension dont j'ai écopé... Je suis sûr que si on ne les avait pas perdus, on aurait fini premiers de poule. Je m'en veux pas rapport aux joueurs". Marc Juan, suspendu suite à un accrochage avec un arbitre lors de la première phase et sanctionné de 190 jours de suspension, a tenu à exprimer ses regrets pour ce qui a coûté, selon lui, la place de finaliste direct à Millas.

16.04.2012

Stage d'Arts Plastiques

L’Association « Le Hang’Art » propose des stage d’Arts Plastiques pour enfants Pâques 2012 de 14h à 16h30 : 10€ par atelier à la Maison du Parc, 2ème étage, au dessus de la Médiathèque, à Millas, du lundi 16 avril au Vendredi 20 avril  2012 :

Lundi 16 avril - Lapin Pschitt ; Mardi 17 avril - Initiation au fusain ; Mercredi 18 avril - Cocottes ; Jeudi 19 avril - Modelage ; Vendredi 20 avril  - Expériences picturales.

Les enfants partent avec leurs travaux. Places limitées, à partir de 5 ans, enseignements et inscription, Tél. : 06.11.64.57.73.

Le Boulou rejoint la SCR en finale

millas, le boulou, olivier toure, la salanque, ostalrich, coll, onofri, paul ribes, munoz, florent roigtAmrani (Millas) n'échappera pas à Nègre (Le Boulou).  © G.M.

On comprend mieux pourquoi Olivier Toure a accueilli avec autant d'enthousiasme le retour de blessure de David Coll. Le 3/4 centre, dans tous les bons coups et auteur des deux essais de son équipe contre Millas (17e, 46e), a grandement pesé dans l'issue du barrage Honneur, hier.

Mais si Le Boulou a gagné le droit d'affronter la Salanque Côte Radieuse en finale Honneur ce dimanche, il le doit surtout à une prestation collective d'envergure. C'est suite à une belle combinaison de ses 3/4 et un service dans le tempo d'Ostalrich que Coll concrétise la domination de son équipe en première mi-temps (17e). Avant que le pack boulounenc n'enfonce son homologue millassois sur dix mètres pour sortir le ballon jusqu'à Onofri. L'ailier du Boulou fixe la défense "rouge et noire" avant de servir Coll à la conclusion (46e, 12-0).

millas,le boulou,olivier toure,la salanque,ostalrich,coll,onofri,paul ribes,munoz,florent roigtUn deuxième essai qui a permis au Boulou de gagner en sérénité face à une formation millassoise qui a copieusement dominé la deuxième mi-temps, avec l'appui du vent, mais en manque cruel de réalisme. Lorsque Paul Ribes réduit la marque peu avant l'heure de jeu, le demi d'ouverture score enfin sur sa... sixième tentative (1/7 au total) de l'après-midi (12-3), alors que Munoz a laissé échapper le cuir dans l'enbut au moment de conclure (63e).

Le vent, violent et qui a soufflé par rafales, n'a pas aidé les buteurs non plus. Florent Roigt a également connu un déchet plus important que d'habitude dans ses tentatives. Mais hier, Le Boulou pouvait compter sur un David Coll en grande forme pour le guider vers la finale Honneur et le championnat de France.

15.04.2012

Un barrage à forcer

millas,us millas,le boulou,barrage,thuirLa qualification pour le championnat de France ou la porte. Voilà l'enjeu du barrage Honneur qui mettra aux prises Millas et Le Boulou cet après-midi. Comment jouer toute une saison en 80 minutes. "C'est le match de l'année pour nous", explique Marc Juan, coentraîneur de Millas. "Si on gagne, on se qualifie pour le championnat de France et c'est ce qu'un joueur de rugby attend toute la saison. Par contre, si on perd, c'est terminé et ça serait le dernier match de Marc (Adroguer) et moi. On y pense forcément".

Une donnée importante pour les joueurs de Millas mais qui ne devrait pas attendrir ceux du Boulou, bien décidés à rejoindre la Salanque Côte Radieuse en finale.

"On aborde ce match avec confiance", souligne Olivier Toure, qui entraîne Le Boulou avec Xavier Clara et Stéphane Magne. "On a réussi à battre Millas une fois en y mettant la manière (NDLR : 17 à 11 le 25 mars, les trois autres confrontations entre les deux équipes cette saison ont tourné à l'avantage de l'USM). On se dit qu'on a nos chances".

Quoi qu'il en soit, la rencontre promet d'être "serrée et tendue" dixit Toure, entre les deux formations et il est objectivement difficile de dégager un favori pour ce barrage. Si Millas partait avec les faveurs d'à peu près tous les pronostiqueurs au début de la deuxième phase, son parcours, irrégulier, a révélé des failles dans le collectif de l'USM, qui paraissait pourtant si bien huilé ces dernières saisons : "On n'a pas retrouvé sur ces play-off les joueurs conquérants qu'on voit depuis trois ans", admet Juan. "On espère retrouver notre état d'esprit sur ce match qu'on aborde au complet".

De son côté, Le Boulou a surtout souffert de n'avoir que rarement pu aligner son équipe type à cause des nombreuses blessures endurées cette saison (Cortes, Camps, Roitg, Froger...) : "On récupère David Coll et Laurent Froger pour ce match, reprend Toure. Mais on a Lionel Texido suspendu après avoir reçu un rouge contre Pollestres". Une donnée qui pourrait avoir son importance vu l'impact que peut avoir le troisième ligne quand il évolue avec Le Boulou cette saison. "C'est dommage, peste Olivier Toure avant de poursuivre. J'espère qu'on verra un beau match et que le vainqueur gagnera ensuite la finale parce que, que ce soit nous ou Millas, nous méritons plus d'être champions que la Salanque".

"Je l'ai dit aux joueurs, je pense que le vainqueur du barrage gagnera la finale", estime aussi Marc Juan. Mais avant de penser à la finale, les deux équipes ont un barrage à forcer.