14.02.2011

Un arbre de la laïcité en terre

damienne beffara,guy georges,hermeline malherbe,christian bourquin renée soum,conseil général,conseil régional,g.e.s.a.,solidarité laïque,arbre,laïcité,millasLe président de la Région, Christian Bourquin, à l'oeuvre.

Le maire Damienne Beffara, souhaitait marquer symboliquement cette date (le vote de la loi du 9 décembre 1905 de séparation de l’Église et de l’État), en plantant un arbre de la laïcité comme cela s'est fait dans quatre autres villages du département. Dans son discours officiel, le maire a rappelé le principe républicain de laïcité, inscrit dans l'article 1er de notre constitution.  Il s’agit d’illustrer et de défendre les principes et les valeurs laïques, en particulier la liberté de conscience.

Parmi les  initiatives, l’une d’entre elles se distingue par son originalité : la plantation d’arbres de la laïcité, en relation avec des municipalités sensibles aux questions laïques.

Symbole du quatrième pilier de la Constitution, l'arbre de la « laïcité », a donc pris racine récemment dans les jardins de la maison du parc. Et c'est en présence de Damienne Beffara, d’Hermeline Malherbe, Présidente du Conseil Général, de Christian Bourquin, Président du Conseil Regional, de Renée Soum, présidente du G.E.S.A. et de Guy Georges, président de l’association « Solidarié Laïque », ont participé à cet événement mettant chacun une pelletée de terre pour ce pilier de la ndamienne beffara,guy georges,hermeline malherbe,christian bourquin renée soum,conseil général,conseil régional,g.e.s.a.,solidarité laïque,arbre,laïcité,millasature.damienne beffara,guy georges,hermeline malherbe,christian bourquin renée soum,conseil général,conseil régional,g.e.s.a.,solidarité laïque,arbre,laïcité,millas

13.02.2011

Millas veut faire le plein de points

millas, USM, Revel, poule, féderale 3, verfeil, elne, rieumes, saint girond, grando, osmond allègre Casamitjana et l'USM veulent le bonus offensif.

Et si c'était LE match de l'année. Celui qui permettrait à Millas d'aspirer un peu d'oxygène à l'amorce du sprint final. Toujours située au-dessus de la ligne de flottaison, l'USM pourrait, en cas de succès cet après-midi (15 h) au stade Roger-Roquefort face à Revel, avant-dernier de la poule, s'offrir des perspectives ensoleillées. Et ce n'est pas les Haut-Garonnais, en proie aux doutes, qui devraient se révéler être des rivaux infranchissables, même si les deux clubs possèdent le même nombre de succès depuis le début de saison (4). En revanche, avec un seul point de bonus, contre huit aux Catalans, Revel est scotché dans les abysses depuis le 12 septembre et dont la première victoire avait coincidé avec la réception de Millas (32-26), lors de la cinquième journée. Trois autres succès ont jalonné le parcours chaotique des Revélois : Rieumes (13-6), La Salvetat (6-5) et Verfeil (17-13). Tous acquis face aux mauvais élèves de la poule. En revanche, à l'extérieur, le bilan est aussi sombre qu'un jour de pluie : 7 matches pour autant de désillusions. Millas ne peut donc se permettre le moindre faux pas. D'autant que cette 16e journée pourrait clarifier un peu plus l'architecture du classement avec les déplacements de Verfeil à Elne et Rieumes à St-Girons.   « C'est clair, il nous faut 5 points », prévient l'entraîneur Marc Adroguer qui ne pourra pas compter sur Grando et Osmond et débutera le match avec Allègre sur le banc. A.H. 

11.02.2011

La section moto met un coup d'accélérateur

La première assemblée générale du Moto club catalan a réuni les accros des deux roues de plus en plus nombreux. De l'école de pilotage aux compétitions sportives et aux projets, le club a de beaux jours devant lui.

millas, moto club catalan, jean-louis guillem, école française de moto, ginette moral, henri adroguer, jean-marie rieu, alain saloum,assemblée générale L'assemblée générale a réuni de très nombreux passionnés de la pratique motocycliste.

Cette première assemblée générale s'est tenue, à la halle aux sports, devant un public attentif. Après avoir remercié les personnalités présentes, le secrétaire général Jean-Louis Guillem a fait une rétrospective de l'année 2010 passant du label École Française de Moto obtenu de la FFM, à l' école de pilotage tous les mercredis. Il a aussi évoqué le projet de création d’une section sport étude au futur collège millassois, fait le point sur les deux épreuves annuelles  du championnat de ligue motocross éducatif. Sans oublier les sessions du CASM, la représentation des pilotes aux championnats régionaux, nationaux et internationaux et leurs accessions aux divers podiums. "Nous avons un club structurant qui n’a de cesse que de défendre la moto et son action pédago sportive", a précisé Jean-Louis Guillem. Puis il a détaillé l'encadrement sportif composé d'un médecin, un kiné, une infirmière, un moniteur breveté d’état, un secrétaire administratif, quatre commissaires techniques diplômés, douze commissaires de piste diplômés.

La trésorière a ensuite donné lecture du compte d’exploitation 2010 qui  dégagé un bénéfice et du prévisionnel  pour 2011, soulignant : "le club a fait l’acquisition en 2010 de six motos (3PW50 et 3PW80) sur ses fonds propres". Les comptes ont été approuvés par l’assemblée générale et quitus a été donné.

Enfin, les nombreuses personnalités (*) ont félicité le jeune cluqb plein d'entrain et confirmé de leur soutien. La séance levée, les participants ont été conviés au verre de l'amitié autour d'un buffet.

millas, moto club catalan, jean-louis guillem, école française de moto, ginette moral, henri adroguer, jean-marie rieu, alain saloum,assemblée générale(*) Etaient présents : Ginette Moral première adjointe ; Henri Adroguer adjoint aux associations ; Jean-Marie Rieu de la ligue motocycliste Languedoc-Roussillon ; Alain Saloum, président du comité départemental cycliste.

La surveillance de la pêche s'organise

millas,pêche,surveillance,gardes pêches,particuliers pyrénées orientales,assemblée générale,rené patau,albert pares,robert munier,michel comas,antoire ramos,agpppo,fédération départementale de pêche,pyrénées orientales Les gardes pêche renseignent et informent sur la règlementation.

Après sa création en Juin 2009, l’Association des Gardes Pêche Particuliers des Pyrénées Orientales (AGPPPO), a tenu sa première Assemblée Générale, le Samedi 5 Février 2011 à Millas. C’est en présence de Messieurs René Patau et Albert Pares, Président et Secrétaire Général de la Fédération départementale de pêche, que Robert Munier, Président de l’AGPPPO, a ouvert les débats devant plus de 40 participants.

Tour à tour Michel Comas ,Secrétaire de l’AGPPPO et Antoine Ramos,Trésorier de l’AGPPPO ont rappelé la volonté des responsables de jouer un rôle efficace et tracé les missions dévolues aux gardes pêche. "L’esprit qui doit guider les gardes dans leurs missions c’est avant tout de conseiller, renseigner et informer les pêcheurs, ont-ils souligné.  Nous rappelons à ceux tentés d’ignorer la réglementation qui s’applique, qu’ils sont compétents pour dresser procès verbal. Le réseau de surveillance mis en place doit permettre de couvrir l’ensemble du département et permettre aux responsables associatifs de respecter leurs statuts". La structure de ce réseau repose sur 4 gardes salariés de la Fédération départementale de pêche, 8 gardes pêche particuliers bénéficiant d’un agrément départemental, 18 gardes pêche particuliers ayant un agrément de secteur et 40 gardes pêche particuliers intervenant librement sur le territoire dévolu à leur association de pêche. Actuellement 45 gardes pêche particuliers ont été dotés d’une tenue par la Fédération départementale de pêche et mise en place au niveau national.

10.02.2011

Double expo à Millas

Christine Roussel et Roger Nautré présentent leurs peintures, vitraux et sculptures du 13 au 19 février, tous les jours de 14 h à 19 h, à la Maison du parc de Millas. Vernissage demain à 18 h. ACCROCHAGES

07.02.2011

Gendarmerie : une nouvelle caserne en 2012

millas, gendarmerie, caserneDes hommes et une femme au service des habitants de tout le canton de Millas.

Chaque année en effet, une commune reçoit cette rencontre entre élus et gendarmes. C'était donc Claude Moret qui accueillait le commandant Boualan, chef d'escadron et son adjoint le capitaine Denis, ainsi que l'adjudant-chef Combes de la brigade de Millas. Les élus du canton, maires et adjoints, étaient aussi de la rencontre, autour de Robert Olive, président de la communauté de commune   Roussillon-Conflent.

« De bons résultats »

Le bilan de la brigade est plutôt positif, grâce au travail très professionnel des 12 hommes et femme qui la composent. 320 crimes et délits ont été recensés en 2010 (identique à 2009). Une baisse constatée puisqu'en 2008 le chiffre était de 465. « Il y a donc stabilisation, après une très forte baisse, a déclaré le commandant Boualan.   Le taux de résolution de ces faits est de 40 %. Ces résultats font du canton l'un des plus tranquille de cette zone de gendarmerie qui compte 10 unités, dont celles de Perpignan, pour un total de 270 hommes ». Même si l'année 2010 a bien sûr été marquée par la découverte de deux cadavres à proximité de Millas. Sans dévoiler les secrets d'une enquête particulière, celle-ci constitue un événement majeur de retombée nationale, qui fait appel aux moyens d'investigation les plus performants.

Un bilan de gendarmerie ne serait pas complet si l'on n'évoquait pas les contrôles routiers : 600 ont été opérés sur l'année. On déplore aussi un accident mortel sur la RN 116, sur la portion traversant le canton.

Quant à l'avenir, il s'annonce sous les meilleurs auspices, puisque le chantier de la nouvelle caserne a débuté il y a peu, pour une durée de travaux approximative de 16 mois. Les conditions d'exercice des gendarmes s'en verront améliorées grâce à la participation des collectivités que sont la commune, la communauté de commune et le conseil général. La gendarmerie se situe aussi dans un travail de prévention et de lien social, avec le recrutement d'une assistante sociale (financée en partie aussi par le conseil général). Pour finir, le commandant Boualan se disait heureux de l'activité de ses hommes, dynamiques, innovants, et cherchant toujours à être proches des élus et des habitants, en réintroduisant, par exemple, des patrouilles à pied dans les villages. De quoi resserrer des liens déjà au beau fixe avec la plupart des habitants, qui souvent apprécient la proximité et la connaissance et la disponibilité des gendarmes. J. M.

06.02.2011

Du côté de Força Réal

Réunion du conseil municipal.
Le conseil municipal se réunira mercredi soir, à 20 heures 30, en Mairie.

Loto "Loisirs seniors".
Le prochain loto du club du 3e âge aura lieu ce mardi à 14 h, à la Maison du parc.