22.03.2014

Les gourmands bientôt à la fête... des bunyetes

La fête de la bunyete et de l’huile d’olive se déroulera le dimanche 6 avril. Avis aux amateurs !

millas,la millassoise,bunyete,huile d'olive,fêtemillas,la millassoise,bunyete,huile d'olive,fête► Les bunyetes et l’huile d’olive, deux emblèmes de la ville.

L’association des commerçants et artisans La Millassoise organise, le dimanche 6 avril, à la halle aux sports, de 10 h à 18 h, sa traditionnelle fête de la bunyete et de l’huile d’olive, les deux produits phares de la ville.

Passionnés d’arts culinaires, gourmets ou promeneurs du dimanche, tous seront les bienvenus.

Les gourmands sont attendus tout au long de la journée afin de préparer, acheter et surtout déguster les spécialités catalanes emblématiques de la ville de Millas. Nombreux exposants d’huile, animations enfants, atelier bunyete.

►  Pour le repas pensez à réserver (entrée, paëlla, vin et bunyete) 12 € au 04 68 57 32 07.

12.03.2014

Dimanche c’est carnaval

millas,carnaval,comité d'animations culturels► Les pirates feront le show.

Mardi gras, les trublions du comité des fêtes lanceront les festivités du carnaval, avec spectacles de clowns, jeux interactifs et bal costumé. Dimanche 16 mars, à la halle des sports, dès 15 h. Ils attendent ça depuis des mois. Pour les enfants, c’est un grand jour. Des Pirates des Caraïbes aux gros nounours, en passant par la princesse et le super-héros, gageons que les participants seront inspirés. Du rire et quelques frissons aussi avec le spectacle de clowns. Du bruit, des couleurs, un peu de chahut. Du rire et des personnages loufoques, le goûter offert et gratuit pour les enfants, le tout sous une pluie de confettis et serpentins. Venez nombreux partager ce moment de joie.

► Gratuit pour les enfants. Adultes, 4 €

07.03.2014

Les pêcheurs fins prêts à la veille de « la truite »

Ça y est, l’heure est venue de ressortir ses cannes à pêche et de préparer ses plus belles mouches pour l’ouverture de la pêche à la truite prévue dès demain dans les cours d’eau et les plans d’eau.
millas,ouverture,pêche,saison truite,rené patau,martial mehr J-1. Demain, ils seront nombreux à se retrouver dès l’aube le long des cours d’eau des P-O. Enfin. Le moment tant attendu de sortir son matériel ou d’étrenner les nouveautés de l’année est arrivé. Fin de la trêve, donc, pour les 3 000 pêcheurs qui ont déjà acheté en ligne leur carte. Impatients d’en découdre avec les truites, sauvages ou non, qui peuplent nos ruisseaux et nos plans d’eau. René Patau, le président de la fédération de pêche donne les dernières consignes.

Quel sentiment domine à la veille de l’ouverture de la saison de la truite?

Nous sommes chaque année très enthousiastes de reprendre le chemin des cours d’eau ou du barrage de Vinça. D’autant que cette année, les conditions sont réunies pour une ouverture en beauté. Les rivières principales présentent un niveau assez soutenu, voire des eaux-fortes favorisant la pêche et permettant de pêcher tous les coups, les bordures, les courants et les grandes fosses. Les eaux ne sont pas trop froides et la température diurne est très douce. C’est idéal.

Les pêcheurs peuvent-ils compter sur une belle population de truites ?

Nous sommes en effet très attentifs à cela et les déversements font partie de la qualité de la pêche. Car il faut rappeler que la pêche ne se cantonne pas qu’aux truites sauvages. Si l’ouverture de la pêche se caractérise par une forte fréquentation, c’est grâce à la présence de truites surdensitaires pour pouvoir séduire un plus grand nombre de pêcheurs. D’où la campagne de déversement qui a été menée.

Est-ce une manière de rendre la pêche plus facile et donc plus accessible ?

C’est exactement ça. Dans le but d’attirer des pêcheurs recherchant une pêche facilitée sur le plan technique, 1960 kilos de truites, soit plus de 10 000 poissons, seront déversés sur les 25 parcours de pêche loisir dans les K.-O. Ces opérations de repeuplement sont réalisées avec des sujets de truite de souche fario Carança. La moyenne annuelle reste constante autour de 380000 alevins et 85000 truitelles.

Y a-t-il de nouvelles règles à adopter cette saison ?

En effet, pour la première fois, nous avons décidé de limiter le nombre de prises à huit truites par jour et par pêcheur, en rivière de première catégorie. Il s’agit d’harmoniser les prises en lac ou en plan d’eau. Autrement, dans les rivières de 1re catégorie, la taille est limitée à 20 cm, 23 cm dans les cours d’eau des vallées de la Rotja et de Mantet. Sur le plan d’eau de Vinça, la taille légale de capture des truites est de 25 cm. Enfin, il est vivement conseillé d’éviter de pêcher et de marcher dans l’eau, en particulier sur les zones de graviers, dans le but de préserver les frayères des truites fario. Recueilli par Martial Mehr

07.02.2014

XV : les rois de l'US Millas

millas,usm,école de rugby,galette,romain dordain► Les jeunes rugbymen se sont régalés.

Une devinette pour commencer : « Qu'est ce qui est petit, rouge, noir et qui court partout avec une couronne sur la tête ? » Réponse : un des joueurs de l’école de rugby de l’US Millas, qui vient de trouver la fève pardi.

A l'issue des premières rencontres de l'année au stade Roquefort, joueurs, éducateurs, parents se sont retrouvés pour partager chocolat chaud et galettes des Rois. L’après-midi rugby a aussi été marqué par la présentation du calendrier 2014, réalisé grâce au fidèle soutien d’une cinquantaine d’annonceurs Millassois et des communes voisines. Soleil généreux, terrain impeccable, plus de deux cents gamins sur le pré, une seule fausse note est venu gâcher cette belle journée, la blessure de Romain Dordain lors des rencontres minimes : l'ensemble du club pense fort à lui et lui souhaite un bon et rapide rétablissement. Prochaine échéance : samedi 8 février, à 14 h, les jeunes pousses de l’école de rugby recevront à domicile leurs homologues du Moulin à Vent et de l’Escbac.

12.01.2014

"Le village est attractif"

Cinq cent personnes étaient présentes à la halle des sports, vendredi soir, pour la traditionnelle cérémonie des vœux du maire, Damienne Beffara, à la population.

millas, damienne beffara, voeux, christian bourquin, ségolène neuville, hermeline malherbe, cérémoniesmillas, damienne beffara, voeux, christian bourquin, ségolène neuville, hermeline malherbe, cérémoniesUne assistance des plus nombreuses avait répondu à l’invitation des élus et du maire.

Sur l’estrade, aux côtés de l’équipe municipale, on remarquait le sénateur, président du conseil régional Christian Bourquin, la députée Ségolène Neuville, la présidente du conseil général Hermeline Malherbe, et le président de la communauté de communes Robert Olive. En début de son discours, le maire Damienne Beffara présentait ses voeux les plus chaleureux à la population : « Nous savons tous qu’il ne suffit pas de se souhaiter les voeux mais que nous devons faire en sorte qu’ils se réalisent en mettant les chances de notre côté. Ainsi, dans la vie publique, un peu d’optimisme en politique est nécessaire. Il faut de fortes convictions pour penser que l’avenir est entre nos mains, et il faut travailler avec énergie pour agir à l’échelon local comme national. Pour améliorer notre bien-être au ville, je sais pouvoir compter sur le dynamisme, la compétence des hommes et des femmes qui vivent dans la comm. une avec passion ».

Plus de 4 000 habitants

Damienne Beffara saluait alors les personnes qui oeuvrent au quotidien pour le village : Christian Bourquin « pour son amitié et son attention toute particulière », Ségolène Neuville « tout le long de l’année à nos côtés, sur le terrain et à l’assemblée », Hermeline Malherbe « pour sa présence et son soutien » ; les partenaires, l’ensemble des personnes qui entourent la jeunesse « Millas a la chance d’avoir des enseignants très motivés et compétents secondés par des “ATSEM” qualifiées. Les effectifs sont en hausse dans les deux écoles. La commune a passé le cap des 4000 habitants, exactement 4079 au 1er janvier, c’est le signe que le village est attractif… » ; l’ensemble des personnes qui entourent les aînés, les commerçants, artisans, chefs d’entreprise, agriculteurs, aux présidents des associations millassoises « Je formule le voeu que le tissu associatif de Millas soit toujours aussi dense et contribue à l’épanouissement de chacun mais aussi à un art du vivre ensemble » ; l’ensemble du personnel communal et de la communauté de communes. Et de conclure : « Lors de la cérémonie des vœux, chaque année, je présente le bilan, c’est-à-dire toutes les réalisations de l’année. Ces réalisations trouvent leurs cohérences, leur logique d’aménagement du cadre de vie, en fonction de ce qui s’est réalisé les années passées et les projets. Cependant, cette année est une année particulière, les élections municipales se déroulent les 23 et 30 mars. Donc votre maire ne fera ni bilan, ni projet ce soir ». Et terminait son discours sur cette phrase personnelle : « Nous détenons collectivement les clefs de la joie et de la confiance de nos enfants en l’avenir. Je suis sûre que nous saurons ensemble les leur léguer ».

Exprimant sa gratitude à l’ensemble de la population « en ayant une pensée pour les absents à ces voeux, à ceux qui sont touchés par la maladie, l’exclusion ou qui nous ont quittés ». Puis, elle laissa la parole aux partenaires institutionnels avant de convier le public à échanger les voeux autour du verre de l’amitié.

04.01.2014

Plus de deux cents danseurs à la "ballada" de sardanes

millas, ballada de sardanes, cobla, Nova Germanor, tambori, tibla, tenora, flaviol, ste eulalieLes danseurs au son de la cobla.

Dernièrement, plus de deux cents danseurs se sont donné rendez-vous au centre socioculturel pour fêter dignement la Sainte-Eulalie en participant à la traditionnelle "ballada de sardanes", au son du tambori et du flaviol. La "cobla Nova Germanor" a très vite vu son talent et ses mérites récompensés. Portant les instruments catalans vers d'autres "cieux", mêlant tibla, tenora, trombone ou flaviol, cette cobla se lança dans un répertoire mêlant qualité et rythme, faisant danser un public conquis.

01.01.2014

Bonne et très heureuse année 2014 à toutes et à tous !