30.12.2013

Moulin à Huile

Le Moulin à huile départemental de Millas « La Catalane » vous rappelle qu'il est ouvert jusqu'au 30 janvier 2014 pour vos apports d'olives. Tarif préférentiels pour cette période de janvier : 0,15 cts de trituration par kg. Ouverture : les lundis et jeudis de 8 h à 12 h. Rens : Tél : 04 68 57 32 90.

16.12.2013

Dégustation de l'huile nouvelle au Moulin

millas, la catalane, huile d'olive, damienne beffara, dégustationDe fins connaisseurs en pleine dégustation.

En présence de Mme le maire Damienne Beffara et d'une partie du Comité d'Administration de La Catalane et du personnel. Il a été présenté le Fruité mûr, à dominance amandée, note de banane, noisette, tilleul. Huile très douce, c'est la plus consensuelle, elle s'adapte à toute les préparations même la pâtisserie. Le Fruité vert, sensation herbacée, arômes artichaut cru, pomme verte, herbe coupée, tomate verte. Très prisée sur les salades vertes. Rendez-vous en janvier pour les huiles mono-variétales, et le fameux Fruité noir.millas, la catalane, huile d'olive, damienne beffara, dégustation

21.11.2013

Les mitrons aux fourneaux

L' école maternelle a vécu, le temps d'une journée, au rythme du goût et de la découverte des saveurs.
millas, école maternelle, semaine du goûtLes ateliers culinaires ont eu autant de succès que les dégustations.

L'école maternelle a vécu, le temps d'une journée, au rythme du goût et de la découverte des saveurs, à l'occasion de la semaine du goût.  Petits et grands ont aiguisé leurs papilles pour s'ouvrir à de nouveaux univers culinaires. Toutes  les classes ont participé, avec entrain, aux divers « ateliers culinaires » où gâteaux, salades de fruits, pains, pizzas,... avec la participation et l'aide des parents. La matinée était consacrée à l'élaboration des plats et recettes savoureuses. Chaque enfant a pu observer, goûter, s'exprimer, toucher, manipuler, découvrir certains ustensiles, certains ingrédients... et ainsi apprendre à façonner leur goût et grâce à toutes ses saveurs, apprivoiser leur palais. Entre midi et deux, les parents ont réaliser la cuisson des différents plats et dès 16 h, dans la cour de l'école, une dégustation collective a permis de satisfaire ce rendez-vous gourmand, éduquant le palais des petits, mais aussi des plus grand, clôturant cet apprentissage culinaire.millas, école maternelle, semaine du goût

03.11.2013

Le moulin a huile sera ouvert à partir du 4 novembre 2013 au 30 janvier 2014

Avec une fermeture  pendant le fêtes du  20 décembre au 2 janvier 2014. Toutes les personnes qui possèdent des oliviers dans le département peuvent apporter des olives au moulin La Catalane. Les apports se feront de la façon suivante : du 4 novembre au 20 décembre 2013, le matin de 8 h à 12 h pour les petits apports, l’après midi de 14 h à 17 h 30 pour les gros apports (pallox). Du 3 janvier au 30 janvier 2014, le lundi et le jeudi uniquement de 8 h 00 à 12 h 00.(pour tous). Toutes les variétés ne se récoltent pas en même temps selon la situation géographique du verger. Voici les « fenêtres » de cueillette que nous préconisons pour les presses communes. Dés le 4 novembre l’Arbequine et la Lucque à maturité. Du 4 novembre au 9 décembre l’Olivière-Argoudeil-Redouneil-Poumal-Glory. A partir du 2 décembre la Verdale, la  Picholine et les petites Garrigues.

Lors de vos cueillettes essayez de respecter la règle des 3/3 (1 tiers vert-1 tiers violet-1 tiers noir). Pour les presses privées à partir de 350 kg (en 1 apport) chacun peut choisir sa date de cueillette, mais est responsable de son rendement. Renseignements par téléphone au 04 68 57 32 90 – E-Mail : dirmah66@wanadoo.fr

Nous prêtons les caisses et les pallox contre une caution qui vous est restituée au retour des caisses. Ne pas ramasser les olives au sol. Qualité A, moins de 10 % de piqûre de mouche- Qualité B, entre 10 et 20 % de piqûre de mouche et au-delà qualité C (paiement de la trituration pour cette catégorie  le jour de l’apport et retrait à partir du 19 décembre).  N’hésitez pas à vous informer auprès du  moulin : Professionnels ou « amateurs de l’olivier ». En janvier la cueillette sera surtout destinée au « Fruité Noir ». A cette période les tarifs de trituration sont moins élevés afin d’encourager une large cueillette.  

29.10.2013

Oléiculture : du retard mais de la qualité

millas, huile d'olive, moulin St-Pierre, Monique et Joseph PlanesLe Moulin St-Pierre va récolter 200 tonnes qui donneront 20 000 litres d'huile.

Cette année, il en va des olives comme il en fut du raisin. Mais si les premières récoltes ont été tardives, les oléiculteurs captent une clientèle de plus en plus attirée par ce produit.

A l’instar de la vendange 2013, la récolte d’olives accuse un retard de 10 à 15 jours. Ce qui n’aura aucune incidence sur la qualité de cette production, comme l’expliquent Monique et Joseph Planes, oléiculteurs au Mas Saint-Pierre à Millas : « La production est belle et la météo de ces derniers temps nous est favorable. Il faut seulement faire preuve d’un peu de patience pour récolter les 200 tonnes d’olives qui nous permettront d’élaborer environ 20 000 litres d’huile. » Une huile qui semble séduire de plus en plus d’amateurs. Toujours selon ces « oliverons » reconvertis dans l’oléiculture, en 2003, après avoir été, pendant de nombreuses années, producteurs de pêches et de nectarines : « la variété « arbequine » est douce. Elle a su séduire un public quelquefois hésitant. Nous pensons notamment aux gens du Nord, aux Alsaciens et aux Bretons, qui sont de plus en plus nombreux à se servir chez nous. Nous notons également une augmentation sensible des achats chez les jeunes".

C’est du jus de fruit d’olive

Avec une récolte en production biologique, qui devrait durer environ trois semaines à raison d’une tonne et demie à l’heure, le Mas Saint-Pierre stocke l’huile dans des cuves àù il laisse décanter un mois avant filtrage et mise en bouteille dans les contenants qui vont de 100 ml à 2,5 l. une production qui trouve preneur en vente directe, sur place ou à Collioure, mais également à l’export et par internet. Et un prix de vente qui avoisine 18 euros le litre, largement justifié selon Joseph Planes : « Nous produisons en quelque sorte du jus de fruit d’olive. Sachant que rien n’est rajouté et qu’il faut 10 kg d’olives pour faire un litre d’huile, 18 euros, c’est le prix de trois paquets de cigarettes. En terme de santé, inutile, bien sûr, de rajouter le moindre commentaire. Quant au goût, et bien disons que notre huile est référencée chez le maître chocolatier Olivier Bajard. Là encore, nous n’en dirons pas plus ». Jean-Paul Pelras

08.08.2013

Trente ans de feria

Pour tous les amateurs de festivités, musique et culture taurine.

millas, feria, corrida, bodega, bandas, la panoramique, AOC, el drac de foc, chevalissimo, DJ obsession, DJ tito, Dj Creason, Mil Lenaria, b allada, sardanes, cobla, inter canton, count'ry, gunshotCorrida, bodega, bandas, ne manquez rien de la feria qui envahit, dès aujourd'hui les rues de la ville.

Le compte à rebours a commencé avant que ne retentisse ce soir, et pour quatre jours, le top départ en fanfare pour ces journées de fête consacrées à la traditionnelle et festive feria de Millas.

La Féria est le point d'orgue de la vie festive Millassoise. Pendant quatre jours, le taureau est roi. Mais on ne vient pas à Millas uniquement pour la tauromachie : on inaugure la Feria par la cérémonie des foulards. Puis, on assiste à une animation, on se dirige vers une bodega. On voit déambuler, sur les boulevards, les bandas, on danse la nuit dans les bodegas, le muscat abricot, la sangria coulent à flot. On vient à la Feria avant tout pour la fête, les amis et la musique. C'est pour l'animation des rues, la folie ambiante et les bodegas que l’on y reste. On y revient pour l'atmosphère et les rencontres que l'on y fait.

Tapis rouge

C'est bien plus qu'un événement festif, c'est un rendez-vous majeur pour tous les amateurs de festivités, de musique et de culture taurine, une semaine inscrite dans le patrimoine catalan. Tous les ingrédients sont réunis pour partager ces moments magiques. Guettée, attendue, espérée, la feria 2013 déroulera, pour ses trente bougies, son tapis rouge pour vous accueillir. A Millas, une feria est un ensemble, elle se vit pleinement. Ce n'est pas que bodega et corrida, mais c'est surtout s'amuser, danser, se rencontrer, partager et décompresser. De quoi ravir tous les amateurs de fête populaire aux parfums tauromachique.

Programme de jeudi et vendredi

La feria va démarrer aujourd'hui avec la course « La Panoramique » (à 19h) suivi de l’apéritif musical avec les bandas au podium central (à 18h). Juste avant le spectacle où homme et cheval sont à l'unisson avec « Chevalissimo » aux arènes. La cérémonie des foulards lancera dès 22 h les festivités organisées par le Comité d'animations culturelles de la ville. On ouvre avec « El drac de foc » au rythme des percussions et des bandas avant l’ouverture des Bodégas à 22h30. Au podium central, un concert avec le groupe celto-catalan A.O.C. qui fête ses 10 ans, suivi de DJ Obsession, DJ Tito à la latine & DJ Creason aux Arènes.

Demain, grand concours de pétanque, Ballada de sardanes avec la cobla Mil.lenaria, et dès 21h30 l’inter canton aux arènes (jeux taurins opposant les villes du Canton). Soirée Country avec démonstration et initiation suivi du groupe Gunshot.

27.07.2013

La 30 ème arrive...

millas,feria de millas,2013

18.06.2013

Confrérie des chevaliers du goûte boudin Pascal et Théo Laffitte médaillés

millas, pascal laffitte, théo laffite, confrérie des compagnons du gôut, médaille dérgent, chevaliers du goûte-boudin. boudin traditionnel, second apprentiPascal Laffitte, le très réputé boucher-charcutier de l'avenue Jaurès, collectionne les titres et les diplômes. Sa spécialité ? Le boudin noir élaboré selon une recette immuable – sang de porc additionné de gras et d’oignons - avec une palette d'assaisonnements dont il conserve jalousement le secret, on le comprend. Pas de colorants ni additifs, du porc du Languedoc uniquement. Tout au plus, il confesse y adjoindre un tour de main spécifique.

Tombé très jeune dans la marmite, il totalise un nombre d'heures hebdomadaires impressionnant, comme tous les artisans. « Pour me maintenir au meilleur niveau, je me place tous les jours en situation de concours, question de principe, par respect pour mes clients ». Une exigence de qualité qui satisfait les palais des gourmets.

Notre homme est un habitué des concours, d'ailleurs, comme en témoignent les multiples diplômes qui tapissent les murs du magasin, sacré par la confrérie des Compagnons du goût, sélectionné parmi les meilleurs artisans de France. Le dernier en date lui a été décerné par la confrérie des chevaliers du goûte boudin, une médaille d'argent, en catégorie « Boudin Traditionnel ». Cela fait maintenant trois générations qu'on est boucher charcutier chez les Laffite. Et la relève se prépare avec son fils Théo qui a obtenu le titre de Second Apprenti pour sa fabrication « Boudin Traditionnel ».