14.05.2014

Un dimanche de pêche au féminin au plan d’eau

millas, pêche, féminin, maman, initiation► La pêche féminine a ses adeptes.

La première édition de la journée de pêche réservée aux dames, en 2013, organisée par la Fédération départementale de pêche avait remporté un petit succès. « Pour la saison 2013, dans le département et pour la pêche de loisir, le public féminin représente 9% des adhérents. Voilà pourquoi le rendez-vous est renouvelé », expliquent les organisateurs.

Toujours fixé autour des plans d’eau de la commune, cette journée est prévue dimanche 18 mai. Le public féminin et en particulier les mamans, qui souhaitent participer, peuvent venir accompagnées de leurs enfants. Une manifestation gratuite, avec le matériel mis à disposition et la formation assurée par les animateurs de la Fédération et des accompagnateurs bénévoles venus des quatre coins du département.

Les dames et les enfants qui n’ont pas leur carte de pêche seront dotés d’un « pass-pêche » autorisant cette activité le temps de la manifestation. La journée se déroulera autour de trois ateliers permettant de tester les différentes techniques de pêche proposées (pêche de la truite aux appâts naturels et pêche aux leurres) et de bénéficier d’un baptême de pêche en barque. Un espace pêche sera réservé pour les enfants. A midi l’ensemble des participants se retrouvera pour une tombola et un casse-croûte sur le terrain. L’après-midi, pour celles qui le souhaitent, la pêche et l’initiation continueront de 14 h 30 jusqu’à 16 h.

► Accueil et inscription de 8 h 30 à 9 h ; pêche de 9 h  à 12 h 30 pêche. Les inscriptions préalables sont vivement conseillées au 0468 66 88 38 ou par mail : federationpeche66@wanadoo.fr

Autopsie d’une hécatombe

Les clubs catalans n’ont pas brillé en championnat de France le week-end dernier avec deux qualifiés pour huit éliminés...

millas, championnat de france des séries, rugby, bernard mira, sorède, olivier allègre, EscBasAsp, eric caulo, St-Cyprien Latour, Sébastien lopez, USM► Le Millas de Samoura a buté sur Saint-Girons, un adversaire lourdement armé.

Le week-end dernier, sur dix clubs catalans engagés en championnat de France, huit ont baissé pavillon. Mais pour certains acteurs interrogés, cette berezina est due à un concours de circonstance. « On était pas mal diminués et on est tombés sur une belle équipe, note Bernard Mira, président de Sorède, éliminé par Thèze en 4e série (44-20). Et peut-être n’avons nous pas mis le même investissement qu’avant la finale régionale (gagnée face à Cabestany) ».

La décompression après le titre ?

En gros, brandir un planxot de champion du Pays Catalan suffirait à satisfaire les ambitions des joueurs. « On a eu trois semaines de repos entre notre finale et le championnat de France, explique Olivier Allègre, troisième ligne de l’EscBacAsp battu par Maubourguet en Honneur (22-14). Je pense qu’on a manqué de rythme et on n’a pas forcément mis les ingrédients. Ils n’étaient pas plus forts, on est juste passés à côté. Est-ce que notre championnat est plus faible ? Je ne sais pas. Après notre titre, on a peut-être plus pensé à faire la fête et on n’y était pas ».

Un championnat pas assez compétitif ?

Eric Caulo, entraîneur de St-Cyprien Latour battu par Lezat-sur-Leze (22-9) en 1re série, parle également de décompression. « La logique voudrait que le championnat de France soit motivant. On a un peu laissé la tête à Aimé-Giral (où St-Cyprien Latour a battu Bompas) et on est tombés sur une bonne équipe avec des décisions arbitrales qui nous ont porté préjudice. Si la formule du championnat y est pour quelque chose? Peut-être, mais quelle est la solution ? Les clubs Honneur pourraient se rapprocher du Languedoc ». Pour Sébastien Lopez, entraîneur de Millas battu par Saint-Girons en Honneur (19-12), c’est la faiblesse du championnat qui plombe les clubs roussillonnais. « On n’est pas du tout préparés au championnat de France. On prend le premier du Midi-Pyrénées qui ressemblait à une équipe de troisième division. Eux, ils ont vingt-quatre équipes en Honneur. Nous, quatre dont une fantôme. Alors l’année où tu n’as pas un niveau élevé comme il y a deux ans avec Le Boulou et la Salanque (champion de France et quart-de-finaliste), tu n’es pas prêt. La solution ? Peut-être se rapprocher des clubs de l’Aude ». En attendant de trouver la solution miracle, Ponteilla et le Vallespir, qui ont survécu à l’hécatombe, vont se sentir bien seuls ce week-end. L.M.

Une conférence sur le couple

Vendredi 16 mai de 18 h 30 à 20 h, la communauté de paroisses Jean-Paul II (du Ribéral) organise une conférence, animée par Jeanine Carreau sur le thème « Le couple dans l’ancien testament », à la salle St-Jean, 19 rue Jean-Jacques-Rousseau. Pour clôturer l’année de ce cycle de conférences, un apéritif sera servi à l’issue de cette rencontre.

13.05.2014

Les pompiers mis à l’honneur

millas,pompiers,nominations,formation,fabien fernandez,michaël lebiez,fflorian raynal,florence escalle,stéphane redondo, mélanie ruiz,adrien farines,  steven legrand, bruno legrand,alexandre quinet,jean-baptiste olive► Des nominations très remarquées.

Après la cérémonie du 8-Mai, les pompiers ont été mis à l’honneur devant Damienne Beffara, son conseil municipal et le public venu nombreux.

Voici les récipiendaires: le caporal Fabien Fernandez est nommé sergent ; le caporal Michaël Lebiez, formation feux de forêt niveau 2 ; le caporal Florian Raynal formation feux de forêt niveau 2 ; 1er Cl Florence Escalle, formation conduite tout terrain niveau 2 ; 1er Cl Stéphane Redondo, formation feux de forêt niveau 1 ; sapeur-pompier Mélanie Ruiz formation feux de forêt niveau 1 ; sapeur- pompier Adrien Farines, formation feux de forêt niveau 1 et équipier sapeur- pompier volontaire ; sapeur- pompier Steven Legrand, formation feux de forêt niveau 1, équipier sapeur-pompier volontaire et premier secours niveau 2; sapeur-pompier Bruno Legrand formation feux de forêt niveau 1 et équipier sapeur-pompier volontaire ; sapeur-pompier Alexandre Quinet formation premier secours niveau 2 ; sapeur-pompier Jean-Baptiste Olive, formation premier secours niveau 2.

12.05.2014

Millas stoppé par St-Girons

Les Millassois sont tombés face à Saint-Girons. En mode diesel, les Catalans ont poussé sans remonter le retard.

millas, honneur 32°, USM, sans, billes, St Girons► Sans a fait jouer sa pointe de vitesse pour marquer le premier essai.

Dès l’entame, St-Girons joua léger devant, s’amusant à ça passe ou ça casse. Et ce fut le cas, à la sortie d’une touche dans les 22 mètres, les Ariégeois, pénétrèrent, sur un maul endiablé, laissant Dissegna plonger dans l’en-but (0-5). Prenant confiance et se libérant, les noirs de St-Girons profitèrent des ballons lâchés, des mauvais placements et des fautes… trop de fautes, ce qui permit à Pujol d’enfoncer le clou en inscrivant le second essai (0-12). Millas se devait de réagir, et c’est arrivé naturellement, Sans, toujours prêt à faire jouer sa pointe de vitesse sur son aile, déborda la défense adverse, inscrivit le premier essai millassois (5-12). Mais c’était sans compter sur l’âpreté des visiteurs qui, piqués au vif, repartirent de plus belle, jouant tous les coups et la persévérance finit par payer, sur un maul pénétrant Parenti, s’écarte, chistera pour Durrieu, qui aplatit le cuir entre les poteaux (5-19, 40).

A la reprise, il ne restait plus que 40 minutes à Millas pour vivre, l’USM n’avait pas le droit au faux pas. Après une première mi-temps nettement insatisfaisante, les Catalans se remirent au combat, faisant une seconde mi-temps de feu. Billes toujours égal à lui-même, déstabilisa St-Girons, et tel un feu follet, virevoltant de gauche à droite et surplombant l’équipe adverse, alla en dame (12-19). Millas commençait à espérer, mit tout le banc et ses tripes pour parvenir à renverser le jeu, le chrono tournait mais Millas ne trouvait pas la solution. St-Girons ne lâchait rien. Le chaud et le froid soufflaient en cette fin de partie, le chaud avec cette passion «rouge et noire », luttant jusqu’au bout, le froid avec cette poisse qui n’en finissait pas et qui laissa le score tel quel. Cela s’est joué sur des détails. Chaque équipe a eu ses temps forts, ses temps faibles, mais même les dinosaures finissent par chuter. Et c’est arrivé naturellement, Millas fait la pause.

millas, honneur 32°, USM, sans, billes, St Girons

11.05.2014

Du côté de Força Real

 Ateliers créatifs à la médiathèque. Vendredi 16 mai à 14 h 30, la médiathèque Robert Avril propose un atelier créatif d’initiation au scrapbooking. Créez vos propres cartes et découvrez le scrapbooking. Pensez à amener des photos. Pour participer à cet atelier ouvert aux adultes et aux adolescents de 15 ans et plus, inscrivez-vous sans tarder auprès de la médiathèque.

► Tél. 04 68 57 81 97.

 Atelier de création à la médiathèque. Mercredi 21 mai à 14 h 30, la médiathèque Robert Avril proposera un atelier de création de carnets de voyage. Créez un carnet de voyage vécu ou imaginaire, en utilisant la technique de la gravure, avec l’Atelier autonome du livre. Pour participer à cet atelier ouvert aux adultes, aux adolescents et aux enfants de 8 ans et plus, inscrivez-vous sans tarder auprès de la médiathèque.

► Tél. 04 68 57 81 97.

10.05.2014

Première de «Gitans et Payos»

millas, gitans et payo, andré soucarrat, lucien clergue, manitas de la plata, ricardo baliardo, ricao► Présentation du court-métrage.

C’est à un feu d’artifice gitano-payo qu’ont assisté près de 500 spectateurs venus applaudir le dernier long-métrage, documentaire produit et réalisé par le Catalan, originaire de Millas, André Soucarrat. Présent dans le film, l’auteur-interprète gitan, Ricao, s’est déplacé de Montpellier, pour saluer la communauté de Millas, et apprécier la carrière d’un membre de sa famille, racontée par le célèbre Lucien Clergue : Manitas de la Plata. Né en 1921, près de Montpellier, ne sachant ni lire, ni écrire, Ricardo Baliardo, découvert au début des années cinquante par Lucien Clergue, aux Saintes-Maire-de-la-Mer, sera connu dans le monde entier, grâce à une guitare, la musique gitane et son besoin de séduction.