19.02.2013

lls cambriolaient une entreprise de maçonnerie

Il était près de 3 h dans la nuit de jeudi à vendredi dernier quand une habitante de Millas a alerté le centre opérationnel de la gendarmerie qu'elle avait entendu un bruit suspect émanant de l'entreprise de maçonnerie Payre située dans son voisinage. Immédiatement, les "hommes en noir" du Psig (peloton de surveillance et d'intervention) de Perpignan, qui effectuent des patrouilles sur toute la circonscription chaque nuit, ont été dépêchés sur les lieux. Et, ils ont constaté qu'une fenêtre de l'établissement avait été brisée, bloquant aussitôt les accès au bâtiment et interpellant trois individus qui étaient en train de cambrioler la société. Ils avaient déjà descellé un gros fil de cuivre du mur et avaient préparé divers autres objets qu'ils s'apprêtaient à emporter. Les suspects, tous jeunes majeurs et domiciliés sur la commune, ont été placés en garde à vue par les militaires de la brigade de Millas. Ils se sont vus notifier une convocation et devront répondre de leurs actes le 17 mai devant le tribunal correctionnel de Perpignan.

18.02.2013

Millas tire les marrons du feu

Millas s'impose face au FLHV au terme d'un match marqué par quatre cartons rouges.
millas,usm,flhv,guenoun,pelissier,desfachelle,benhamou,manya,humbertLe millassois Fred Munoz à la baguette.


Après la défaite face au RSPP la semaine dernière, l'effectif Millassois avait la ferme intention de renouer avec le succès surtout à domicile. Pourtant les choses ne se passèrent pas comme dans les scénarios, d’entrée de jeu, un petit décrassage hormonal, entraîna un carton rouge de chaque côté. Même si la victoire a été longue à se dessiner, les locaux étaient les premiers à se mettre en évidence. Pelissier, claquait le drop (3°)et inaugurait le score (3-0). Tout de suite les locaux prirent le jeu à leur compte, tandis que plusieurs fautes faisaient avorter les actions du Foyer permettant de nouveau à Pelissier d’enquiller 3 pénalités successives (12-0). Les Millassois reprenaient leur marche en avant permettant à Guenoun d’aller « en dame » (17-0). Il faudra attendre la 38° pour que le FLHV inscrive ses premiers points avant la mi-temps (17-3).

Contrairement aux idées reçues, après un deuxième décrassage viril laissant deux autres joueurs sur la touche avec un carton rouge. Le second acte fût bien négocié par les visiteurs puisque Desfachelle profita d’un mauvais rebond pour la défense Millassoise pour prendre le cuir et aplatir  transformé par Manya (17-10). La réponse ne se fit pas attendre, une relance de Munoz, Millas jouant les ballons portés et avec une cocotte bien négociée, permit aux Millassois de clôturer en masse (22-10). Millas maintenait sa domination mais le FLHV, moissonnait en touche, jouait les ballons, mais toujours un grain de sable, empêchait le score d’évoluer. Lors d’une incursion dans le camp local, Benhamou, s’échappait en solo, perçant la défense adverse, plongea à l’essai (22-15).

Au coup de sifflet final, victoire pour Millas, le FLHV restant à quai, mais les deux équipes ratent le coche au vu du nombre de cartons distribués.

04.02.2013

Gendarmerie : des tâches en augmentation

millas, gendarmerie, nasser boualam, william combes, inspectionLe chef d'escadron et le major lors de l'inspection. PHOTO/© D.R

Le chef d'escadron Nasser Boualam, commandant la compagnie de gendarmerie de Perpignan, est venu pour l'inspection annuelle, permettant aux gendarmes de rencontrer les maires du canton et les amis de la gendarmerie. Le major William Combes, commandant de la brigade locale, est revenu sur les événements de l'année 2012 : travail de la brigade en augmentation avec une activité soutenue, taux d'incarcération multiplié par 2,5 et un taux de résolution des affaires multiplié par 2, incivilités contenues notamment à Saint-Féliu-d'Avall, mise en place de la vidéo protection à Pézilla-la-Rivière. Les objectifs 2013 ont été définis : plus de visibilité sur le terrain avec des patrouilles pédestres et VTT ; mise en place de la "préplainte en ligne" sur Internet qui permettra de traiter les victimes dans les 24 h. En conclusion, il assura aux maires de la disponibilité des treize militaires qui composent la brigade tout en soulignant que la collaboration avec les élus s'avérait toujours indispensable.

02.02.2013

Il était une fois la Rumbera : « La Paya »

millas,la paya,la rumbera,andré souccaratHabitué à la scène depuis sa plus tendre enfance, « La Paya », c'est à dire la « non-gitane » est tombée dans les bras de la musique gitane. L'émotion à l'état pur !

Est-ce le prochain buzz musical venu de la rumba ? la chanteuse « La Paya », de son vrai nom Lauriane Guillaumond, bénéficie d'un bouche-à-oreille galopant dans les Pyrénées-Orientales. Ses chansons, sa voix pure sur lignes aériennes de guitare, s'écoutent comme des titres qu'on aime ressasser en bouche; sous ses cheveux blonds, « La Paya » a encore un visage d'ange. le contraste est saisissant avec l'énergie positive qu'elle dégage. de passage à Millas, elle s'est confiée, avec son charisme incomparable.

millas, la paya, la rumbera, andré souccaratTrois ans ! C'est l'âge qu'a « La Paya » lorsqu'elle découvre son premier instrument de musique : le violon. A 12 ans, après 9 années d'études classiques de violon, elle ressent le besoin et l'envie de découvrir d'autres sonorités, telle que la harpe, le piano ou la guitare. Influencée alors par diverses cultures musicales européennes, elle se tournera finalement vers la rumba flamenca. La rencontre avec cette musique s'est faîte un jour, par hasard et sans rendez-vous, la veille de la fête de la musique en 1995 dans les rues de Saint-Etienne, lors d'un concert de rue. Elle l'a ressentie alors comme une évidence.

Dès lors, elle se forme durant 15 années aux sources même de la rumba au sein de la communauté gitane et catalane, et n'a cessé d'accroître ses compétences et ses connaissances du flamenco à travers diverses rencontres musicales et humaines. Elle a su se faire une place dans ce « monde à part », au sein des « rumberos » et a pu ainsi se produire aux côtés de grandes personnalités impressionnées par sa maîtrise du « compas ».

millas,la paya,la rumbera,andré souccaratA ce jour, « La Paya » s’affirme en tant qu'auteur, compositeur et interprète avec la préparation de son premier album... produit par Manuel Malou, le compositeur de la musique du film « gazon maudit », une référence.

Après son incroyable ascension, c'est les Pyrénées-Orientales qui craque pour la rumbera. « La Paya » a fait une entrée fracassante dans le paysage artistique local. Cette artiste à multiples facettes étonne de par sa richesse et laisse chaque fois un public conquis et sans voix, surpris par le contraste entre la douceur angélique qu'elle dégage et la puissance et l'énergie qu'elle déploie. 

En résumé,  Auteur, compositeur, interprète, « femme orchestre », musicienne de talent et maintenant actrice dans le dernier film d'André Souccarat, cette égérie saura vous charmer et vous surprendre par sa richesse et son charisme. Avec « La Paya », tout ce qui n'est pas partagé ou donné est perdu à jamais...

01.02.2013

A.S.A. du canal de millas

Afin de permettre la réalisation des travaux d'entretien du canal principal, l'Association Syndicale du Canal de Millas informe ses adhérents que le service sera interrompu du lundi 4 février au vendredi 15 février 2013, et du 18 février au 1er mars 2013. Les propriétaires devront profiter de cette période pour procéder à tous les travaux d'entretien nécessaires sur les ruisseaux longeant leurs propriétés.

31.01.2013

Deux nouveaux gendarmes

millas, gendarmerie, adjudant-chef, marie bec, maréchal des logis chef, olivier balgrosL'inspection annuelle de la gendarmerie, aux maires du canton, au conseiller général, et aux amis de la gendarmerie a été l'occasion, pour le major Combes, commandant la brigade de Millas, de présenter les deux "nouveaux" de la brigade locale. Il s'agit donc de l'adjudant-chef Marie Bec venant de la Brigade Rochefort sur Gard (30) et du Maréchal des Logis Chef Olivier Balgros venant de la brigade de Saint-Gilles (30). PHOTO/© D.R

29.01.2013

L'affiche de l'enduro moto a été dévoilé

millas, moto club catalan, enduro, jean-louis guillem, 24 févrierJean-Louis Guillem a présenté l'affiche officielle du Moto club.

Lors de leur dernière réunion, le Moto Club Catalan, en la personne de son président, Jean-Louis Guillem a présenté l'affiche officielle de cette première course.

L'Enduro de Millas se profile à l'horizon, un examen pour le Moto Club Catalan, et une récompense pour l'équipe de terrain que sont les "enduristes". Un réel travail de fond et de fourmis, une pugnacité à toutes épreuves qui à ce jour porte enfin ses fruits. il reste un bout de chemin avant le Grand Jour (24 février) mais que de chemin parcouru. Le moto-club remercie les édiles des communes concernes, les propriétaires de terrains, les institutionnels, les agents de l'état leur accordant leur confiance pour la réalisation de l'épreuve d'enduro, Madame le Maire de Millas et son conseil municipal pour la mise à disposition des infrastructures, et les commerçants pour leur accueil.