13.06.2014

Expo des créations de Gino

millas, exposition, gino, jean gomezGino devant ses œuvres.

Jean Gomez dit «Gino», enfant du pays, expose ses nouvelles conceptions et réalisations de meubles et d’objets à l’espace du Parc Bombes. Le métal a toujours la côte et compte de nombreux fans qui l’aiment pour sa noblesse et son harmonieuse façon de se marier avec toute sorte de matière et de mobilier.

A voir du samedi 14 au jeudi 19 juin, de 10h à 12h et de 14h à 19h30.

25.05.2014

Soucarrat filme Ricao aux Saintes-Marie-de-la-Mer

Le cinéaste millassois est jusqu’à aujourd’hui dans les Bouches-du-Rhône avec le chanteur gitan.

millas, andré soucarrat, ricao, manitas de la plata, gitans et payosAndré Soucarrat et le chanteur guitariste Ricao.

Originaire de Montpellier, le talentueux chanteur et guitariste gitan, Ricao, membre de la famille du célèbre Manitas de la Plata, sera prochainement la vedette d’un documentaire de 52 minutes, destiné à une chaîne de la télévision française. Les premières prises de vues ont débuté mercredi et se finissent aujourd’hui dans le «Temple gitan » des Saintes-Maries-de-la-Mer. Produit et réalisé par le Catalan, originaire de Millas, André Souccarat, le tournage se poursuivra ensuite à Montpellier, puis en Languedoc-Roussillon.

Présent à Millas dernièrement lors de la projection de « Gitans et Payos », le musicien Ricao, a été enthousiasmé par le bon résultat qui confirme les qualités techniques du producteur et réalisateur, André Souccarat qui, en 1978, a débuté sa carrière en décrochant le prix des documentaires à Antenne 2, avec le film « Les micocouliers de Sorède».

Aujourd’hui, dans les Pyrénées-Orientales, l’Institut Jean-Vigo et le nombre impressionnant d’œuvres réalisées par les films d’André Souccarat, contribuent à l’élaboration d’une vaste mémoire collective qui sera appréciée par les générations futures.

20.05.2014

Quand la pêche se décline au féminin

La 2e manifestation pêche réservée aux femmes a réuni, dimanche, quarante participants : vingt-cinq femmes et quinze enfants.

millas, pêche, nicolas procacci, baptême, barque, truite, journéemillas, pêche, nicolas procacci, baptême, barque, truite, journéemillas, pêche, nicolas procacci, baptême, barque, truite, journée

millas, pêche, nicolas procacci, baptême, barque, truite, journée

► Bien sûr, les dames étaient à l’honneur de cette journée. Mais les enfants ont profité de sérieux conseils aussi.

Placée sous le signe de la bonne humeur, cette manifestation récréative a une portée symbolique forte : faire découvrir un loisir de pleine nature. « Elle intervient dans un contexte où la pêche innove, crée des produits pêche et doit rester ouverte à tous, expliquent les organisateurs. Trois espaces étaient réservés. Le premier pour l’apprentissage de la pêche à la truite aux appâts naturels, le second pour la pêche aux leurres et le troisième réservé aux enfants pour l’initiation de la pêche au coup ». La pêche s’annonçait dimanche favorable, sous des conditions météorologiques agréables. Les poissons et les truites en particulier se sont montrés discrets.

► Une journée familiale

Au total une quinzaine de truites ont été prises, ainsi qu’une vingtaine de gardons, une belle carpe, une jolie tanche et deux perches. Toute la matinée, deux jeunes pêcheurs pointus ont effectué une démonstration de pêche aux leurres, installés sur leur float tube. Dans le même temps Nicolas Procacci, le responsable du centre piscicole de Sahorre a proposé une démonstration de pêche en barque et a offert quelques baptêmes de pêche. Puis, la Fédération départementale de pêche a offert, sur place, une restauration rapide et bienvenue. Pour terminer, le tirage de la tombola a permis d’attribuer des lots de matériels de pêche et des cartes de pêche aux dames et aux enfants. Mention bien à toutes les participantes et aux enfants. Un grand merci aux animateurs salariés de la Fédération et bénévoles des associations agrées de pêche.

millas, pêche, nicolas procacci, baptême, barque, truite, journée

millas, pêche, nicolas procacci, baptême, barque, truite, journée

01.04.2014

Du côté de Força Real

► Atelier créatif à la médiathèque. Samedi 5 avril de 9h30 à 11h30, la médiathèque communautaire de Millas proposera pour la semaine du développement durable un atelier créatif de recycl’art « L’Art mobile sans mobile », avec la réalisation d’une oeuvre commune. Pour participer à cet atelier ouvert aux adultes, aux adolescents et aux enfants de 9 ans et plus, inscrivez-vous sans tarder auprès de la médiathèque de Millas au 0468578197.

► La FNACA en Espagne. Dernièrement une quarantaine d’adhérents avec leurs épouses, par une journée printanière, se rendaient en Espagne. Direction la visite guidée du musée de l’exil (« Mune ») qui retrace la guerre civile et de la Catalogne, à La Jonquere. Visite fort intéressante avec documents et photos et sur certains visages beaucoup d’émotions aux explications du guide. La visite terminée, direction La Vajol. A table, munis d’un bavoir et d’une paire de gants, le restaurateur leur a expliqué la façon de manger les calcots, suivi d’une entrée avec jambon, une parillade de viande et une succulente crème catalane avec café et digestif. Après quelques chansons et danses, c’était l’heure de rentrer.

► Du nouveau dans le commerce.

coiffure.jpgD’coiff’elle & Lui, situé à la ZAC Los Palaus, a ouvert ses portes. Originaire du Nord, Delphine Taill vous accueille dans son nouveau salon de coiffure, un espace à la fois convivial et moderne où l’on retrouvera tous les éléments d’un traditionnel salon de coiffure : le bien-être aux coloris tendances du salon vous permettra de passer un bon moment de détente, d’autre part la facilité de vous garer devant la porte reste appréciable. Le salon est ouvert du mardi au samedi de 9 h à 18 h 30. Tél. 04 68 53 39 03.

_GMT4812.jpgPar ailleurs, c’est au tour des deux frères Domin d’ouvrir une fromagerie-crèmerie, Frédéric, d’Ille-sur-Têt et Ludo de Bélesta. Après avoir travaillé dans la restauration, ils ont décidé d’offrir le meilleur du terroir dans ce domaine. Les fromages viennent directement du producteur, vous ne les trouverez pas ailleurs. Ils sont travaillés de façon artisanale. Ouvert du lundi au samedi de 9 h à 12 h 30 et de 14 h 30 à 19 h 30. Tél. 04 68 53 90 74.

► Offrande d’huile d’olive. Depuis 1995, la tradition est bien ancrée. Dernièrement avant son départ pour Nice, Mgr Marceau, évêque du diocèse de Perpignan-Elne a reçu des mains de Damienne Beffara, maire, et Christian Bourquin, président du conseil régional, sénateur et président de la Charte, cette huile d’olive, bénite le jeudi Saint, qui sera réservée pour les onctions de consécration: le baptême, la confirmation, l’ordination.millas,dcoif elle et lui,fromagerie,domin,fnaca,mediatheque,damienne beffara,christian bourquin,monseigneur marceau,huile d'olive

14.03.2014

Les garde-pêches ont fait le point

millas, assemblée générale, AGPPPO, René Patau, Albert Pares, maison de la pêche, Jean-Pierre Pilart, Michel Comas, Antoine Ramos► Le bureau de l’association.

Après sa création en juin 2009, l’Association des garde-pêches particuliers des Pyrénées-Orientales (AGPPPO), a tenu son assemblée générale, au sein de la Maison de la pêche à Millas. C’est en présence de René Patau et Albert Pares, président et secrétaire général de la Fédération départementale de pêche, que Jean-Pierre Pilart, président de l’AGPPPO, a ouvert les débats devant plus de 40 participants. Tour à tour Michel Comas, secrétaire de l’AGPPPO et Antoine Ramos, trésorier de l’AGPPPO, ont rappelé la volonté des responsables de jouer un rôle efficace et tracé les missions dévolues aux garde-pêches. « L’esprit qui doit guider les gardes dans leurs missions c’est avant tout de conseiller, renseigner et informer les pêcheurs, ont-ils souligné. Nous rappelons à ceux tentés d’ignorer la réglementation qui s’applique, qu’ils sont compétents pour dresser procès-verbal. Le réseau de surveillance mis en place doit permettre de couvrir l’ensemble du département et permettre aux responsables associatifs de respecter leurs statuts ». La structure de ce réseau repose sur quatre gardes salariés de la Fédération départementale de pêche, huit garde-pêches particuliers bénéficiant d’un agrément départemental, dix-huit garde-pêches particuliers ayant un agrément de secteur et quarante garde-pêches particuliers intervenant librement sur le territoire dévolu à leur association de pêche. Cela permet également, pour les membres, de faire le point sur l’année écoulée, d'évoquer les quelque 30 PV dressés, de saluer les gendarmes de la brigade nautique de Saint-Cyprien qui les ont régulièrement aidés et de préparer et cadrer les sorties importantes de 2014.millas, assemblée générale, AGPPPO, René Patau, Albert Pares, maison de la pêche, Jean-Pierre Pilart, Michel Comas, Antoine Ramos

11.03.2014

Gendarmerie : la délinquance baisse

millas,gendarmerie,inspection,major combes,chef d'escadron jourdan► La brigade de gendarmerie à l’heure du bilan.millas,gendarmerie,inspection,major combes,chef d'escadron jourdan

Les gendarmes ont présenté aux maires, une fois n’est pas coutume, un bilan marqué par la baisse de la délinquance. A l’occasion de l’inspection de la brigade de gendarmerie, le major Combes, dirigeant la brigade de Millas, entouré de son personnel a dressé un bilan annuel de son unité en présence du chef d'escadron Joudan, commandant de la gendarmerie de Perpignan. « Et cette année, plus que les autres... car c'est une bonne « cuvée »

En préambule, dans le domaine de la police judiciaire, la brigade de Millas a constaté en 2013, 295 crimes et délits soit une baisse de 12 % par rapport à l'année 2012. Si l'on décortique cette activité, le nombre de cambriolages sur les 8 communes a baissé de 19 %. Si ce coup de frein dans l'activité des cambrioleurs a pu avoir lieu, c'est par le travail assidu de l'unité ou  par le travail de précision des Technicien en Identification Criminelle de Proximité de la brigade, qui ont permis d'identifier les auteurs par les traces, empreintes ou ADN qu'ils ont relevées au cours de leurs constatations, et bien sûr par le travail de fond et les recoupements opérés par les enquêteurs.

Concernant les délits liés aux véhicules, la baisse est encore plus spectaculaire puisqu'elle atteint 26 % par rapport à 2012. Les vols à la roulotte et les vols d'accessoires sont restés stables, notamment le vol de carburant qui reste l'une des cibles privilégiée des délinquants. Quant aux vols de voitures où de 2 roues, ils ont baissé de moitié .Ces résultats sont encourageant.

En revanche, il existe quand même deux secteurs où les indicateurs restent à la hausse : les violences physiques, fortement représentées par les Violences Intra-familiales qui représentent un gros pourcentage de leur activité et les escroqueries liées à Internet et aux piratages de cartes bancaires, qui ont énormément progressé. Le major Combes a rappelé que les enquêtes judiciaires, en 2013, ont débouché sur 49 gardes à vue, 80 convocations en justice et 10 placements sous écrou.

Les enquêtes marquantes de l'année :

Escroquerie au rétroviseur où l'action des gendarmes a permis restituer à une personne âgée la somme qu'elle s’était faite escroquer. Enquête de trafic de stupéfiants qui a permis l'arrestation et l'incarcération de 5 auteurs principaux, poursuivre 21 consommateurs et de découvrir une plantation de cannabis. Une enquête de viol et violences conjugales où l'auteur a été incarcéré. Un meurtre à Néfiach où la victime est décédée de plusieurs coups de couteaux et l'auteur a été interpellé et incarcéré. Une récente affaire de viol où l'auteur a été interpellé et incarcéré.

Dans le domaine de la police de la Route, les chiffres parlent d'eux-même, 650 infractions au code de la route. 1372 contrôles alcoolémie dont 14 positifs. Les accidents constatés ont baissé de 3 à 1 et le nombre de décès est passé de 2 à 1.

Pour terminer son discours, le major Combes a tenu à remercier les municipalités mais aussi le concours quotidien du PSIG de Perpignan surveillant le secteur la nuit, la brigade des recherches de Perpignan qui les assiste lors de coups durs où d'enquêtes conséquentes et bien sûr, la brigade de Le Soler avec laquelle elle travaille de concert tout au long de l'année, ainsi que tous les acteurs de la sécurité des citoyens, Prévention et répression sont des armes efficaces. Car s'ils découlent du travail des gendarmes, n’oublions pas que les enquêtes sont parfois initiées, ou aboutissent grâce des renseignements communiqués par les élus, leurs adjoints, les secrétaires de mairies où les policiers municipaux pour les communes qui en sont dotées et avec lesquels la brigade entretient des liens étroits. La réunion s’est terminée par le verre de l’amitié

27.02.2014

Nouvelles récompenses pour le Moulin Saint-Pierre

Les produits fabriqués au Moulin ont obtenu deux médailles lors du concours général agricole.

millas, joseph planes, monique planes, mas saint pierre, huile d'olive, Arlequine► Joseph et Monique Planes aiment faire partager leur passion.

Dès votre arrivée, Monique et Joseph Planes vous accueillent avec le sourire, dans leur vaste domaine de 30 ha d’un seul tenant autour du Moulin Saint-Pierre. Et le sourire, ils peuvent l’avoir, ils viennent de décrocher deux médailles d’argent au concours général agricole 2013 qui iront grossir leurs nombreuses récompenses. Quand ils parlent de leurs oliviers, c’est avec amour et passion pour ce nectar dédié exclusivement à une olive monovarietale : l’Arlequine, typiquement catalane. Avec ce précieux jus, présent sur les meilleures tables (Olivier Bajard, le champion du monde de pâtisserie, a même créé des macarons) ils ont su en quelques années, depuis le village de Millas, conquérir le vaste monde. Du magasin de luxe Harrod’s à Londres à Kaufhof, en Allemagne, l’équivalent de nos galeries Lafayette sans oublier localement, Christian Segui et Henri Poch, meilleurs ouvriers de France. Le fils, Victor, représentant la structure familiale à Vinisud dans le cadre de son BTS commerce agroalimentaire, est déjà fin prêt pour reprendre le flambeau familial.

A noter, chose rare, ces deux distinctions concernent deux cuves primées (4000 l et 5000 l) soit un total de 9000 litres. Une seule variété, l’Arlequine, dont le résumé, à lui seul, « fleur de genêt, amande en bouche, légère ardence » vous titille les papilles. La seule du département également à avoir obtenu cette récompense.