13.01.2014

Permanence parlementaire

Permanence à l’hôtel de ville de Ségolène Neuville, députée, vendredi 17 janvier de 14 h 30 à 17 h 30.

Sur rendez-vous au 04 68 85 80 34.

31.12.2013

Jacques Garsau aux Municipales

millas,jacques garsau,élection,millas2014,denis dupontTout comme en 2008, deux listes devraient s'opposer aux prochaines municipales. Si on ne doute pas une seconde que Damienne Beffara sollicitera un 3e mandat, elle devra faire face de nouveau à Jacques Garsau qui a annoncé voilà quelques jours la constitution de sa liste. une liste qualifiée de "rassemblée, ouverte, compétente, engagée et dynamique". Le chef de file de Millas 2014-2020 s'engage sur une politique "exemplaire et responsable" veut faire preuve de sobriété et veut mettre en oeuvre "des pratiques de transparence en concertation avec les citoyens promouvant une certaine éthique de la vie politique". L'équipe possède déjà sont site internet (www.millas2014.fr)

Avec près de 4000 habitants, la commune va connaître pour la première fois les listes entières, avec, quoi qu'il arrive, la présence d'une opposition au sein de l'équipe municipale. Denis Dupont

20.10.2013

Ségolène Neuville fait de la pédagogie

La députée de la 3e circonscription était hier à Millas pour évoquer devant 200 personnes son travail au parlement.

millas ségolène Neuville, députéeLa députée a présenté son travail de parlementaire.

Militants socialistes, citoyens et élus de la 3e circonscription étaient réunis hier à l'invitation de la députée Ségolène Neuville. Durant plus d'une heure, elle a présenté son travail de parlementaire depuis son élection au printemps 2012. Avec une approche très pédagogique, limite scolaire, elle a évoqué tour à tour son investissement sur plusieurs projets de loi en lien a ec la santé et le droit des femmes, ses efforts pour faire avancer les dossiers dans les ministères et ses combats dans une circonscription qui s'étend du centre-ville de Perpignan au plateau cerdan. "Je me suis engagée lors de mon élection à associer les habitants à mon travail de députée et d'être présente sur les 104 communes de la circonscription. J'ai besoin de ce lien car il m'est utile pour comprendre les dossiers ou améliorer les projets de loi". La députée a ainsi justifié sa présence accrue sur le terrain. "Si je fais autant d'inaugurations, ce n'est pas seulement pour être sur les photos, mais aussi pour écouter les gens".

Enfin, elle a fait le point sur les dossiers chauds du moment. L'Hôpital transfrontalier de Puigcerdà qui sera inauguré dans plusieurs semaines, la sauvegarde des établissements de santé en Cerdagne ou encore le début des travaux de la déviation de Joncet. Concernant la mise en deux fois deux voies de la RN116 entre Ille-sur-Têt et Prades, elle a avoué que des éléments pourraient être annoncés en 2014 dans le cadre du nouveau Plan État-Région. Un contrat qui permettrait de trouver des financements au projet dont elle "espère qu'il commencera avant 2017".millas ségolène Neuville, députée

16.01.2013

Canton de Millas : permanence de S. Neuville

millas,député,permanence,ségolène neuville,troisième circonscriptionSégolène Neuville, députée de la troisième circonscription, assurera une permanence parlementaire pour le canton de Millas, le vendredi 25 janvier 2013 de 15 h 00 à 18 h 00.

Pour une meilleure organisation, il est préférable de prendre rendez-vous auprès de son attachée parlementaire au 04 68  85 80 34.

30.07.2012

Une belle nuit de chansons et de contes

La "Rondalla à Força Réal", en nocturne, a fait voyager le public entre belles chansons et vieilles histoires françaises et catalanes.millas,gerard jacquet,koldo amestoy,rodalla,forca real,harriola marriola

millas,gerard jacquet,koldo amestoy,rodalla,forca real,harriola marriolaKoldo Amestoy et Gérard Jacquet ont fait voyager sous les voûtes de l'ermitage.


Imaginez un ermitage, juché sur un promontoire dominant tous les villages du département, illuminé seulement par la lumière ambiante de la lune. Avec comme tandem de choc : le très médiatique Gérard Jacquet et ses chansons suivi du conteur Koldo Amestoy et son spectacle : « Harriola Marriola ».

En première partie, Gérard Jacquet n’est plus à présenter : chanteur, auteur, musicien, peintre, animateur radio, formidable conteur… On ne compte plus les talents de Gérard Jacquet, finalement classables en deux grandes catégories : l’amuseur public, jamais en reste d’une imitation ou d’un bon mot et l’artiste à l’inspiration tourmentée, follement exigeant. Une dualité que l’on retrouve au niveau linguistique, l’homme écrivant aussi bien en français qu’en catalan, des chansons françaises et catalanes.

Quant à la seconde partie, puissant, lyrique, magnétique, on ne présente plus  le “jongleur de mots”, Koldo Amestoy, c’est un de ses magiciens du verbe à l’œil pétillant et à l’imagination alerte. Reprenant les trames des vieilles histoires de son pays, il les fait basculer dans notre monde d’aujourd’hui pour en dénoncer, avec verve et finesse, les travers. ...la voix le geste, et puis son tambourin qui scande, annonce, tantôt en sourdine, accompagnant doucement  les mots, tantôt “explosant”, soulignant l'action... une maîtrise absolue, une savante mise en scène, un régal ! Pour Koldo, raconter est un jeu multiple : jeu avec les mots, avec la voix, avec le public qu’il aime surprendre. Pendant plus d’une heure, sans interruption, ce conteur hors pair nous a emporté  dans un tourbillon puissant, magnétique. 

13.07.2012

Projet de parc éolien à Força Réal : "Un massacre pour le Roussillon"

millas, projet, élolienne, montner, corneilla, estagel, marc madine, jean mons, raymond mitjavila, força réalLes éoliennes sont prévues tout autour de Força Réal.  © Photos Ph. Rouah

Un projet industriel qui va "donner une vision apocalyptique du département", pour Marc Madine, président de l'association Fracas (Força Réal association pour la conservation et l'aménagement du site). "Un massacre du Roussillon", selon Jean Mons, vigneron et vice-président de l'association ou encore, "la condamnation d'un secteur" pour Raymond Mitjavila, entrepreneur catalan qui a rejoint les opposants à l'implantation de 35 éoliennes autour de la célèbre montagne de Força Réal (lire ci-contre). Des opposants qui ne poursuivent qu'un seul but : informer la population de l'impact visuel de ce fameux projet. Pour faire entendre leur voix, ils avaient l'intention de s'inviter, hier soir, à la réunion publique organisée à Baho au sujet du tracé de la LGV qu'ils soupçonnent d'être étroitement lié au projet éolien.

Six engins doivent sortir de terre sur la commune de Calce, six à Baixas, quatre à Villeneuve-la-Rivière et dix-neuf à Pézilla. Le préfet a délivré les permis de construire fin mars et EDF Energies nouvelles, porteur du projet, annonce "que la construction ne commencera pas dans l'immédiat", les appels d'offres n'étant pas terminés.

Des éoliennes deux fois plus hautes que la THT 

Six engins du même type pourraient encore être implantés à Montner, huit autres à Corneilla et sept à Estagel. Dans le cas où ces projets se concrétiseraient, le site de Força Réal serait alors complètement cerné. Si, désormais, les antennes relais du sommet font partie du paysage, les riverains déplorent l'arrivée des éoliennes qui seront implantées à proximité immédiate de la ligne THT et dégraderont la vue. D'une hauteur de 125 m, les futures éoliennes s'élèveront deux fois plus haut que les actuels pylônes. "Alors que tout le département s'est battu pour que la THT soit enterrée entre Baixas et l'Espagne, ici personne ne bouge", regrettent Marc Madine et Jean Mons.

Les forces vives aux abonnés absents

Vigneron, ce dernier a vu débarquer chez lui et "à la cave", les porteurs du projet éolien au milieu des années 2000. "Ils nous ont expliqué qu'ils pouvaient nous louer des terrains pour l'implantation des éoliennes", raconte-t-il. Des loyers qui, selon nos informations, tournent en moyenne autour de 6 000 euros par an et dans le contexte de crise actuel peuvent séduire certains agriculteurs. "Nous avons entendu parler de ce projet pour la première fois fin 2008 à l'occasion d'une réunion publique à Ille-sur-Têt", reprend Marc Madine.

Depuis l'association s'est montée et compte aujourd'hui 150 adhérents. Elle multiplie les appels à la mobilisation, mais regrette le peu d'engagement des forces vives du département. "Les politiques comme les institutionnels sont aux abonnés absents", déplorent les deux hommes qui, désormais peuvent tout de même compter sur le soutien de Raymond Mitjavila et rêvent d'une mobilisation à la hauteur de celle qui s'était constituée contre la THT. Estelle Devicmillas, projet, élolienne, montner, corneilla, estagel, marc madine, jean mons, raymond mitjavila, força réal

10.06.2012

LÉGISLATIVES : 3e Circonscription - 1er tour

millas, législatives, résultats, 3e circonscription, 1er tour