27.02.2014

Nouvelles récompenses pour le Moulin Saint-Pierre

Les produits fabriqués au Moulin ont obtenu deux médailles lors du concours général agricole.

millas, joseph planes, monique planes, mas saint pierre, huile d'olive, Arlequine► Joseph et Monique Planes aiment faire partager leur passion.

Dès votre arrivée, Monique et Joseph Planes vous accueillent avec le sourire, dans leur vaste domaine de 30 ha d’un seul tenant autour du Moulin Saint-Pierre. Et le sourire, ils peuvent l’avoir, ils viennent de décrocher deux médailles d’argent au concours général agricole 2013 qui iront grossir leurs nombreuses récompenses. Quand ils parlent de leurs oliviers, c’est avec amour et passion pour ce nectar dédié exclusivement à une olive monovarietale : l’Arlequine, typiquement catalane. Avec ce précieux jus, présent sur les meilleures tables (Olivier Bajard, le champion du monde de pâtisserie, a même créé des macarons) ils ont su en quelques années, depuis le village de Millas, conquérir le vaste monde. Du magasin de luxe Harrod’s à Londres à Kaufhof, en Allemagne, l’équivalent de nos galeries Lafayette sans oublier localement, Christian Segui et Henri Poch, meilleurs ouvriers de France. Le fils, Victor, représentant la structure familiale à Vinisud dans le cadre de son BTS commerce agroalimentaire, est déjà fin prêt pour reprendre le flambeau familial.

A noter, chose rare, ces deux distinctions concernent deux cuves primées (4000 l et 5000 l) soit un total de 9000 litres. Une seule variété, l’Arlequine, dont le résumé, à lui seul, « fleur de genêt, amande en bouche, légère ardence » vous titille les papilles. La seule du département également à avoir obtenu cette récompense.

15.02.2014

Pétanque: M. Tirezgui vise le haut niveau

 

millas,mourad tirezgui,pétanque,philippe quintais,philippe suchaud,manu lucien sebti amri,hanches,nive,st assiscle

► Le champion Mourad Tirezgui rejoint le club de Hanches.

C’est à quinze ans, que Mourad Tirezgui s’essaie à la pétanque, il en devient champion départemental junior pour la première année.

Ensuite, c’est une succession de titres nationaux avec le championnat de ligue pour terminer finalement sur la deuxième marche du podium des championnats de France, avec son club fétiche Saint-Assiscle. Finale perdue contre la dream team, le trio Quintais, Suchau et Lucien. Mais son histoire ne s’arrête pas là, il est remarqué lors d’une prestation par Philippe Quintais, qui voit en lui un futur champion, aussi il lui propose de rejoindre le Pétanque club de Hanches (où sont Philippe Quintais, Philippe Suchaud et Manu Lucien, champions de France en titre), pour atteindre le niveau élite structure sportive de M. Nive.

Il rejoindra ainsi Sebti Amri à Hanches. Afin d’allier sport et son travail de barman, son nouveau patron lui facilite cette opportunité, en aménageant son temps de travail, lui permettant de participer aux différentes compétitions et ainsi faire les trajets Millas-Hanches.

29.01.2014

Les Compagnons du devoir font des émules

La Maison des Compagnons a ouvert ses portes, suscitant auprès de jeunes quelques vocations.

millas, compagnons du devoir, thibault Cadoret, Auvergnat, Arnaud Belland, manceauiLes Compagnons du devoir avaient à cœur de présenter au public leur «maison» et leur «système de formation atypique et unique » aux vingt-huit métiers.

Les journées portes ouvertes donnent l’occasion de se rendre compte de visu de la qualité de l’enseignement et de l’ambiance qui règnent à la Maison des Compagnons, avec ses métiers qui font appel à des connaissances parfaitement maîtrisées. Des métiers de savoir-faire manuels, qui ne manquent pas d’attraits. Ainsi Geoffrey (*), dix-sept ans qui suit pour le moment des études, est venu prendre le pouls de cet enseignement : « Mon parcours ne me plaît pas, j’aimerais me lancer dans le bois. En plus, c’est une formation reconnue, une belle aventure sur le plan humain et professionnel. » Sa mère qui l’accompagne est prête à le laisser partir. Car, prendre la route fait partie intégrante de la formation des Compagnons. Pendant cinq à sept ans, les jeunes Compagnons découvrent des méthodes de travail. Ils deviennent polyvalents.

Pratique et théorique

Arnaud Belland, dit «Manceau», a grandi dans les copeaux et explique : «Mon père était ébéniste. Je le regardais travailler quand j’étais enfant. Il m’a donné l’amour du bois », sourit le jeune homme. Aujourd’hui, Arnaud travaille dans une entreprise à Maureillas. Mais la journée ne s’arrête pas là.

Après le boulot, il rentre à Millas où le village accueille la Maison des Compagnons. Ici, résident les apprentis qui travaillent dans les Pyrénées-Orientales : des menuisiers, des boulangers, des couvreurs, des plombiers, des tailleurs de pierre, etc. Vingt-cinq jeunes de seize à vingt-cinq ans, dont cinq filles. « C’est une communauté très fraternelle, on est dans l’échange permanent.»

Pas de salles de classe pour l’apprenti menuisier mais des cours tous les soirs, de 20h à 22h: français, maths, dessin et technologie. «C’est du travail personnel. Il n’y a pas d’examens. Mais quand on est compagnon, on n’est pas là pour se tourner les pouces! »

« Transmettre »

Compagnon du devoir, Thibault Cadoret voyage et apprend cette formation longue et exigeante du travail de la pierre. Son tour de France l’amène à Millas où il s’affaire dans une société de la côte depuis quelques mois. « La retransmission des savoirs est un principe fondateur des Compagnons ", souligne Thibault dit « l’Auvergnat » qui effectue actuellement son parcours itinérant pour apprendre et transmettre son savoir «aux jeunes», car « on est Compagnon à vie ».

Arnaud (*) l'élève compagnon applique l’autre principe majeur: apprendre son métier par le biais du voyage. Devenir Compagnon, c’est avant tout une vocation. « Devenir apprenti demande de quitter le nid familial. À l’issue de ce tour d’horizon, il réalise un travail de réception qui lui permettra s’il est validé de devenir Compagnon. Quand on aspire à devenir Compagnon, on le devient à vie », conclut-il.

(*) prénoms d'emprunt

Les papilles sont à la fête à Millas

millas, lafitte, pascal et moune, championnat d'europe, SaucisseInstallés depuis avril 2011 dans la commune, les Lafitte sont boucher charcutier depuis trois générations. Dynamisme, passion, amour du métier, la volonté de préserver les traditions artisanales, qualité des produits sont autant de valeurs faisant la différence pour Pascal et Moune et leur permettant de gravir l’échelle de la renommée. Deux prix viennent récompenser, une fois de plus, leur amour du métier et leur créativité. Ils ont remporté la 4e place au championnat d’Europe de la saucisse créative 2013 avec leur saucisse « boutifarre », Grand prix d’excellence pour la présentation, le parfum et l’excellence du goût et se classent 8e au championnat d’Europe de la saucisse grillée 2013. De quoi ravir les papilles des plus fins gourmets.

06.12.2013

A la pêche aux récompenses

A Millas, avant-hier soir, le président de la fédération départementale de pêche René Patau a fêté Noël avant l'heure : il a sorti de sa besace les nombreux prix du concours de la plus belle prise dont L'Indep est partenaire.

millas,l'indépendant,fédération de pêche,maison de la pêche,rené patau,philippe jaouen,thierry kaiser,françois pierre vialaneix,costa eric,fontrabiouse,cartiere,jean paul de douchy,llosent henri,llosent sebastien,spinec annick leprince martin maniez théoThéo Maniez (et son brochet de 55 cm), le père et le fils Llosent (et leurs cinq poissons de 35 à 45 cm), Martin Leprince (es sa truite arc-en-ciel d'1,8 kg pour 53 cm), Annick Spinec ( et sa prise de 83 cm pour 5,9 kg, Jean-Paul Cartière (et son trophée de 97 cm pour 6,3 kg) et Grégory Costa (avec sa truite d'1,4 kg pour 52cm) sont les grands vainqueurs du concours des belles prises 2013. Des lots leur ont été remis, mercredi soir dans les locaux de la Maison de la Pêche et de la Nature de Millas par la fédérationd e pêche des P.-O. et le journal L'Indépendant.

La Fédération de Pêche et de Protection du Milieu Aquatique des Pyrénées-Orientales, en partenariat avec L'Indépendant, a honoré sept récipiendaires, mercredi soir, devant de nombreux invités

Le choix des plus belles prises n'a pas été simple et le juge a eu fort à faire pour sélectionner, parmi plus d'une centaines de photos publiées dans les colonnes du journal d'avril à juillet, les lauréats.

Au cours de cette cérémonie amicale, le président de la fédération René Patau et des représentants de L'Indépendant ont remercié tous les participants et félicité les lauréats tout en prenant l'engagement de poursuivre ce partenariat.

Cette onzième édition se déroulait pour la première fois dans les locaux de la Maison de la Pêche et de la Nature, après de nombreuses éditions dans les locaux de l’Indépendant, à Rivesaltes et puis à Perpignan. Cette manifestation s’intègre dans un partenariat amical déjà ancien, grâce à l‘imagination des uns et la compétence des autres.

Les heureux récipiendaires ont reçu un diplôme et des lots composés de bons d'achat, de matériel de pêche, sac, tee-shirt... Un pot convivial a permis à tout ce monde de se retrouver.

Et de quoi a-t-on parlé ? De pêche, bien sûr :

Et les lauréats sont ...

millas,l'indépendant,fédération de pêche,maison de la pêche,rené patau,philippe jaouen,thierry kaiser,françois pierre vialaneix,costa eric,fontrabiouse,cartiere,jean paul de douchy,llosent henri,llosent sebastien,spinec annick leprince martin maniez théo

Prix catégorie Lacs de montagne: Henri et Sébastien Llosent de Pézilla-la-Rivière pour une pêche familiale dans le Llat avec cinq poissons de 35 à 45 cm.

millas,l'indépendant,fédération de pêche,maison de la pêche,rené patau,philippe jaouen,thierry kaiser,françois pierre vialaneix,costa eric,fontrabiouse,cartiere,jean paul de douchy,llosent henri,llosent sebastien,spinec annick leprince martin maniez théoPrix catégorie Dames: Annick Spinec de Millas qui pose avec un beau brochet de 83 cm et 5,9 kg.
millas,l'indépendant,fédération de pêche,maison de la pêche,rené patau,philippe jaouen,thierry kaiser,françois pierre vialaneix,costa eric,fontrabiouse,cartiere,jean paul de douchy,llosent henri,llosent sebastien,spinec annick leprince martin maniez théomillas,l'indépendant,fédération de pêche,maison de la pêche,rené patau,philippe jaouen,thierry kaiser,françois pierre vialaneix,costa eric,fontrabiouse,cartiere,jean paul de douchy,llosent henri,llosent sebastien,spinec annick leprince martin maniez théoPrix catégorie Jeunes, truite et carnassier: deux jeunes difficiles à départager, avec une photo de Martin Leprince de Montescot et une truite arc-en-ciel de 1,8 kg pour 53 cm. Et Théo Maniez de Latour-de-France qui, après avoir capturé un brochet de 55 cm, l'a remis à l'eau (carnassier).

millas,l'indépendant,fédération de pêche,maison de la pêche,rené patau,philippe jaouen,thierry kaiser,françois pierre vialaneix,costa eric,fontrabiouse,cartiere,jean paul de douchy,llosent henri,llosent sebastien,spinec annick leprince martin maniez théo

Prix catégorie Truite fario: Eric Costa de Fontrabiouse avec une truite de 1,4 kg capturée dans l'Aude.

millas,l'indépendant,fédération de pêche,maison de la pêche,rené patau,philippe jaouen,thierry kaiser,françois pierre vialaneix,costa eric,fontrabiouse,cartiere,jean paul de douchy,llosent henri,llosent sebastien,spinec annick leprince martin maniez théoPrix catégorie Carnassier: Jean-Paul Cartière de Douchy-les-Mines (59) avec un brochet de 6,3 kg et 97 cm capturé dans le barrage de Vinça.

Le rendez vous est pris pour la saison de pêche 2014 -  Adressez vos plus belles photos de prises et surtout de grosses prises à federationpeche66@wanadoo.fr

20.10.2013

Ségolène Neuville fait de la pédagogie

La députée de la 3e circonscription était hier à Millas pour évoquer devant 200 personnes son travail au parlement.

millas ségolène Neuville, députéeLa députée a présenté son travail de parlementaire.

Militants socialistes, citoyens et élus de la 3e circonscription étaient réunis hier à l'invitation de la députée Ségolène Neuville. Durant plus d'une heure, elle a présenté son travail de parlementaire depuis son élection au printemps 2012. Avec une approche très pédagogique, limite scolaire, elle a évoqué tour à tour son investissement sur plusieurs projets de loi en lien a ec la santé et le droit des femmes, ses efforts pour faire avancer les dossiers dans les ministères et ses combats dans une circonscription qui s'étend du centre-ville de Perpignan au plateau cerdan. "Je me suis engagée lors de mon élection à associer les habitants à mon travail de députée et d'être présente sur les 104 communes de la circonscription. J'ai besoin de ce lien car il m'est utile pour comprendre les dossiers ou améliorer les projets de loi". La députée a ainsi justifié sa présence accrue sur le terrain. "Si je fais autant d'inaugurations, ce n'est pas seulement pour être sur les photos, mais aussi pour écouter les gens".

Enfin, elle a fait le point sur les dossiers chauds du moment. L'Hôpital transfrontalier de Puigcerdà qui sera inauguré dans plusieurs semaines, la sauvegarde des établissements de santé en Cerdagne ou encore le début des travaux de la déviation de Joncet. Concernant la mise en deux fois deux voies de la RN116 entre Ille-sur-Têt et Prades, elle a avoué que des éléments pourraient être annoncés en 2014 dans le cadre du nouveau Plan État-Région. Un contrat qui permettrait de trouver des financements au projet dont elle "espère qu'il commencera avant 2017".millas ségolène Neuville, députée

01.10.2013

Jean-My chante Johnny pour Maëva

millas,jean-my,maeva,le rêve de maevaEt il a mis le feu Jean-y au centre culturel ! Reprenant les tubes de Johnny, ce cadre commercial a en plus donné de l'espoir à Maëva. Le public aussi. Pendant deux heures, 8 personnes sur scène (choristes et musiciens) autour d'un chanteur de talent qui reprend les plus grands tubes de Johnny Hallyday. Et en plus c'était pour la bonne cause. Il n'y avait pas à hésiter. Samedi dernier Jean-My et ses musiciens ont allumé le feu pour le rêve de Maeva. assionné de musique, ce cadre commercial chante pour le plaisir. Mais attention, Jean-My n'a que le statut d'amateur car ses prestations ont tout des pros. Et ceux qui ont pu assister à ces spectacles un peu partout dans la région vous le diront. Et en plus du talent, cet artiste a du cœur. Car les bénéfices de ses spectacles sont entièrement reversés à l'association Le rêve de Maëva.

Maëva est une petite fille de 17 ans frappée d'une méningite à la naissance et qui doit suivre un traitement médical coûteux en se rendant deux fois par an aux Etats-Unis. « Elle progresse de jour en jour », affirme Jean-My qui s'est pris d'attachement pour cette gamine. Alors pour écouter Jean-My chanter Johnny et pour Maëva, c’était le public des grands soirs qui est allé voir son concert avec famille et amis parce que quand on est fan de Johnny on ne se lasse pas d'écouter en boucle ses plus grands tubes. Le défi avait été lancé et il est gagné pour Jean-My, son groupe et surtout Maeva.