23.06.2011

Carte blanche littéraire ce soir

Le Réseau de la médiathèque communautaire Roussillon Conflent invite à une rencontre "Carte blanche aux éditions Trabucaïre" avec Marie-Ange Falquès-Avril, et les auteurs Hyacinthe Carrera, Estève Carrera et Gérard Jacquet, ce soir à 18 h à la médiathèque.

La présentation des livres sera suivie d'une séance de dédicaces et d'un apéritif convivial.

07.06.2011

Les collectivités territoriales secteur en pleine mutation.

millas, collectivité territoriales, association des maires des pyrénées orientalesLes maires du département se sont réunis au foyer socio-culturel.

A l'initiative de l'Association des maires des Pyrénées-Orientales, présidée par Guy Ilary, une réunion d'information s'est tenue dernièrement au foyer socio-culturel, réunissant plusieurs élus du canton.

Plusieurs thèmes sur les évolutions législatives et sociétales visant à la modernisation de l'administration en imposant de nouvelles obligations telles l'amélioration de la qualité et l'efficacité des services à l'usager, ou la modernisation de la relation avec le citoyen et les autres administrations, etc. ont été abordés pendant cette réunion d'information. Répondre aux nouveaux enjeux de la modernisation, tel sera le pari des maires pour l'avenir.

24.05.2011

Inauguration de la station d'épuration et visite de chantier

Cette inauguration revêtait l'importance des grands jours. Avec un investissement lourd de 2 730 000 €, la nouvelle station d'épuration de Millas permet de couvrir les besoins de 6 500 habitants.
millas, station d'épuration, gendarmerie, damienne beffara, hermeline malherbe, christian bourquin, seguolène neuville, robert olive, georges baranne
Les élus ont inauguré la station d'épuration entièrement rénovée.

Déjà réhabilitée en 1987, la station d'épuration de la commune vient d'être entièrement rénovée tout en conservant des ouvrages de 1987 afin de limiter les coûts d'investissements. Damienne Beffara rappela que "ce gros projet pour une commune de 4 000 habitants était devenu indispensable" et son financement "absorbable" grâce aux aides du conseil général, du conseil régional et de l'agence de l'eau. Prenant la parole Hermeline Malherbe rappela que cette station était un des "maillons de la chaîne de la gestion de l'eau", "un projet structurant pour le conseil général favorisant ainsi le développement durable et l'écologie républicaine". Elle salua, au passage Damienne Beffara "d'essuyer les plâtres" concernant l'achat groupé de compteurs d'eau, une première dans le département, saluant en Millas un canton novateur. Quant à Christian Bourquin, il rappela que "passé en régie publique, il y a deux ans, on ne devait pas faire de bénéfice sur l'eau contrairement au privé". Vantant aussi les mérites d'une eau de qualité, de pouvoir d'achat et de qualité de vie. Privilégiant le BIB, "Bonheur intérieur brut", que le PIB.

Visite de chantier de la nouvelle gendarmerie

Après la découpe du ruban et la visite de la station d'épuration, cette équipe se dirigea vers le deuxième temps fort de cet après-midi, la visite de chantier de la nouvelle gendarmerie. Ils rejoignirent Ségolène Neuville, présidente de l'Office HLM 66 et Robert Olive, président de la Communauté de communes Roussillon Conflent et du lieutenant-colonel Georges Baranne dirigeant le groupe de gendarmerie des P.-O. ainsi que la plupart des maires du canton.

millas, station d'épuration, gendarmerie, damienne beffara, hermeline malherbe, christian bourquin, seguolène neuville, robert olive, georges baranneDamienne Beffara, a présenté la nouvelle gendarmerie.

C'est sur un terrain de la communauté de communes Roussillon Conflent que la nouvelle caserne de gendarmerie est en cours de construction, à l'entrée de la ville, en bordure de route départementale reliant Millas à Néfiach. Une réalisation portée par l'office public HLM départemental qui permet de répondre aux actuelles missions que doit remplir la gendarmerie sur un canton comme celui de Millas. Il est bon de rappeler qu'être gendarme est une vocation, il est présent sur le terrain 24 h sur 24 h. Aussi cette gendarmerie fonctionnelle remplacera l'ancienne plus vétuste, livraison prévue le 17 décembre 2011. Elle sera fort attendue par les gendarmes leur permettant de loger sur place pour être plus rapidement sur les lieux d'opération et offrir un service et une force de présence pour le territoire.

La cérémonie d'inauguration de la station d'épuration s'est déroulée en présence de Damienne Beffara, maire de Millas, Hermeline Malherbe, présidente du conseil général, Christian Bourquin, président de la Région, conseiller général du canton de Millas, Guy Cassoly, président de la commission eau-assainissement et Michel Deblaize, directeur de l'agence de l'eau.

01.04.2011

Un serpent dans les égouts

millas, serpent, 1er avrilDepuis plusieurs jours, dans le paisible lotissement du camps de la porte et plus précisément rue Roger-Roquefort, on s'inquiétait de phénomènes anormaux.

Au numéro 41 les toilettes grondaient, au numéro 12 des reflux intempestifs… Jusqu'au jour où, exaspérés, les habitants du lieu se plaignaient à la mairie de troubles épisodiques alarmants.

En ce 30 mars au matin, les services techniques de la municipalité, les pompiers arrivent en trombe sur les lieux, alertés par un voisin qui avait aperçu dans la lunette de ses WC une tête de serpent énorme.

Le monstre du Loch Ness ? Que nenni.

Le responsable, immédiatement alerté, souleva la plaque d'égout devant sa porte et se trouva nez à nez avec l'énorme serpent ! Laurent, Bernard, Domi, Cédric, Jérôme, Thierry, Jean-Marie et Luc, n'écoutant que leur courage, saisissent à bras-le-corps la bête… Et l'animal fut parqué dans une baignoire dans les locaux du service technique de la ville.

Renseignement pris par le maire, le serpent, 35 dents, 4 m 89 de long s'était échappé du cirque Piazzola qui donnait une représentation, à Prades.

De la Fontaine de Neptune, il avait rejoint le Tech et profitant de la dernière crue s'était arrêté, curieux, dans la ville de Millas.

Plus de peur que de mal… Le directeur du cirque vint chercher l'animal et remercier toute l'équipe salvatrice.

Pas de dégâts, pas de victimes. Tout est bien qui finit bien.

02.03.2011

Un nouvel accueil de loisirs intercommunautaire

millas, accueil de loisirs, intercommunautaire, robert olive, damienne beffara, communautés de communes, roussillon conflentMillas, autour d'un petit-déjeuner convivial, a été organisé à l'accueil de loisirs communautaire, trois semaines après la fin des travaux de rénovation, une inauguration permettant aux élus et à l'équipe de direction de la communauté de communes  Roussillon Conflent de constater, en présence des enfants accueillis en périscolaire, le nouveau confort de la structure.

Face aux agents, Robert Olive président, Damienne Beffara vice-présidente et maire, Jean-François Campredo directeur général des services et son staff technique et administratif ont rappelé tout le travail de coordination pour permettre à ce projet de sortir de terre en un temps record. Cette opération d'environ 55 000 € a été livrée avec un mois d'avance sur les prévisions : remplacement de la toiture, pose de faux plafonds, mises aux normes électriques, rafraîchissement peinture mobilier, installation caméra surveillance…

Robert Olive clôtura en précisant : « A travers des actions comme celle-ci, on améliore le service jeunesse communautaire « poc à poc » comme on dit par chez nous. Mais la qualité de service passe surtout par vous, les agents, présents pour tous les enfants, les familles du territoire ».

Les élus et l'équipe de direction à la rencontre des animateurs et des enfants dans leur nouvelle structure.

07.02.2011

Un nouvel accueil de loisirs intercommunautaire

millas, loisirs, intercommunautaire, rénovation robert olive, damienne beffara, jean-françois CampredonA Millas, autour d'un petit-déjeuner convivial, a été organisé à l'accueil de loisirs communautaire, trois semaines après la fin des travaux de rénovation, une inauguration permettant aux élus et à l'équipe de direction de la communauté de communes   Roussillon-Conflent de constater, en présence des enfants accueillis en périscolaire, le nouveau confort de la structure.

Face aux agents, Robert Olive, le président, Damienne Beffara vice-présidente et maire de la commune, Jean-François Campredon, directeur général des services, et son staff technique et administratif ont rappelé tout le travail de coordination pour permettre à ce projet de sortir de terre en un temps record.

Cette opération d'environ 55 000 €uros a été livrée avec un mois d'avance sur les prévisions : remplacement de la toiture, pose de faux plafonds, mises aux normes électriques, rafraîchissement peinture mobilier, installation caméra surveillance… 

Robert Olive clôtura son discours, précisant : « A travers des actions comme celle-ci, on améliore le service jeunesse communautaire 'poc à poc' comme on dit par chez nous. Mais la qualité de service passe surtout par vous, les agents, présents pour tous ces enfants, ces familles du territoire et je vous en remercie aujourd'hui ».

Les élus et l'équipe de direction à la rencontre des animateurs et des enfants dans leur nouvelle structure.

31.01.2011

Vœux : « Roussillon-Conflent devrait conserver sa place… »

Robert Olive, président de la communauté de communes Roussillon-Conflent, a exprimé ses vœux à la population mercredi dernier à La Catalane à Ille-sur-Têt.

C'est face à une assemblée venue nombreuse que le 1er vice-président de la communauté de communes Roussillon-Conflent et maire d'Ille-sur-Têt, a ouvert la cérémonie des vœux.

millas, communé de communes, roussillon-conflent, voeux, robert olive, burghoffer Son discours d'accueil a permis de mettre l'accent sur le proche futur de Roussillon-Conflent. En effet, dès cette année, le préfet va élaborer un schéma départemental qui modifiera la carte de l'intercommunalité dans le département des P.-O. en rationalisant les périmètres : " Roussillon-Conflent devrait conserver sa place, de par la cohérence des actions menées mais aussi et surtout de par sa cohérence territoriale. Une cohérence qui pourrait s'accentuer par un regroupement avec les communes du canton de Vinça ce qui, à mon sens, renforcerait aux yeux des représentants de l'Etat, la légitimité d'un grand territoire rural le long de la vallée de la Têt ».

M. Olive, président de la communauté de communes, prit alors la parole. Faisant suite aux propos de M. Burghoffer, il a remercié le président de la CC Vinça-Canigou pour se présence, et les élus du territoire, les partenaires institutionnels avec lesquels Roussillon-Conflent travaille au quotidien et bien entendu la population. « Il y a déjà 15 ans, six communes se dotaient d'un outil de coopération intercommunale au service de leur développement. Aujourd'hui, Roussillon-Conflent, c'est 16 communes et 18 000 habitants. Notre intercommunalité a du sens, pour un projet de territoire dont l'objectif est de réduire les inégalités territoriales et sociales, et promouvoir les valeurs de solidarité, de cohésion sociale et de ruralité ».

Concrétisation de grands projets

Dans ses domaines de compétence, puis par les transferts successifs, Roussillon-Conflent a su grandir et rendre possible plusieurs grands projets : la création et la réhabilitation des médiathèques se poursuivent à un rythme élevé, il en est de même pour les cantines scolaires, les accueils de loisirs, les points d'information jeunesse. Les crèches, la gestion des déchets ménagers démontrent une action connue et reconnue par tous. D'autres secteurs sont investis progressivement, tel que le développement économique, les diverses aides que la communauté apporte au secteur agricole ou les fonds de concours favorisant l'émergence de projets en direction des populations.

« Dans un monde de plus en plus globalisé, l'institution locale reste le repère, il maintient le lien et rassure. Et c'est justement à ces échelons que s'attaque le gouvernement par la réforme sur la fiscalité locale ou encore la réforme des collectivités territoriales. L'exemple de la réforme de la taxe professionnelle est révélateur et nous aurions souhaité ne pas avoir comme seuls choix, soit d'avoir recours à l'impôt local, soit de diminuer des services ou des actions. Car au final, d'une façon ou d'une autre ce sont les citoyens qui paient ».

Poursuite des actions

2011 marquera la poursuite des actions telles que la construction de la médiathèque à Ille, la mise en place d'une cantine et d'un accueil périscolaire à Belesta, la réalisation d'une médiathèque à Corbère-les-Cabanes, la réhabilitation des décharges, la création d'une plateforme multimodale avec déchetterie et quai de transfert, le soutien du petit commerce, l'extension des zones d'activités économiques, la gestion du programme de réhabilitation viticole…

millas, communé de communes, roussillon-conflent, voeux, robert olive, burghoffer Robert Olive clôtura son discours par des remerciements tout particuliers à l'ensemble des agents, qui, chaque jour, œuvrent pour la réussite des actions communautaires, ainsi qu'à l'ensemble des élus qui travaillent pour le groupement, et l'épaulent dans ses fonctions : veiller au service public et à la préservation de l'équité de ses administrés, avec la ferme volonté de transmettre aux générations futures un environnement équilibré.