28.10.2014

Spectacle à la médiathèque

Demain, à 14 h 30, la médiathèque communautaire de Millas propose le spectacle « La Sorcière du coulis coulant » de la Compagnie du Capitaine. L’histoire : Célestine vient voir régulièrement le docteur pour lui parler de ses soucis de santé… la tête dans sa marmite. Le docteur Guéritout en vient à se dire que les problèmes de Célestine sont plus dans sa tête que dans son corps et décide de tout faire pour la guérir.

Ce spectacle plonge les enfants dans le monde merveilleux des balais volants et des potions magiques, tout en tendresse et en musique, et leur parle avec finesse et humour d’une notion importante : l’estime de
soi…

Entrée libre, théâtre et chansons jeune public, pour enfants de 4 à 10 ans.

26.10.2014

Atelier créatif à la médiathèque

Vendredi 7 novembre, de 14 h 30 à 17 h, la Médiathèque Robert Avril proposera un atelier créatif d’initiation au scrapbooking et à la carterie. Créez vos propres cartes et découvrez le scrapbooking. Pensez à amener des photos. Pour participer à cet atelier ouvert aux adultes et aux adolescents de 14 ans et plus, inscrivez-vous sans tarder auprès de la médiathèque au 04 68578197.

19.10.2014

Nefiach : Inauguration de l’Espace Christian Bourquin

Quelques mois après sa disparition, les élus néfiachois ont tenu à dédier ce nouveau lieu de vie consacré à la jeunesse à Christian Bourquin.

millas, nefiach, christian bourquinmillas, nefiach, christian bourquinA l’occasion de cette inauguration, un hommage lui a été rendu en présence de sa famille et de
ses proches.

Avec le discours poignant de son frère Jean-Pierre, rappelant avec émotion, l’attachement de son frère pour sa terre et les villages alentours, essaimant quelques anecdotes personnelles et la plaque commémorative dévoilée par ses deux enfants, Jordi et Sophie, l’espace Christian Bourquin était né.

Un espace 3 en 1 dédié à la jeunesse

D’une part, la médiathèque communautaire, dernière-née du réseau Roussillon Conflent, cette dernière a été conçue comme un lieu de culture convivial et ouvert continuant de mettre la culture à portée de tous, tout en offrant une offre culturelle riche, variée et totalement gratuite (3000 références proposées). Chacun y trouvera son bonheur soit côté livre (romans, BD, documentaires, contes pour enfants…) soit côté musique sans oublier les conférences, les rencontres littéraires, et bien d’autres
manifestations.

Restaurant et accueil périscolaire

L’espace Christian Bourquin, c’est aussi une structure d’accueil globale pour la jeunesse néfiachoise. Ainsi, le restaurant scolaire et l’accueil de loisirs forment, avec la médiathèque, un ensemble moderne permettant d’accueillir la centaine d’enfants inscrits. « Terminés les trajets en bus jusqu’à Millas se réjouit Claude Moret, maire. Désormais, les enfants n’ont qu’à traverser la rue pour venir manger ».

Robert Olive, président de Roussillon Conflent, complète : «ce projet n’aurait pas pu voir le jour sans la qualité du partenariat qui lie la commune de Néfiach à Roussillon Conflent. Ensemble, nous avons décidé de miser sur la jeunesse du territoire et, même si certains peuvent penser que cela coûte cher, nous considérons que le bien-être de nos enfants est un investissement sur l’avenir autant qu’une priorité. Avec ce magnifique espace, Néfiach est aujourd’hui capable de proposer à ses enfants une qualité d’accueil et des conditions d’épanouissement de premier plan. C’est le sens même de l’action de Roussillon Conflent. »
millas, nefiach, christian bourquinUn nombreux public est venu assister à l’inauguration.

Côté finances

Cet espace créé par la Communauté de Communes Roussillon Conflent et la commune de Néfiach regroupe la médiathèque, le restaurant scolaire et l’accueil de loisirs communautaires ainsi que l’aire de jeux et les terrains de sport communaux. L’inauguration de l’espace Christian Bourquin a eu lieu en présence de Ségolène Neuville, secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion, Josiane Chevalier, préfet des Pyrénées-Orientales, Hermeline Malherbe, sénatrice et présidente du Conseil Général des Pyrénées-Orientales, Jean Roque, conseiller régional, représentant le président du Conseil Régional du Languedoc-Roussillon, et l’ensemble des élus communautaires et communaux de Roussillon Conflent et du président de la CAF, Michel Cabot.

Le coût global du programme s’élève à 1 300 000 d’euros dont 496 830 euros de subventions obtenues auprès des partenaires financiers de Roussillon Conflent que sont : l’Etat, le Conseil Régional du Languedoc-Roussillon, le Conseil Général des Pyrénées-Orientales, la Caisse d’Allocations Familiales, la Communauté de Communes Roussillon Conflent, la commune de Néfiach.

16.10.2014

L’urbanisme en Roussillon Conflent pour terrain de rencontres

La communauté de communes Roussillon Conflent se prépare à prendre en charge l’instruction des permis de construire sur le territoire communautaire.

millas,roussillon conflent robert olive,georges armengol,damienne beffara,david cazenauves,aude le gallou,pyrénées cerdagne,jean-michel martine,claude grau► Des échanges réciproques constructifs pour les élus des deux communautés de communes.

C’est au premier trimestre 2015 que la CdC (communauté de communes) Roussillon Conflent devra instruire les permis de construire. Pour préparer cette nouvelle compétence communautaire le président, Robert Olive et la vice-présidente, Damienne Beffara, accompagnés de David Cazenoves, directeur du pôle action territoriale et d’Aude Le Gallou, responsable urbanisme et économie, ont reçu une délégation de la CdC Pyrénées Cerdagne emmenée par son président, Georges Armengol, et deux vice-présidents, Jean-Michel Martine et Claude Grau, pour une matinée de travail et d’échanges.

■ Une mission difficile

C’est à l’unanimité que les communes membres de Roussillon Conflent ont votée en juin dernier ce transfert en matière d’urbanisme vers la CdC. « C’est une mission difficile car elle relève d’un domaine très normé et très technique, précisait Robert Olive. Pour l’assurer au mieux, nous devons nous préparer en interne, mais aussi voir comment cela se passe ailleurs. C’est l’objet de nos échanges avec Pyrénées Cerdagne ». Des échanges qui font suite à une première visite particulièrement constructive des agents de Roussillon Conflent en Cerdagne, afin d’étudier le fonctionnement du service compétent. « La CdC Pyrénées Cerdagne nous avait ouvert grand la porte de ses services, il était donc important que nous leur rendions la pareille, explique le président de Roussillon Conflent. Et, au-delà de l’intérêt mutuel que nous avons à échanger sur ces sujets précis, je pense qu’il est indispensable pour des collectivités comme les nôtres de nous ouvrir et de travailler en bonne intelligence ».

■ « Gagnant gagnant »

Car en effet, l’intérêt est réciproque. En passe d’intégrer la compétence collecte des ordures ménagères, les élus de Pyrénées Cerdagne, accompagnés de Brigitte Forte, secrétaire générale et Philippe Kamel, responsable du service aménagement du territoire, ont tenu à visiter le centre technique de Roussillon Conflent et à rencontrer ses équipes. « Le travail qui est fait ici est remarquable, observait Georges Armengol. Et, même si la réalité de nos territoires diffère, nous pouvons voir concrètement comment fonctionne ce service à la population que ce soit en termes d’organisation, de moyens ou d’équipements ».

Autant de points qui ont donné lieu à des conversations aussi constructives que techniques entre les différents interlocuteurs.millas,roussillon conflent robert olive,georges armengol,damienne beffara,david cazenauves,aude le gallou,pyrénées cerdagne,jean-michel martine,claude grau

13.10.2014

Première édition des « Adofoliz »

Mercredi 15 octobre, de 14 h à 18 h, l’accueil de loisirs et le PIJ communautaires de Millas organisent les premières « Adofoliz de Roussillon-Conflent ».

Durant toute l’après-midi, des stands et des ateliers en tous genres attendent les ados du territoire pour un moment de découverte et de partage. Au programme, initiation au graff, rollers, rap et danse hip-hop. Une grande tombola permettra également de gagner de nombreux lots.

Rendez-vous place des Platanes à Millas.

24.09.2014

L’agenda culturel des médiathèques communautaires

Chaque semaine, les médiathèques de Roussillon Conflent, proposent un programme d’animations, riche, varié et totalement gratuit.

Ille-sur-Têt. Mercredi 24 septembre, jeux vidéo de 15h à 17h. Venez jouer à Disney Universe (Wii) et à Need for speed rivals (PS3), à partir de 6 ans.
Inscription sur présentation de la carte. Nombre de places limitées.

Millas. Mercredi 24 septembre, de 14h30 à 16h30, après-midi jeux de société sur le patrimoine. Entrée libre. Adultes et enfants dès 5 ans.

Ille-sur-Têt. Vendredi 26 septembre, de 10h30 à 12h30, cours d’informatique (sur inscription). Sur le thème de votre choix parmi : découvrir l’ordinateur, découvrir Internet et faire des recherches, créer et utiliser une boîte mail, découvrir Face book et les sites de partage de vidéo et de musique, découvrir Twister, acheter sur Internet en toute tranquillité.

Pour plus de renseignements, veuillez contacter la médiathèque de votre choix : médiathèque Robert Avril de Millas , tél. 04 68 57 81 97 ; médiathèque J.S. Pons d’Ille-sur-Têt , tél. 04 68 80 17 50 ; réseau de médiathèques de Roussillon Conflent (autres communes), tél. 04 68 57 92 90.

Toutes les informations sur les horaires d’ouverture, la carte d’abonnement et les animations sur le site internet : www.roussillon-conflent.fr

10.09.2014

MILLAS : Le ballon ovale millassois a de beaux jours devant lui

En cette période de retour sur les stades, le président de l’US Millas, David Giner, fait le point sur ce club qui repart sur de bonnes bases et compte bien devenir plus fort que jamais.

millas,us millas,david giner,club,rugb

Sous la houlette de David-Giner, l’USM est en ordre de marche.

L’US Millas a réalisé la saison dernière de bons résultats : finaliste malheureux du championnat du Roussillon Honneur et Réserve ; deux autres beaux succès en école de rugby, les cadets en Entente avec Thuir ont fini champions du Languedoc-Roussillon et les minimes champions départementaux UFOLEP 2.

Comment se passe cette reprise de l’école de rugby ?
Les résultats démontrent la qualité de l’école de rugby avec des éducateurs et des parents bénévoles et dévoués au développement social, physique, rugbystique des enfants. Les entraînements se passeront sur deux jours, le mardi et le mercredi, pour les catégories babys, poussins, benjamins, minimes. Et bien sûr les compétitions, le samedi. Nous sommes prêts à accueillir autant de garçons et de filles qui veulent venir pratiquer le rugby. Cette année, on remonte une équipe cadets, dont les entraînements se dérouleront, les mercredis, de 18 h à 19 h 30. Elle sera coachée par des joueurs de l’équipe 1re et entourée d’anciens du club. Les adolescents auront un suivi médical sur toute la saison, cela afin de protéger les joueurs. Cet investissement des joueurs de l’équipe 1re montre l’implication de tous dans la vie de l’USM.

Justement, comment se porte cette équipe ?
Elle a toujours essayé de montrer force, conviction et beau jeu sur le terrain. Les résultats des dernières années ont permis de voir éclore des talents issus du club. Nous avons dominé sans concrétiser durant trois ans de suite, ses trois banderilles nous ont fait mettre un genou sur le gazon cette année.

Pourquoi ?
Des joueurs courtisés par la quasi-totalité des clubs de F2 et F3 ont fini par céder aux chants des sirènes. Nous ne boxons pas dans la même catégorie voilà tout (argent, défraiements, primes de match et on en passe). Nous le concevons et l’acceptons, mais nous essayons de résister. D’ailleurs, nous sommes un peu exaspérés, Il est normal que tout club veuille accéder à la fédérale, à condition que les règles soient respectées (réserve, juniors, cadets, école de rugby, licences blanches) qu’il n’y ait plus d’entente en déraison avec + de 50 km hors territoire pour une équipe juniors ou cadets. Malheureusement, c’est en acceptant cela que l’on détruit notre sport. C’est pour cela que l’USM met en valeur la formation et continuera dans les années futures.

Comment voyez-vous l’avenir ?
Pour l’USM ce n’est pas facile, c’est un club, une entité, une âme difficile à dompter. Après avoir reçu et vu plusieurs entraîneurs, le projet était beau, mais la tâche difficile, nous avons essuyé quelques échecs. Nous avons tout repris jusqu’aux fondations, et nous partons sur des bases saines et claires pour tous, avec des ambitions raisonnables avec comme entraîneur Cédric Campa issu du club en tant que joueur et éducateur. Nous ne mourrons pas, ce qui aurait fait plaisir à plusieurs clubs, nous jouerons la saison prochaine, certes pas en « groupe A», mais nous jouerons. Les entraînements ont repris, le mercredi et le vendredi, depuis une semaine.

Un souhait ?
Nous profitons de cette tribune pour appeler les Millassois de cœur, les aficionados de l’USM en âge de jouer ou pas, dans toutes catégories babys, poussins, benjamins, minimes, cadets, juniors, et bien sûr l’équipe 1re seniors, vétérans et anciens de l’USM, à venir nous rejoindre. Pour remplir et resserrer les rangs car ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort à Millas.