25.03.2013

La Côte trop forte pour Millas

Les Millassois sont en barrages malgré leur défaite à la Côte hier (26-13)

millas, Côte vermeille, US Millas, Naurea, Ollier, Billes Naranjo, Pelissier, LopezLopez et Millas n'ont pas pu stopper la Côte.

Le  score se passe de commentaires pour les Maritimes : 26 points marqués, 4 essais et beaucoup d'intentions. En face, 13 pointés pour Millas, ce qui est sévère pour sa dernière sortie à l’extérieur, mais l'addition aurait pu être encore plus corsée. Les Maritimes ont dominé de la tête et des épaules ce match. Les visiteurs, soumis à une pression défensive énorme par les locaux, se mettent souvent à la faute et la première alerte était donnée par la ligne d'attaque maritime qui emmène Naurea à l’essai. Ce coup de semonce devait être prémonitoire pour Millas puisqu'après sept minutes, la même tactique faisait encore mouche (12-3) pour Ollier. Malgré la sortie de Naurea à la 33° (carton rouge), en place et bien installé dans le camp visiteur, la Côte concrétisait une bonne occupation du terrain et une nette domination territoriale. Les Maritimes font parler la poudre, avec une relance d'un ailier à l'autre pour permettre à Hatem de marquer avant la pause (19 – 3).

A la reprise, Trafalgar continue pour les visiteurs à la recherche du bonus. Et malgré les petits pépins, la Côte tient bon le cap en inscrivant par Hatem son dernier essai (26-6). Se laissant aller à la satisfaction du travail accompli, les maritimes baissent la garde. Attaques et contre-attaques se succèdent. C'est animé mais brouillon. Millas en profite pour tenter le tout pour le tout afin de décrocher son précieux sésame, le cuir distillé de main de maître par Billes, atterrit dans les mains de Naranjo sur l’aile, perçant la défense adverse pour aplatir dans l’en-but, transformé par Pelissier (26-13).

23.03.2013

Jonathan Bonnet défendra le club de savate boxe face au champion 2012

millas, savate, jonathan bonnet, aziz abdelahoui, la catalaneLe club de savate boxe française Millassois sera présent aux demi-finales élite A organisées ce samedi 23 en soirée à Ille sur Têt. Après un parcours sans faute pour sa première saison en élite, Jonathan Bonnet  s'attaquera samedi à un adversaire redoutable : le champion de France 2012, Aziz Abdelahoui de Strasbourg. Une victoire lui ouvrirait la porte des finales qui se dérouleront  le 27 avril à Paris. Son frère Jérémy est lui aussi en demi-finale mais il boxera le 13 avril à Châtellerault. 

Samedi soir, la salle la Catalane à Ille accueillera un plateau exceptionnel avec l'élite de la Savate Boxe Française. Pas moins de 6 champions et une championne du monde  disputeront leur place pour les finales.

Nous comptons sur le public local pour venir encourager Jonathan, notre champion millassois. Ouverture des portes à 19H00.

20.03.2013

Millas y est presque

L'USM a pratiquement assuré sa place en barrages malgré sa défaite au FLHV.

millas,usm,guenourn fred munoz sébastien lopez.Guenoun et Millas fonce vers les barrages.

Il faudra donc attendre dimanche soir et les résultats de la dernière journée du championnat pour connaître le nom des deux barragistes Honneur. Si la Côte Vermeille a assuré dès la quatrième journée sa place en finale, Pollestres-Ponteilla, le FLHV et Millas ne savent pas encore s'ils seront du barrage le 7 avril ou... déjà en vacances dimanche soir. Parmi ces trois équipes, Millas est celle qui a le plus de chances de se qualifier. Actuellement deuxième avec un point d'avance sur ses poursuivants, la formation entraînée par Fred Munoz et Sébastien Lopez peut évidemment assurer sa place en barrages en gagnant sur le terrain de la Côte dimanche (15 h). Mais même en cas de défaite sans bonus, son avenir semble assuré. Millas ne compte actuellement aucun point puni (malus d'un point au classement chaque fois qu'un club cumule 100 jours de suspension), alors que le FLHV et le RSPP sont sous la menace et que leur duel dimanche à Alcover est décisif. Reste donc à Millas à ne pas prendre de cartons du côté de Port-Vendres dimanche. Un point puni remettrait l'USM sous la menace d'un nul entre ses concurrents, qui pourrait l'éliminer ! Aux Millassois de maîtriser leurs nerfs, donc.

Un "quart" FLHV - RSPP

Difficile de croire, cependant, que le Foyer et Pollestres-Ponteilla songent à jouer le match nul dimanche dans une rencontre qui s'apparente à "un quart de finale", comme l'admet Fred Massotte du FLHV. Un match à élimination directe que le Foyer abordera avec l'avantage du terrain mais face à un RSPP revanchard après avoir perdu le match aller sur son terrain (9-13) et revigoré par son succès sur la Côte dimanche dernier (9-8). Un duel qui sent bon les phases finales.

Millas touche au but

millas,usm,munoz,barrages honneurL'USM saura dimanche si elle disputera les barrages Honneur. Les hommes de Munoz sont en ballotage favorable.

18.03.2013

Le FLHV renversant

Mené 0 à 15, le FLHV a renversé la vapeur pour battre Millas (16-15).

millas, US Millas, FLHV, Pellissier, Billes, PechAnimés d'un sentiment de revanche, les Millassois ont failli réussir leur déplacement à Perpignan. Leur entame est parfaite. L'occupation du terrain, les avancées du pack, permettent de placer le demi d’ouverture en position idéale pour mettre son équipe en tête grâce à une pénalité dans le premier quart d'heure de jeu. Le défi physique est intense, les packs s'affrontent, ce sont les locaux qui dominent mais ne concrétisent pas. Sur un dégagement de Pélissier envoyant loin le ballon en coin pour Billes qui perfore la défense adverse, l'ailier Pech récupère le cuir et file dans l’en-but (0-8, 21°). Douze minutes plus tard, Pelissier remet ça, sur une hésitation de la défense adverse, il saisit la balle, évite le « sandwich » et pose le ballon entre les poteaux, se permettant de transformer l’essai (0-15, 33°). Mais peu à peu, le pack du F.L.H.V. prend le dessus et concrétise par Macary (7-15, 38°) juste avant les citrons.

La légère domination du Foyer en début de deuxième mi-temps est stérile jusqu’à ce que Xancho ne passe deux pénalités (13-15, 60°). Puis le jeu devient haché, brouillon même. Et Xancho, réaliste, offre la pénalité libératrice au FLHV (16-15, 72°).

10.03.2013

Pétanque : Éliminatoires Doublettes

millas, pétanque, doublettes, sport, éliminatoires«C'est le sérieux, la beauté du jeu et la recherche constante de la perfection qui attirent forcément quand on joue à la pétanque», dit-on. Loin de l'image d'Épinal et de Marseille, la pétanque est bel et bien un sport de haut niveau. Il fallait voir, récemment, le nombre de joueurs sur l'esplanade, pour les éliminatoires doublettes du secteur, à régler leur coups et mesurer les points, le compas dans l'œil. C'est ce côté famille et la convivialité du monde associatif qui donnent l'envie, au départ, de découvrir ce sport. Une fois mordue, on ne compte plus les heures passées sur les boulodromes, pour devenir ensuite un « crack ».

06.03.2013

"Zak" Snaoui est rentré au bercail

En manque de temps de jeu aux Reichel de l'USAP, Zakaria Snaoui a rejoint Millas, son club formateur, en novembre.

millas,us millas,zakaria snaoui,zak,sébastien lopez,fred munoz,julien roitg,eric billes,jean-baptiste pelissierQuelques coups de fil de Sébastien Lopez, coentraîneur de Millas avec Fred Munoz, ont suffi à convaincre Zakaria Snaoui. Cantonné au banc de touche des Reichel de l'USAP depuis le début de saison, le flanker n'a pas hésité longtemps avant de rentrer à Millas au mois de novembre. "Quand j'ai informé les gens de l'USAP que je voulais partir, on m'a proposé un partenariat avec Thuir", explique le jeune homme qui fera vingt ans la semaine prochaine. "En gros, j'allais à Thuir quand je ne jouais pas avec l'USAP. Mais me retrouver dans deux clubs en même temps ne m'intéressait pas. Et je voulais rentrer à Millas".

Il rêve du championnat de France

La perspective de retrouver son club formateur et ses copains d'enfance ne pouvait pas laisser de marbre le grand fan du championnat anglais de rugby à XV. "Les Julien Roitg, Eric Billes ou Jean-Baptiste Pellissier sont des jeunes que je connaissais. Quand j'étais à l'USAP, je venais les voir jouer, mais ce n'était pas pareil que d'être avec eux sur le terrain. L'USAP, c'était énorme, mais jouer pour le club de mon village est une vraie fierté. J'ai été super bien accueilli ici. L'état d'esprit est particulier : il n'y a pas de clan, on forme une véritable équipe où tout le monde s'entend bien". Et sur le terrain, l'US Millas reste dans le coup pour une qualification pour les barrages Honneur, même s'il occupe la dernière place de la poule à un point du FLHV et de Pollestres-Ponteilla qu'il accueille dimanche (15 h). "C'est un match très important pour nous", souligne l'étudiant en DUT GEA. "Il faut absolument qu'on gagne. Mais à la maison, je suis sûr qu'on va montrer ce qu'on est capable de faire. En tout cas, ça nous tient à cœur". C'est que "Zak", comme le surnomment ses coéquipiers, a de l'ambition pour son équipe cette saison. "J'espère qu'on va se qualifier pour les demi-finales, mais ce qui me fait vraiment envie, c'est de jouer les phases finales du championnat de France. C'est pour ce genre de rencontres que je joue au rugby". Millas peut compter sur un Zakaria Snaoui gonflé à bloc pour la fin de saison. "C'est un gros plaqueur-gratteur avec un super état d'esprit. Le genre de joueurs que tout entraîneur rêve d'avoir dans son équipe", confie Sébastien Lopez à propos de Snaoui.