20.02.2011

Choc à fort enjeu

millas,elne,fédérale 3,allègre,marc adroguer,salvat,alves,argiles,géa,jsi,mascardo,arnaud hingraySix matches pour toucher le ciel, les étoiles. Et éviter la mine, l'enfer : le championnat du Roussillon. Millas n'a plus le choix et doit grappiller de-ci, de-là quelques bonus et surtout de nombreuses victoires pour éviter cette cruelle plus mauvaise septième place des quatre poules de Fédérale 3, synonyme de relégation. Aujourd'hui, avec 29 points au compteur, les « rouge et noir » accusent un débours de sept points sur Palavas (poule 4), actuellement deuxième plus mauvais septième, avec 36 points. Donc autant dire que les partenaires d'Allègre doivent se montrer conquérants dès aujourd'hui, même si l'espoir d'un maintien administratif, toujours possible, trotte dans un coin de leur tête.  « Je vais vous faire un aveu, je ne regarde pas l'évolution des autres poules. Si nous terminons septième de notre poule, nous aurons réalisé une belle saison », relativise Marc Adroguer. A l'aller, Elne avait lever les poings au ciel à Roquefort (14-12).  « Un souvenir douloureux.  Le pire de la saison même, avance le coentraîneur millassois. Je me souviens que nous avions fait une erreur de coaching ce jour-là d'octobre en sortant trop tôt les cadres de l'équipe. Nous l'avions payé sur la fin de la rencontre ». C'est Pull qui avait crucifié les rêves locaux, menant pourtant encore 12-9 à huit minutes de la sirène.

« Mais entre nous et Elne, il y a un monde d'écart. Si nous décrochons un point de bonus, nous serons ravis », poursuit Marc Adroguer, qui s'habille volontiers, pour le coup, du costume du Petit Poucet. Vingt-trois points les séparent en effet.

« J'aime bien Millas »

« Non, la JSI, c'est complet. Solide. Un bon cinq de devant, une troisième ligne joueuse et des arrières qui écartent les balles », constate-t-on encore du côté du staff millassois qui déplorera aujourd'hui l'absence de trois éléments (le pilier gauche Salvat suspendu et les deux demi-de-mêlée Alves et Argiles). Du coup, confiance sera donnée au troisième « 9 » du club, Géa, qui descend chaque vendredi soir de Paris pour l'entraînement. Du côté d'Elne en revanche, Vinas, Sempere et Laffitte manqueront à l'appel.   « Bien sûr que nous viserons les cinq points. Mais bon, ça m'embête un peu de devoir battre un club de chez nous. En face, je n'ai que des amis, les Casamitjana et consorts... Tourek et Olive évoluaient encore à Millas la saison dernière. Et puis, en plus, j'aime bien cette équipe de Millas. Ils sont bien dans l'esprit catalan. Ceux sont des vaillants. C'est pour cela que nous nous méfions d'eux, croyez-le bien », prévient Henri Mascardo, le co-entraîneur d'Elne. Arnaud Hingray 

18.02.2011

Concours de pêche

L'AAPPMA d'Ille-sur-Têt organise ce dimanche, un concours de pêche sur le lac de Millas. Début du concours 7h30, fin 11h00. Nombreux lots, inscription sur place à partir de 6h30. 

15.02.2011

L'US Millas continue de croire au maintien

millas,oliver allègre,marc,juan,adroguer,paul ribes,roquefort,elne,la côte,lunel,aouissiSi Millas redescend en séries à l'issue de la saison, on ne pourra pas reprocher à la formation des deux Marc, Juan et Adroguer, un manque d'implication. La performance des équipiers d'Olivier Allègre contre Revel ce week-end reflète l'état d'esprit des « rouge et noir ». Bien qu'ayant évolué à treize pendant 35 minutes suite aux expulsions d'Alves (20e) et Salvat (46e), l'USM s'est arrachée pour obtenir une victoire bonifiée (31-0). « C'est notre match référence cette saison mais les gars sont concernés par le club, estime Adroguer. Au niveau de l'envie, du don de soit, les joueurs ont beaucoup donné. » Un peu trop même si l'on se fie aux décisions de Monsieur Falip, l'arbitre du match : « On a eu le tort de répondre. On est tombés dans le piège tendu par Revel, poursuit l'entraîneur catalan. Évidemment, l'arbitre n'a vu que nous. Mais en fait, le premier carton rouge nous a réveillés. Finalement on a gagné. » Et Millas, emmené par un bouillant Paul Ribes, est même allé chercher le bonus offensif dans les derniers instants du match.

Ces cinq points empochés dimanche permettent aux pensionnaires du stade Roquefort de conforter leur septième place au classement : « On a les cartes en main pour garder cette septième place, poursuit Adroguer . Notre objectif pour cette fin de saison est de la conserver. » Malheureusement pour les partenaires des frères Aouissi, elle risque de ne pas suffire pour maintenir le club en fédérale 3 : « On est assez loin des septièmes des autres poules et on sait que le moins bon septième descendra, lâche le technicien millassois, fataliste. On va s'accrocher, essayer de prendre le maximum de points pour aller chercher le septième le plus proche. On y croit même si ça va être compliqué. »

Le calendrier de l'USM, avec trois déplacements délicats (à Elne, la Côte et Lunel, leader) d'ici la fin de saison, n'incite pas à l'optimisme mais des éléments positifs existent comme le retour en forme des cadres, ou l'état d'esprit affiché dimanche. Le chemin est étroit mais le maintien passe par là.

Laurent Morales

14.02.2011

Millas trop fort pour Revel

Réduite à treize en début de deuxième mi-temps, l'US Millas a réussi à s'imposer avec le bonus offensif contre Revel (31-0).

millas,revel,ribes,billes,amrani,argiles,elne,cartons rougesMetlaine a fait une entrée remarquée avec l'USM.

Pour Millas, pas besoin de calculette, la victoire était impérative contre Revel. L'enjeu était énorme, les joueurs avaient une pression terrible qu'il a fallu gérer. Ce ne fut pas un match pétillant, mais un combat permanent. On sentait que les Millassois n'avaient pas pris conscience de l'importance de cette rencontre, commençant le match à l'envers.

Et ce qui devait arriver, arriva, deux cartons rouges vinrent pénaliser ce quart d'heure où Millas joua à l'envers. Les joueurs tardèrent à entamer les débats mais par la suite rivalisèrent à treize contre quinze. Car c'est toujours dans l'adversité, que le mot solidarité prend tout son sens chez les Millassois. Avec un pack solide, des attaquants en jambes, ils commencèrent devant, concrétisèrent derrière, surveillant le tout comme du lait sur le feu.

Bien calés sur leur acquis, ils avaient les cartes en mains. Bien sûr, les Millassois n'ont pas été aidés par l'arbitrage mais Revel n'a pas su, ni pu profiter de sa supériorité numérique, bien au contraire. Avec l'essai de Billes en première mi-temps, le doublé de Paul Ribes tel un feu follet, enfonçant le clou, et Nicolas Ribes, avec sa botte magique, Millas engrangea les points de la victoire et du bonus offensif. C'est la seule chose à retenir de ce match. En infériorité numérique, ils sont sortis grandis de ce match. Ces cinq points qui requinquent, après un début de match « pâlot », les « rouge et noir » ont retrouvé leurs couleurs. Surtout celle de l'espoir.

Et maintenant, Millas va préparer son prochain gros rendez-vous, à Elne, dimanche prochain avec une cascade de blessés (Amrani, Argiles) et deux cartons rouges qui n'arrangent rien à leurmillas,revel,ribes,billes,amrani,argiles,elne,cartons rougess aff
amillas,revel,ribes,billes,amrani,argiles,elne,cartons rougesires.millas,revel,ribes,billes,amrani,argiles,elne,cartons rouges

11.02.2011

La section moto met un coup d'accélérateur

La première assemblée générale du Moto club catalan a réuni les accros des deux roues de plus en plus nombreux. De l'école de pilotage aux compétitions sportives et aux projets, le club a de beaux jours devant lui.

millas, moto club catalan, jean-louis guillem, école française de moto, ginette moral, henri adroguer, jean-marie rieu, alain saloum,assemblée générale L'assemblée générale a réuni de très nombreux passionnés de la pratique motocycliste.

Cette première assemblée générale s'est tenue, à la halle aux sports, devant un public attentif. Après avoir remercié les personnalités présentes, le secrétaire général Jean-Louis Guillem a fait une rétrospective de l'année 2010 passant du label École Française de Moto obtenu de la FFM, à l' école de pilotage tous les mercredis. Il a aussi évoqué le projet de création d’une section sport étude au futur collège millassois, fait le point sur les deux épreuves annuelles  du championnat de ligue motocross éducatif. Sans oublier les sessions du CASM, la représentation des pilotes aux championnats régionaux, nationaux et internationaux et leurs accessions aux divers podiums. "Nous avons un club structurant qui n’a de cesse que de défendre la moto et son action pédago sportive", a précisé Jean-Louis Guillem. Puis il a détaillé l'encadrement sportif composé d'un médecin, un kiné, une infirmière, un moniteur breveté d’état, un secrétaire administratif, quatre commissaires techniques diplômés, douze commissaires de piste diplômés.

La trésorière a ensuite donné lecture du compte d’exploitation 2010 qui  dégagé un bénéfice et du prévisionnel  pour 2011, soulignant : "le club a fait l’acquisition en 2010 de six motos (3PW50 et 3PW80) sur ses fonds propres". Les comptes ont été approuvés par l’assemblée générale et quitus a été donné.

Enfin, les nombreuses personnalités (*) ont félicité le jeune cluqb plein d'entrain et confirmé de leur soutien. La séance levée, les participants ont été conviés au verre de l'amitié autour d'un buffet.

millas, moto club catalan, jean-louis guillem, école française de moto, ginette moral, henri adroguer, jean-marie rieu, alain saloum,assemblée générale(*) Etaient présents : Ginette Moral première adjointe ; Henri Adroguer adjoint aux associations ; Jean-Marie Rieu de la ligue motocycliste Languedoc-Roussillon ; Alain Saloum, président du comité départemental cycliste.

03.02.2011

Assemblée Générale du Moto-Club

Le moto-club organise le samedi 5 février à partir de 17h30 à la Halle des sports son assemblée générale et la remise des récompenses qui sera suivi d'un apéritif buffet.

31.01.2011

L'US Verfeil plus prompt que Millas

Il n'y avait pas cinquante solutions pour jouer hier sur un terrain impraticable : avancer debout dans l'axe et bien groupé en évitant toute attaque piégeuse au large. Quoique, et c'est à noter, on a pu être surpris de l'adresse des protagonistes qui ont commis finalement peu de fautes. Il est clair qu'un tel match se joue à l'envie et celui qui marque très vite quand les conditions sont encore acceptables, a fait le plus clair du chemin. C'est ce qui s'est passé pour les Verfeillois qui surent amener leur première action d'envergure derrière la ligne : ballon porté à gauche puis changement de côté par passes des trois quarts et nouveau ballon porté où la puissance locale parla.

Pour le reste du temps, il faut bien admettre que la ligne d'essai ne connut aucun frisson... En fait, la seule chose à noter, c'est le changement de maillot des hôtes à la mi-temps, tant ils étaient devenus méconnaissables. Ce sont les tentatives de transformations de pénalités qui meublèrent alors le tableau d'affichage dans une rencontre où Millas n'aura même pas eu droit au point du bonus défensif.
  
Christian Aspe