12.03.2014

Réunion publique mardi «Millas avec vous autrement»

La liste « Millas avec vous autrement » menée par Jacques Garsau, vous invite à sa réunion publique qui aura lieu mardi 18 mars, à 19 h 15 à la halle aux sports. Lors de cette soirée, la liste et le programme seront présentés et vous pourrez rencontrer l’ensemble de l’équipe, et échanger avec elle, en toute convivialité.

11.03.2014

Gendarmerie : la délinquance baisse

millas,gendarmerie,inspection,major combes,chef d'escadron jourdan► La brigade de gendarmerie à l’heure du bilan.millas,gendarmerie,inspection,major combes,chef d'escadron jourdan

Les gendarmes ont présenté aux maires, une fois n’est pas coutume, un bilan marqué par la baisse de la délinquance. A l’occasion de l’inspection de la brigade de gendarmerie, le major Combes, dirigeant la brigade de Millas, entouré de son personnel a dressé un bilan annuel de son unité en présence du chef d'escadron Joudan, commandant de la gendarmerie de Perpignan. « Et cette année, plus que les autres... car c'est une bonne « cuvée »

En préambule, dans le domaine de la police judiciaire, la brigade de Millas a constaté en 2013, 295 crimes et délits soit une baisse de 12 % par rapport à l'année 2012. Si l'on décortique cette activité, le nombre de cambriolages sur les 8 communes a baissé de 19 %. Si ce coup de frein dans l'activité des cambrioleurs a pu avoir lieu, c'est par le travail assidu de l'unité ou  par le travail de précision des Technicien en Identification Criminelle de Proximité de la brigade, qui ont permis d'identifier les auteurs par les traces, empreintes ou ADN qu'ils ont relevées au cours de leurs constatations, et bien sûr par le travail de fond et les recoupements opérés par les enquêteurs.

Concernant les délits liés aux véhicules, la baisse est encore plus spectaculaire puisqu'elle atteint 26 % par rapport à 2012. Les vols à la roulotte et les vols d'accessoires sont restés stables, notamment le vol de carburant qui reste l'une des cibles privilégiée des délinquants. Quant aux vols de voitures où de 2 roues, ils ont baissé de moitié .Ces résultats sont encourageant.

En revanche, il existe quand même deux secteurs où les indicateurs restent à la hausse : les violences physiques, fortement représentées par les Violences Intra-familiales qui représentent un gros pourcentage de leur activité et les escroqueries liées à Internet et aux piratages de cartes bancaires, qui ont énormément progressé. Le major Combes a rappelé que les enquêtes judiciaires, en 2013, ont débouché sur 49 gardes à vue, 80 convocations en justice et 10 placements sous écrou.

Les enquêtes marquantes de l'année :

Escroquerie au rétroviseur où l'action des gendarmes a permis restituer à une personne âgée la somme qu'elle s’était faite escroquer. Enquête de trafic de stupéfiants qui a permis l'arrestation et l'incarcération de 5 auteurs principaux, poursuivre 21 consommateurs et de découvrir une plantation de cannabis. Une enquête de viol et violences conjugales où l'auteur a été incarcéré. Un meurtre à Néfiach où la victime est décédée de plusieurs coups de couteaux et l'auteur a été interpellé et incarcéré. Une récente affaire de viol où l'auteur a été interpellé et incarcéré.

Dans le domaine de la police de la Route, les chiffres parlent d'eux-même, 650 infractions au code de la route. 1372 contrôles alcoolémie dont 14 positifs. Les accidents constatés ont baissé de 3 à 1 et le nombre de décès est passé de 2 à 1.

Pour terminer son discours, le major Combes a tenu à remercier les municipalités mais aussi le concours quotidien du PSIG de Perpignan surveillant le secteur la nuit, la brigade des recherches de Perpignan qui les assiste lors de coups durs où d'enquêtes conséquentes et bien sûr, la brigade de Le Soler avec laquelle elle travaille de concert tout au long de l'année, ainsi que tous les acteurs de la sécurité des citoyens, Prévention et répression sont des armes efficaces. Car s'ils découlent du travail des gendarmes, n’oublions pas que les enquêtes sont parfois initiées, ou aboutissent grâce des renseignements communiqués par les élus, leurs adjoints, les secrétaires de mairies où les policiers municipaux pour les communes qui en sont dotées et avec lesquels la brigade entretient des liens étroits. La réunion s’est terminée par le verre de l’amitié

10.03.2014

Judo-club : de bons résultats des jeunes

millas,judo,léa et tibo benejean,pierre torrent,thomas escriche,galdric olive► Les participants au tournoi.

Les petits judokas Millassois ont participé au tournoi organisé par le JCC à Perpignan. Pour la majorité d’entre eux c’était leur première rencontre et malgré l’angoisse ceux-ci ont participé avec fougue et non pas démérité.

En catégorie des minis-poussins : Léa et Tibo Benejean, Pierre Torrent ont représenté le club. Dans la catégorie des poussins : Thomas Escriche se classe second et Galdric Olive 3e.

09.03.2014

Municipales : D. Beffara présente son équipe

La maire sortante a tenu une réunion publique.

millas,municipales,damienne beffara,ensemble pour millas,damienne beffara : enseignante en détachement,joseph vendrell : fonctionnaire ddtm,ginette moral: retraitée de l’education nationale,michel hoët: retraité du privé,jacqueline albafouille : retraitée du privé,rené santalo : retraité de l’artisanat,nadine sales: agent hospitalier,gilbert bosc: retraité de la fonction publique,laurence noguera: conseillère technique,henri adroguer : retraité de la fonction hospitalière,nathalie mouret: professeur du secondaire,hervé carle : retraité du privé,brigitte baches: retraitée de la fonction publique,alain pelissier : agriculteur,renée cremaschi: retraitée du privé,denis bru: taxi ambulancier,eve pelous : infirmière libérale,serge ruiz : assistant technique de l’oph66,isabelle forcadell : secrétaire comptable,régis bienaimé: conducteur de travaux,meriem beloufa: professeur du secondaire et technique,jean-françois navarro: contremaître maçon,aurélie minet : auxiliaire de puériculture,alvaro bretones : retraité de la police nationale,sandrine poirot : vendeuse indépendante chez des particuliers,franck franceries : directeur général du centre de gestion de la,stéphanie brial : en formation.► Damienne Beffara a évoqué son bilan et présenté son équipe.

millas,municipales,damienne beffara,ensemble pour millas,damienne beffara : enseignante en détachement,joseph vendrell : fonctionnaire ddtm,ginette moral: retraitée de l’education nationale,michel hoët: retraité du privé,jacqueline albafouille : retraitée du privé,rené santalo : retraité de l’artisanat,nadine sales: agent hospitalier,gilbert bosc: retraité de la fonction publique,laurence noguera: conseillère technique,henri adroguer : retraité de la fonction hospitalière,nathalie mouret: professeur du secondaire,hervé carle : retraité du privé,brigitte baches: retraitée de la fonction publique,alain pelissier : agriculteur,renée cremaschi: retraitée du privé,denis bru: taxi ambulancier,eve pelous : infirmière libérale,serge ruiz : assistant technique de l’oph66,isabelle forcadell : secrétaire comptable,régis bienaimé: conducteur de travaux,meriem beloufa: professeur du secondaire et technique,jean-françois navarro: contremaître maçon,aurélie minet : auxiliaire de puériculture,alvaro bretones : retraité de la police nationale,sandrine poirot : vendeuse indépendante chez des particuliers,franck franceries : directeur général du centre de gestion de la,stéphanie brial : en formation.Près de 350 Millassois participaient à la réunion publique de la liste « Ensemble pour Millas », équipe de la maire sortante Damienne Beffara. Étaient également présents Christian Bourquin, Sénateur, président de la Région Languedoc-Roussillon, Ségolène Neuville, députée, et Robert Olive, président de la Communauté de Communes Roussillon-Conflent.

► Bilan du mandat

« L’écoute est la première qualité d’une élue de proximité, estime la maire sortante à l’heure du bilan. Mes relations directes et cordiales avec les Millassois sont précieuses ». Les services de proximité se sont développés : soutien aux associations culturelles et aux associations d’aide à la personne, organisation du pôle enfance jeunesse de la crèche au PIJ. L’aménagement du territoire et la maîtrise de l’urbanisme : approbation du PLU (Plan local d’urbanisme) en janvier 2013, projet du collège, nouveau quartier à l’entrée ouest de la ville.

Le maire a ensuite donné la parole aux adjoints qui ont développé les actions menées dans le domaine de leurs compétences respectives .

► Le programme

Défendre les services publics de proximité, embellir et sécuriser nos rues, concevoir le développement urbain et le maîtriser, protéger l’environnement.

Un apéritif convivial clôtura cette belle soirée emplie d’échanges chaleureux.

► Liste-bilan-programme présentés sur le site www.ensemblepourmillas.fr

Les membres de la liste : Damienne Beffara : enseignante en détachement, Joseph Vendrell : fonctionnaire DDTM, Ginette Moral: retraitée de l’Education Nationale, Michel Hoët: retraité du privé, Jacqueline Albafouille : retraitée du privé, René Santalo : retraité de l’artisanat, Nadine Sales: agent hospitalier, Gilbert Bosc: retraité de la fonction publique, Laurence Noguera: conseillère technique, Henri Adroguer : retraité de la Fonction Hospitalière, Nathalie Mouret: professeur du secondaire, Hervé Carle : retraité du privé, Brigitte Baches: retraitée de la Fonction Publique, Alain Pelissier : agriculteur, Renée Cremaschi: retraitée du privé, Denis Bru: taxi ambulancier, Eve Pelous : infirmière libérale, Serge Ruiz : assistant technique de l’OPH66, Isabelle Forcadell : secrétaire comptable, Régis Bienaimé: conducteur de travaux, Meriem Beloufa: professeur du secondaire et technique, Jean-François Navarro: contremaître maçon, Aurélie Minet : auxiliaire de puériculture, Alvaro Bretones : retraité de la Police Nationale, Sandrine Poirot : vendeuse indépendante chez des particuliers, Franck Franceries : directeur général du Centre de Gestion de la FPT66, Stéphanie Brial : en formation.

07.03.2014

Les pêcheurs fins prêts à la veille de « la truite »

Ça y est, l’heure est venue de ressortir ses cannes à pêche et de préparer ses plus belles mouches pour l’ouverture de la pêche à la truite prévue dès demain dans les cours d’eau et les plans d’eau.
millas,ouverture,pêche,saison truite,rené patau,martial mehr J-1. Demain, ils seront nombreux à se retrouver dès l’aube le long des cours d’eau des P-O. Enfin. Le moment tant attendu de sortir son matériel ou d’étrenner les nouveautés de l’année est arrivé. Fin de la trêve, donc, pour les 3 000 pêcheurs qui ont déjà acheté en ligne leur carte. Impatients d’en découdre avec les truites, sauvages ou non, qui peuplent nos ruisseaux et nos plans d’eau. René Patau, le président de la fédération de pêche donne les dernières consignes.

Quel sentiment domine à la veille de l’ouverture de la saison de la truite?

Nous sommes chaque année très enthousiastes de reprendre le chemin des cours d’eau ou du barrage de Vinça. D’autant que cette année, les conditions sont réunies pour une ouverture en beauté. Les rivières principales présentent un niveau assez soutenu, voire des eaux-fortes favorisant la pêche et permettant de pêcher tous les coups, les bordures, les courants et les grandes fosses. Les eaux ne sont pas trop froides et la température diurne est très douce. C’est idéal.

Les pêcheurs peuvent-ils compter sur une belle population de truites ?

Nous sommes en effet très attentifs à cela et les déversements font partie de la qualité de la pêche. Car il faut rappeler que la pêche ne se cantonne pas qu’aux truites sauvages. Si l’ouverture de la pêche se caractérise par une forte fréquentation, c’est grâce à la présence de truites surdensitaires pour pouvoir séduire un plus grand nombre de pêcheurs. D’où la campagne de déversement qui a été menée.

Est-ce une manière de rendre la pêche plus facile et donc plus accessible ?

C’est exactement ça. Dans le but d’attirer des pêcheurs recherchant une pêche facilitée sur le plan technique, 1960 kilos de truites, soit plus de 10 000 poissons, seront déversés sur les 25 parcours de pêche loisir dans les K.-O. Ces opérations de repeuplement sont réalisées avec des sujets de truite de souche fario Carança. La moyenne annuelle reste constante autour de 380000 alevins et 85000 truitelles.

Y a-t-il de nouvelles règles à adopter cette saison ?

En effet, pour la première fois, nous avons décidé de limiter le nombre de prises à huit truites par jour et par pêcheur, en rivière de première catégorie. Il s’agit d’harmoniser les prises en lac ou en plan d’eau. Autrement, dans les rivières de 1re catégorie, la taille est limitée à 20 cm, 23 cm dans les cours d’eau des vallées de la Rotja et de Mantet. Sur le plan d’eau de Vinça, la taille légale de capture des truites est de 25 cm. Enfin, il est vivement conseillé d’éviter de pêcher et de marcher dans l’eau, en particulier sur les zones de graviers, dans le but de préserver les frayères des truites fario. Recueilli par Martial Mehr

Des jeux d’opposition pour les écoliers

millas, élèves, millas, le soler, néfiach, bouleternère, sournia, USEP, jeux de lute, laligue66.org Les enfants des écoles sont venus en nombre participer.

Dernièrement, dans la salle polyvalente plus de 220 élèves des écoles de Millas, Le Soler, Néfiach, Bouleternère et Sournia se sont retrouvés pour participer aux rencontres départementales de jeux d’opposition, organisées par l’USEP (secteur sport scolaire de la Ligue de l’Enseignement).

A travers la mise en place de divers jeux, les enfants ont appris à observer, juger, coordonner et contrôler leurs actions. Cette rencontre, soutenue par le conseil général, est venue finaliser un cycle d’apprentissage « jeux de lutte » que les enseignants avaient mené dans leur classe.

millas,élèves,millas,le soler,néfiach,bouleternère,sournia,usep,jeux de lute,laligue66.org Plus de photos sur le site Internet : laligue66.org

06.03.2014

Un troisième « Grand Platane» a ouvert ses portes à Millas

Découverte de la troisième unité d’hébergement Alzheimer à Millas (Le Grand Platane), l’accueil thérapeutique de jour, qui vient d’ouvrir.
millas,le grand platane,mme le rochais,alzheimer► Marie-José Simon lors du point presse.

Le Grand Platane, c’est une équipe composée de Mme Le Rochais, directrice psychomotricienne, deux aides-soignantes, dont Marie-José Simon à la présentation à la presse et ses lectrices assidues, une infirmière, un aide-soignant tai-chi, une psychologue, une musico-thérapeute et une infirmière, Sylvette. Leur fil conducteur : stimuler les sens, au travers d’activités quotidiennes cherchant le plaisir plus que la performance, « savoir combler une attente ». Car la prise en compte des proches est une constante de ce projet.

Cette grande maison peut accueillir 12 personnes par jour, du lundi au vendredi, de 9h à 17 h, une ou plusieurs fois par semaine. " S’occuper d’un proche, c’est une tâche noble, mais avec le temps source d’épuisement », explique Mme Le Rochais.

Leur permettre de souffler

« Il est important de partager sa souffrance et d’être entendu par un professionnel ». Aussi, par cette prise en charge, par la simulation cognitive, les nombreuses et diverses activités mémoires, les sorties extérieures. L’empathie avec la famille se crée, mettant les gens à l’aise, « les mots de souffrance sont dits », car ici on trouve écoute, informations et conseils.

Les chiffres

La maladie d’Alzheimer, sur les Pyrénées-Orientales, c’est 9000 personnes recensées, soit presque 2% de la population (supérieure à la moyenne nationale). C’est 4 ans d’attente pour des personnes de 65 à 90 ans, avec dérogation à partir de 40 ans. C’est aujourd’hui trois accueils sur le département pour une disponibilité de 39 places, pour 100 à 110 personnes accueillies par semaines. Et prochainement, le premier jardin thérapeutique du département, c’est-à-dire un espace interactif dédié au bien-être des personnes malades.

 Rens. : 04 68 522 522 ou http://www.pole-alzheimer.
millas, le grand platane, mme le rochais, alzheimerLa directrice du Grand Platane, Mme Le Rochais.