10.08.2012

Un film en préparation sur la communauté gitane

millas, communauté gitane, film, andré soucarrat, joseph cargol mario lémeAndré Soucarrat est allé à la rencontre des gitans millassois.
 
André Soucarrat, le réalisateur catalan, a commencé le tournage d'un film qui s'intéresse à la mémoire de la communauté gitane de la commune. Déjà dans les années 70, il avait effectué un travail de recherche à bases de photos et de témoignages recueillis. Aujourd'hui, André Soucarrat, en compagnie de Joseph Cargol et Mario Léme, continue de filmer les lieux afin de compléter archives et présent avec sa galerie de portraits et interviews de personnalités.

Le film sera une belle tranche de vie sur plusieurs générations, proche du documentaire par sa capacité à décrire avec une belle minutie l'esprit de la communauté.

S'il n'apportera pas franchement de réponse quant au lien entre les gitans et les "gadjés", il n'en sera pas moins un film original sur une communauté qui n'est pas forcément très connue, mis à part les clichés ou les archétypes répandus dans la société. En développant les rapports humains qu'il établit, il peut plus facilement se fondre dans cette communauté gitane qui est extrêmement chaleureuse.

08.08.2012

Un cocktail aux trois saveurs à la feria de Millas

Dès demain, c'est le début de quatre jours de fête.

millas, feria, cocktail, festayre, abrivado, salsa, cocktail de nuit, drac de foc, percussions du riberal, la panoramique, les canaillous, chevalissimo tour 2012 ballada de sardanes, cobla mil-lenària, inter canton, francis wolff, abrivado manade berthhaut, paella, noïs de Força réal, al chemist, colles de geganters, messe en catalan, paquito géan, font del rei, novillada, ganaderia, moreno de silva, sergio flores, javier jimenez, fabio Castañeda, ball des diables i correfoc.Quatre jours de folie en perspective du côté de Millas. Photos G.M.

Le rendez-vous est pris depuis longtemps. Ce sera le temps de la fête, le temps de la feria, de sa liesse, de ses grands moments d’amitié, de retrouvailles et de partage. Grâce à son cocktail novillada-fiesta-bodegas, la feria est devenue le point de convergence de tous les festayres.

Coup d'envoi demain

La ville s'apprête à vivre demain sa première nuit de fête. Mais en attendant, la feria 2012 va démarrer "au pas de course" avec la course pédestre La Panoramique (à 19h) suivie de la cérémonie des foulards (à 22h) qui lancera les festivités organisées par le Comité d'animations culturelles de la ville. Ouverture avec une tronada monstre (à 22h15) suivi du défilé du « Drac de Foc » au rythme des percussions du Ribéral, accompagné par la banda les canaillous dans les rues avant l’ouverture des Bodégas à 22h30. Aux arènes, la beauté du cheval sera mise en avant avec le nouveau spectacle Chevalissimo Tour 2012.

Pétanque vendredi

Après cette mise en bouche suivra vendredi le grand concours de pétanque (14h), une Batllada de sardanes au podium central avec la cobla « Mil-lenària » suivi d’une aubade et apéritif avec les bandas et dès 21h30 l’inter canton « Olympique » aux arènes (jeux taurins opposant 8 villages). Dès 22h30, débutera la « nit de la salsa » à la Font del rei avec initiation par Fanny et Willy (professeurs) à la danse suivi d’un concert avec le groupe Cubano Timbalaye.

Féria du livre samedi

Le Samedi, les enfants ne seront pas oubliés au parc municipal pour leur propre féria de 10 h30 à 15 h 30. Dès 11 h, ouverture de la Feria du Livre avec la remise du prix feria 2012 à Francis Wolff (18 h). Dès 16h, le toro sera à l’honneur avec un lâcher de toros (Abrivado) dans les rues de la ville, idem le soir (21h30) par la manade Berthaut, vous serez admiratifs devant les participants qui construiront devant vous des tours humaines, après l’apéritif concert, vous pourrez le soir vous restaurer dans la cour de l’école maternelle avec la gigantesque pælla préparée par les Noïs de Força Réal (rugby) et animée par les bandas suivis du concert des « Al Chemist » au podium central (à 22h).

Ensuite vous aurez le choix entre déambuler de bodegas en bodegas ou d’assister, dès 22h30 à  l’un des meilleurs orchestre de France Coktail de nuit qui vous présentera son show, tout ceci sur un rythme d’enfer et une passion pour la fête.

Dimanche en famille

Dimanche réservé à toute la famille, avec la grande messe en Catalan,  défilé de 8 Colles de Geganters, apéritif monstre à la font del rei, paquito géant, repas champêtre : toro à la broche, et surtout dans cette ville taurine la Grandiose Novillada intégrale : 6 novillos toros de la ganaderia Moreno de Silva pour les vaillants novilleros sergio Flores, javier jiménez et Fabio Castañeda. Et avant le final musical dans les bodégas, grand spectacle pyrotechnique avec le « Ball des diables i correfoc », un déluge de feux et le bruit assourdissant des percussions dans les rues du centre-ville.millas,feria,cocktail,festayre,abrivado,salsa,cocktail de nuit,drac de foc,percussions du riberal,la panoramique,les canaillous,chevalissimo tour 2012 ballada de sardanes,cobla mil-lenària,inter canton,francis wolff,abrivado manade berthhaut,paella,noïs de força réal,al chemist,colles de geganters,messe en catalan,paquito géan,font del rei,novillada,ganaderia,moreno de silva,sergio flores,javier jimenez,fabio castañeda,ball des diables i correfoc.millas,feria,cocktail,festayre,abrivado,salsa,cocktail de nuit,drac de foc,percussions du riberal,la panoramique,les canaillous,chevalissimo tour 2012 ballada de sardanes,cobla mil-lenària,inter canton,francis wolff,abrivado manade berthhaut,paella,noïs de força réal,al chemist,colles de geganters,messe en catalan,paquito géan,font del rei,novillada,ganaderia,moreno de silva,sergio flores,javier jimenez,fabio castañeda,ball des diables i correfoc.millas,feria,cocktail,festayre,abrivado,salsa,cocktail de nuit,drac de foc,percussions du riberal,la panoramique,les canaillous,chevalissimo tour 2012 ballada de sardanes,cobla mil-lenària,inter canton,francis wolff,abrivado manade berthhaut,paella,noïs de força réal,al chemist,colles de geganters,messe en catalan,paquito géan,font del rei,novillada,ganaderia,moreno de silva,sergio flores,javier jimenez,fabio castañeda,ball des diables i correfoc.millas,feria,cocktail,festayre,abrivado,salsa,cocktail de nuit,drac de foc,percussions du riberal,la panoramique,les canaillous,chevalissimo tour 2012 ballada de sardanes,cobla mil-lenària,inter canton,francis wolff,abrivado manade berthhaut,paella,noïs de força réal,al chemist,colles de geganters,messe en catalan,paquito géan,font del rei,novillada,ganaderia,moreno de silva,sergio flores,javier jimenez,fabio castañeda,ball des diables i correfoc.
millas,feria,cocktail,festayre,abrivado,salsa,cocktail de nuit,drac de foc,percussions du riberal,la panoramique,les canaillous,chevalissimo tour 2012 ballada de sardanes,cobla mil-lenària,inter canton,francis wolff,abrivado manade berthhaut,paella,noïs de força réal,al chemist,colles de geganters,messe en catalan,paquito géan,font del rei,novillada,ganaderia,moreno de silva,sergio flores,javier jimenez,fabio castañeda,ball des diables i correfoc.

30.07.2012

14ème édition de la Feria du Livre… « La corrida, une philosophie et un art »

Débats, lectures taurines, dédicaces et remise de prix sont au programme du rendez-vous régional du livre taurin, les 11 et 12 août prochains à Millas.

La corrida est-elle un art et une philosophie ? millas,feria,francis wolff,socrate,belmonte,stravinsky,paco ojeda,jose tomas,sebastien castella,julien lescarret,yves charnet,jean-claude ettori,centre méditerranéen de littérature. le presse papierTrès certainement, c’est ce que soutient Francis Wolff (photo ci-contre),
lauréat du prix Feria du Livre de Millas 2012 pour son livre L’appel de Séville; discours de philosophie taurine à l’usage de tous (publié aux éditions du Diable Vauvert).

La corrida a inspiré les plus grands artistes et nombre de théoriciens, mais nul, à ce jour, ne s’était aventuré à philosopher sur elle. C’est le défi qu’a relevé Francis Wolff, directeur du département de philosophie de l’Ecole normale supérieure, auteur de plusieurs ouvrages, notamment Aristote et la politique (PUF, 1997), Socrate (PUF, 2000) et Dire le monde (PUF, 2004).

A le lire, on comprend quela corrida, parce qu’elle touche aux valeurs éthiques et qu’elle redéfinit l’essence même de l’art, est un magnifique objet de pensée : « la corrida est une lutte à mort entre un homme et un taureau, mais sa morale n’est pas celle qu’on croit ! Car aucune espèce animale liée à l’homme n’a de sort plus enviable que celui du taureau qui vit en toute liberté et meurt en combattant. La corrida est également une école de sagesse : être torero, c’est une certaine manière de styliser sa vie, d’afficher son détachement par rapport aux aléas de l’existence, de promettre une victoire sur l’imprévisible. La corrida est aussi un art. Elle donne forme à une matière brute, la charge du taureau ; elle crée du beau avec son contraire, la peur de mourir ; elle exhibe un réel dont les autres arts ne font que rêver (…) ». Sous la plume jubilatoire de Francis Wolff, on découvre ce que Socrate pensait de la tauromachie, que Belmonte peut être comparé à Stravinsky, comment Paco Ojeda et José Tomàs fondent une éthique de la liberté et pourquoi Sébastien Castella est un virtuose de l’impassible…

Vous l’avez compris, le philosophe Francis Wolff est aussi un aficionado averti. Il est donc lauréat du prix Feria 2012, distinction qui lui sera remise le samedi 11 août 2012, à Millas, par Christian Bourquin, sénateur des Pyrénées-Orientales et président de la Région Languedoc-Roussillon.

DEMANDEZ LE PROGRAMME…

millas,feria,francis wolff,socrate,belmonte,stravinsky,paco ojeda,jose tomas,sebastien castella,julien lescarret,yves charnet,jean-claude ettori,centre méditerranéen de littérature. le presse papier- Samedi 11 août : à partir de 11h, salle de la mairie de Millas, Salon du Livre taurin avec l’Union des bibliophiles taurins de France (UBTF) qui présentera ses collections. Invités d’honneur : le torero landais Julien Lescarret et l’écrivain Yves Charnet. Lectures taurines de textes sur la tauromachie par Jean-Claude Ettori (des textes dynamiques sur la corrida). Extraits de Mosquito, prix Hemingway 2012.

- Samedi 11 août : à partir de 16h 30, salle de la mairie de Millas. Salon du Livre taurin durant toute la feria de Millas organisé par le Centre Méditerranéen de Littérature (CML) et la Librairie Le Presse Papier. Dédicaces et expositions à la mairie. Vu sur Ouillade.eu ©

26.07.2012

CANIGÓ Grand Site sur Internet

Le Syndicat mixte Canigo Grand Site vient de lancer son site internet officiel: www.canigo-grandsite.fr   N’hésitez pas à en faire la promotion !

18:37 Publié dans Web | Lien permanent | Commentaires (0)

13.07.2012

Projet de parc éolien à Força Réal : "Un massacre pour le Roussillon"

millas, projet, élolienne, montner, corneilla, estagel, marc madine, jean mons, raymond mitjavila, força réalLes éoliennes sont prévues tout autour de Força Réal.  © Photos Ph. Rouah

Un projet industriel qui va "donner une vision apocalyptique du département", pour Marc Madine, président de l'association Fracas (Força Réal association pour la conservation et l'aménagement du site). "Un massacre du Roussillon", selon Jean Mons, vigneron et vice-président de l'association ou encore, "la condamnation d'un secteur" pour Raymond Mitjavila, entrepreneur catalan qui a rejoint les opposants à l'implantation de 35 éoliennes autour de la célèbre montagne de Força Réal (lire ci-contre). Des opposants qui ne poursuivent qu'un seul but : informer la population de l'impact visuel de ce fameux projet. Pour faire entendre leur voix, ils avaient l'intention de s'inviter, hier soir, à la réunion publique organisée à Baho au sujet du tracé de la LGV qu'ils soupçonnent d'être étroitement lié au projet éolien.

Six engins doivent sortir de terre sur la commune de Calce, six à Baixas, quatre à Villeneuve-la-Rivière et dix-neuf à Pézilla. Le préfet a délivré les permis de construire fin mars et EDF Energies nouvelles, porteur du projet, annonce "que la construction ne commencera pas dans l'immédiat", les appels d'offres n'étant pas terminés.

Des éoliennes deux fois plus hautes que la THT 

Six engins du même type pourraient encore être implantés à Montner, huit autres à Corneilla et sept à Estagel. Dans le cas où ces projets se concrétiseraient, le site de Força Réal serait alors complètement cerné. Si, désormais, les antennes relais du sommet font partie du paysage, les riverains déplorent l'arrivée des éoliennes qui seront implantées à proximité immédiate de la ligne THT et dégraderont la vue. D'une hauteur de 125 m, les futures éoliennes s'élèveront deux fois plus haut que les actuels pylônes. "Alors que tout le département s'est battu pour que la THT soit enterrée entre Baixas et l'Espagne, ici personne ne bouge", regrettent Marc Madine et Jean Mons.

Les forces vives aux abonnés absents

Vigneron, ce dernier a vu débarquer chez lui et "à la cave", les porteurs du projet éolien au milieu des années 2000. "Ils nous ont expliqué qu'ils pouvaient nous louer des terrains pour l'implantation des éoliennes", raconte-t-il. Des loyers qui, selon nos informations, tournent en moyenne autour de 6 000 euros par an et dans le contexte de crise actuel peuvent séduire certains agriculteurs. "Nous avons entendu parler de ce projet pour la première fois fin 2008 à l'occasion d'une réunion publique à Ille-sur-Têt", reprend Marc Madine.

Depuis l'association s'est montée et compte aujourd'hui 150 adhérents. Elle multiplie les appels à la mobilisation, mais regrette le peu d'engagement des forces vives du département. "Les politiques comme les institutionnels sont aux abonnés absents", déplorent les deux hommes qui, désormais peuvent tout de même compter sur le soutien de Raymond Mitjavila et rêvent d'une mobilisation à la hauteur de celle qui s'était constituée contre la THT. Estelle Devicmillas, projet, élolienne, montner, corneilla, estagel, marc madine, jean mons, raymond mitjavila, força réal

22.06.2012

Nit de Sant Joan

millas, nit de san joan, flamme, canigou, juan ortiz, feux d'artifices, us millas, paellaLe Comité d’Animations Culturelles vous propose de venir, le samedi 23 juin, à la rencontre de la culture catalane au stade roger Roquefort.

Le coup d’envoi aura lieu avec l’arrivée de la flamme du Canigou à 21 h 00 et sera suivi par un concert de chansons populaires catalanes avec juan Ortiz et son orchestre, la cérémonie de la flamme, la lecture du message des feux 2012 à 22 h 45 et se clôturera par un grandiose feu d’artifice à partir de 23 h 00.

Le comité vous invite à partager les plaisirs de cette fête populaire. Rendez-vous est donné au stade dès 21 h 00.

A cette occasion, l'US Millas vous proposera une paella au tarif de 15 €. Réservation au 07 61 11 67 18

14.06.2012

Une artiste catalane à Paris

millas, Katia Fondecave, galerie Armonti, île saint-louis, Katia Fondecave dans son atelier. Juste de retour de son vernissage parisien.  © Photo Harry Jordan

Sur un meuble de l'atelier millassois, une palette primaire s'encroûte, témoin d'une époque révolue de la peinture de Katia Fondecave. Aux murs, ses jazzmen ocres, saisis dans la lumière fugace d'un moment musical. Tempo à tempera. C'est dans cette technique que l'artiste dit avoir trouvé son chemin pictural, après plusieurs années à se chercher. "J'ai délaissé la couleur pour fabriquer moi-même mes pigments. Je travaille d'abord les fonds pendant des mois ; le fond doit m'apparaître comme un tableau abstrait. Ensuite, je pose la tempera et les glacis". Des sujets - portraits pour l'essentiel - qu'elle installe dans la toile après plusieurs dessins préparatoires à l'acrylique.

De Millas à l'île Saint-Louis

De la couleur aux valeurs, donc. Une monochromie à la quête de la lumière, en disciple de Rembrandt, Vermeer ou le divin Caravage. Son travail, qu'elle a récemment mis en ligne, a été remarqué fin janvier par une galerie parisienne de l'île Saint-Louis.

Du 4 au 16 juin, la galerie Artmonti expose ainsi 12 toiles de Katia Fondecave sur le thème des musiciens de jazz, des portraits réalisés à partir de photos noir et blanc qu'elle projette sur grand écran pour en saisir toute la lumière, les volumes et l'émotion. Quelques-uns de ses tableaux resteront en exposition permanente dans la galerie de Christophe Mahfouz jusqu'en février 2013.

Cette proposition fut une belle surprise pour l'artiste catalane qui n'a exposé qu'une fois en 20 ans, à la galerie des Hospices de Canet-en-Roussillon en 2010. Trop occupée à peindre et à transmettre son savoir au sein de l'association L'atelier couleurs ou de l'école primaire de Millas. "C'est agréable le regard d'inconnus sur ma peinture. Je le prends comme une aventure excitante, un premier pas". Sur le chemin d'une future carrière ? Isabelle Goupil