14.04.2012

Millas : tout gagner ou … tout perdre.

millas,us millas,demi finale,le boulou,thuir adroguer,juan,lopezLa pression promet d'être palpable, ce dimanche, au stade municipal de Thuir. Pour la fin de la saison, l'enjeu est énormissimme sur les épaules des « rouge et noir ». Tout gagner ou… tout perdre au bout de 80 minutes qui s'annoncent insoutenables. En affrontant les Boulounencs, pour la quatrième opposition de la saison, les Millassois jouent leur qualification en finale du championnat du Pays Catalan « Honneur » et en championnat de France. Au dernier match, les Millassois avaient laissé filer un succès précieux sur la pelouse des Boulounencs en s'inclinant 18 à 11.

La mobilisation devra être générale à Thuir, dimanche, pour aider les Millassois à franchir ce palier et embrasser, à nouveau, la phase finale contre La Salanque. À Millas, tous les supportera rêvent encore à un parcours fabuleux ! Les drapeaux sont prêts à être dépoussiérés pour se déployer dans les gradins, les cornes de brume sont à l'essai. Les joueurs d'Adroguer, Juan & Lopez en ont les moyens. Il va falloir indéniablement enrayer la pression pesant sur les épaules, inévitable avec un tel enjeu. 80 minutes pour continuer ou pour se retrouver en vacances. En tout cas, les Millassois y croient dur comme fer…

02.04.2012

La Salanque en finale

Millas pensait bien tenir la victoire, mais le pied de Duret a permis aux Salanquais d'accrocher le nul.

millas, US millas, la salanque, romarin, khafif, duretLa puissance du pack millassois a souvent fait des misères aux Salanquais.

Après la claque reçue au Boulou le week-end passé, Millas avait la ferme intention de se retrouver. L'objectif était de s'imposer et de se rassurer. Force est de constater que les espoirs placés dans cette rencontre ont été déçus…

Malgré une entame réussie, il faudra attendre le premier quart d'heure pour déflorer le score. Le temps de s'adapter à l'adversaire et au nouveau concept d'arbitrage. Les Salanquais, bien organisés en conquête ont pu réciter leur rugby, permettant à Khafif de conclure, au terme d'une action de 80 mètres, un mouvement initié sur un cafouillage millassois (7-3). Revenant sur ses atouts, Millas joua sur la puissance de Romarin, soutenu par son pack, pour sceller, apparemment, le sort du match (13-7). Mais le pied de Duret remit les siens en course (13-10).

Au retour des citrons, c'est deux équipes transfigurées qui revinrent sur la pelouse. Une saine révolte les animait débouchant sur un échange musclé permettant à Ribes d'enquiller deux pénalités successives. Parvenus à 19-10, les Millassois pouvaient y croire, mais il était écrit que les Salanquais se battraient jusqu'au bout. Si bien que Duret faisait des misères aux Millassois en inscrivant deux pénalités successives, reprenant la main sur le match. Et jamais deux sans trois, par une dernière pénalité, il priva ainsi Millas de la victoire et surtout, il qualifiait la Salanque directement en finale.

millas,us millas,la salanque,romarin,khafif,duret




30.03.2012

Les cadets en demi-finale

millas,us millas,cadets,demi-finale,championnat,languedoc-roussillon,entente salanque-côte radieuse,espira de l'aglyAprès leur brillante prestation contre Sigean à Rivesaltes la semaine dernière, les cadets de l'US Millas affronteront en demi-finale du championnat du Languedoc-Roussillon, l'Entente Salanque-Côte Radieuse demain dès 15 h sur le terrain d'Espira-de-l'Agly.

19.03.2012

4 ou 5 points pour Millas ?

L'US Millas ne sait pas encore si elle marquera 4 ou 5 points (victoire bonifiée ou non) au classement suite au forfait de Pollestres-Ponteilla dimanche. La commission des règlements doit se réunir prochainement pour statuer à ce sujet.

12.03.2012

La Salanque CR punit Millas

millas, Eric Billes, Thomas Aouissi, Ortiz, Sebastien Orell, Mach, Paul Ribes, Olivier Allègre, Marc Juan, CR la Salanque, US millasBret et les Salanquais ont maîtrisé les débats.  © Photo G.M.

La tête entre les mains, assis à côté du banc de touche de Millas, Eric Billes ne peut retenir ses larmes. On joue à peine la 25e minute de jeu et ses entraîneurs viennent de remplacer l'arrière "rouge et noir" par Thomas Aouissi. Le talentueux 3/4, dans un jour sans, est passé à côté de son match. Son erreur, un ballon mal négocié dans ses 22 sur un coup de pied à suivre d'Ortiz (SCR), a permis à la Salanque Côte Radieuse de récupérer le ballon et d'amorcer une attaque au large conclue par Casas en bout de ligne (10-0, 23e). Mais il serait franchement injuste d'attribuer à Billes la responsabilité de la défaite de Millas à Torreilles (15-3). Archi-dominés, les Millasois ont traversé la première mi-temps comme des ombres, encaissant deux autres essais par Sébastien Orell (2e) derrière un groupé pénétrant, puis sur une inspiration géniale de March, qui laissait la défense visiteuse sur place après une touche vite jouée (35e).

Mis sous pression, il est vrai, par la Salanque Côte Radieuse, les partenaires d'un Paul Ribes lui aussi peu inspiré avaient déjà abandonné à peu près tous leurs espoirs de ramener quelque chose de Torreilles à la pause (15-0). "Sans envie, sans engagement, ce n'est pas évident de jouer au rugby", lâchait, dépité, Olivier Allègre, le flanker millasois, à l'issue de la rencontre. "On s'est peut-être vus trop beaux". La pénalité réussie par Ribes en début de deuxième période (48e, 15-3) adoucit à peine la mauvaise opération : Millas voit la Salanque Côte Radieuse s'envoler au classement : "Ils prennent cinq points et nous zéro", soupirait Marc Juan, coentraîneur de Millas avec Marc Adroguer. "Même si je pense que Le Boulou peut gagner ici (NDLR à la Salanque), ça va être très dur pour la première place".

05.03.2012

Millas impose sa loi

Malgré une accrocheuse et valeureuse équipe du Boulou, c'est bien Millas qui s'impose à domicile (13-10).

millas,rugby,us millas,le boulou,lopez,adroguer,juanAouissi, auteur d'un essai, lance l'offensive.  © Photo G. Maincent

Millas ne change pas ses bonnes habitudes. Déjà auteur d'une première partie de saison presque parfaite (13 matches joués pour 11 victoires et 2 défaites), les hommes de Lopez-Adroguer-Juan semblent décidés à faire au moins aussi bien lors de cette deuxième phase. Victorieux à Pollestres-Ponteilla dimanche dernier (3-23) pour la première journée, les Millassois ont remis ça hier après-midi.e, le Boulou. Deux équipes qui se sont déjà rencontrées à deux reprises cette saison pour deux victoires des joueurs du Riberal (19-14 et 12-22). Déjà...

Mais sous un climat printanier, le Boulou est bien décidé à inverser la tendance. Un début de rencontre plein d'envie, les Boulounencs campent dans les 50 mètres adverses. Mais manquent cruellement de réalisme. Petit à petit, Millas va sortir de sa tanière. Après avoir fait le dos rond pendant dix bonnes minutes, les locaux réagissent. Et de quelle manière ! Alors qu'on approche du quart d'heure de jeu, Billes, l'arrière millasois aplatit le ballon dans l'en-but. Alors que tout le stade croit à l'essai, l'arbitre le refuse pour un en-avant. Qu'importe, l'US Millas remet ça quelques secondes plus tard. Dans la foulée, le pilier Aouissi s'écroule en terre promise. Cette fois, l'essai est bien validé. Ribes le transforme (7-0, 13). Avant que ce même Ribes n'aggrave la marque (10-0, 22).

Néanmoins, ce Boulou-là a du coeur. De l'envie. Du talent. Malgré un incroyable trois contre deux vendangé à la demi-heure de jeu, les protégés du trio Toure-Clara-Magne vont être récompensés. À trente secondes de la mi-temps, Coll profite d'une superbe passe sautée de Nègre pour relancer les siens (10-7, 40).

Malheureusement, le début du second acte est marqué par le changement... climatique. Le soleil, remplacé par une pluie aussi soudaine qu'inattendue vient tronquer les 40 dernières minutes. Au final, Millas s'impose (13-10). De son côté, le Boulou repart avec un bonus défensif très encourageant.

29.02.2012

Adroguer : "Salanque a un joker"

millas,us millas,rugby,marc adroguer,laurent morales,honneur,la salanque,le boulouMarc Adroguer.  © Photo G.M

Marc Adroguer est un entraîneur heureux. Son équipe (Millas) a parfaitement entamé sa campagne dans la poule Honneur en s'imposant à Pollestres, contre le RSPP (3-23), et s'affirme déjà comme un prétendant sérieux à la première place, directement qualificative pour la finale.

Qu'avez-vous pensé de la prestation de votre équipe à Pollestres ?

Même si on y allait pour gagner, on craignait ce match. On n'a pas fait un gros, gros match mais on a assuré la victoire. On a bien géré le début de match devant en confisquant le ballon face au vent. En deuxième mi-temps on a une période de flottement, on n'est pas bon dans la gestion parce qu'on ne va pas jouer chez eux. On marque deux essais de raccroc et on ne prend pas le bonus. Tant pis, on essaiera de le prendre chez nous.

Vous estimiez que Pollestres-Ponteilla était un peu en dessous des trois autres équipes de la poule, est-ce toujours le cas ?

Oui, je pense qu'on est un petit cran au-dessus de Pollestres. Mais c'est une équipe accrocheuse et pas facile à jouer qui peut accrocher la troisième place.

Millas a fait une bonne opération en s'imposant à l'extérieur dès la première journée...

C'était important de gagner là-bas puisque maintenant on sait que si on gagne nos trois matches à la maison, on assure la demi-finale.

Peut-on dire que Millas a désormais un joker dans sa manche ?

Pour moi, c'est un demi-joker. Si on avait perdu on aurait eu un "mal de cap" dès la première journée.

Vous attendiez-vous à la victoire de la Salanque Côte Radieuse au Boulou ?

Non, pas du tout. Je savais que ça serait un match indécis mais je considère Le Boulou comme un des favoris. La Salanque, elle, a vraiment gagné un joker en allant battre Le Boulou. Ils deviennent vraiment favoris en gagnant là-bas.

Cela vous gêne-t-il qu'on parle de Millas comme du favori pour le titre en Honneur ?

Non, c'est normal dans le sens où on n'a perdu qu'un seul match depuis le début de la saison. Ça ne gêne ni le staff, ni les joueurs mais je pense vraiment que nous sommes au même niveau que la Salanque CR et Le Boulou et que Pollestres est un petit peu en-dessous mais capable de battre tout le monde.