02.01.2015

Les PIJ se mobilisent pour les Assises de la Jeunesse

Les jeunes du PIJ communautaire Roussillon-Conflent ont mis la main à la pâte à l’occasion de ces Assises.

millas, hermeline malherbe, conseil général, PIJ, forums jeunesseHermeline Malherbe, présidente du conseil général et les jeunes du PIJ.

« Débattre pour mieux agir ! ». C’était le mot d’ordre de ces nouvelles Assises de la Jeunesse organisée par le conseil général des Pyrénées-Orientales. Une deuxième édition placée sous le signe du débat et de la concertation avec le lancement des «Forums jeunesse» et une discussion interactive via une plateforme numérique installée au sein du PIJ communautaire de Corneilla-la-Rivière.

Mobilisés toute l’année sur les thématiques du Développement durable, les jeunes de Roussillon Conflent se sont largement impliqués dans l’organisation de cette première journée dédiée à l’environnement: participation au « world café » du conseil général, préparation des instances consultatives de la jeunesse ou encore débat sur la web radio « TakeIt !» avec Hermeline Malherbe, présidente du conseil général.

En marge de ces actions, de nombreux ateliers permettaient aux jeunes de toucher du doigt les problématiques liées à l’environnement mais également les solutions innovantes et les perspectives qu’offre le développement durable.

Des idées qui ne demandent plus qu’à germer entre les murs des PIJ communautaires d’Ille-sur-Têt et de Corneilla-la-Rivière.

17.11.2014

Nouvelle signalétique des zones économiques de Roussillon Conflent

Identité renforcée et localisation simplifiée des zones d’activités économiques (ZAE) de Roussillon Conflent.

millas, roussillon conflent, robert olive, signalétiques, zones d'activités économique, camp llarg, ille sur tet, las famadas, corneilla la rivière, los palaus

La nouvelle signalétique de la ZAE.

L’objectif est atteint avec le déploiement d’une toute nouvelle signalétique commune aux trois pôles économiques du territoire : Camp Llarg à Ille-sur-Têt, Las Famadas à Corneilla-la-Rivière et Los Palaus à Millas.

Cette rénovation du mobilier urbain participe à une opération plus globale menée par Roussillon Conflent visant à dynamiser le territoire en matière de développement économique. « A travers ce projet, précise Robert Olive, député et maire de Saint-Féliu-d’Amont, président de Roussillon Conflent, nous remplissons un double objectif : renforcer l’attractivité économique du territoire à travers une signalétique plus moderne et plus efficace et améliorer notre système de signalisation pour mieux informer nos usagers lorsqu’ils entrent dans ces zones d’activités ».

La conception et l’implantation de cette nouvelle signalétique ont été confiées à la société Alinéa Côté Enseignes. Plusieurs mois d’études et de concertation avec le service Développement économique de Roussillon Conflent auront été nécessaires pour concevoir ce mobilier « novateur reconnaissable et durable » d’une part et pour optimiser son emplacement d’autre part. D’ici à quelques semaines, des Relais Informations Services viendront compléter le dispositif. Situées en entrée de zone, ces bornes regrouperont le plan global de la ZAE ainsi que le listing des entreprises présentes.

Une véritable valeur ajoutée pour la soixantaine de sociétés implantées dans les ZAE de Roussillon Conflent autant qu’un signal fort envoyé par l’intercommunalité en faveur de ses entreprises et du développement économique de son territoire.

13.11.2014

Un plan d’eau réservé pour les moucheurs

Un des quatre plans d’eau du village a vu déferler les pêcheurs à la mouche. Le réservoir leur est attribué.

millas, pêche à la mouche, rené patau, damienne beffara, ségolène neuville, hermeline malherbe, robert olive, fédération pêche► René Patau et Damienne Beffara, maire, tout sourire.

De longue date René Patau, le président de la Fédération des Pyrénées-Orientales pour la pêche et la protection du milieu aquatique, souhaitait la réalisation d’un réservoir pour une activité réservée aux pêcheurs à la mouche. Ce projet tant attendu, vient de voir le jour à Millas.

■ Partager l’espace

Un des quatre plans d’eau est mis à la disposition de ces passionnés. La commune de Millas a récemment et gracieusement amodié les droits de pêche des quatre plans d’eau, aux pêcheurs catalans, sous couvert de leur fédération départementale. L’objectif commun est de partager l’espace entre tous les utilisateurs du site et de faire en sorte qu’il soit un écrin de verdure et d’eau, le plus attrayant possible.

Pour la pêche, autorisée quatre jours par semaine (samedi, dimanche, lundi, mercredi et jours fériés), l’idée repose sur la volonté de proposer différentes pratiques de pêche en fonction du potentiel de chaque plan d’eau. La proximité de la maison de la pêche et de la nature devrait impulser une forte fréquentation et en particulier vulgariser et développer la pêche parmi les jeunes générations.

Le coup d’envoi a été donné le samedi 8 novembre. Durant toute la journée les nombreuses et belles prises se sont succédées et ont été remises à l’eau avec précaution. Plus de 40 pêcheurs ont participé à cet événement important et contribué à sa réussite. Une raison de plus pour que 2015 marque l’accentuation des efforts de la fédération de pêche, en faveur du loisir pêche, c’est-à-dire de tout ce qui est susceptible d’être entrepris pour renforcer la satisfaction des pêcheurs. Sur le réservoir la pêche sera autorisée du 1er janvier au 11 mai et du 11 juillet au 31 décembre 2015. Sur les autres plans d’eau des aménagements supplémentaires sont prévus, ainsi qu’un panneautage général approprié sur l’ensemble du site.

La réalisation des investissements destinés au système de brassage de l’eau et la pose de trois pontons ont été rendues possible grâce à l’aide du conseil général, de la fédération nationale de pêche en France et du conseil régional. Mme le maire, après avoir excusé Ségolène Neuville, Hermeline Malherbe et Robert Olive, a rappelé le rôle important joué par la fédération de pêche pour l’organisation du loisir et s’est réjouie de sa contribution à la gestion d’un site, où les usages sont partagés. Une journée particulièrement réussie pour ce coup d’envoi, avec en perspective de nombreux rendez-vous en cours.

10.11.2014

Seb et Josep dévoilent l’Histoire secrète des Catalans

millas, les catalans, Galdric et le secret des comtes, Josep Tolza, Seb, bande dessinéeLe tome II de la bande dessinée “Les Catalans”, intitulé “Galdric et le secret des comtes”, vient de sortir. Révélations sur l’Histoire oubliée de la Catalogne médiévale.

millas, les catalans, Galdric et le secret des comtes, Josep Tolza, Seb, bande dessinéeSeb et Josep viennent de publier le tome II des aventures du jeune Galdric, qui fait découvrir au lecteur l’Histoire catalane.

Glorieuse épopée que celle du peuple catalan. « Au XIe siècle, la Catalogne était le pays le plus riche d’Europe chrétienne. Il a été le premier à avoir une monnaie d’or », assure l’homme de lettres millassois Josep Tolzà, dont les recherches ont servi de base à la BD Les Catalans. Selon le dessinateur de la série, Seb, l’opulence de la Catalogne ne devait rien au hasard: « A l’époque, à Barcelone, juifs, chrétiens et musulmans avaient droit de cité. Le système féodal a mis plus de temps à s’imposer qu’ailleurs. Tout homme possédait sa terre. Et les femmes aussi, puisque la dot n’était pas dissoute dans le mariage ». La thèse développée, en images, par Josep et Seb s’appuie sur les actes notariés catalans, qui constituent selon eux le plus grand fonds du genre au monde.

Des hommes libres
« Tout a commencé quand j’ai découvert dans un ouvrage d’Histoire un acte de 825, signé par un notaire du Conflent et concernant la vente d’un terrain entre deux paysans, se souvient Josep. Le fait que des paysans puissent vendre leurs terres prouve bien qu’il n’y avait pas de seigneur ! ». Suite à cette prise de conscience, Josep commence à s’intéresser à la législation catalane d’alors. Et reconstitue la Llei Vella, « la coutume des hommes de la montagne », une loi orale qui aurait posé les bases d’un état quasiment démocratique avant l’an mil.
« J’avais une culture historique issue de ma formation à l’école de la République française, indique Seb. Josep met en porte-à-faux certaines choses qu’on m’a apprises. L’Histoire des Catalans est une histoire qui n’a pas pu s’écrire. Pour se construire, les états français et espagnols ont été obligés de la passer sous silence ». Les thèses de Josep n’ont pas manqué de séduire le jeune dessinateur . « Il raconte l’histoire d’hommes libres qui savent réfléchir par eux-mêmes. C’est ça que j’ai trouvé chouette », s’enthousiasme
Seb.

millas,les catalans,galdric et le secret des comtes,josep tolza,seb,bande dessinée Innovations locales
Sorti en 2012, le tome I des Catalans s’est d’ores et déjà écoulé à plus de 10000 exemplaires. Le tome II, intitulé Galdric et le secret des comtes, en est la suite logique. Il débute avec l’arrivée au pouvoir, en 947, de Borrell II, le petit-fils du premier comte de Catalogne, Guifred le poilu. Et se termine à la mort de Ramon Berenguer III, le dernier comte de Barcelone à ne pas être en parallèle souverain d’Aragon. Si dans l’ouvrage, l’indépendance d’esprit des Catalans médiévaux est portée au pinacle, il n’en va pas de même de l’intégrité des comtes de Barcelone. Ces derniers dissimulent en effet un lourd secret... La BD évoque également diverses innovations artisanales et culturelles que Josep et Seb attribuent aux Catalans. Comme la mise en place de systèmes d’irrigation complexes ou l’invention de l’acier. Sans oublier la première révolte populaire sans effusion de sang qui aurait permis, en 1027, aux paysans catalans de mettre fin aux razzias des féodalistes cherchant à confisquer leurs terres. Selon Josep et Seb, c’est ce mouvement qui aurait poussé l’église acculée à instaurer la Trêve de Dieu. Une BD à la fois drôle et riche en révélations fracassantes. Arnaud Andreu

► Les Catalans Tome II paru le 6 novembre aux éditions Au Diable Vauvert. 12 euros. Dédicaces : le 12 novembre, à partir de 18 h 30, dans le hall Guy-Malé du conseil général (présentation de la BD), le 15 novembre au Leclerc Nord et le 22 novembre à la librairie Cajélice.

01.11.2014

R. Patau: « La pêche catalane est une vitrine dynamique »

La dernière réunion a rassemblé les présidents des Associations agréées de pêche et de protection du milieu aquatique (AAPPMA).

millas, l Indépendant, rené Patau, AAPPMA, réunionLes représentants des associations agréées de pêche des Pyrénées-Orientales.

Après quatre réunions de secteur, celle de la semaine dernière a été l’occasion pour le président, René Patau, de rappeler les responsabilités dévolues par la loi. En particulier la nécessité d’agir en faveur de la protection des milieux aquatiques et de soutenir la gestion piscicole, à travers différents objectifs et orientations. « Avec la construction de la Maison de la pêche et de la nature, avec les sites internet, avec le dispositif informatique de vente de cartes, la pêche catalane s’est modernisée pour offrir une vitrine dynamique ». Le travail de l’année 2015 devrait prolonger cette mobilisation, notamment en direction de la promotion et du développement de la pêche de loisir.

L’année 2015 sera aussi celle du renouvellement des mandats. L’enregistrement des cartes de membres actifs est indispensable pour assurer la représentativité de chacune des 29 AAPPMA.

Réglementation 2015

Le projet de réglementation 2015 nécessite quelques ajustements liés aux périodes d’ouverture de la pêche: du 14 mars au 20 septembre 2015 pour les cours d’eau de première catégorie piscicole et du 31 mai au 27 septembre ou 4 octobre 2015 pour les lacs de montagne. Pour le parcours touristique de Balcère, cela devrait être du 20 avril au 27 septembre 2015.

Sur les parcours no-kill, six lacs seront renouvelés pour deux ans: le Long d’en Haut et le Casteilla, du groupe Carlit ; des deux Boutassous, du groupe Aude; les trois Prigues, du groupe Péric, ainsi que dans les lacs des deux Bassettes Aval, du Petit Rond et du Long, du groupe Camporells.

La réglementation devrait autoriser trois parcours de pêche en float tube : du 9 mai au 31 octobre sur le plan d’eau du barrage sur l’Agly (bande limitée à la rive droite jusqu’au milieu plan d’eau) et sur l’ensemble du plan d’eau, de Rivesaltes. Sur la partie ouest du réservoir no kill, plan d’eau n° 4 de Millas, du 1er janvier au 11 mai et du 11 juillet au 31 décembre.

Pêche loisir

Les responsables de la pêche attendent avec impatience la plus-value que devrait apporter, pour le loisir, la pêche sur les quatre plans d’eau de Millas. Le coup d’envoi sur le réservoir étant programmé, par anticipation, pour le 8 novembre prochain.

Questions diverses

Il a été question du comportement de certains carpistes, déposant leurs lignes souvent de manière irrégulière, qui bloquent de nombreux postes de pêche et finissent par excéder les autres pêcheurs. Il semble également que la gestion des parcours pêche de loisirs connaît quelques difficultés regrettables, liées à des interprétations plus locales que portant sur une harmonisation collective. Puis, les représentants
des pêcheurs de lac de montagne ont dénoncé les nouvelles contraintes conditionnant l’accès au site des Bouillouses, jugées peu satisfaisantes.

Concernant la régulation des cormorans, l’arrêté préfectoral est attendu le plus tôt possible. Enfin, la forte présence de visons d’Amérique, avec la progression rapide de ces carnivores sur les cours d’eau à truites, inquiète les pêcheurs.

La réunion s’est terminée autour du verre de l’amitié et une excellente sardinade préparée par l’ami Jacques.

Bilans et chiffres

Pour la saison 2014, l’activité sur les rivières a été satisfaisante. Les pluies successives ont contribué à maintenir des débits soutenus dans les cours d’eau. De bons résultats et des captures de beaux spécimens ont été enregistrés. En lacs de montagne, l’ouverture a été perturbée par la neige, puis la fréquentation a été modeste, voire faible. Pour les effectifs, en comparant 2014 et 2013, le résultat provisoire affiche + 2,22% (+248 cartes) toutes cartes confondues. Ce bilan présente des nuances selon les secteurs (Conflent : +3,36%, Vallespir : -1,03%, plaine-Fenouillèdes : + 9,53%), Cerdagne: - 6,29%.
A noter l’augmentation des cartes personnes majeures +3,70% (+141 cartes), des cartes personnes mineures + 19% (+168 cartes), des cartes hebdomadaires + 5% (+50 cartes) et des cartes journalières +3% (+26 cartes).

19.10.2014

Nefiach : Inauguration de l’Espace Christian Bourquin

Quelques mois après sa disparition, les élus néfiachois ont tenu à dédier ce nouveau lieu de vie consacré à la jeunesse à Christian Bourquin.

millas, nefiach, christian bourquinmillas, nefiach, christian bourquinA l’occasion de cette inauguration, un hommage lui a été rendu en présence de sa famille et de
ses proches.

Avec le discours poignant de son frère Jean-Pierre, rappelant avec émotion, l’attachement de son frère pour sa terre et les villages alentours, essaimant quelques anecdotes personnelles et la plaque commémorative dévoilée par ses deux enfants, Jordi et Sophie, l’espace Christian Bourquin était né.

Un espace 3 en 1 dédié à la jeunesse

D’une part, la médiathèque communautaire, dernière-née du réseau Roussillon Conflent, cette dernière a été conçue comme un lieu de culture convivial et ouvert continuant de mettre la culture à portée de tous, tout en offrant une offre culturelle riche, variée et totalement gratuite (3000 références proposées). Chacun y trouvera son bonheur soit côté livre (romans, BD, documentaires, contes pour enfants…) soit côté musique sans oublier les conférences, les rencontres littéraires, et bien d’autres
manifestations.

Restaurant et accueil périscolaire

L’espace Christian Bourquin, c’est aussi une structure d’accueil globale pour la jeunesse néfiachoise. Ainsi, le restaurant scolaire et l’accueil de loisirs forment, avec la médiathèque, un ensemble moderne permettant d’accueillir la centaine d’enfants inscrits. « Terminés les trajets en bus jusqu’à Millas se réjouit Claude Moret, maire. Désormais, les enfants n’ont qu’à traverser la rue pour venir manger ».

Robert Olive, président de Roussillon Conflent, complète : «ce projet n’aurait pas pu voir le jour sans la qualité du partenariat qui lie la commune de Néfiach à Roussillon Conflent. Ensemble, nous avons décidé de miser sur la jeunesse du territoire et, même si certains peuvent penser que cela coûte cher, nous considérons que le bien-être de nos enfants est un investissement sur l’avenir autant qu’une priorité. Avec ce magnifique espace, Néfiach est aujourd’hui capable de proposer à ses enfants une qualité d’accueil et des conditions d’épanouissement de premier plan. C’est le sens même de l’action de Roussillon Conflent. »
millas, nefiach, christian bourquinUn nombreux public est venu assister à l’inauguration.

Côté finances

Cet espace créé par la Communauté de Communes Roussillon Conflent et la commune de Néfiach regroupe la médiathèque, le restaurant scolaire et l’accueil de loisirs communautaires ainsi que l’aire de jeux et les terrains de sport communaux. L’inauguration de l’espace Christian Bourquin a eu lieu en présence de Ségolène Neuville, secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion, Josiane Chevalier, préfet des Pyrénées-Orientales, Hermeline Malherbe, sénatrice et présidente du Conseil Général des Pyrénées-Orientales, Jean Roque, conseiller régional, représentant le président du Conseil Régional du Languedoc-Roussillon, et l’ensemble des élus communautaires et communaux de Roussillon Conflent et du président de la CAF, Michel Cabot.

Le coût global du programme s’élève à 1 300 000 d’euros dont 496 830 euros de subventions obtenues auprès des partenaires financiers de Roussillon Conflent que sont : l’Etat, le Conseil Régional du Languedoc-Roussillon, le Conseil Général des Pyrénées-Orientales, la Caisse d’Allocations Familiales, la Communauté de Communes Roussillon Conflent, la commune de Néfiach.

17.10.2014

Pêche: + 9,5% en plaine et Fenouillèdes

Les représentants de la plaine du Roussillon et du Fenouillèdes se sont réunis à Millas à l’invitation de René Patau, président de la fédération départementale.

millas,pêche,rené patau► René Patau (à gauche) est aujourd’hui à Font-Romeu avec les représentants du secteur.

Ce rendez-vous de travail a permis de faire le point sur la vente des cartes de pêche par Internet et a porté sur le projet de réglementation 2015.

■ +2% sur Internet

Le premier bilan rapide de la vente des cartes de pêche par internet sur le département enregistre une augmentation globale d’adhérents de 2%. Pour le secteur Plaine-Fenouillèdes c’est une embellie de 9,50 %, avec une hausse des ventes de cartes personnes majeures, des cartes personnes mineures et des cartes hebdomadaires. Ces résultats indiquent le retour de certains pêcheurs vers leur AAPPMA d’origine. L’apport de la nouvelle AAPPMA de Rivesaltes ainsi que l’effort consenti par les dépositaires pour relayer les pêcheurs qui ne disposent pas chez eux de connexion interne complètent efficacement le dispositif.

 La carte réciprocitaire interfédérale à 95 €

Pour 2015, le renouvellement de la carte « réciprocitaire interfédérale personne majeure » à prix unique devrait être portée à 95 €. Cela concerne la possibilité de pêcher, sans coût supplémentaire, avec le même produit, dans 89 départements. Cela concerne les 37 départements du club Halieutique, les 36 départements de l’Entente Halieutique du Grand Ouest et les 16 départements de l’Union Régionale du Nord Est. A peu de chose près, c’est l’équivalent d’une carte nationale.

■ Réglementation 2015

Concernant le projet de réglementation 2015, il nécessite quelques ajustements liés aux périodes d’ouverture de la pêche dans les rivières : du 14 mars au 20 septembre 2015. Sur les parcours pêche de loisir des plans d’eau de la deuxième catégorie piscicole pas de changements ainsi que sur les cours d’eau.

La capture du brochet sera interdite dans toutes les eaux du 26 janvier au 30 avril. Mais en plus, durant cette période, les modes de pêche au vif, au poisson mort ou artificiel, ainsi que les leurres, sont interdits dans le grand plan d’eau de Villeneuve-de-la-Raho et dans la totalitéde la deuxième catégorie piscicole de l’Agly et de la Désix. La réouverture du brochet aura lieu, comme dans toute la France le 1er mai.

Parmi les questions débattues : la préoccupation des pêcheurs au coup, à la recherche de secteurs favorables pour la pêche des poissons blancs, les exigences statutaires des ateliers pêche nature et les projets pour animer la pêche. En particulier la promotion de la pêche qui pourrait se développer auprès du public urbain, avec l’exploitation du parcours pêche sans panier, sur la Têt, dans la traversée de Perpignan. L’usage de leurres, avec toutes leurs variantes, devrait apporter de nouvelles possibilités et contribuer à adapter la pêche à de nouvelles attentes.

Prochaine réunion de secteur programmée le 17 octobre à Font-Romeu.