07.07.2010

Une zone inondable qui fait encore débat

Le Boulès pourrait-il un jour déborder ? La réponse de la préfecture est "oui" et veut limiter les constructions. Les riverains ne sont pas d'accord.

1531905943.jpgDix-neuf propriétaires de la zone Los Alous Fontfrède au nord de la rivière du Boulès ne sont pas contents. Pensez donc, leurs terrains agricoles étaient passés il y a une dizaine d'années en zone constructible, la mairie ayant pour ce secteur de 20 ha de gros projets d'urbanismes. Puis en août 2008, ils apprennent que la DDT (Direction départementale des territoires, ex DDE) préconise de classer ce secteur en zone inondable. Plus question donc d'imaginer sur les terrains des maisons et des villas comme prévu. "Nous ne comprenons pas que les autorités classent la zone dans le cadre de la prévention des risques, assure Jean Lacaze président de l'association qui regroupe les propriétaires. Les techniciens s'appuient sur les grandes inondations de 1940 pour estimer que le Boulès qui passe non loin des terrains pourrait de nouveau déborder, ce qui pour nous est une aberration". Il est vrai que dans le contexte récent des inondations dernièrement dans le Var, des constructions en zone sensible ne sont pas les bienvenues. Mais les riverains ont des arguments pour contrer les préconisations de la préfecture.

Terrains pré-vendus, actes annulés

"Lors de l'Aïgat de 40, poursuit Monique Taulet la secrétaire de l'association, si Millas a été touchée, ici il n'y a pas eu de dégâts. Tout c'est passé au sud de la zone. De plus depuis ces années, de nombreux aménagements ont été réalisés comme l'agrandissement du pont de la route de Corbère, alors franchement des risques il y en a pe u". Le souci c'est que beaucoup de propriétaires avaient déjà pris des contacts avec des promoteurs. Certains ont même reçu des avances sur la vente de leurs parcelles, et comme aujourd'hui tout est bloqué, leur situation est préoccupante, les fonds doivent maintenant être restitués. "L'autre problème, analyse le président de l'association, c'est que la ville avait beaucoup misé sur ces aménagements urbanistiques, et avait même engagé de grosses sommes (on parle de 280 000 euros) dans les études et les projets. Ces habitations devaient assurer aussi des revenus pour la commune, cela va être difficile pour la ville de se passer maintenant de ce projet". Seule concession faite aux riverains, la DDT accepte de juger au cas par cas et sur le terrain de la situation afin d'affiner le zonage. Une réunion avec la mairie, les riverains et les autorités concernées devraient être d'ailleurs organisée prochainement, le projet définitif devant être finalisé dès le début de l'an prochain. En attendant l'association fait circuler une pétition dans les commerces de la ville pour faire connaître la situation. "Nous ne sommes d'ailleurs pas les seuls concernés, confie Jean Lacaze, le même cas de figure de zones inondables est en passe du côté de Bouleternère et pour ce qui est de la Têt, Corneilla et Pézilla sont dans la même situation". Denis Dupont

06.07.2010

Spectacle fin d'année de l'école primaire

1634679899.JPGUne horde de joyeux corsaires à la découverte du trésor caché sur l'île mystérieuse.

Les enfants de l’école primaire ont présenté leur spectacle de fin d’année intitulé « Au fil du temps » aux nombreux parents venus les applaudir à la halle des sports de Millas.

Tout au long de l’année, les enseignants ont travaillé avec Michel, l’intervenant, pour présenter un spectacle de qualité.

Un grand bravo à tous, aux acteurs comme aux metteurs en scène.

A l’année prochaine !

28.06.2010

La résidence "Força-Réal" en fête pour ses vingt ans

Repas, après-midi festif et expositions sont prévus pour cet anniversaire placé sous le signe des traditions millassoises et catalanes.

MDR.jpgLa Résidence « Força-Réal » est un établissement moderne et confortable qui accueille des personnes âgées dépendantes.

L’origine de l’établissement est très ancienne

Sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle, qui passait à Millas, " La pause hospitalière Millassoise ", dédicacée à Saint Jacques fût organisée dés époque médiévale. Elle se situait alors à l’extérieur des remparts, en bordure de l’actuelle place de la République.

Plus récemment, au XIXe siècle, une nouvelle construction s’éleva à l’emplacement de l’actuelle résidence Salengro. Réhabilité en 1977, l’établissement prend l’appellation de « Maison de Retraite » en 1983, il a alors une capacité de 48 lits. L’établissement s’avère cependant inadapté aux besoins de notre époque ; en 1987, Monsieur François Beffara, alors maire de la ville et président du conseil d'administration, décide la construction d’un nouvel établissement plus moderne et plus accueillant qui voit le jour en 1990 et prend le nom de Résidence « Força-Réal ».

La Résidence à vingt ans cette année, elle est désormais un EHPAD : (Etablissement Hébergeant des Personnes Agées Dépendantes) qui comprend 82 places. Au fil des années l’offre de l’établissement s’est diversifiée pour répondre aux besoins des personnes âgées et des accompagnants familiaux du canton de Millas. La résidence a crée en 1994 un Service de Soins à Domicile dont la capacité a été progressivement portée à 40 places. Chaque jour de l’année, les véhicules du service sillonnent les routes du canton pour assurer les soins aux personnes âgées dépendantes restées à leur domicile. La Résidence a organisé ces dernières années un accueil de jour ; C’est une formule souple qui offre aux familles une solution d’accueil à la journée pour les personnes âgées dont elles s’occupent. Une activité de séjour temporaire permet l’accueil de personnes âgées pour des périodes allant de quelques jours à quelques semaines. C’est un service apprécié des familles qui accompagnent au quotidien des personnes dépendantes. La Résidence Força-Réal c’est aussi près de quatre vingt emplois, des compétences professionnelles au service des personnes âgées, un projet d’établissement, de la formation continue, une philosophie de l’accompagnement basée sur le concept de la bientraitance active.

Les festivités

Le 2 juillet prochain, dans le parc de l’établissement, les familles, les résidents, le personnel, le Conseil d’Administration sont invités à fêter les vingt ans d’existence de la Résidence autour d’un repas et d’un après midi de fête. La Résidence Força-Réal a décidé de placer cet anniversaire sous le signe des traditions Millassoises et Catalanes.

A partir d'aujourd'hui jusqu’au 2 juillet des expositions sur ce thème sont à découvrir dans les locaux tous les après midi : Ferronnerie d’Art par M. Santalo, Tableaux sur le thème de la Feria de Bernard Sales, moulin à Huile de MILLAS, ma Cave Coopérative. Toutes les personnes intéressées sont invitées à venir découvrir ces expositions et rencontrer celles et ceux qui font la vie de l’Etablissement au quotidien.

Bon anniversaire à la Résidence Força-Réal !

09.10.2009

Club Loisirs Seniors

Le mardi 13 octobre 2009 se tiendra à la Maison du Parc le traditionnel loto. Le club vous rappelle qu'il reste encore quelques places pour le voyage à Vic en Espagne pour la fête de la chataîgne, le jeudi 22 octobre. Les personnes non-adhérentes peuvent également s'inscrire. Rens. au 04 68 57 13 34

07.10.2009

Les mains vertes récompensées

FLEURIS2.jpgVendredi 25 septembre 2009, le jury du concours « Jardins fleuris » a révélé le palmarès. Vingt-cinq propriétaires de maisons fleuries étaient inscrits et cinq ont été primés. Ces jardins participent à l’embellissement de notre commune. Il faut féliciter ces amoureux de la nature qui entretiennent avec passion leurs fleurissements pour eux et aussi pour nous.

Les généreux commerçants – sollicités – ont offert une partie des prix. Merci aussi aux membres du jury qui, par trois fois ont visité discrètement les lieux sélectionnés.

MILLFLEURIS.jpgLe palmarès est le suivant : 1er prix : Norbert  Fabes – 12 avenue Ludovic Massé, 2e prix : Geneviève Soler – 1 cami de Néfiach, 3e prix : Aline Camiade  – 23 avenue du 8 mai, 4e prix : M. Douffiagues – 12 rue de la Clouse, 5e prix : M. Bedeau J.B. – 23 rue des Oliviers.