04.11.2013

Millas dans la confusion

La rencontre a parfois exhibé sa part sombre.
millas,pia,sans,pelissier,snaoui,amrani,benhamou,forcadell,toussaint du wast,match,rugbyLamine Tourek charge pour l'US Millas.

L’essentiel Millas a signé un succès logique qui  a scotché Pia sur sa pelouse. La partie peut se résumer ainsi des points et des poings. Il y eut donc un match pendant quarante minutes, dominé par des Millassois, prêt à trouver la moindre faille, alors disciplinés (4 pénalités et 2 essais avant la pause) face à des Pianencs jouant un jeu haché et entaché de maladresses qui permis à JB Pelissier, tel un métronome d’enquiller les pénalités. Tandis que le pack d’avant martela la ligne verte pour permettre à Snaoui de plonger en terre promise et faire la différence, ainsi que Forcadell, servi sur un plateau par Sans déborda la défense adverse pour aplatir en coin. Juste après les marrons, il faudra attendre la 47° pour qu’Arasa déflore le score pour les pianencs, 3 mn plus tard, c’est Toussaint du Wast, après avoir ouvert une brèche dans la défense Millassoise, trouve le chemin de l’essai (50°, 8-24). Et puis il y eut cette fin de période suite à l’exclusion d’Amrani, entamée par une «générale» et émaillée d’accrochages jusqu’au bout, entraînant de nouveaux échanges d’amabilités entre plusieurs joueurs, et entre supporters dans les tribunes. Une vraie bouillie de rugby. L’arbitre ne perdit pas le fil de l’histoire et sut remettre les deux équipes dans le match, permettant à Benhamou (excellent), feintant et débordant les Millassois, de concrétiser un essai apaisant ( (15-27), certes, mais c’était sans compter sur la botte secrète de Millas, en la personne de Pellissier qui s’offrit un joli cadrage pour réussir un drop dans la dernière minute (15-30). Entre bonbons et marrons, dommage pour le rugby, mais le succès Millassois ne souffre aucune contestation.millas, pia, sans, pelissier, snaoui, amrani, benhamou, forcadell, toussaint du wast, match, rugby

18.02.2013

Millas tire les marrons du feu

Millas s'impose face au FLHV au terme d'un match marqué par quatre cartons rouges.
millas,usm,flhv,guenoun,pelissier,desfachelle,benhamou,manya,humbertLe millassois Fred Munoz à la baguette.


Après la défaite face au RSPP la semaine dernière, l'effectif Millassois avait la ferme intention de renouer avec le succès surtout à domicile. Pourtant les choses ne se passèrent pas comme dans les scénarios, d’entrée de jeu, un petit décrassage hormonal, entraîna un carton rouge de chaque côté. Même si la victoire a été longue à se dessiner, les locaux étaient les premiers à se mettre en évidence. Pelissier, claquait le drop (3°)et inaugurait le score (3-0). Tout de suite les locaux prirent le jeu à leur compte, tandis que plusieurs fautes faisaient avorter les actions du Foyer permettant de nouveau à Pelissier d’enquiller 3 pénalités successives (12-0). Les Millassois reprenaient leur marche en avant permettant à Guenoun d’aller « en dame » (17-0). Il faudra attendre la 38° pour que le FLHV inscrive ses premiers points avant la mi-temps (17-3).

Contrairement aux idées reçues, après un deuxième décrassage viril laissant deux autres joueurs sur la touche avec un carton rouge. Le second acte fût bien négocié par les visiteurs puisque Desfachelle profita d’un mauvais rebond pour la défense Millassoise pour prendre le cuir et aplatir  transformé par Manya (17-10). La réponse ne se fit pas attendre, une relance de Munoz, Millas jouant les ballons portés et avec une cocotte bien négociée, permit aux Millassois de clôturer en masse (22-10). Millas maintenait sa domination mais le FLHV, moissonnait en touche, jouait les ballons, mais toujours un grain de sable, empêchait le score d’évoluer. Lors d’une incursion dans le camp local, Benhamou, s’échappait en solo, perçant la défense adverse, plongea à l’essai (22-15).

Au coup de sifflet final, victoire pour Millas, le FLHV restant à quai, mais les deux équipes ratent le coche au vu du nombre de cartons distribués.

24.12.2012

Le FLHV passe en force contre Millas

En manque d'éléments expérimentés, Millas s'est logiquement incliné sur le terrain d'un FLHV accrocheur et volontaire hier (29-10)

millas, USM, FLHV,Les "rouge et noir" du FLHV ont dominé le combat des avants hier à Alcover Photo G.M.

Rien ne sert de courir, il faut partir à point, dit la Fable. Hier, Millas l'a appris à ses dépens. Auteurs d'un démarrage canon, les coéquipiers de Fred Munoz, qui a rechaussé les crampons hier devant la cascade de blessures qui touche son équipe, ont réussi vingt premières minutes de très bonne facture. Derrière une bonne combinaison en touche, Munoz, justement, trouve Amrani qui décale Pelissier pour un essai d'école. L'ailier transforme lui-même sa réalisation et Millas semble sur de bons rails quand Pelissier, toujours lui, porte la marque à 10-0 sur pénalité (17e). Sauf que sur l'action précédente, Amrani, le demi d'ouverture de l'USM, a dû quitter ses partenaires suite à un claquage. "On a déjà pas mal de blessés et perdre Amrani, qui s'était préparé pour ce match, ça fait beaucoup", pestait Sébastien Lopez, coentraîneur de Millas, après la rencontre. "On était venu faire le dos rond. On est tombé sur une équipe du Foyer intéressante, qui nous a posé des problèmes en touche". Un FLHV qui, après une entame délicate, s'est ressaisi sous l'impulsion, notamment, de son ailier perforateur Benhamou qui inscrit le premier essai de son équipe suite à un cafouillage de la défense visiteuse (5-10, 22e). La puissance et l'expérience du pack perpignanais font la différence par la suite. Le capitaine du FLHV Monteil signe un doublé plein d'opportunisme (25e, 76e) alors que les buteurs locaux, pourtant pas dans un grand jour, se chargent de faire gonfler le score. Trop tendre en conquête et privé de ballon, Millas n'avait pas, hier, les armes pour rivaliser.