22.12.2014

Bernard Lopez l'homme orchestre

Initiateur de nombreux événements et manifestations au village, dont ce qui deviendra la feria, Bernard Lopez tire le rideau de son commerce emblématique. Mais l’homme reste amoureusement attaché à «son» Millas.

millas, bernard lopezBernard Lopez au centre, entouré du comité des feux de la Saint-Jean.

Né en 1952 à Amélie-les-Bains, dans le Vallespir, ses parents tenaient une pâtisserie à Arles-sur-Tech. En 1974, ils s’installent à Millas. Après l’armée et une année d’étudiant où la fête était déjà présente, deux raisons le ramènent à Millas : une, son père sonne le glas des études et deux, « le Canigou me manque ».

1971, tout part de là

Mais déjà, une date marquante, le 17 juillet 1971 : sa première grosse manifestation à Millas. S’occupant des feux de la Saint-Jean, il crée le comité d’animation culturelle, et lance la machine à spectacles. Avec, tenez-vous bien, de grosses pointures au stade (la salle El Médiator à Perpignan n’existait pas à l’époque). Et quelles pointures : Johnny Hallyday (1975 et 78), Michel Sardou (1980), Serge Lama (1981), puis de 1993 à 2002 Willy DeVille, les Rita Mitsouko, Noir Désir, Bernard Lavilliers et tant d’autres… Que de célébrités pour un si petit village avec toutes les anecdotes que cela comporte.

Et comment cet irréductible catalan a réalisé ces prouesses ? Le hasard et le coeur. Car voyez-vous c’est un homme qui fonctionne avec l’affectif. Il a bien quelques défauts, il est vrai, mais cette qualité lui fait renverser les montagnes et il sait être « bouro » quand il le faut, un ami, un contact avec des maisons de production, et ses projets deviennent réalité.

1984 : la feria

Et en 1984, l’idée de génie, voulant créer une fête populaire, humaine empreinte de catalanité, il lance l’idée d’une fête de village sur plusieurs jours qui deviendra la célèbre feria de Millas, qui grimpera crescendo, tout en trouvant la bonne fréquentation, atteignant les 25 à 30000 visiteurs sur quatre jours, le dimanche étant réservé en général pour les locaux qui « asmoursent » entre eux les lendemains de fête.

Sa force à lui, c’est qu’il a su s’entourer d’une équipe fidèle où l’amitié sert de ciment. Le comité d’animations, c’est 21 bénévoles, et l’organisation de la feria, 80 personnes. Car une amitié, vieille de 30 ans, ce n’est pas donné à tout le monde, et former ainsi une équipe solidaire, c’est rare. Mais la notion d’équipe, il l’a depuis ses 16 ans jusqu’à 30 ans, puisque comme tout bon Millassois qui se mérite, il a fait partie de l’équipe emblématique des « rouge et noirs » à XV avec deux titres de champions du Roussillon.

Toro et banda

Et c’est de là que lui vient son surnom « La Paste » qui deviendra la marque de fabrique de ce lieu festif qu’était la pâtisserie Lopez. Une ambiance comme ça, vous ne la trouviez pas ailleurs. On se donnait rendez-vous à « La Paste ». Ses parents déjà, voyez-vous, étaient ouverts jusqu’à 23 h, voire plus, et combien de couples s’étaient fait dans ce lieu, ou plutôt cette institution millassoise. Car entre Bernard Lopez et Millas, c’est une histoire d’amour. « Je l’ai vu grandir, j’ai tout donné pour Millas ». Là ce n’est qu’une face de la montagne, mais vous avez aussi ses deux autres passions, le toro et la musique avec la banda Les Canaillous. Le toro, car passionné comme son père, il est devenu en 1986 « le fou qui a amené les arènes à Millas». Mais qui a su amener aussi José Tomás, le torero qui remplit le plus les arènes, autant par son immense courage et son indiscutable talent, que par son nombre limité de corridas. Et l’avenir s’embellira par la création d’une peña taurine par la génération montante. Sans compter la feria du livre dédiée au dieu Toro et à ses aficionados. De l’écrit aux notes, il n’y a qu’un pas. Remontons quelques années en arrière : « A cette époque, j’avais comme voisin Gaby Adroguer, le coiffeur. Un jour, à mon anniversaire, j’ai eu une trompette », de là, le voisin devint prof, et l’apprenti « musicien et sorcier » lança la banda Les Canaillous, sur les bases des anciens de la clique fanfare, qui à l’époque, accompagnait les cavalcades et carnavals. Bernard Lopez, c’est avant tout une saga mais c’est surtout un homme qui marche à l’affectif. La pâtisserie, ce lieu emblématique, vient de fermer ses portes. Mais l’homme continue. Gérard Maincent
millas,bernard lopezBernard Lopez, à l’origine de la feria, voue une passion pour les toros.

05.08.2014

La feria et ses aficionados sur leur 31

Entre traditions et esprit festif, c’est LE rendez-vous au cœur de l’été.

millas, feria, toros, élevage, Mirura, Victorino Martin, Valdefresno, Urcola, Le Laget,Jalabert, violaine puech, hermeline malherbe, conseil général, christian bourquin conseil régional, ségolène neuville, secrétaire d'état, bernard lopez, comité d'animations, valérie ponsLa grande cour d’honneur a accueilli élus et invités triés sur le volet pour la présentation de cette 31e feria. Photos Th. G. et G. M.

« Sempre endavant », est la devise de trois décennies de feria de Millas. L’an dernier l’un des événements populaires les plus attendus de l’été fêtait, en effet, son 30e anniversaire durant lequel fut présentée la première novillada concours. Pour faire encore plus frissonner les aficionados des élevages mythiques Mirura, Victorino Martin, Valdefresno, Urcola, Le Laget et Jalabert avaient foulé le sable des modestes arènes millassoises. Au grand dam des associations et diverses manifestations anticorridas « qui
viennent jouer les trouble-fête », se sont irrité les défenseurs. Mais ce grain de sable, grossissant au fil des ans, fut à peine évoqué au moment de la présentation de la feria à Perpignan, devant une pléiade d’invités triés sur le volet.

Festivités et traditions

Le programme des festivités (lire article suivant) fut donc détaillé dans la cour d’honneur du Palais des Rois de Majorque, avec en fond la symbolique affiche rouge et noir signée Violaine Puech, artiste peintre. Hermeline Malherbe, présidente du conseil général, Christian Bourquin président du conseil régional, Ségolène Neuville, secrétaire d’Etat. Bernard Lopez, président du comité d’animations culturelles ont officiellement lancé l’édition 2014. Christian. Bourquin : « Les ferias font partie des multiples richesses culturelles de notre pays et occupent une place particulière dans notre département puisque déjà au XVe siècle on courait le toro dans les villages du Vallespir et dans la plaine du Roussillon. Aujourd’hui ces instants privilégiés sont devenus de véritables manifestations populaires où la corrida n’est qu’un élément parmi tant d’autres...». Hermeline Malherbe: « Depuis 31 ans cette feria entraîne dans les rues tout ce qui fait son charme et son attrait, toutes générations confondues ». Ségolène Neuville enfin : « Comme chaque année, je viendrai avec plaisir partager avec vous ce moment fort de la vie festive millassoise ! ». V. Pons

17.08.2012

Près de 500 participants à la Panoramique

millas, la panoramique, hélène garcia-loubier, mohamed oukid, jogging santé millas, damienne beffara, bernard lopez, docteur gérard, pompiers, cibistes, bénévoles290 coureurs, 85 randonneurs et une centaine d'enfants ont participé sous une forte chaleur à cette édition 2012.

Hélène Garcia-loubier remporte l'épreuve féminine en 1h20'42'' en se classant 33e au scratch. Mohamed Oukid remporte celle des garçons et signe un bon chrono en 1 h 02'02'' devançant son suivant de 1'19''.

Le président de l’association Jogging Santé Millas remercie la municipalité et son maire Damienne Beffara pour son précieux concours, le comité d’animations culturelles et son président  Bernard Lopez,  la police municipale, les services techniques de la mairie, l’office de tourisme, le docteur Gérard, les pompiers de Millas, les cibistes de Ille sur Têt et les 70 bénévoles pour leur soutien indéfectible.

Merci également aux nombreux partenaires (50 cette année) notamment les commerçants et artisans millas qui ont permis d'offrir de belles prestations.

Le rendez-vous est déjà pris pour la 30e édition, un anniversaire à ne pas rater le 8 août 2013.

07.08.2012

La Feria s'annonce

Tout est prêt pour la Feria qui mettra le feu dès ce jeudi jusqu'à dimanche, Fête taurine, traditions, tout sera l'occasion de festoyer.

millas,féria,présentation,bernard lopez,christian bourquin,hermeline malherbe,segolene neuville,damienne beffaraLes aficionados déjà nombreux sont venus au Palais des rois de Majorque entendre le programme donné par Bernard Lopez.
 
En avant-première, mercredi dernier en soirée, avait lieu la traditionnelle présentation de la Feria, au Palais des rois de Majorque. Un premier rituel, prélude aux nombreuses manifestations de rues, festives, populaires, gratuites et ouvertes à tous. Bernard Lopez, "l'homme clé", en présence de nombreux élus dont Damienne Beffara maire, Hermeline Malherbe présidente du conseil général, Ségolène Neuville députée et Christian Bourquin sénateur et président de la Région, présenta l'impressionnant programme d'animations totalement gratuites offertes à tous publics, à tous les âges, à toutes les générations de festayres qui auront plaisir à déambuler dans les rues et placettes de la ville du jeudi 9 au dimanche 12 août.

Quatre jours de magie 

Le jeudi pour s'échauffer ce sera la course "La Panoramique". Le public vibrera au son des sabots des chevaux et des toros pendant les abrivados, découvrira Francis Wolff pour la remise du prix de la "Feria du livre", admirera les castellers, les correfocs sans oublier la messe en catalan et dans la cité taurine la Novillada de dimanche avec en tête d'affiche Sergio Flores, Javier Jiménez et Babio Castaeda et les toros la ganaderia Moreno Silvia. Un gage de sérieux qui devrait satisfaire les aficionados.

Autour des coutumes et traditions, des musiques vivantes, la fête investit la ville, s'insinue dans les ruelles, se faufile à l'ombre de l'église et des platanes, parcourt les placettes pour s'évanouir le long des rues étroites dans un panache de rires et de chants... Il ne reste plus qu'a enfiler sa tenue de festayre, chausser de bonnes vigatanes, afficher son plus grand sourire pour vivre dès ce jeudi le coup d'envoi des quatre journées et nuits de liesse populaire.

Feria-Presentation-073.jpgFeria-Presentation-016.jpgFeria-Presentation-027.jpg

09.12.2011

La Sainte Eulalie fait la part belle au septième art.

La Sainte-Eulalie fait la part belle au septième art avec la projection de "Millas, objectif feria" dernière réalisation d'André Souccarat
millas,andré souccarat,objectif feria,bernard lopez,comité d'animation,claude sabathié,mairieLe dernier film d'André Soucarat sera présenté ce soir.


Phénoménal ! s'est écrié Bernard Lopez, le président du Comité d'Animation Culturelles de Millas. Visionné en avant-première en septembre avec Claude Sabathié, président des arènes de Millas, ni une, ni deux, Bernard Lopez, le président de la Féria, décide de faire partager son bonheur pour la Festa Major. Ce film, concocté avec amour et professionnalisme par le réalisateur André Souccarat, originaire de Millas, retrace des prises de vues des années 1999, 2000, 2003 et 2011.

Séduit par ce film, Bernard Lopez avec le concours de la mairie de Millas organise ce soir à 21 h à la Halle des sports, une projection publique. Des moments de joie et d'émotion, en retrouvant le temps d'un film beaucoup de souvenirs et quelques "figures emblématiques" de Millas. Une véritable bouffée d'oxygène, à consommer sans modération, en cette période festive.