02.08.2011

Du bonheur et des émotions fortes à la feria

Le coup d'envoi de la Feria 2011 est programmé pour Jeudi avec notamment l'incontournable course à pied "la Panoramique".

Pour se mettre dans l'ambiance, avant le coup d'envoi officiel de la feria jeudi, il ne fallait pas manquer ce rendez-vous : "La présentation du programme des festivités catalanes" au Palais des Rois de Majorque. Le compte à rebours officiel est maintenant lancé. Les aficionados et les amateurs de fêtes célébreront la feria cru 2011, comme il se doit. Riche de traditions qui désormais la personnalisent la Feria de Millas, pour qui l'observe dans la durée (28 ans), ne cesse d'évoluer. Chaque année, elle s'empare de la ville lui apportant frénésie et bonne humeur, elle prend des accents catalans et vit au rythme des festivités. Plus qu'un événement, elle est une part de l'âme de la ville, un moment hors du temps partagé par tous. Millas la généreuse ouvrira donc ses portes le jeudi 4 août.

La première journée d'avant-fêtes se veut résolument sportive pour mettre en jambes les plus vaillants avec la Panoramique, suivie en début de soirée de Chevalissimo, un fabuleux spectacle équestre aux arènes qui ne manquera pas de vous séduire. La cérémonie des foulards ouvrira les portes des bodegas pour ceux qui aiment chanter, danser et s'amuser. Traditionnelle et festive, la feria saura garder son ambiance si caractéristique, sa folie des rues et ses bodegas. La fête en elle-même est un bon prétexte pour trouver le temps d'un instant, l'occasion de s'amuser dans une ambiance unique de convivialité, riches en émotions.… C'est la magie de ces quatre jours. Tous n'espèrent qu'une seule chose : que le temps soit de la fête !

17.10.2008

US Millas et Aviron Bayonnais : la chaleureuse mêlée

bayonne-2.jpgA l'occasion du 5ème Challenge Commemale, l'US Millas accueillait à bras ouvert l'Aviron Bayonnais, il faut avouer que le "tandem" Millas-Bayonne fonctionne sur la même longueur d'onde depuis quelques années.

Ce respect mutuel, cette amitié naissante mais déjà bien établi, cette fidélité d'esprit ne se retrouve pas partout.

Imaginez-vous un accueil où chants basques et catalan ont résonné et ont fait trembler les fondations du foyer de Roger Roquefort, ce repas pris en commun, ce moment de partage inoubliable, cette complicité à fleur de peau, c'était tout simplement que du bonheur !

18.08.2008

La feria, que du bonheur dans la ville.

Quand le mois d'août approche à Millas, la proximité de la feria change l'esprit de la ville. Chacun attendait avec impatience le premier jour de ces quatre jours de liesse. C'est une tradition, une semaine inscrite dans le patrimoine culturel. A la nuit tombée, c'est dans le sillage des bandas que se vit la fête. Elles enflamment la rue au son de leurs cuivres et de leurs airs de fête entraînants. Folklore, corrida, bodegas... deviennent le quotidien éphémère des Millassois qui, pour la circonstance, paradent en blanc et rouge, pas pour la différence, mais pour rappeler qu'ici, en terre de rugby, tous ont les mêmes droits et les mêmes devoirs. Guettée, attendue, espérée, la feria 2008 a deroulé son tapis rouge pour célébrer avec faste ses 25 ans. Fervents admirateurs, aficionados, ou simple touriste, découvrez, goûtez, profitez... c'était vos fêtes ! Car comme d'habitude, la programmation était de haute qualité... Une feria est un ensemble, elle se vit, ce n'est pas que bodega et corrida mais surtout c'est s'amuser, changer, danser, rencontrer, partager, décompresser. la feria de Millas est un formidable événement populaire, c'est-à-dire "la fête pour tous, gratuite", où chacun peut, le temps d'un instant, d'un après-midi, d'une journée ou d'une soirée s'évader de son quotidien dans une ambiance unique de convivialité. Spectacles de rues enchanteurs, animations, castellers, abrivado, sardanes, colles, correfocs, feria du livre, etc. Tous les ingrédients étaient donc réunis pour créer une ambiance magique. Ce qui caractérise Millas, c'est sa dimension humaine, pour une ville qui multiplie par 5 ou 6 le nombre de ses habitants l'espace de quatre jours, car les gens qui fréquentent cette feria, dont beaucoup de famille, cherchent avant tout à se retrouver autour de leur intérêt commun pour les trois grandes cultures millassoises : la fête, le rugby et le taureau. Bien sûr, en fin de soirée, quelques fêtards ont parfois du mal à se coucher. Mais contrairement à d'autres, c'est l'occasion d'esmorzar entre amis avec le traditionnel pa amb tomaquets ou l'on reste un jour chez l'un, un jour chez l'autre. En plus du prestige et du bonheur partagé de la fête comme on sait la faire en terre de rugby, cette feria, créée il y a vingt-cinq ans, est devenu aujourd'hui un rendez-vous incontournable du calendrier festif des Pyrénées-Orientales. Il faut faire en sorte de perpétuer cet esprit de tradition et de catalinité et préserver l'aspect populaire de fêtes pour tous.