20.05.2013

La pêche au féminin

La fédération amis en place un programme d'initiation à la pêche et à la découverte de l'environnement, destiné aux futurs pêcheurs.

millas, fédération de pêche, casa de la pesca, ségolène neuville, damienne beffara, casa de la pescaDémonstration de pêche à la truite pour les dames. PHOTO/© D.R

Ce programme s'accompagne de diverses manifestations destinées à promouvoir de manière festive ce loisir masculin et de renouveler l'image de la pêche, encore trop désuète et qui traîne une image quelque peu démodée. Donc, dernièrement, seul le public féminin était invité à la pratique de la pêche autour des plans d'eau. Une occasion d'abord de conforter la carte promotionnelle "découverte femme" qui bénéficie de la réciprocité gratuite dans 73 départements adhérents au club Halieutique ou à l'entente Halieutique du Grand Ouest.

A l'honneur

Mais aussi la volonté de satisfaire un public qui représente 10 % des effectifs de la Fédération de pêche des P.-O. Les femmes, méritaient donc largement d'être mises à honneur. La journée s'est déroulée autour de trois ateliers animés par des moniteurs bénévoles venus des quatre coins du département et des salariés de la Fédération. Vingt-trois femmes étaient au rendez-vous et ont testé les différentes techniques de pêche proposées : pêche à la truite aux appâts naturels, pêche à la mouche et pêche aux leurres artificiels. Mmes Ségolène Neuville députée et Damienne Beffara, maire de la commune étaient présentes. Comme presque toutes les participantes elles ont eu le plaisir de prendre une ou plusieurs truites, de découvrir le loisir pêche et surtout un état d'esprit. A midi l'ensemble des participants s'est retrouvé dans les locaux de la Maison de la Pêche et de la Nature, autour d'une succulente paëlla cuite au feu de bois. L'accueil, la cuisine, le service et le rangement ont été assurés par les hommes. Toutes les participantes ont reçu un tee-shirt, un diplôme de pêche et une tombola récompensant cinq dames a terminé l'après-midi. Une journée de détente et de bonne humeur qui en appelle d'autres. Le rendez-vous est pris pour l'année prochaine.

13.05.2013

La "Casa de la Pesca" a son emblème

Le "Pêcheur", oeuvre d'une équipe de ferroniers, trône désormais devant la maison de la pêche. Une sculpture déjà très admirée.

millas, ferronnerie catalane, le pêcheur, casa de la PescaDu savoir-faire et de savants calculs ont permis à l'œuvre de prendre corps. PHOTO/© D.R

C'est donc grâce à l'association de Ferronnerie catalane que plusieurs compagnons ont forgé et œuvré simultanément pour assembler cette sculpture, le "Pêcheur", faisant honneur à la Fédération des Pyrénées-Orientales pour la pêche et la protection du milieu aquatique. Les ferronniers d'art ont fait montre, une fois de plus, de tout leur savoir. Une œuvre que le public peut découvrir en passant devant la "Casa de la Pesca" (maison de la pêche) et qui lors de son assemblage a créé un peu plus l'événement. Sous les yeux ébahis d'un public, toujours plus nombreux, les ferroniers ont réalisé cette magnifique sculpture durant deux jours. Le "Pêcheur" a été forgé en public sur les berges du lac et mise en place à la "Casa de la Pesca". Une fois de plus, les ferronniers, qui pour la plupart sont membres de l'association de Ferronnerie catalane, ont assuré le spectacle. Loin d'être "marteaux", ces passionnés ont travaillé la sculpture au bord du lac communal. Puis dimanche dernier, les forgerons de l'association retournaient au travail pour installer solidement et fixement le "Pêcheur" qui trône désormais au pied de la "Casa Pesca" (voir notre encadré). Par leur gentillesse et leur savoir-faire, ils ont largement contribué à faire connaître l'art de la forge, au public venu en nombre et éblouis par la beauté de leur création.

Autour du fer et du massif du Canigou

millas, casa de la pesca, le pêcheur, rené patau, fédération des pyrénées orientales pour la pêche et le mieu aquatique, canigou"Cette sculpture de 3 m de haut contemplera le Canigou, observera le temps et par sa qualité artistique contribuera à renforcer le portrait du pêcheur", soulignait par ces mots René Patau, président de la Fédération des Pyrénées-Orientales pour la pêche et la protection du milieu aquatique lors du discours inaugural. Il faut reconnaître que la sculpture, érigée au pied de la maison de la pêche et de la nature, la "Casa de la Pesca", est à la fois un élément d'une signalétique forte du loisir et de la pêche, mais aussi une œuvre témoignant de l'attachement des pêcheurs catalans au monde rural, à la montagne et aux pratiques comme la pêche et la chasse. Et c'est bien le mythique Canigou et le fer issu de son massif qui ont inspiré ce projet de sculpture où le pêcheur catalan est indissociable de la nature et de la montagne. "Posée sur une rivière, portée par les trois vallées qui traversent le département d'ouest en est, la sculpture rappelle que nos montagnes sont le domaine des eaux vives, des truites, que la diversité de nos cours d'eau fait la richesse du département et le bonheur des pêcheurs", précisait René Patau.

23.04.2013

Fête de la ferronnerie et pêche sur les berges du lac

millas, fête, ferronerie, pêche, lac, casa de la pesca, fédération de la pêche, joël goussardLes gardes-pêche vont accueillir du monde autour du lac millassois. PHOTO/© D.R

Durant deux jours la sculpture du pêcheur sera forgée sur les berges du lac et mise en place à la Casa de la Pesca, le dimanche 28 avril, à 18 h. Les espaces forge et les informations sur le travail du fer sont ouverts au public. Pour l'animation pêche, le samedi 27 et le dimanche 28 avril, seront précédés d'un déversement total de 200 kg de truites dont quarante de grosses truites. Pêche gratuite pour tous les pêcheurs, carte de pêche 2 013 obligatoire. Le samedi 27 avril, déversement normal et pêche ouverte toute la journée sans interruption. Le dimanche 28 avril, concours gratuit en matinée. Le nombre de places reste limité à cent. L'après-midi, à partir de 14 h, pêche libre pour ceux qui n'auraient pas capturé les huit prises, dans la journée.

L'ordre du jour du dimanche 28 avril

A 7 h, inscription au point d'accueil avec tirage au sort des emplacements. A 7 h 30, inscriptions des retardataires. De 8 h à 11 h 30, concours. A 12 h, remise des récompenses sur place, au point d'accueil. De 12 h à 14 h, pause du repas sur place pour les organisateurs et les ferronniers. A partir de 14 h, poursuite de la pêche libre pour ceux qui n'auraient pas capturé les huit prises.

Règlement intérieur

Participation gratuite pour tous les pêcheurs ayant une carte de pêche 2013. La pêche est ouverte à tous les modes de pêche, sauf cuillère et mouche. Carte de pêche obligatoire (exceptionnellement carte journalière délivrée sur place 15 euros). Nombre de prises limité à huit truites par pêcheur. Conservation par chaque pêcheur y compris dans des bourriches individuelles. Pour le concours, classements selon le poids des plus grosses truites capturées. Classement général toutes catégories (3), plus prix spéciaux catégories femmes (3) et enfants de moins de 16 ans (3). Nombreux lots en matériel de pêche et produits locaux. Une surprise pour chaque participant. Toute infraction entraînera l'exclusion du participant au concours. Inscriptions et renseignements auprès de : Fédération de la pêche au 04 68 66 88 38 ou M. Joël Goussard au 04 68 84 01 04 ou sur place les deux jours.

17.03.2013

La maison de la pêche et de la nature inaugurée

millas,christian bourquin,hermeline malherbe,ségolène neuville,rené patau,maison de la pêche et de la nature,casa de la pescaInauguration des locaux, hier, en présence de René Patau et des élus régionaux et départementaux. PHOTO/Photos Michel Clementz

C'est un moment historique qui s'est joué hier à Millas en présence du président de Région Christian bourquin et de la présidente de l'institution départementale, Hermeline Malherbe. en effet, la nouvelle maison de la pêche et de la nature, "Casa de la pesca", qui abritera le siège social de la fédération départementale de pêche a été inaugurée. Pour son président, René Patau, l'heure était à la satisfaction du travail accompli. "Depuis la création, en 1942, de l'association, on était un peu à l'étroit dans des locaux pas forcément adaptés. Trouver un nouveau lieu était devenu une préoccupation quotidienne. Aujourd'hui, grâce aux soutiens du département et de la région qui ont toujours su être à notre écoute, on a un instrument de travail conforme aux besoins des pêcheurs et de la fédération. Il a fallu beaucoup d'énergie pour cette construction, à nous de le faire vivre tout en continuant d'avoir une approche pédagogique pour les jeunes".

"Une nouvelle histoire commence ici"

Un bâtiment qui, selon René Patau, respecte une démarche de développement durable : "une nouvelle histoire commence ici pour une pêche respectueuse et proche des valeurs environnementales". La structure de 340 m² regroupe trois bâtiments avec des bureaux, une salle polyvalente et un local technique pour un coût de 1,046 million  d'euros financé à la fois par la région, le départemnt et des fonds européens. J.M.

15.03.2013

La Maison de la pêche et de la nature a son siège

C'est demain, à 11 h, que la Fédération départementale de pêche et de protection du milieu aquatique inaugurera officiellement, la Maison de la pêche et de la nature.

millas, casa de la pesca, maison de la pêhce et de la nature, siège, rené patau, fédération départementale de pêche et de protection du milieu aquatique, inaugurationmillas, casa de la pesca, maison de la pêhce et de la nature, siège, rené patau, fédération départementale de pêche et de protection du milieu aquatique, inaugurationmillas, casa de la pesca, maison de la pêhce et de la nature, siège, rené patau, fédération départementale de pêche et de protection du milieu aquatique, inaugurationCôté architectural, la démarche était de proposer un projet entre histoire (bois rappelant les cabanes de pêcheurs) et contemporain. Le tout se voulant écologique par nature. René Patau (en médaillon) président de la Fédérationdes P.-O. pour la pêche.

La Maison de la pêche et de la nature, ou Casa de la pesca, aura un siège digne de la fédération départementale qui sera inaugurée un an jour pour jour après la pose de la première pierre, demain.

en terme de licenciés avec ses 12 979 adhérents et ses 29 associations agréées pour la pêche et la protection du milieu aquatique (AAPPMA), la fédération départementale avait besoin d'un outil de travail adapté. Ses nouveaux locaux abriteront le siège social sur 220 m² et un Pôle départemental d'initiation pêche nature (PDIPN) sur 140 m². Une construction de 360 m² et de plus d'1 M €. On est loin du garage de la fédération en 1987.

Trois objectifs

C'est un projet particulièrement emblématique pour les pêcheurs catalans, d'abord parce qu'il s'inscrit dans un projet global visant trois objectifs principaux. le premier est de créer un siège social, dans le but d'accompagner l'ensemble de son réseau associatif mais aussi disposer d'un outil de travail opérationnel et faciliter l'accès pour l'accueil et l'information du public. cette création était devenue une nécessité.

Il était aussi important pour la fédération de proposer une structure pédagogique, permettant à travers de nombreuses animations ou interventions ponctuelles, la promotion de l'apprentissage de la pêche ainsi que la découverte de la nature et des milieux aquatiques.

Le troisième objectif étant de favoriser la qualité du projet, grâce aux atouts du site d'accueil. la création d'un siètge social, doublé d'une structure destinée à abriter le Pôle départemental d'intitiative pêche nature ainsi que la proximité des eaux vives et de de quatre plans d'eaux ont fait pencher la balance pour le choix de l'implantation. La commune de Millas offre trois opportunités ayant un lien fort avec l'eau : un espace accueil et informatin, un espace découverte abritant des eaux vives et permettant la réhabilitation d'une mare pédagogique (découverte de l'eau, des végétaux aquatiques, des invertéb rés et des oiseaux) et un espace pêche avec ses nombreux lacs.

Cette entité occupe un lieu stratégique sur la Têt entre l'Agly et le Tech, à mi-chemin entre mer et montagne. Les pêcheurs seront agréablement reçus et conseillés par quatre permanents et trois bénévoles. Ils auront peut-être la chance de tomber sur René Patau, possédant 51 cartes aux compteur depuis ses seize ans, qui saura avec simplicité et passion expliquer les diffé(rentes facettes du rôle primordial de cette Maison de la pêche et de la nature. Et vous pourrez ensuite, seul, en famille ou entre amis, taquiner le poisson ou participer aux diverses activités proposées afin de sensibiliser les enfants sur le thème de l'environnement aquatique et les initier aux rudiments de la pêche.

Côté finances, un coût de 1 046 872 euros

Le coût s'élève à 1.046.872 € TTC répartie comme suit :

- Acquisition foncière : 82.690 €
- Maîtrise d’œuvre : 60.780 € HT
- Travaux tous corps d’états : 721.198 € HT.
- Autres dépenses 28.937 €
- TVA : 153.267 €.

Le financement, quant à lui, se répartit comme suit : Conseil Général : 16 %, Conseil Régional 20 %, FEADER : 9 %, FNPF : 21 %, FD 66 : 26 %, Emprunt : 8 %.

En résumé, les collectivités piscicoles interviennent à hauteur de 575 612 € (55%) et les collectivités territoriales pour 471 260 € (45%).