28.04.2009

Une charte pour la boulangerie

millpanetiere.jpgUn artisan qui redonne toutes ses lettres de noblesse à l’esprit d’entreprise.

Dernièrement, le Conseil Général, la Chambre des métiers et de l'artisanat et l'Union professionnelle artisanale se sont retrouvés dans les locaux de la boulangerie-pâtisserie-viennoiserie où le maître des lieux, le fils d'Éloi Roig (ce dernier et sa femme ont décidé de passer le relais aux enfants), les conviait à une petite réception pour fêter la signature de la charte.

Cette entreprise artisanale et familiale rentre dans le projet de la Charte de l'Artisanat (*) signé donc par le conseil général, la chambre de métiers et de l'artisanat et l'Union professionnelle artisanale.

Cette entreprise exemplaire dans l'innovation tout en restant au centre du village rentre bien dans "l'artisanat au coeu de nos vies et de nos territoires". Elle fabrique plus de 10 000 baguettes par jour, emploie plus de 30 salariés, et est présente sur tout le département.

(*) La promotion de l'entreprise artisanale, les actions de pérennisation des entreprises, la promotion de l'apprentissage, la valorisation du rôle social de l'artisanat et l'insertion et création d'activités pour les allocataires du RMI.

15.03.2009

La Panetière en Roussillon

GMT_2222.jpgUn artisan qui redonne toutes ses lettres de noblesse à l’esprit d’entreprise!

Cette entreprise artisanale et familiale rentre dans le projet de la Charte de l'Artisanat signé par le Conseil Général, la Chambre de Métiers et de l'Artisanat et l'Union Professionnelle Artisanale. C'est dans l'entreprise de Bruno Vidal ferronnier d'art installé au Soler que Christian Bourquin, Gérard Capdet et Michel Bruzy ont signé pour la cinquième année consécutive cette Charte s'appuyant sur cinq axes principaux : la promotion de l'entreprise artisanale, les actions de pérennisation des entreprises, la promotion de l'apprentissage, la valorisation du rôle social de l'artisanat et l'insertion et création d'activités pour les allocataires du RMI. La participation du Conseil Général finance à hauteur de 267 500 euros.

Dans cette boulangerie, pâtisserie, viennoiserie, Éloi Roig et sa femme ont décidé de passer le relais aux enfants. Cette entreprise exemplaire dans l'innovation tout en restant au centre du village rentre bien dans « L’artisanat au cœur de nos vies et de nos territoires »

Dès lors que vous achetez du pain, une pâtisserie, que vous allez chez le coiffeur ou que vous faites réparer votre voiture, vous êtes chez un artisan. Présents dans les secteurs de l'alimentation, du bâtiment, de la production et des services, les artisans sont vos partenaires au quotidien.

Christian Bourquin souligna «  Dans notre département, il y a un artisan pour 47 habitants (contre un pour 73 en moyenne nationale). Avec 9500 entreprises, 18 500 salariés, 1 600 millions d'euros de chiffre d'affaires et 20 % des actifs du département, l'artisanat est au cœur de notre économie et offre emplois et carrières ».

De nombreux jeunes, salariés et demandeurs d'emploi ne s'y sont pas trompés et ont investi dans l'artisanat pour garantir leur avenir. Diplômes allant jusqu'à Bac + 2 ou Bac + 4, entreprises à reprendre, marchés à développer, les possibilités pour s'épanouir dans le secteur de métiers sont nombreuses. Le partenariat noué entre l’artisanat et le Conseil Général est exemplaire. Il est le symbole éclatant d’une volonté de travailler main dans la main pour accompagner les artisans, qui sont déterminés à aller de l’avant ; « sur des sujets aussi divers que la création, le développement et la transmission d’entreprises, la promotion de l’apprentissage, l’excellence environnementale et le dialogue social dans les entreprises artisanales » ajouta Gérard Capdet.