28.07.2014

Roussillon Conflent : aux 10 ans du Relais

millas, roussillon conflent, relais assistantes maternelles, anniversaire, ateliers créatifs, millas, ille-sur-tet, corneilla-la-riviere, saint-feliu-d'amontLes enfants ont bien sûr participé à la fête.

Voilà déjà 10 ans que le Relais Assistantes maternelles (RAM) Roussillon Conflent accueille les assistantes maternelles et les enfants du territoire. Un anniversaire célébré comme il se doit à la halle des sports de Millas en présence des élus de la collectivité, des familles, des assistantes maternelles et bien entendu des principaux intéressés, les enfants. Mais la fête avait commencé en amont puisque l’équipe du RAM avait concocté un véritable anniversaire itinérant durant toute la semaine. Chaque jour, les enfants ont participé à des ateliers d’éveil et de jeux sur l’ensemble du territoire : à Millas, à Ille-sur-Têt, à Corneilla-la-Rivière et à Saint-Féliu-d’Amont.

Une semaine pleine de surprises qui s’achevait dernièrement à Millas autour d’ateliers créatifs et de nombreuses animations. Le coin lecture de Florence ou encore le stand maquillage de Natacha rencontrèrent un vif succès tout au long de l’après-midi. Chaque enfant pouvait repartir, couronne d’été fait maison sur la tête et ballon décoré à la main.

31.01.2011

Diffusion des portraits des deux cadavres

 

millas, portrait homicide, corneilla-la-riviere, gendarmerie, recherche, montpellier, perpignanDans le cadre de l'affaire judiciaire portant sur le double homicide d'un père et de son fils, la gendarmerie vient de publier les portraits des deux cadavres découverts le 25 novembre 2010 entre Millas et Corneilla-la-Rivière. Les gendarmes de la section de recherches de Montpellier et de la compagnie de gendarmerie de Perpignan recherchent tous renseignements aux fins d'identification de ces deux personnes tuées par balles puisque la diffusion de leur profil génétique et de leurs empreintes digitales n'a pas pour l'instant rien donné. Pour mémoire, les corps de deux hommes ont été découverts par un chasseur et un agriculteur à trois kilomètres de distance. Les cadavres étaient enveloppés dans des tapis orientaux.

Plus d'information dans notre édition du 1er février