01.10.2012

Millas sans trembler

Victoire logique de l'USM face à la têt, hier (26-8)
millas,usm,entente têt,derby,amrani,billes,pelissier,noguera,rodriguez,moratoLes Millasois se sont offert le derby en recevant pour l'ouverture de la saison à Roger Roquefort l'Entente de la Têt. Les "rouge et noir" étaient sur un petit nuage, ils avaient préparé la venue de cette équipe qu'il ne faut surtout pas prendre à la légère en insistant sur les fondamentaux : la conquête. Durant les 20 premières minutes, les Millassois pilonnèrent la ligne jaune mais ne purent la franchir. Il faudra attendre l'ingéniosité d'Amrani et le débordement de Billes sur l'aile pour déflorer le score auquel Noguera participa par une pénalité quelques minutes avant les citrons (8-0). Tout le groupe millassois se sentit sans doute piquer au vif par une intrusion de Morata (8-5) chez eux et vengea l'affront en enquillant deux pénalités successives (14-5), un essai collectif manière Rodriguez (19 n 5) et une prouesse de Pelissier aplatissant entre les poteaux (26-5). Les "jaune et noir" parvinrent à marquer des points en seconde mi-temps avec le pied de Fontana (26-8) mais ne purent ébrécher la citadelle millassoise ni revenir dans le match.

05.03.2011

Fédérale 3 : tremblez Roussillonnais !

Les clubs de Fédérale 3 du secteur Grand Sud (Armagnac-Bigorre, Languedoc, Midi-Pyrénées et Roussillon) sont sur les nerfs. A quatre journées de la fin, et après une lettre de rappel d'Antoine Marin le président du Secteur Grand Sud, ils ont pris conscience du danger que représentait la réforme fédérale évoquée en fin de saison dernière, réforme engagée pour réduire le nombre d'équipes en championnat de France.

Le règlement

Le 26 juillet dernier, la Commission des Épreuves Secteur Grand Sud publiait le règlement pour la saison de Fédérale 3 2010/2011. À l'intérieur de la missive de quatre pages était précisé le nombre d'équipes reléguées à l'issue de la compétition : 5 formations par poule et la moins bonne septième des quatre poules au soir de la dernière journée devraient retourner en séries territoriales.

Sept mois plus tard, le 2 mars, Antoine Marin, Président du Secteur Grand Sud jugeait bon d'adresser aux Présidents des quatre Comités du secteur une lettre où était surligné le passage suivant : « Des descentes supplémentaires pourront avoir lieu en fonction du nombre de descentes de Deuxième Division Fédérale (NDLR : en fait la Fédérale 2). Elles se feront dans l'ordre du classement dans les poules et inter-poules ».

En réalité, cette précision était déjà présente dans la missive de l'été dernier, mais seulement en dessous du tableau récapitulatif de qualification dans lequel étaient précisées les relégations. Bref, ce « passage » n'a pas retenu l'attention de tout le monde.

Quoi qu'il en soit, le document en question précisait que seuls 31 clubs du Secteur Grand Sud, contre 48 aujourd'hui, pourraient participer au championnat de Fédérale 3 la saison prochaine.

Les conséquences
 
En comptant les quatre équipes qui seront à coup sûr reléguées d'une poule 5 de Fédérale 2 uniquement composée de formations du Grand Sud, et les quatre équipes promues d'Honneur (une par comité), ne restent donc que 23 places à pourvoir pour la saison prochaine parmi les équipes engagées cette année.

Donc seuls les 5 premiers de chaque poule et les trois meilleurs sixièmes conserveraient leur place au mois de septembre prochain. Cela dans le meilleur des cas.

La situation actuelle
 
A part l'Entente de la Têt, déjà condamnée car elle ne peut plus combler son retard de points, la plupart des clubs roussillonnais de Fédérale 3 sont, à des degrés divers, touchés par la « nouvelle ». Millas, qui compte 20 points de retard sur le sixième de sa poule (la Côte Vermeille), aurait besoin, non pas d'un, mais de plusieurs miracles pour se sauver.

La Salanque Côte Radieuse, elle, avec 6 points de retard sur le sixième de sa poule, va devoir compter sur plusieurs faux-pas de ses concurrents pour espérer se maintenir, alors que la Côte Vermeille croise les doigts pour qu'aucune autre équipe du Secteur Grand Sud de Fédérale 2 ne descende. Elne est dans la même situation que la Côte sur laquelle elle ne compte que trois points d'avance à quatre journées de la fin.  

Le pire scénario

Aujourd'hui, la tendance est plutôt au pessimisme. Si le championnat s'arrêtait aujourd'hui, sept équipes de Fédérale 2 du secteur Grand Sud seraient reléguées : Thuir, Vendres, Gimont et Sigean-La Nouvelle dans la poule 5, Millau et Isle Jourdain dans la poule 6, Miélan-Mirande dans la poule 7. Et là, les conséquences seraient beaucoup plus importantes puisque toutes les équipes classées sixièmes de poule seraient automatiquement reléguées en séries régionales. 

L'espoir 

Si la possibilité que la Têt, Millas, Salanque et même la Côte Vermeille voire Elne soient relégués en Honneur, il existe au moins un motif d'espoir : qu'une équipe du secteur Grand Sud de Fédérale 3 se qualifie pour les quarts de finale et accède donc en Fédérale 2. Cela libérerait alors une place en Fédérale 3.

Laurent Morales et Eric Dubuis