24.12.2014

« Gino »: l’art et la matière

millas,exposition,gino,jean gomezUne exposition originale à découvrir cette semaine encore.

Jean Gomez, dit « Gino » travaille plusieurs matières massives et nobles. De lignes épurées, parfois insolites, dessinées à la main, il façonne des meubles uniques, structurés par de l’acier, habillés d’essences de bois choisies et polies.

De fait, « Gino » et son design ne manquent jamais d’aplomb. Sûr de sa voie, sûr de sa quête, sûr de son « savoir fer ». Meubles et luminaires, consoles et assises, espaces et matières… Chaque défi ou chaque source d’inspiration est pour lui l’opportunité d’apprivoiser le métal et de dompter les formes. Regardez, touchez, asseyez-vous, prenez le temps, vous allez ressentir une nouvelle énergie. « Gino » signe de ses lignes et de l’éclat de sa meuleuse, une expression aussi chaleureuse que contemporaine, qui prend toute sa dimension dans sa capacité à se glisser dans nos vies. L’artiste parvient à créer un mobilier fonctionnel tout en se détachant du fatal utilitarisme faisant souvent de l’ombre aux designers.

A voir jusqu’au dimanche 28 décembre, de 10 h à 12 h et de 14 h 30 à 19 h, à la Maison du Parc. Fermé le jeudi 25 décembre.

18.12.2014

«Noël en déco» avec l’expo de «Gino»

millas,gino,exposition► Les œuvres de l’artiste Gino exposées jusqu’au 28 décembre.

Jean Gomez dit «Gino», enfant du pays, expose ses nouvelles conceptions et réalisations de meubles et d’objets à l’espace du parc Bombes. Artiste créateur de mobilier contemporain, chez «Gino», la création naît du cœur. La volupté et l’ergonomie des courbes qu’il façonne engendrent émotion et sensualité. Le métal et le bois ont toujours la cote. A voir du 20 décembre au 28 décembre de 10 h à 12 h et de 14 h 30 à 19 h. Le 25 décembre fermé.

15.12.2014

De belles crèches

millas, sainte-eulalie, charte intercommunale, association diocésaine jean-paul II, exposition, crècheCrèche paroissiale.

Dans le cadre des festivités de la Sainte-Eulalie, la charte intercommunale du canton de Millas, la municipalité et l’Association diocésaine Jean-Paul II ont organisé en cette période de Noël une exposition de crèches. Un public nombreux a pu découvrir pendant une semaine, une vingtaine de crèches, de toutes tailles et de tous horizons en l’église Sainte-Eulalie. Des crèches prêtées par leurs propriétaires ayant eu la gentillesse de les mettre à disposition. Le vernissage de l’exposition était précédé d’une messe avec l’ensemble choral Sine Nomine.

06.12.2014

Du côté de Força Réal

Exposition de crèche. Dans le cadre des fêtes de la sainte Eulalie, la ville, le syndicat d’initiative et la charte intercommunale du canton de Millas organisent une exposition de crèches en l’église Sainte-Eulalie, du 7 au 14 décembre. L’entrée est libre, tous les jours de 10 h à 12 h et de 14 h 3 0 à 17 h 30. Le vernissage aura lieu dimanche 7 décembre avec la messe à 10 h 30, célébrée par l’abbé Joël Adoue, accompagné de l’ensemble vocal Sine Nomine.

Accès interdit à Força Réal. La mairie communique. Suite aux intempéries des 29 et 30 novembre 2014, les dégâts, dus aux effondrements et aux éboulements, ont rendu la circulation extrêmement dangereuse sur les chemins du massif de Força Real. Un arrêté municipal en interdit l’accès. Du 15 au 20 décembre 2014 des moyens humains et matériels seront mis en œuvre pour rétablir au mieux la situation. Les chemins seront rouverts à la circulation au fur et à mesure de l’avancée des travaux. Seul le chemin d’accès au Mas de la Garrigue reste praticable.

04.12.2014

Du côté de Força Real

millas,du côté de força réal,alain bonijol,dédicace,tercio de vérité,exposition,crècheAlain Bonijol en dédicace. Samedi 6 décembre à 14h, à la maison du Parc, rue de la Fontaine, Alain Bonijol présentera son livre « Tercio de vérité ». Dans cet ouvrage, c’est tout un pan de l’histoire de la tauromachie qui est passé en revue. Alain Bonijol évoque sa passion pour le dressage des chevaux de picador. Il viendra avec un de ses chevaux toreros qu’il habillera et il en expliquera le dressage.

Exposition crèche. A l’occasion de l’exposition de crèches du 7 au 14 décembre, il est fait appel aux personnes qui peuvent prêter leur crèche pour une semaine, en sachant qu’il y aura une permanence pour les garder. Tél. 06 66 24 76 19 ou 04 68 52 23 30.

15.11.2014

L’exposition sur les Poilus millassois a été inaugurée

millas, exposition, poilus, armistice, noël cot, michel cousserans, jérôme parillaLa foule était au rendez-vous pour l’inauguration.

Les Millassois petits et grands, les autorités publiques et militaires ont répondu présent à la commémoration de l’Armistice du 11 novembre 1918. Après les cérémonies commémorant le centenaire de l’Armistice aux monuments aux Morts. L’assistance a été ensuite conviée à se rendre à la maison du parc où l’attendait une exposition sur le centenaire de la Grande Guerre, autour des Poilus millassois, qui y avaient participé et dont certains n’étaient pas revenus. millas,exposition,poilus,armistice,noël cot,michel cousserans,jérôme parillaC’est Noël Cot, doyen de Millas, qui inaugura cette exposition, réussie grâce au concours des familles et institutions par leurs prêts de documents personnels. Tout le monde se retrouva ensuite autour du verre de l’amitié à la halle aux sports pour clôturer cette commémoration.

Cette exposition se clôturera, le samedi 22 novembre, à 17 h, à la Maison du Parc, par l’intervention de Michel Cousserans et Jérôme Parilla qui déclineront des récits et anecdotes « Sacrifices et vies volées ».

10.11.2014

Ils s’appelaient Charles, Emile, Joseph, Eugène, Alfred

Du 11 au 22 novembre, Millas rend hommage à ses Poilus en leur consacrant une belle exposition.

millas, exposition, poilus millassoisOn en saura plus sur les Poilus millassois.

Demain sera inaugurée l’exposition « La Grande Guerre des Millassois ». Ainsi, juste après l’hommage qui leur sera rendu au monument aux Morts, les Poilus millassois vont être mis à l’honneur au travers de photos, lettres, document ou objets conservés et transmis précieusement, au fil des générations, par leurs familles. Des témoignages qui nous parviennent, cent ans après, chargés d’une émotion intacte. On peut ainsi ressentir comme cela pouvait être dur là-bas, sur le front, comme il y faisait froid… Et combien le pays, la famille et les amis leur manquaient. Souvent leurs lettres, écrites sur le front, dans les tranchées, commencent par un « Je vais bien pour l’instant… » lourd d’un sens qui, maintenant, nous fait frémir.

Ils étaient jeunes et ils sont partis à la guerre « la fleur au fusil », forts de leurs illusions… Nous ne les oublierons jamais. Un grand merci à tous ceux qui ont accepté de se séparer, le temps de l’exposition, de leurs souvenirs familiaux qui ont une inestimable valeur sentimentale !

Exposition visible du 11 au 22 novembre à la Maison du Parc, le mardi de 10h à 12 h et de 14h à 17h; du mercredi au samedi de 14 h à 17 h. Entrée libre.