14.11.2014

Le corps d’un homme de 30 ans découvert au bord de la Têt

Les services de gendarmerie de la brigade de Millas ont été appelés à intervenir mercredi dans la soirée après la découverte du corps d’un homme, gisant en bordure de la Têt. La victime, un père de famille âgé de 30 ans, a été mortellement touchée par arme à feu. Des investigations ont été immédiatement lancées par les militaires qui ont procédé aux diverses constatations sur les lieux et prélèvements en vue d’expertises de police scientifique. Selon les premiers éléments, le malheureux aurait mis fin à ses jours. L’hypothèse du suicide est ainsi privilégiée. La. M.

11.07.2012

Récidiviste, le motard roulait sans plaque, sans assurance et sans permis

millas, motard, EDSR, fait divers, laure moyssetDans le cadre du renforcement des contrôles de sécurité routière à l’occasion des départs en vacances, les gendarmes de l’EDSR (escadron départemental de sécurité routière) ont intercepté jeudi dernier vers 14 h un motocycliste qui circulait sur la RN 116 à Saint-Féliu-d’Avall. Agé de 46 ans et demeurant à Millas, l’homme pilotait une grosse cylindrée sans plaque d’immatriculation.

Après vérifications, les hommes de la Brigade rapide d’intervention ont découvert que l’intéressé n’avait ni assurance ni permis de conduire. De plus il avait déjà été condamné à quatre reprises pour les mêmes faits depuis l’année 2004. Il a été présenté devant le tribunal de Perpignan et sa moto lui a été confisquée et placée à la fourrière sur décision judiciaire. Laure Moysset

11.07.2011

Blessés par balle à leur domicile par leur cambrioleur

Peu d'informations ont filtré concernant ce violent cambriolage survenu dans la nuit de samedi à dimanche un peu après 22 heures dans une maison de Millas occupée par un couple de retraités.

Selon toute vraisemblance, l'homme aurait surpris un ou plusieurs malfaiteurs qui étaient entrés par effraction à son domicile. Loin de faire fuir le ou les cambrioleurs, le sexagénaire aurait reçu un premier coup de crosse. L'agression aurait même pu plus mal tourner quand son épouse est intervenue à son tour. Pris pour cible, le couple aurait ainsi essuyé plusieurs coups de feu avant que le ou les intrus armés ne prennent la fuite.

L'homme et la femme, tous deux âgés de 65 ans, ont été touchés par les projectiles. Pris en charge, ils ont été évacués par les pompiers au centre hospitalier de Perpignan vers 23 heures. Leurs jours ne seraient pas en danger.

Compte tenu de la violence des faits et des conséquences qu'aurait pu avoir cette intrusion, la gendarmerie, qui a immédiatement ouvert une enquête et procédé aux constatations d'usage ne souhaitait pas communiquer plus avant hier. J.M.S.