30.01.2011

Millas peut faire le trou à Verfeil

millas, gerard maincent, gm, us millas, verfeil, La rencontre de cet après-midi aura un parfum spécifique. Après la victoire, la semaine passée, sur le dernier du tableau Saint-Girons, on respire un peu mieux du côté de Roquefort. Mais rien n'est encore joué pour l'avenir. Car Verfeil (battu par Pamiers 5-18 à domicile la semaine passée), ancien bastion cathare, s'annonce comme un des tournants de la saison pour Millas. « Peut-être la rencontre la plus importante de la saison. Si on les bat, on prendra un bon virage. On y va pour chercher la victoire », martèle Marc Juan, le coentraîneur d'une l'USMqui s'était imposée à l'aller 18 à 13.

Deux places d'écart séparent les deux équipes avec le même nombre de matches joués et perdus (quatre). Millas doit donc s'attendre à tout, sauf à une partie de plaisir.

« On a eu beaucoup de gastros et de grippes dans la semaine. On n'a pas d'absents mais les joueurs sont un peu diminués, poursuit le technicien. Nous avons une occasion de les distancer. Car Verfeil, c'est notre plus sérieux concurrent pour la septième place ».

Le groupe : Salvat, Tamisier, J. Aouissi, Metlaine, Grando, Lampe, Mauretta, Allegre, Casamitjana, Hernandez, Loeillet, Rodriguez, Argiles, Alves, N. Ribes, Osmont, P. Ribes, Amrani, Billes, Noguera, Th. Aouissi.

26.01.2011

Du côté de Força Real

Infos du moulin à huile. Le moulin sera fermé aux apports d'olives demain à 12 h.

Pas de cours de Taekwondo. Suite à l’organisation  vendredi à Perpignan des démonstrations de Taekwondo et arts martiaux en l’honneur des 30 ans de Me Kang en France, Il n’y aura pas de cours ce jour, ni vendredi. Le club en profite pour vous rappeler que mercredi un stage enfants se tiendra de 14h à 16h sous la direction des experts coréens de l'Equipe nationale qui effectuera la démonstration du vendredi. Rens. au 06.61.82.89.04.

25.01.2011

Cinq points qui font du bien

_GMT7082.jpgOn respire du côté du stade Roquefort. L'USM a renoué avec la victoire après cinq revers de rang. Autant dire que les Millassois avaient forcément le sourire dimanche, forts des huit essais inscrits. 

« C'est bien. Il fallait le faire. Mais bon, pour être franc, St-Girons est un peu venu prendre l'air chez nous. Ils s'étaient déplacés à trente joueurs, vingt pour la première et dix pour la B. À tel point que nous leur avons prêté des éléments pour que le match des réserves puisse se jouer », .précise Marc Adroguer, le coentraîneur. Un match tout bénéfice, d'autant qu'aucun joueur n'est venu grossir les rangs de l'infirmerie. Dimanche, c'est un autre défi qui attend les « rouge et noir ». Un déplacement à Verfeil, autre mal classé. Un tournant ? « Notre objectif demeure la septième place. Aussi, c'est évident qu'un succès là-bas nous permettrait de voir l'avenir avec davantage de sérénité ».

_GMT7100.jpg

23.01.2011

Millas vise d'abord le succès

Face au dernier de la poule, Millas doit avant tout renouer avec le succès avant de penser au bonus offensif.

OBJ744964_1.jpg Millas veut rester maître à Roquefort.

Millas doit rectifier le tir. Contre Pamiers dimanche dernier (15-33), les Millassois ont livré un grand match face à une équipe qui joue les premiers rôles de la poule. Aujourd'hui, à Roquefort à partir de 15h, Millas doit sortir le grand jeu, être exemplaire dans les regroupements et les mêlées ordonnées, faire une belle moisson de munitions en touche et surtout faire vivre le ballon. Si la huitième place au classement n'est évidemment pas la plus confortable, l'équipe de Marc Juan et Marc Adroguer a encore le temps de se reprendre, d'autant que le dernier de poule, Saint-Girons est largement à leur portée. Pour preuve la victorie de l'USM à l'aller 15-9. « C'est une équipe accrocheuse, avec des problème d'effectif. Leur défaite contre Nogaro 13 à 6 démontre qu'ils ont de l'orgeuil même s'ils paraissent déjà condamnés . Aujourd'hui, notre objectif, c'est avant tout les quatre points. Le reste ne sera que du bonus », admet Marc Juan.

Fidèle à son histoire, c'est dans l'adversité que Millas jouera cet après-midi dans la cour des grands, car il est capital pour les « rouge et noir » de remporter ce match de la dernière chance. Millas n'a pas dit son dernier mot. G. M.